Warning message

Cette page Web a été archivée dans le Web. Information archivée dans le Web.

ARCHIVÉE - Appendice 4 : Ressources naturelles Canada et le Sommet mondial sur le développement durable

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d'autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous ».

Stratégie de développement durable
Aller de l’avant

Il y a plus de dix ans, la communauté internationale a adopté l’Action 21, un projet de plan d’action sur le développement durable, lors de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement de 1992 (aussi appelée le Sommet de la Terre), tenue à Rio de Janeiro en 1992.

Une rétrospective des dix dernières années sur les efforts déployés à l’échelle mondiale pour mettre en œuvre le développement durable a été présentée dans le cadre du Sommet mondial sur le développement durable (SMDD), qui a eu lieu à l’été 2002 à Johannesburg, en Afrique du Sud. Des milliers de délégués ont discuté des progrès réalisés, examiné les obstacles au développement durable et cerné d’autres défis à la mise en œuvre de l’Action 21.

Ressources naturelles Canada a joué un rôle formatif en modélisant la contribution du Canada au SMDD, y compris certaines des positions prises par le Canada au cours des négociations du Plan de mise en œuvre de Johannesburg – un des résultats clés du SMDD. Le Ministère a mis à profit sa riche expérience en aménagement durable des forêts, a souligné l’importance d’un vaste mélange de sources d’énergie pour la prestation des services énergétiques, et a lancé le Dialogue mondial sur l’exploitation minière, les minéraux, les métaux et le développement durable, en partenariat avec l’Afrique du Sud. RNCan fait également la promotion du rôle essentiel d’une information scientifique solide, en particulier dans les domaines de la géoscience et de la géomatique à l’appui de la gestion des terres et des ressources.

Après Johannesburg, RNCan continue de travailler avec ses partenaires – de l’industrie canadienne, d’autres ministères fédéraux, tous les paliers de pouvoirs publics, des organismes non gouvernementaux, des établissements d’enseignement, des organismes autochtones et des collectivités canadiennes – alors qu’il exécute son mandat national et ses engagements pris lors du SMDD. Les contributions de RNCan se font principalement par le truchement de sa recherche scientifique continue, du partage d’information ainsi que de l’élaboration de politiques et de programmes. Son expérience et savoir-faire aident à étayer et à élaborer les politiques étrangères du Canada ayant trait aux questions liées aux ressources, en particulier lorsque ces dernières touchent des préoccupations mondiales telles que le changement climatique et l’accès aux services énergétiques.

En tant que membre de la délégation canadienne ayant participé au Sommet de Johannesburg, RNCan a eu la possibilité de travailler avec des délégués d’autres pays afin d’examiner les obstacles et les défis à la mise en œuvre du développement durable. Alors que le Plan de mise en œuvre de Johannesburg vise les questions liées aux ressources naturelles, les recommandations, buts et objectifs sont le reflet de bon nombre des buts et objectifs que le Canada s’est fixé. Dans certains cas, les politiques et le rendement du Canada dépassent les recommandations du Plan.

La Stratégie de développement durable de RNCan reflète les buts et objectifs du Plan de mise en œuvre de Johannesburg qui ont trait au mandat national et au contexte canadien. Le Ministère poursuivra son rôle au sein de la délégation canadienne qui participe aux réunions annuelles de la Commission du développement durable des Nations Unies (CDDNU), la principale tribune effectuant un suivi après Johannesburg. Le savoir-faire de RNCan en science et en politique façonnera la participation du Canada à la douzième et à la treizième réunions de la CDDNU, et une attention particulière sera accordée aux discussions ayant trait à l’énergie à la treizième réunion. C’est dans le cadre de ce processus que le Ministère fera état de ses activités liées au Plan de mise en œuvre de Johannesburg et fera le point sur l’expérience en évolution du Canada sur la contribution des ressources naturelles au développement durable.

PrécédentTable des matières