Commerce des minéraux

Les statistiques sur le commerce international canadien de marchandises sont rassemblées selon le système commercial général défini par le Bureau de statistique des Nations Unies. Ce système englobe toutes les marchandises qui entrent (importations) au pays et qui en sortent (exportations).

Les données sur le commerce des marchandises sont produites sur une base douanière. Les données sur la base douanière sont dérivées des dossiers administratifs obtenus de l’Agence des services frontaliers du Canada et du United States Customs and Border Protection et leur administration est assurée par la Division du commerce et des comptes internationaux de Statistique Canada, laquelle a pour mandat de compiler, d’analyser et de diffuser des estimations en temps opportun des exportations et des importations de marchandises du Canada, par pays partenaire et par type de marchandise, et par indices de prix et de volume. Les concepts généraux sur les données commerciales sont disponibles sur le site Web de Statistique Canada.

Toutes les marchandises sont classées suivant les règles du Système harmonisé de désignation et de codification des marchandises (SH).

Aux fins d’extraction et de regroupement des données commerciales pour les produits (c.-à-d. codes du SH) des industries de ressources naturelles (exploitation minière, foresterie et énergie), les utilisateurs de Ressources naturelles Canada (RNCan) ont accès à la base de données interne connue sous le nom de Système d’extraction et de regroupement de données commerciales (SERDOC) en utilisant des critères particuliers qui répondent à leurs exigences.

En outre, RNCan a établi une étape pour chaque code HS selon le degré de transformation ou de fabrication correspondant au code de classification du produit. Les quatre étapes suivantes sont utilisées par le SERDOC pour définir l’industrie des minéraux :

Étape I – Production de minéraux primaires

Consiste en la découverte du minerai, en son extraction et en sa transformation en un concentré. Les déchets, les cendres et les résidus ont été classés dans cette catégorie.

Étape II – Fusion et affinage

Consiste en l'extraction métallurgique, dont le produit est un minéral relativement pur, un métal ou un alliage. Entrent dans cette étape, notamment, la fusion, l'affinage, le grillage, la calcination, la réduction directe et la lixiviation. Les produits résultant de l'étape comprennent les poudres, les paillettes, les poussières, les cathodes, les lingots, les gueuses, les blocs et les plaques.

Étape III – Fabrication de produits minéraux et métalliques semi-ouvrés

Se compose des activités de fabrication ou de transformation nécessaires pour obtenir des produits qui sont semi-ouvrés ou semi-finis de par leur nature ou leur forme ou qui sont prêts à être utilisés dans d'autres industries. Les produits résultant de cette étape comprennent les barres, les plaques, les tôles, les bandes minces, les tuyaux, les rails, les fils, les éléments de charpente métallique, et plusieurs produits chimiques et composés. Les lingotières sont elles aussi un produit de cette étape.

Étape IV – Fabrication de produits métalliques ouvrés

Consiste en une transformation plus poussée de produits de l'étape III, notamment des produits de l'industrie de la charpente métallique, des articles de quincaillerie, de l'outillage et de la coutellerie. Les produits résultant de cette étape comprennent les raccords de tuyauterie, les pièces forgées et coulées, les boulets de broyage et les pièces pour rail.


Si vous avez besoin d'explications ou d'éclaircissements au sujet des définitions ci-dessus ou des questions, contactez-nous.