Heads Up: Building Energy Efficiency - Volume 3, Issue 9

Volume 3, numéro 9

Haute distinction pour le Centre d’excellence Jim Pattison de la C.-B.

Le Centre Jim Pattison d'excellence en technologies du bâtiment durable, conservation de l'énergie et énergies renouvelables

Le Centre Jim Pattison d'excellence en technologies du bâtiment durable, conservation de l'énergie et énergies renouvelables

Le Centre Jim Pattison d’excellence en technologies du bâtiment durable, conservation de l’énergie et énergies renouvelables au Collège Okanagan à Penticton, en C.-B., a été nommé le bâtiment le plus durable de 2016 au Canada dans la catégorie « universités et collèges » par la revue des bâtiments écologiques (en anglais seulement).

La revue, menée par un jury de spécialistes de l’industrie, classe les bâtiments les plus écologiques du Canada en fonction de critères rigoureux pour les différentes catégories de bâtiments. Le Centre est le premier bâtiment de sa taille à avoir obtenu la certification platine LEED en 2015. Il a également remporté plusieurs prix de conception internationaux.

Le Centre d’excellence de 7 085 mètres carrés a ouvert ses portes en 2011 et a été financé par le Programme d’infrastructure du savoir conjoint entre les gouvernements provincial et fédéral pour un montant de 22 M$, et par des contributions de l’industrie et de la collectivité pour un montant de 9 M$.

Non seulement le Centre a été construit de manière à respecter la norme platine LEED, mais sa conception et ses caractéristiques innovatrices ont été conçues dans le but de satisfaire aux objectifs du défi Living Building Challenge (en anglais seulement), qui reconnaît les chefs de file de la conception de bâtiments durables et innovateurs. Le défi est un programme de l’International Living Future Institute™ et offre une certification pour les projets de développement, peu importe leur ampleur. Le défi demande que les bâtiments respectent des objectifs précis en matière de site, eau, énergie, santé, matériaux, équité et esthétique.

La liste de caractéristiques durables du Centre d’excellence est longue, mais parmi les plus importantes, on compte des planchers en béton poli avec système de chauffage par rayonnement intégré, des systèmes de ventilation et de refroidissement naturels, des cheminées solaires, et un système automatisé qui indique lorsque les fenêtres doivent être ouvertes ou fermées. Le toit du Centre est couvert du plus grand éventail de panneaux solaires photovoltaïques dans l’Ouest canadien pouvant générer près de 260 kW d’électricité.

Avec toutes ces caractéristiques éconergétiques et bien d’autres, le bâtiment devrait consommer 65 kWh d’énergie par mètre carré chaque année, en comparaison avec un bâtiment similaire, mais plus petit, qui devrait consommer 250 kWh par mètre carré chaque année. De plus, toutes les eaux usées produites par le bâtiment sont recyclées et réutilisées dans son système des eaux grises et l’irrigation du site, et les panneaux solaires réchauffent l’eau aux fins d’usage domestique.

L’analyse comparative de l’énergie est un outil essentiel pour cerner des possibilités et surveiller le rendement énergétique d’un bâtiment (se référer à Les avantages de l’analyse comparative).  De plus, les bases de référence de la consommation énergétique et la réussite des projets d’efficacité énergétique peuvent être suivis de façon efficace à l’aide d’ENERGY STAR Portfolio Manager. Les propriétaires et les directeurs de bâtiments qui envisagent la nouvelle construction durable peuvent consulter les meilleures pratiques pour les nouveaux bâtiments de RNCan.

Pour plus d’information sur les prix, veuillez visiter la revue des bâtiments écologiques 2016 et le défi Living Building Challenge (en anglais seulement).

Pour plus d’information sur le Centre d’excellence Jim Pattison gagnant, veuillez visiter :

Les employeurs canadiens les plus verts 2016

Un groupe diversifié de 65 employeurs provenant des quatre coins du Canada a remporté la désignation des employeurs canadiens les plus verts pour l’année 2016. Les gagnants de cette année comprennent des organismes de l’industrie de l’immobilier, des secteurs du commerce et de la fabrication, et des établissements d’enseignement et de soins de santé.

Le projet des 100 meilleurs employeurs canadiens, présenté par Mediacorp Canada Inc., organise sa compétition annuelle des employeurs canadiens les plus verts afin de rendre hommage aux organismes canadiens qui excellent dans la promotion de la sensibilisation environnementale au sein des employés dans le lieu de travail. La compétition, qui en est maintenant à sa dixième année, vise à encourager la valorisation de l’environnement au sein des employés et la mise en œuvre d’initiatives écologiques novatrices.

