L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique – Volume 3, numéro 7

Volume 3, numéro 7

Portfolio Manager lance l'analyse comparative des déchets

Dès le mois prochain, vous pourrez constater une nouvelle fonction sur votre compte ENERGY STAR Portfolio Manager : l’analyse comparative des déchets. Tout comme l’énergie, la gestion des déchets est un coût que vous pouvez contrôler et réduire. Et tout comme pour l’énergie, il faut mesurer ce que vous voulez gérer. La première étape pour réduire la production de déchets de votre installation est donc de la mesurer.

Avec la nouvelle fonction d’analyse comparative des déchets, qui sera lancée en août, vous pourrez assurer le suivi de 29 types de déchets, notamment les matériaux de construction, le papier, les piles, les déchets alimentaires, l’ameublement et les textiles. Vous pourrez également préciser la quantité de chaque type de déchets qui a été recyclée, donnée ou réutilisée, compostée ou éliminée. Lorsque vous commencerez à assurer le suivi de votre production de déchets, vous pourrez consulter vos résultats totaux annuels par méthode d’élimination, les mesures de coûts liés à la gestion des déchets et votre taux de détournement (c.-à-d. le pourcentage de déchets qui ont été recyclés, donnés/réutilisés, ou compostés au lieu d’être éliminés). Armés de ces connaissances, vous pourrez élaborer un plan visant à réduire votre production de déchets et à les détourner autant que possible, réduisant ainsi vos coûts et votre empreinte environnementale.

Pour de plus amples renseignements sur cette nouvelle fonction, visitez la page ENERGY STAR Buildings FAQs (en anglais seulement).

L'hôpital Glen devient le premier hôpital du Québec à être certifié LEED-NC Or

Image de l'hôpital Glen
 

Le site Glen, récemment ouvert, du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est le premier hôpital du Québec à recevoir la certification LEED-NC Or (Leadership in Energy and Environmental Design - New Construction [Leadership en conception énergétique et environnementale – nouveaux bâtiments]) du Conseil du bâtiment durable du Canada. Ouvert en 2015, le site Glen regroupe l’Hôpital de Montréal pour enfants, l’Hôpital Royal Victoria, l’Institut thoracique de Montréal, le Centre du cancer des Cèdres, et l’Institut de recherche du CUSM. L’installation a été conçue pour être aussi écologique que possible, et consomme 35 pour cent moins d’énergie et 40 pour cent moins d’eau potable qu’un hôpital canadien type. Les économies d’énergie ont, à elles seules, permis à l’hôpital d’économiser 2 millions de dollars par année.

Les caractéristiques durables du site Glen comprennent ce qui suit :

  • l’utilisation d’un éclairage naturel et de luminaires spécialement conçus pour réduire la pollution lumineuse;
  • des appareils sanitaires à débit réduit pour réduire la consommation d’eau;
  • une large infrastructure cyclable, notamment près de 400 places de stationnement pour vélos, des douches pour les cyclistes et une liaison complète aux voies cyclables déjà existantes de Montréal;
  • près de 80 bornes de recharge pour véhicules électriques;
  • un centre de gestion des déchets pour recycler le papier, le carton, les déchets électroniques, le métal, le plastique et le verre;
  • des espaces verts, un parc de stationnement souterrain et un toit réfléchissant pour réduire l’effet d’îlot thermique urbain;
  • la réutilisation ou le recyclage de 94 pour cent des débris issus de la construction et de la démolition pendant la construction du nouvel hôpital;
  • l’approvisionnement local de 27 pour cent des matériaux de construction utilisés durant la construction.

Le CUSM comporte également un programme de covoiturage à l’échelle de l’organisation, et est en train d’établir un programme de recyclage des déchets organiques dans toutes ses installations, y compris le site Glen.

Maintenant que le nouvel établissement est en fonction, le CUSM pourrait envisager d’assurer le suivi de sa consommation énergétique grâce à ENERGY STAR Portfolio Manager. En réalisant une analyse comparative par rapport aux autres hôpitaux canadiens, le CUSM sera capable de confirmer les avantages de la construction du site Glen conformément à la norme LEED Or et de soutenir l’investissement dans de potentiels projets de bâtiments écologiques et de réaménagement.

Pour en savoir plus sur le site Glen du Centre universitaire de santé MCGill et ses caractéristiques durables, visitez les pages :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’efficacité énergétique dans les hôpitaux et dans d’autres bâtiments neufs, visitez les pages :

Mississauga et Hamilton récoltent les fruits de l'éclairage à DEL sur les voies publiques

La ville de Mississauga ouvre la voie de l’éclairage écologique des voies publiques. Son projet de Conversion de l’éclairage à DEL sur les voies publiques (LED Street Lighting Conversion Project), pour lequel la ville a investi 26 millions de dollars, a été lancé en novembre 2012 et s’est achevé en décembre 2015. Pendant cette période, 49 000 lampadaires ont été remplacés, passant de lampes à vapeur de sodium à haute pression à des éclairages à DEL (diode électroluminescente), permettant à la ville d’économiser 55 pour cent des coûts énergétiques annuels et offrant de nombreux autres avantages tangibles.

