ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Ressources naturelles Canada
2010/53
Le 20 juillet 2010

Le Canada et les États Unis investissent dans un projet avant-gardiste de captage et de stockage du CO2


WASHINGTON, D.C. Le gouvernement du Canada poursuit son engagement envers le développement de technologies d’énergie propre tout en renforçant sa collaboration avec les États‑Unis dans le cadre du Dialogue Canada–États‑Unis sur l’énergie propre. L’honorable Christian Paradis, ministre des Ressources naturelles, et Steven Chu, secrétaire à l’Énergie des États‑Unis, ont annoncé aujourd’hui un nouveau financement de 5,2 millions de dollars pour le Projet de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) sur les gaz à effet de serre (GES) : contrôle et stockage du CO2 à Weyburn‑Midale.

La part contribuée par le gouvernement du Canada est de 2,2 millions de dollars, ce qui représente un investissement total de 15,2 millions de dollars dans ce projet jusqu’à ce jour. Le nouvel investissement, annoncé aujourd’hui au cours de la réunion ministérielle sur l’énergie propre tenue à Washington, financera d’autres recherches sur le stockage du CO2, dans la phase finale du projet. Ce projet de recherche remarquable consolidera les connaissances sur la mesure, le contrôle et la vérification du stockage du CO2 dans les gisements de pétrole épuisés. Il vise également à démontrer que le CO2 peut être stocké de façon sécuritaire, ce qui réduit les risques de fuite.

« Ces investissements de notre gouvernement et des États‑Unis témoignent de notre leadership et de notre expertise dans les technologies de captage et de stockage du CO2, de déclarer M. Paradis. Ce projet de collaboration reconnu mondialement dans le domaine du captage et du stockage du carbone permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et représente un exemple d’innovation en matière d’énergie propre. »

« Ce projet est un exemple de ce que nous pouvons accomplir en faisant jouer le savoir‑faire technique de nos deux pays pour permettre la mise en application de technologies énergétiques propres, a déclaré le secrétaire à l’Énergie des États-Unis, Steven Chu. Grâce à notre travail concerté, nous avons non seulement réduit la pollution par le carbone, nous avons prouvé que la capture et le stockage du CO2 peuvent jouer un rôle important dans un avenir fondé sur l’énergie propre. »

Le Projet de l’AIE sur les GES : contrôle et stockage du CO2 Weyburn‑Midale est réalisé parallèlement à l’une des opérations de captage et de stockage du CO2 les plus importantes et les plus intégrées dans le monde. Le CO2 provient de l’installation de gazéification du charbon de la Dakota Gasification Company, à Beulah (Dakota du Nord), et est transporté par gazoduc sur une distance de 320 km, jusqu’aux champs de pétrole de Cenovus Energy, à Weyburn, et à ceux d’Apache Canada, à Midale (sud‑est de la Saskatchewan).

Lancé par le gouvernement du Canada, le gouvernement de la Saskatchewan, Cenovus (société autrefois connue sous le nom de Pan Canadian Petroleum et, par la suite, d’EnCana) et le Petroleum Technology Research Centre (PTRC), à Regina (Saskatchewan), ce projet constitue le premier et le plus grand site de contrôle du stockage géologique du CO2. À ce jour, 18 millions de tonnes de CO2 (un record) ont été stockées dans les champs de pétrole de Weyburn et de Midale, en Saskatchewan.

« Le PTRC a travaillé avec deux entreprises de production, Cenovus et Apache, à mettre sur pied un programme de recherche visant à caractériser le site de manière efficace et à contrôler le CO2 injecté, assurant ainsi le stockage sûr et efficace de ce dernier, précise Malcolm Wilson, directeur exécutif du PTRC. Nous travaillons avec les meilleurs chercheurs et experts en géologie du monde à fournir des pratiques exemplaires pour le stockage du CO2 dans les gisements de pétrole épuisés. »

L’étape finale du projet devrait être terminée en 2011. C’est au cours de cette étape que l’on mettra la dernière main à un manuel de pratiques exemplaires qui servira de guide pour tous les aspects des projets de stockage géologique de CO2 dans les gisements de pétrole épuisés du monde entier.

L’investissement dans le captage et le stockage du CO2 à Weyburn‑Midale est un exemple de l’engagement envers le Dialogue Canada–États‑Unis sur l’énergie propre. Ce Dialogue, annoncée en février 2009 par le président Obama et le premier ministre Stephen Harper, permettra d’accroître la collaboration bilatérale au développement de technologies d’énergie propre et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.


POUR LES DIFFUSEURS :

Le ministre des Ressources naturelles, Christian Paradis, et le secrétaire à l’Énergie des États‑Unis, Steven Chu, ont annoncé aujourd’hui un financement de 5,2 millions de dollars pour le Projet de l’Agence internationale de l’énergie sur les gaz à effet de serre : contrôle et stockage du CO2 à Weyburn‑Midale. La part contribuée par le gouvernement du Canada est de 2,2 millions de dollars.

Les journalistes peuvent communiquer avec  :

Richard Walker
Directeur des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Renseignements pour le grand public :

Lundi-vendredi, de 8 h 30 à 16 h 30 HAE
Téléphone : 613-995-0947
Téléimprimeur (ATS) : 613-996-4397
Courriel : questions@rncan.gc.ca

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.