Les employeurs d’organismes de toutes les tailles du secteur privé et du secteur public sont sélectionnés par les éditeurs du projet des 100 meilleurs employeurs canadiens en fonction du succès de leurs initiatives environnementales, de l’ampleur de l’implication et de la contribution des employés envers ces initiatives, et le degré auquel ces initiatives ont changé l’identité de l’employeur et attiré de nouveaux employés.

La Ville de Calgary, l’un des gagnants de l’année 2016, était la première grande autorité à adopter une politique pour les bâtiments durables. La Ville a également une politique environnementale officielle qui vise la durabilité à long terme et prône une stratégie de conservation de l’eau avant-gardiste. Les mesures précises comprennent les nouveaux panneaux solaires sur le toit du Centre récréatif Southland de la Ville de Calgary, les véhicules éconergétiques et de remplacement dans son parc, ainsi que la certification or LEED du Centre de l’eau de la Ville.

Le Centre des sciences de la santé Sunnybrook à Toronto a également été reconnu pour son Programme de durabilité de l’environnement, qui offre des programmes de meilleure gestion des déchets, des véhicules hybrides dans son parc, et une machine « mangeuse » d’ampoules fluorescentes. Le Centre a également une technologie d’absorption de gaz anesthésiques pour réduire la quantité de gaz résiduaires relâchés, ainsi qu’un toit vert et des systèmes de toits blancs qui aident à réduire la consommation d’énergie.

KPMG, un autre gagnant, utilise l’Initiative écologique mondiale afin de réduire son empreinte carbone internationale au moyen de la conservation d’énergie et de l’utilisation d’énergie renouvelable. Le siège social de KPMG est un impressionnant bâtiment à la fine pointe de la technologie situé au centre-ville de Toronto et construit selon la norme or LEED. L’entreprise a également des champions au bureau de la durabilité qui sont responsables de diriger les équipes écologiques du bureau.

Manitoba Hydro a également été choisi comme l’un des employeurs canadiens les plus verts pour plusieurs raisons, notamment sa tour de bureaux de pointe certifiée par la norme platine LEED, qui est capable de s’adapter en réponse au climat. Le bâtiment est doté d’un système de protection contre le soleil automatisé, des panneaux solaires PV, un toit vert, et des systèmes de refroidissement et de chauffage géothermiques. Le service public utilise également un système de gestion de l’environnement et intègre des véhicules hybrides et électriques à son parc lorsque c’est possible.

Les employeurs qui envisagent prendre un virage vert peuvent commencer avec une analyse comparative énergétique, qui peut se faire à l’aide d’ENERGY STAR Portfolio Manager. Pour obtenir plus de raisons d’utiliser un outil d’analyse comparative, veuillez visiter la page « Pourquoi ENERGY STAR Portfolio Manager ? » et découvrez la valeur des cotes de rendement ENERGY STAR et les avantages des bâtiments éconergétiques.

Pour les articles complets sur les gagnants pour l’année 2016, veuillez visiter :

Points de distinction en efficacité énergétique canadienne pour participation aux ateliers « Le gros bon $ens »

Avez-vous déjà participé à un des ateliers « Le gros bon $ens »? Si oui, vous pourriez vous voir attribuer deux points de distinction du Professionnel canadien de l’énergie durable (CSEP) pour chaque atelier d’une journée.

L’Institut canadien de formation en énergie (CIET) offre cette distinction en guise de reconnaissance pour les exploits des chefs de file en matière d’énergie durable, en attribuant des points pour chaque cours complété. Après l’attribution des points, les noms des récipiendaires sont affichés dans la base de données Bottin CSEP, dont le but est de mettre en évidence toute formation pertinente complétée. Plus de 2 000 professionnels figurent dans la base de données, de laquelle vous pouvez faire des recherches sur des professionnels en énergie dans votre province ou pour valider les compétences.

Pour réclamer vos points, vous devez remplir le formulaire (vous devrez téléverser une scanographie de vos certificats de participation en format JPEG ou Adobe PDF) en suivant ce lien : www.surveymonkey.com/r/D2Sense (en anglais seulement).

Qu’en dites-vous?

L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles du Canada et distribué tous les mois à 16 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités reliés à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels, et également à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues. Nous vous invitons à vous abonner à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.

Nous invitons les lecteurs à nous faire part de leurs commentaires ou à nous communiquer leurs idées d’articles.

Veuillez cliquer ici pour vous désabonner.