L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique – Decembre

Volume 3, numéro 12

Recherche sur l’opinion publique sont réalisées en vue de mesurer l’importance de l’efficacité énergétique dans les secteurs de l’industrie et du bâtiment

L’Office de l’efficacité énergétique entreprend une recherche sur l’opinion publique pour mesurer, de façon quantitative, l’importance de l’efficacité énergétique dans les secteurs industriel et des bâtiments (incluant les sous-secteurs public, commercial et institutionnel), ainsi que la reconnaissance de marques distinctives en efficacité énergétique (ENERGY STAR, ISO 50001).

Léger Recherche Stratégie Conseil a été engagé par l’Office de l’efficacité énergétique (OEE) à Ressources naturelles Canada afin de diriger un court sondage. L’OEE enverra celui-ci au mois de janvier aux experts en énergie (c.-à-d. ceux ayant l’autorité de prendre ou d’influencer des décisions en efficacité énergétique pour leur organisation) des secteurs industriel et des bâtiments.

La recherche tracera la sensibilisation et les attitudes envers l’efficacité énergétique et mesurera la sensibilisation sur les options et les avantages disponibles à l’adoption de pratiques en efficacité énergétique. Elle évaluera également la reconnaissance de marques distinctives telles « ENERGY STAR » pour l’industrie et « ISO 50001 », et elle adressera les écarts par rapport aux renseignements et aux services en efficacité énergétique offerts par le Gouvernement du Canada. Plus important encore, la recherche servira à éclairer le développement de programmes et d’initiatives ciblés, surveillera l’efficacité des programmes et, appuiera les activités d’évaluation de programme.

Les participants à la recherche seront sélectionnés d'une liste d’experts en énergie des secteurs industriel et des bâtiments. Si vous recevez le sondage Léger, veuillez le remplir et le soumettre dans le délai prévu.

Les hôpitaux s’embarquent dans le programme Green Hospital Scorecard

Le programme Green Hospital Scorecard est l’unique outil d’analyse comparative d’environnement et durabilité au Canada, qui fournit un aperçu du rendement d’un hôpital dans la conservation d’eau et d’énergie, la gestion et le recyclage des déchets, l’engagement corporatif et la prévention de la pollution.

En 2013, grâce au fonds du Green Hospital Champion Fund et au financement stratégique du ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs, l’Association des hôpitaux de l’Ontario a mis au point le programme Green Hospital Scorecard (GHS) et l’a administré jusqu’au début de l’année 2016. Avec l’appui financier du gouvernement de l’Ontario, la Canadian Coalition for Green Health Care reprendra sa mise en œuvre pour l’année 2017.

« La haute direction des hôpitaux participants considère qu’il s’agit d’un outil inestimable pour faire valoir les possibilités de réduire les frais d’exploitation et d’accroître la résilience face aux effets des changements climatiques »

- Linda Varangu, directrice générale, Canadian Coalition for Green Health Care

Les hôpitaux participants rendent compte de leurs initiatives environnementales en répondant à un questionnaire en ligne. Les données synthétisées dans un tableau de bord facile à interpréter permettent aux hôpitaux de comparer leur rendement environnemental à celui des années précédentes et à celui des autres hôpitaux. « Par ailleurs, nous leur soumettons également des suggestions sur les domaines qu’ils devraient améliorer et nous leur offrons de l’aide dans la mise en œuvre des programmes », fait remarquer Samantha Putos, analyste des programmes de soins de santé durables cahez la Coalition.

Depuis le lancement du programme, environ la moitié des hôpitaux de l’Ontario y participent chaque année, et la Coalition s’attend à ce que ce nombre augmente avec la reconnaissance croissante des avantages du tableau de bord. « La haute direction des hôpitaux participants considère qu’il s’agit d’un outil inestimable pour faire valoir les possibilités de réduire les frais d’exploitation et d’accroître la résilience face aux effets des changements climatiques », indique Linda Varangu, directrice générale de la Coalition. De nombreux de participants inscrits au programme GHS ont également recours aux autres outils d’analyse comparative du rendement énergétique, tels que l’outil ENERGY STAR Portfolio Manager qui est géré par Ressources naturelles Canada.

Les participants au programme sont récompensés à titre individuel par des distinctions annuelles (or, argent et bronze) et sont également admissibles aux prix Green Health Care qui sont décernés chaque année. Un webinaire organisé au printemps 2017 permettra de faire connaître les hôpitaux ayant obtenu la meilleure cote et d’échanger des idées et des pratiques exemplaires.

Au cours des années à venir, la Coalition souhaiterait étendre le tableau de bord aux établissements de soins de longue durée en Ontario, et espère faire adopter ce programme à l’échelle nationale. Mme Varangu indique qu’un programme pilote est en place dans certains hôpitaux du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse dans le but de déterminer les modifications à apporter afin de mettre en œuvre ce programme à l’échelle nationale. Le tableau de bord 2017 pourrait comporter d’autres catégories dans des domaines tels que l’achat écologique, et sera également disponible en français. De même, les prochaines versions du tableau de bord s’harmoniseront et se compléteront davantage avec ENERGY STAR Portfolio Manager.  Actuellement, ENERGY STAR Portfolio Manager compte trois indicateurs de rendement pour le secteur de la santé : hôpitaux, cabinets médicaux et établissements de soin de longue durée.

Consultez le site Web de la Coalition pour de plus amples renseignements sur le programme Green Hospital Scorecard (en anglais seulement). Si vous souhaitez y participer, mais que vous n’avez pas reçu d’invitation, veuillez communiquer avec Samatha Putos à l’adresse samantha@greenhealthcare.ca. Si vous souhaitez savoir comment la Coalition peut offrir cette possibilité à l’extérieur de l’Ontario, veuillez communiquer avec Linda Varangu à l’adresse linda@greenhealthcare.ca.

