Rapport sur la performance du secteur minier 2006-2015

(publié en août 2016)

L'édition 2016 du Rapport sur la performance du secteur minier (RPSM) examine la performance économique, sociale et environnementale de l'industrie minière canadienne de 2006 à 2015 et bénéficie des aperçus, des commentaires et des examens issus d'un comité consultatif externe multilatéral, des gouvernements provinciaux et territoriaux et des associations et membres de l'industrie. Il a été préparé par le Groupe de travail intergouvernemental sur l’industrie minérale (GTIGIM) aux fins de présentation à la Conférence des ministres de l'Énergie et des Mines, qui se tiendra en août 2016 à Winnipeg, au Manitoba.

Il porte principalement sur :

  • les activités nationales du secteur;
  • les indicateurs nationaux et, lorsque c'est possible et pertinent, les données par administration;
  • l'organisation des tendances en matière de performance au lieu de la détermination de la causalité parmi les paramètres.

Le RPSM est présenté aux trois ans aux ministres fédéral, provinciaux et territoriaux des Mines et comporte trois objectifs :

  • permettre aux Canadiens et Canadiennes de développer une compréhension commune de la performance du secteur grâce à des données crédibles et fiables;
  • déterminer les domaines où des améliorations ont été réalisées et ceux où des progrès sont nécessaires;
  • procurer l’information nécessaire à l’établissement des priorités pour le travail collaboratif effectué par la Conférence des ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Énergie et des Mines (CMEM) et le GTIGIM.

Pour atteindre ces objectifs, le rapport courant mesure la performance de 25 indicateurs de 2006 à 2015. Les indicateurs de performance ont été choisis en fonction des éléments suivants : (i) pratiques internationales en matière de rapports sur la performance minière, (ii) renseignements fournis par les provinces et territoires, (iii) consultation avec un comité consultatif externe composé de personnes issues du milieu universitaire, de l’industrie et d’organisations autochtones et non gouvernementales, (iv) disponibilité des données.