ARCHIVÉE - Salle des médias

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

2010/19 (a)

Précis d'information

Dialogue canado-américain sur l’énergie propre Déclaration d’intention pour une collaboration en sciences et technologies de l’énergie


Le Dialogue sur l’énergie propre a été établi en février 2009 par le premier ministre Stephen Harper et le président Barack Obama afin d’améliorer la collaboration entre le Canada et les États-Unis en ce qui a trait aux sciences et aux technologies énergétiques propres dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de lutter contre les effets des changements climatiques.

Le dialogue est une initiative importante qui nous permettra d’appuyer nos efforts continus visant à édifier une économie à faibles émissions de carbone. Les États-Unis et le Canada prennent des mesures pour lutter contre les effets des changements climatiques à l’échelle nationale. Ces actions seront renforcées davantage grâce aux mesures communes que les deux pays prendront dans le cadre du Dialogue sur l’énergie propre.

La Déclaration d’intention (DI) pour une collaboration entre le Canada et les États-Unis soutiendra l’élargissement de la recherche et du développement en matière de bioénergie et de captage et de stockage du carbone (CSC). La DI englobera de nombreux projets en cours et futurs, notamment :

  • une entente de coopération en matière de recherche et de développement afin d’étudier la productivité et la récolte des algues et leur capacité à produire des biocarburants;
  • le projet d’atlas nord-américain du carbone, qui permet d’élaborer un atlas des principales sources de CO2, des réservoirs potentiels de stockage de CO2 et des estimations de stockage au Canada, aux États-Unis et au Mexique selon des méthodologies courantes;
  • la recherche et le développement d’une nouvelle technologie de gazéification du charbon afin de réduire les émissions provenant de la production du charbon.

Le Groupe de travail sur la recherche et le développement en matière d’énergie propre et le Groupe de travail sur les technologies énergétiques propres dirigent les activités dans le cadre de la DI. En collaboration avec le Groupe de travail sur le réseau d’électricité, une foule d’autres activités seront également lancées dans le cadre du Dialogue sur l’énergie propre :

1. Groupe de travail sur les technologies énergétiques propres

Ce groupe cherche à faire progresser l’élaboration et le déploiement des technologies de CSC au Canada et aux États-Unis.

Les premières initiatives ont mis l’accent sur les engagements suivants du Plan d’action canado-américain du Dialogue sur l’énergie propre :

  • Technologies de prochaine génération : Le Canada et les États-Unis améliorent les liens entre les chercheurs en CSC afin d’assurer l’essor des technologies de CSC de prochaine génération, en échangeant des renseignements et en collaborant à des projets.
  • Essais d’injection et de stockage du CO2 : Le Canada et les États-Unis élaborent et démontrent des méthodes de mesure, de surveillance et de vérification du CO2 afin de confirmer la sécurité et l’efficacité du stockage de CO2.
  • Collaboration en matière de projets de démonstration du CSC à grande échelle : Le Canada et les États-Unis partagent des pratiques exemplaires et des leçons apprises de projets de démonstration de CSC à grande échelle.
  • Stratégies en matière d’engagement public : Le Canada et les États-Unis consolident leur partenariat dans ce secteur, en assurant la participation des gouvernements fédéraux, provinciaux, territoriaux et d’États, ainsi que de l’industrie, des universités et d’autres organisations non gouvernementales, tout en communiquant efficacement avec la population en matière de CSC.
  • Définition de règles, de normes et de pratiques compatibles : Le Canada et les États-Unis collaborent pour élaborer des règlements compatibles en matière de CSC afin de réduire au minimum les obstacles commerciaux et de faciliter la réalisation de futurs projets éventuels outre-frontières en matière de CSC.
  • Conférence nationale bilatérale : Une conférence canado‑américaine annuelle a été organisée en matière de CSC pour faire avancer ce dialogue et pour faciliter les activités en matière de CSC de façon permanente. La première conférence aura lieu le 10 mai 2010, à Pittsburgh, en Pennsylvanie.

2. Groupe de travail sur la recherche et le développement en matière d’énergie propre

Ce groupe vise à unir les efforts des experts canadiens et américains et à améliorer leur collaboration dans les domaines prioritaires tels que les biocarburants de générations futures, les moteurs et les véhicules propres et l’efficacité énergétique (maisons et immeubles). Il réalise des initiatives concertées de recherche, de développement et de déploiement dans ces domaines. Les résultats de ces initiatives permettront ainsi des réductions considérables des gaz à effet de serre, de même que le renforcement du rendement économique en Amérique du Nord et la création d’emplois écologiques.

