ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2010/31(a)

Précis d'information

Le gouvernement du Canada appuie les améliorations environnementales de Lake Utopia Paper


Le Programme d’écologisation des pâtes et papiers (PEPP) du gouvernement du Canada aide les usines de pâtes et papiers à investir judicieusement dans l’amélioration de leur performance environnementale. Cela comprend les investissements dans les technologies qui mettent l’accent sur l’efficacité énergétique et sur la production d’énergie renouvelable.

Fondée en 1882, la société J.D. Irving Limitée (JDI) mène des activités dans l’est du Canada (au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l’Île‑du‑Prince-Édouard, au Québec et en Ontario, à Terre-Neuve et au Labrador) et au États-Unis. Environ 15 mille employés de JDI oeuvrent en foresterie et dans plusieurs autres domaines, y compris le transport, l’équipement industriel, les services et les matériaux de construction. La gestion des activités forestières et des pratiques environnementales de JDI est vérifiée et accréditée conformément à la Sustainable Forestry Initiative et à l’Organisation internationale de normalisation ISO 14001.

Lake Utopia Paper fabrique des emballages en carton ondulé destinés à des produits alimentaires de marques mondiales ainsi qu’à d’autres biens de consommation. L’usine fournit des articles en papier aux consommateurs du Canada, des États-Unis et de l’Amérique latine depuis 35 ans.

Le projet de modernisation de la chaudière à biomasse de Lake Utopia Paper, a été mis sur pied dans le but de réduire de plusieurs façons l’empreinte de l’usine sur l’environnement. La nouvelle chaudière fournira suffisamment de vapeur pour combler les besoins de l’usine —diminuant l’utilisation de combustibles fossiles pour alimenter ses opérations de fabrication et réduisant ainsi ses émissions de gaz à effet de serre par au-delà de 66 mille tonnes par année.

Une moins grande utilisation de combustibles fossiles ainsi que de nouveaux filtres pour la chaudière se traduiront par moins d’émissions de dioxyde de soufre. Ce projet permettra donc de réduire les émissions de dioxyde de soufre de 304 tonnes par année — soit une réduction de 43 %. En investissant dans la technologie, le gouvernement du Canada permet aux usines de pâtes et papiers existantes de raffermir leur durabilité environnementale et commerciale.

Fonctionnement du Programme d’écologisation des pâtes et papiers

Trente‑huit usines de pâtes et papiers au Canada, représentant 24 sociétés, ont obtenu une allocation de crédits dans le cadre du PEPP. La distribution de ces crédits était basée sur la quantité de liqueur noire (un sous‑produit liquide du procédé de mise en pâte utilisé pour produire de la chaleur et de l’énergie) produite dans chaque usine en 2009. Les entreprises admissibles doivent présenter des propositions de projets prévus à leurs installations et ont jusqu’au 31 mars 2012 pour affecter les crédits à la réalisation des améliorations environnementales. Les responsables du PEPP collaborent avec ces entreprises pendant qu’elles préparent leur proposition de projet et durant le processus d’évaluations environnementales.

Les entreprises admissibles peuvent investir leurs crédits dans n’importe laquelle de leurs installations au Canada. De cette manière, les usines de papier journal et de pâtes qui n’étaient pas admissibles à recevoir des crédits peuvent également tirer avantage de ce programme.

Ce dernier n’empêche pas les bénéficiaires du financement de faire des demandes de subventions provinciales, municipales et auprès d’autres sources de financement pour assurer l’atteinte de leurs objectifs en matière de gérance environnementale.

En investissant dans les technologies d’énergie propre, le PEPP aide l’industrie forestière à contribuer à la croissance d’une industrie nationale d’énergie propre, ainsi qu’à créer et à préserver des emplois de qualité pour la population canadienne, tout en aidant à protéger notre environnement.

Pour en savoir plus au sujet du programme et des critères d’admissibilité, consultez le site http://scf.rncan.gc.ca/soussite/pates-papiers-ecologisation/accueil.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Margaux Stastny
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.