Warning message

Cette page Web a été archivée dans le Web. Information archivée dans le Web.

ARCHIVÉE - Développement durable

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d'autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous ».

Mesure de la vision

Dans les deux premières pages du présent document, on fait part aux lecteurs de la vision de RNCan d’un avenir durable. Nous considérons que les mesures présentées dans le document consistent en des étapes concrètes pour faire avancer le Canada vers cet avenir. Dans ce contexte, afin de promouvoir le développement durable, les Canadiens et la communauté internationale ont besoin d’information fiable et récente sur les mesures prises à l’égard du développement durable.

Pour parvenir au développement durable, il est essentiel de prendre des décisions éclairées quant aux politiques à établir qui tiennent compte des facteurs économiques, environnementaux et sociaux. Des indicateurs de développement durable permettraient de communiquer les résultats des décisions de mise en œuvre et de jeter les bases pour une amélioration continue dans la promotion du développement durable.

L’élaboration d’instruments de mesure adéquats pour le secteur des ressources naturelles aiderait RNCan et le Canada à rendre compte aux partenaires de leurs progrès en matière de développement durable. En l’absence d’une série d’indicateurs concrets, il continuera d’être difficile de suivre les progrès du Canada et d’axer les activités sur le développement durable.

Dans le cadre du Projet de recherche sur les politiques de développement durable, RNCan, Statistique Canada et dix autres ministères fédéraux dirigent conjointement un projet sur les indicateurs de développement durable. Ce projet a pour but d’examiner et d’analyser les nombreuses approches adoptées à l’échelle nationale et internationale pour élaborer des indicateurs interreliés de développement durable. Il permettra également d’étudier la pertinence d’activités choisies et d’une série d’indicateurs appropriés au processus décisionnel au Canada. Ce projet contribuera à l’élaboration d’une série d’indicateurs nationaux du développement durable mis au point par la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie, que le gouvernement fédéral s’est engagé à financer dans le budget déposé en février 2000. Il contribuera également au thème Connaissances et information/ indicateurs de développement durable adopté par les ministères et organismes fédéraux à la suite du Forum des leaders des sous-ministres fédéraux et des dirigeants de l’industrie et du secteur privé qui a eu lieu en avril 2000.

Afin que RNCan puisse continuer d’être un chef de file dans le domaine du développement durable, il est essentiel de démontrer la capacité de fournir de l’information économique, sociale et scientifique à l’appui des décisions relatives aux ressources naturelles. À l’heure actuelle, le Ministère recueille et fournit de l’information sur les indicateurs économiques, sociaux et environnementaux dans certains domaines et travaille à l’élaboration d’indicateurs de développement durable au sein de ses divers secteurs. Donner accès aux Canadiens à cette information est une étape nécessaire, et le Ministère devra peut-être améliorer encore davantage ces indicateurs.

En novembre 1999, des organismes non gouvernementaux, des collectivités autochtones, des universités, des industries et le gouvernement ont uni leurs efforts pour établir un cadre pour les indicateurs de développement durable dans le secteur des minéraux et des métaux. Le processus équitable et ouvert a favorisé la coopération et a permis de parvenir à un consensus sur un énoncé commun des perspectives d’avenir pour l’exploitation et l’utilisation des minéraux et des métaux au Canada. Après une période de consultation, le comité directeur préparera, avec l’aide d’un groupe de travail multilatéral remanié, une série d’indicateurs de développement durable provisoires pour les minéraux et les métaux.

Au cours de la dernière année, RNCan a entrepris une vaste démarche interne dans le but d’élaborer une série d’indicateurs nationaux pour l’énergie. On a conçu des indicateurs liés aux trois éléments du développement durable en veillant à établir des indicateurs où il y avait chevauchement entre les éléments économiques, sociaux et environnementaux du développement durable. Des consultations externes menées à l’automne 2000 ont confirmé l’approche prise.

Les responsables de l’Atlas national du Canada ont entrepris un examen exhaustif des besoins des utilisateurs en consultation avec les responsables de l’élaboration des politiques relatives au développement durable. Cet examen a révélé une série d’exigences pour utiliser efficacement l’information géospatiale à l’appui du processus d’élaboration de politiques à l’égard du développement durable. Le rôle de l’Atlas en matière de développement durable repose sur la façon dont il présente une vaste source de données conséquentes, intégrées et documentées sur les caractéristiques physiques, environnementales, sociales, économiques et culturelles du Canada.

En 1995, le Conseil canadien des ministres des forêts (CCMF) a préparé un cadre de critères et d’indicateurs pour l’aménagement durable des forêts. En 1997, le Canada a publié Critères et indicateurs de l’aménagement durable des forêts du Canada, un document qui décrit la capacité du Canada de rendre compte de l’aménagement durable. Lors de sa rencontre annuelle qui a eu lieu le 14 août 2000, le CCMF a diffusé le rapport Critères et indicateurs de l’aménagement durable des forêts : Bilan national 2000, qui illustre l’engagement soutenu et l’approche scientifique du Canada en faveur de l’aménagement durable de ses forêts.

À l’échelle internationale, la diffusion d’une telle information offre la possibilité au Canada de rendre compte du développement durable de ses ressources naturelles à différents organismes, notamment l’Organisation de coopération et de développement économiques. Notre travail au pays dans le domaine des critères et des indicateurs, et notre rôle d’agent de liaison et de membre du Processus de Montréal, qui comprend douze pays comportant de grandes régions de forêts tempérées et boréales, permettent au Canada d’être un chef de file mondial dans ce domaine et d’accroître son influence en faisant connaître son programme international. Par ailleurs, les indicateurs permettront au gouvernement fédéral et aux industries canadiennes de démontrer à la communauté internationale les bonnes pratiques que le Canada a adoptées.

D’ici la fin de 2003, Ressources naturelles Canada sera en mesure, grâce à l’élaboration et à la communication d’indicateurs, de commencer à mesurer les progrès réalisés à l’égard de la vision d’un avenir durable du Ministère.


Précédent Table des matières Suivant