Les premières initiatives ont mis l’accent sur les engagements suivants du Plan d’action canado-américain du Dialogue sur l’énergie propre : 

  • Cadre de collaboration axé sur la recherche, le développement et le déploiement dans le domaine de l’énergie propre : Dans le but d’élargir la collaboration, les États-Unis et le Canada élaborent un cadre qui prévoit des mécanismes et des ressources en vue d’accroître la collaboration en recherche et en développement.
  • Feuille de route axée sur la recherche, le développement et le déploiement dans le domaine de l’énergie propre : Les États-Unis et le Canada créent une feuille de route conjointe pour déterminer les voies à suivre en matière de technologie, ainsi que de recherche, de développement et de déploiement connexes qui contribueraient à réduire les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.
  • Projets et initiatives de collaboration immédiate : Parmi les projets et les initiatives qui ont été lancés, mentionnons :
  • l’analyse de la rentabilité de différentes méthodes de conversion des arbres tués par le dendroctone du pin ponderosa en biocarburants;
  • l’intégration simplifiée des immeubles au réseau intelligent en définissant les exigences et en élaborant des normes et des outils visant à évaluer et à réguler la demande énergétique des immeubles;
  • l’élargissement des critères et des programmes ENERGY STAR par le biais de l’élaboration de nouvelles spécifications et de la révision de spécifications concernant les catégories de produits;
  • la signature d’accords de partenariat visant à améliorer l’efficacité énergétique dans le secteur du transport, en coordonnant la recherche et le développement en ce qui a trait à l’élaboration de matériaux légers.

3. Groupe de travail sur le réseau d’électricité

Ce groupe se concentre sur la collaboration entre le Canada et les États-Unis afin de faciliter la transition à long terme vers un réseau d’électricité modernisé. Cette collaboration permettra entre autres de déterminer quelles seront les options visant à accroître le commerce canado-américain en matière d’électricité propre, notamment en ce qui a trait au rôle que les technologies de stockage de l’énergie peuvent jouer pour prendre en charge une pénétration accrue des sources d’énergie renouvelables dans le cadre de ce commerce. Elle comprend également le partage des meilleures pratiques et l’engagement de l’industrie et des intervenants à l’égard de l’application accrue des technologies de communications, des capteurs et des logiciels au réseau d’électricité, ou ce qu’on appelle le « réseau intelligent ».

Les premières initiatives ont mis l’accent sur les engagements suivants du Plan d’action canado-américain du Dialogue sur l’énergie propre :

  • Accroître les possibilités de commerce en matière d’électricité propre : Ressources naturelles Canada et le Department of Energy des États-Unis collaborent avec l’industrie et d’autres ordres de gouvernement pour cerner des ressources et des marchés éventuels en vue d’accroître le commerce d’électricité propre et l’offre de services auxiliaires.
  • Faire progresser le réseau intelligent et les technologies énergétiques propres : Les deux gouvernements collaborent en vue de partager des initiatives de recherche, de développement et de déploiement chapeautées par les gouvernements, ainsi que des normes de fiabilité, des normes de cybersécurité et des lignes directrices relatives à un réseau conjoint sous les auspices des gouvernements et de l’industrie.
  • Réaliser le potentiel du stockage de l’énergie : Les deux gouvernements demandent la participation de l’industrie et des autres ordres de gouvernement en vue d’accroître la compréhension en ce qui a trait au potentiel de stockage existant, particulièrement le potentiel de stockage dynamique existant au sein du réseau canado-américain.
  • Perfectionnement de la main-d’œuvre de demain dans le secteur de l’énergie : Une conférence a été tenue à Toronto, en février 2010, afin que le Canada et les États-Unis collaborent avec l’industrie et les établissements d’enseignement en vue de déterminer les compétences additionnelles requises en réponse aux besoins futurs en main-d’œuvre associés à la modernisation et à la mise en œuvre d’un réseau d’électricité amélioré.

Forum sur le réseau d’électricité et le réseau intelligent canado-américains : Le Canada et les États-Unis se sont engagés à organiser régulièrement un forum sur le réseau intelligent canado-américain qui aura pour objectif d’évaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre d’un réseau d’électricité amélioré axé sur la production d’électricité à partir de sources d’énergie propres et renouvelables, tout en déterminant les nouvelles priorités.


Les journalistes peuvent s’adresser à :

Margaux Stastny
Directrice des communications
Cabinet du ministre
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-996-2007

Ou

Relations avec les médias
Ressources naturelles Canada
Ottawa
613-992-4447

Les communiqués de presse et les précis d'information de RNCan sont diffusés à l'adresse www.rncan.gc.ca/media/index-fra.php.

Pout tout renseignement sur le Rapport aux dirigeants et le plan d’action du Dialogue sur l’énergie propre, visitez le site http://pm.gc.ca/fra/nouvelles/2009/09/16/dialogue-etats-unis-canada-lenergie-propre.