Image de l'éclairage de lampe à vapeur de sodium versus éclairage DEL

En 2011, les administrateurs municipaux ont déterminé que la modernisation des lampadaires pourrait réduire considérablement les coûts et les besoins d’entretien. Cette année-là seulement, la ville avait dépensé 6,1 millions de dollars en énergie, notamment pour l’éclairage des voies publiques, et 2,3 millions de dollars en entretien de l’éclairage. Le passage à un éclairage à DEL sur les voies publiques a été proposé et approuvé par le conseil municipal, et un incitatif de 1,4 million de dollars accordé par le programme Énergiconomies de l’Ontario a aidé à réduire la période estimée de récupération à environ quatre ans.

En plus de réduire les coûts d’énergie et d’entretien, le projet de Conversion de l’éclairage à DEL sur les voies publiques a permis de diminuer la quantité de pollution lumineuse la nuit, puisque les lampes à DEL présentent une lumière moins intrusive que les autres éclairages. La lumière blanche émise par les ampoules à DEL assurera également des quartiers plus sûrs, car elle offre une meilleure visibilité, une meilleure reconnaissance des objets et un meilleur rendu des couleurs pour les piétons et les automobilistes.

Le projet comprenait également l’installation d’un système de pointe de surveillance des lampadaires qui détecte les lampadaires défaillants et transmet l’information au moyen d’un réseau sans fil. Les délais d’entretien du nouveau système sont grandement améliorés par rapport à l’approche antérieure qui reposait sur des patrouilles de nuit organisées tous les 60 jours. Le système sans fil permet de contrôler l’état des lampadaires, la perte de puissance et la consommation d’énergie en temps réel.

La ville de Hamilton a également mis en œuvre avec succès un projet de modernisation de l’éclairage à DEL sur les voies publiques. Mike Field, chef de projet, éclairage des voies publiques et ingénierie électrique pour la ville, indique que, en plus de tous les avantages susmentionnés, les éclairages à DEL sur les voies publiques présentent des atouts supplémentaires par rapport à d’autres technologies d’éclairage : ils produisent plus de lumière par watt consommé et distribuent la lumière de façon plus efficace, éclairant seulement les zones désirées.

M. Field indique que les phases d’étude et de préparation sont essentielles à la réussite d’un projet de modernisation, et il met en garde sur le fait qu’il ne suffit pas d’appliquer simplement des normes et pratiques exemplaires conventionnelles sur l’éclairage des voies publiques, car pour l’éclairage à DEL, les spécifications de l’équipement, la conception de l’éclairage et les stratégies d’entretien à long terme sont différentes. La ville de Hamilton a choisi les installations à DEL qui atteignaient les niveaux de référence minimaux et fournissaient des performances d’éclairage suffisantes.

« Les villes peuvent tirer un réel avantage d’une modernisation de l’éclairage de leurs voies publiques, en passant à un éclairage à DEL », déclare Field. « Non seulement on peut réaliser d’importantes économies opérationnelles, mais il s’agit d’une possibilité optimale de revoir, corriger et améliorer la qualité de l’éclairage des trottoirs et des routes. »

Les municipalités qui envisagent de procéder à la modernisation de leur éclairage peuvent adopter plusieurs approches, selon leurs ressources et leur expertise. Si elles bénéficient de ressources, elles peuvent faire réaliser le travail à l’interne, comme l’ont fait les villes de Mississauga et d’Hamilton. Sinon, elles peuvent profiter des services clés en main d’une entreprise de services écoénergétiques (ESE). Dans tous les cas, une modernisation de l’éclairage des voies publiques vaut la peine d’être envisagée. Scott Vokey, gestionnaire des services énergétiques chez Local Authority Services, une ESE de l’Ontario, déclare qu’un projet type permet de réduire de 40 à 70 pour cent les coûts énergétiques et jusqu’à 80 pour cent les coûts d’entretien.

Martin Powell, commissaire du service des transports et des travaux publics de la ville de Mississauga, estime que le projet de conversion de l’éclairage à DEL sur les voies publiques est une réussite dont Mississauga peut être fière : « Nous sommes fiers d’être les chefs de file de la mise en œuvre de cette technologie verte et d’être l’une des premières villes canadiennes à avoir un programme d’éclairage à DEL sur les voies publiques à l’échelle de toute la ville ».

Pour de plus amples renseignements sur le projet de modernisation de l’éclairage des voies publiques de Mississauga, visitez les pages : Mississauga street lighting article (en anglais seulement) et Mississauga switching street lights to LEDs article (en anglais seulement).

Qu’en dites-vous?

L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles du Canada et distribué tous les mois à 16 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités reliés à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels, et également à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues. Nous vous invitons à vous abonner à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.

Nous invitons les lecteurs à nous faire part de leurs commentaires ou à nous communiquer leurs idées d’articles.

Si vous souhaitez vous désabonner de cette liste d'envoi, cliquez ici.