ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2010/14 (a)

Précis d'information

Le gouvernement du Canada appuie les améliorations environnementales à la papeterie Domtar Kamloops


Le Programme d’écologisation des pâtes et papiers du gouvernement du Canada jette les fondations d’un avenir plus écologique et plus durable pour le secteur des pâtes et papiers du Canada en appuyant l'innovation et les investissements dans l'efficacité énergétique et les technologies de production à énergie renouvelable.

La société Domtar, constituée en 2007 au moment de la fusion de Domtar avec Weyerhauser, comprend trois secteurs d’activités : fabrication du papier, commercialisation du papier et produits du bois. Son secteur de la « fabrication du papier » est le fabricant intégré le plus important en Amérique du Nord et le spécialiste de marketing de papiers fins non couchés. La société Domtar est reconnue pour ses pratiques favorisant l'intendance et le développement durable par l'Association canadienne de normalisation (CSA), le Forest Stewardship Council (FSC), l'Initiative de foresterie durable (IFD), le Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes (PEFC) ainsi que l'Organisation internationale de normalisation (ISO).

Domtar Kamloops, la deuxième usine en importance en Amérique du Nord de pâte kraft blanchie de résineux investit des fonds du Programme d’écologisation des pâtes et papiers dans du nouvel équipement et rénove son équipement existant pour en améliorer le rendement énergétique et obtenir des avantages environnementaux. Ces investissements assureront aussi une meilleure position à l'entreprise qui pourra ainsi tirer parti de débouchés commerciaux à l'avenir.

Les mesures précises qui seront mises en œuvre comprendront la modernisation de la chaudière de récupération no 2 et l'installation d’équipement destiné à améliorer les émissions atmosphériques.

Ces dépenses en immobilisations contribueront à la réduction de plus de 65 %, des émissions de particules, tout en améliorant la fiabilité de l'équipement; elles accroîtront le rendement thermique général de la papeterie et augmenteront la quantité de vapeur utilisée pour la production d’énergie renouvelable et de chaleur.

Ces améliorations contribueront à améliorer la qualité de l'air dans la collectivité et appuieront la viabilité de quelque 430 emplois.

Comment fonctionne le Programme d’écologisation des pâtes et papiers

Trente‑huit (38) usines de pâtes et papiers de l'ensemble du Canada, représentant 24 sociétés, ont obtenu des crédits dans le cadre du Programme d’écologisation des pâtes et papiers selon leur niveau de production de 2009 de liqueur noire (un sous‑produit liquide du procédé de réduction en pâte chimique qui sert à générer de la chaleur et de l'énergie). Les entreprises admissibles sont tenues de soumettre des propositions de projet pour leurs installations et ont jusqu’en 2012 pour appliquer leurs crédits à des projets d’amélioration de la performance environnementale. Les responsables du projet travaillent avec ces sociétés à mesure qu’elles préparent leur proposition de projet et que les projets sont assujettis à des évaluations environnementales.

Selon les modalités du programme, les sociétés admissibles peuvent investir les crédits générés à une usine dans n’importe laquelle des installations de pâtes et papiers de l'ensemble du Canada. Par conséquent, les usines de papier journal et des usines de pâte qui n’ont pas généré de crédit pourraient bénéficier de ce programme.

Ce programme n’empêche pas les bénéficiaires du financement d’obtenir des subventions d’autres sources provinciales municipales ou autres afin de les aider à atteindre leurs objectifs en matière d’intendance environnementale.

Par le biais de l'investissement dans les technologies d’énergie propre, ce programme aide l'industrie forestière à contribuer à la croissance de l'industrie nationale de l'énergie propre ainsi qu’à créer et à maintenir des emplois de qualité élevée pour la population canadienne tout en aidant à protéger et à préserver notre environnement.

Pour obtenir plus d’information au sujet du programme et des exigences d’admissibilité, consultez le site http://cfs.nrcan.gc.ca/subsite/pulp-paper-green-transformation.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Margaux Stastny
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.