ARCHIVÉE - Conseil des ministres de l'énergie

Information archivée dans le Web

Information identified as archived on the Web is for reference, research or recordkeeping purposes. It has not been altered or updated after the date of archiving. Web pages that are archived on the Web are not subject to the Government of Canada Web Standards. As per the Communications Policy of the Government of Canada, you can request alternate formats. Please "contact us" to request a format other than those available.

Faire progresser l'efficacité énergétique au Canada : des fondements pour l'action

Annexe 1 : Principes37

  • Couvrir tous les processus de transformation des marchés. À différents stades des cycles de production et d'utilisation de l'énergie, il est possible de trouver des occasions de maximiser l'efficacité, depuis la recherche-développement jusqu'à la mise en marché pure et simple des technologies efficaces.
  • Commencer avec le prix.  Des prix de l'énergie qui en reflètent le coût total donneront aux consommateurs et aux investisseurs l'incitation nécessaire pour améliorer l'efficacité énergétique. Des indications de prix clair devraient constituer le point de départ, mais le prix seul ne peut suffire.
  • Utiliser plusieurs outils. Aucun outil unique ne constitue une solution à l'amélioration de l'efficacité du Canada en matière d'utilisation de l'énergie. Au lieu de cela, il faut plutôt un éventail d'outils, mis en œuvre par différents ordres de gouvernement, pour opérer des changements majeurs en ce qui concerne l'utilisation élémentaire de l'énergie.
  • Optimiser l'efficacité. Il faut choisir certaines ressources affectées aux programmes qui permettront d'atteindre une efficacité optimale, tout en tenant compte de la couverture sectorielle et en trouvant l'équilibre approprié entre les efforts à court et à long termes. Ces ressources devraient être adaptés pour répondre aux besoins et atouts de chaque secteur de compétence.
  • Veiller à l'équité. Concevoir des programmes et des politiques servant tous les consommateurs et tous les utilisateurs d'énergies.
  • Mesurer pour gérer. Analyses et évaluations sont indispensables pour parvenir à mesurer l'efficacité énergétique. L'information est nécessaire pour fixer des objectifs, mesurer et rapporter la performance et comprendre les tendances.
  • Développer la capacité. Accroître la capacité technique et humaine de l'industrie de l'efficacité énergétique pour réaliser des améliorations.
  • Apprendre de l'expérience. Les politiques et les programmes devraient prendre en compte les riches antécédents de pratiques exemplaires accumulés pendant les trente dernières années. Les antécédents tant canadiens qu'étrangers doivent être pris en compte. À mesure que les marchés se transforment, les programmes d'efficacité doivent évoluer aussi.
  • Engagements à long terme. Les politiques et programmes à long terme permettent aux marchés de transformer de manière efficace et d'appuyer l'institutionnalisation d'une culture de l'efficacité et de la durabilité de l'énergie.

37. Ces principes reposent sur ceux élaborés en 2006 par la Table sur le développement durable du secteur de l'énergie du Groupe de travail sur l'efficacité énergétique.