Une tour d’Ottawa obtient la première certification Leadership in Energy and Environmental Design v4 catégorie exploitation et entretien au Canada

Une tour de bureaux d’Ottawa est la première au Canada à obtenir la certification Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) v4. Géré par Blackwood Partners Inc., l’édifice situé au 270, rue Albert à Ottawa s’est récemment vu décerner la certification LEED or catégorie bâtiments existants : exploitation et entretien (E+E).

Cette certification montre comment le système LEED v4 peut transformer des bâtiments existants en des modèles d’efficacité énergétique. Selon les propos de Mark Hutchinson, vice-président des programmes de bâtiments écologiques du Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa), « comme le Canada redouble d’efforts pour atteindre les objectifs de réduction des émissions, ce premier projet commercial certifié LEED v4 montre parfaitement à quel point nos bâtiments existants joueront un rôle essentiel dans la lutte contre les changements climatiques ».

Depuis sa construction en 1975, cet édifice d’une superficie de 15 536 mètres carrés et de 14 étages a subi plusieurs réaménagements écoénergétiques. Alors que son exploitation était déjà efficace avant la réalisation d’une vérification énergétique en 2013, l’équipe d’exploitation a tenu compte des recommandations formulées à cette occasion et a réussi à accroître l’efficacité énergétique du bâtiment de 25 pour cent de plus par an.  

Il en a ainsi résulté une baisse de l’intensité énergétique impressionnante de 20 kilowattheures équivalents par pied carré et une cote ENERGY STAR de 91. L’analyse comparative du rendement énergétique par l’entremise d’ENERGY STAR Portfolio Manager a permis à Blackwood de faire le suivi des améliorations de l’efficacité énergétique et de cerner les problèmes.  

Pour obtenir la certification, la société a saisi les nombreuses possibilités de réaménagement visant à améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment existant. Le délai de réalisation a également été impressionnant : le projet a été réalisé en un peu plus d’une année et la certification définitive a été obtenue six mois après son achèvement.

Les modifications qui ont été apportées à la certification LEED v4 ne cessent de relever la barre en matière d’efficacité énergétique des bâtiments avec des exigences plus rigoureuses pour les bâtiments existants. Les projets visant la certification LEED pour les bâtiments existants se doivent d’obtenir une cote ENERGY STAR de 75 ou plus. Une autre catégorie de cotation qui se concentre sur les autres modes de transport a également été ajoutée : l’emplacement et les transports.

« Blackwood Partners est convaincue que la certification LEED or v4 catégorie E+E obtenue par l’édifice du 270, rue Albert Street est une occasion de rehausser ce bâtiment dans le centre-ville d’Ottawa en renforçant l’engagement du propriétaire à adopter des pratiques durables et en soutenant les initiatives écologiques de nos locataires au sein de leur milieu de travail », assure Peter L. Stafl, vice-président de la gestion de la location-bail et des actifs de Blackwood Partners Inc.

Pour lire l’intégralité de l’article sur la certification LEED du bâtiment, consultez la page :
Ottawa tower earns first LEED v4 O+M certification (en anglais seulement)

L’Alberta annonce la mise en œuvre de nouveaux programmes d’efficacité énergétique

Les résidents et les entreprises de l’Alberta peuvent désormais bénéficier des nouveaux programmes d’efficacité énergétique de la province. Grâce aux 2 millions de dollars investis par la province, Energy Efficiency Alberta vient de lancer trois programmes destinés aux maisons individuelles et aux entreprises, susceptibles de faire économiser aux Albertains plus de 2 milliards de dollars en coûts énergétiques et de réduire leurs émissions de GES au cours des cinq années de validité des programmes.

Les mesures incitatives mises en œuvre dans le cadre du programme de remises pour les institutions, les organisations à but non lucratif et les entreprises permettront de promouvoir l’installation de produits à haute efficacité, tels que les chauffe-eau et les systèmes d’éclairage, de chauffage et de refroidissement. Grâce à cette mesure, les institutions commerciales seront à même de moderniser leur équipement vieillissant ou moins efficace et d’en récolter rapidement les fruits.

Les Albertains peuvent également s’attendre à réaliser davantage d’économies en matière de bâtiments neufs. Le gouvernement de la province a récemment remanié son code du bâtiment en y apportant des modifications, ce qui améliorera l’efficacité énergétique relativement aux fenêtres, aux systèmes d’éclairage, d’isolation, de CVCA ainsi qu’aux enveloppes des bâtiments. Ces modifications harmoniseront les normes provinciales avec le Code national de l'énergie pour les bâtiments.

Ces modifications permettront également de réduire les émissions de GES du secteur des bâtiments qui, avec les maisons résidentielles, était responsable en 2014 de 19 mégatonnes, soit environ sept pour cent, des émissions de GES de l’Alberta.

Pour lire l’intégralité des articles sur les nouveaux programmes d’efficacité énergétique de l’Alberta, consultez les pages :
Alberta launching three energy efficiency programs for business and residential (en anglais seulement)
Alberta finally adopts new national building code for energy efficiency (en anglais seulement)

Qu’en dites-vous?

L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada et distribué tous les mois à 16 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités reliées à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels, et également à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues. Nous vous invitons à vous abonner à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.
Nous invitons les lecteurs à nous faire part de leurs commentaires ou à nous communiquer leurs idées d’articles.

Cliquez ici si vous souhaitez vous désabonner.