Percevoir les résidus miniers comme une ressource

On estime que la responsabilité associée à la gestion des résidus miniers au Canada et aux États-Unis dépasse 50 milliards de dollars. Le Canada examine des options pour retraiter et transformer les résidus miniers afin de réduire leur impact sur l’environnement et de récupérer des sous-produits précieux comme des métaux essentiels et stratégiques.

Même si certaines technologies existent pour retraiter les résidus miniers, particulièrement pour la récupération des métaux (p. ex., l’or et l’argent), une approche holistique permettant d’envisager les résidus miniers comme une source de métaux de seconde fusion et d’autres minéraux industriels précieux n’a pas été mise en œuvre. Plusieurs aspects importants doivent être examinés, particulièrement la réduction des risques liés à la mise en œuvre technologique, la résolution des obstacles réglementaires et politiques et la clarification des facteurs économiques pour le retraitement et la transformation des résidus.

La recherche scientifique et le développement technologique associé au retraitement et à la transformation des résidus miniers seront entrepris dans cinq domaines principaux :

  • la récupération des métaux pour augmenter les recettes;
  • l’élimination ou la stabilisation des métaux pour diminuer la contamination ou les responsabilités environnementales;
  • la désulfuration afin de prévenir le drainage minier acide;
  • les possibilités de sous-produits afin de transformer les résidus;
  • les applications de remplacement pour réutiliser les résidus miniers.

Afin de soutenir et d’orienter la recherche et développement sur le retraitement des résidus, des études complémentaires sur des politiques et des règlements pertinents, des analyses technico-économiques et des profils de risque environnemental sont également en cours.