Quelle superficie la forêt couvre-t-elle au Canada?

Le territoire du Canada contient 9 % des forêts mondiales.

Il s’agit d’une superficie totale de 347 millions d’hectares, dont 270 millions d’hectares de forêts boréales. Voilà qui suffirait à couvrir le territoire du Cambodge, du Cameroun, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Nicaragua, de la Corée du Sud, de la Suède et de l’Uruguay, et il resterait encore assez d’arbres pour couvrir le Royaume-Uni.

En volume, les forêts du Canada contiennent environ 47 milliards de mètres cubes de bois, ce qui suffirait à couvrir la ville de Montréal de bois massif sur environ 36 étages.

Map of Canada showing...

Comment définir une forêt?

Pour définir le terme forêt, le Canada s’appuie sur la définition fournie par le volet Alimentation et agriculture de l’Organisation des Nations Unies :

  • terres occupant une superficie de plus de 0,5 hectare;
  • couvert arboré de plus de 10 %;
  • arbres atteignant une hauteur supérieure à 5 mètres.

Sont exclues les terres à vocation agricole ou urbaine prédominante.

Une forêt récoltée reste une forêt

Les terres forestières qui sont temporairement privées d’arbres, notamment après une récolte ou une perturbation naturelle comme un incendie, sont toujours considérées comme des forêts, puisque les arbres repoussent. Il ne s’agit pas de déboisement, c’est-à-dire l’élimination permanente des arbres d’une forêt en vue d’en faire un nouvel usage, par exemple agricole ou commercial.

À l’opposé du déboisement, il y a le boisement, soit la création de nouvelles forêts par la plantation ou l’ensemencement sur des terres qui n’étaient pas forestières auparavant. Le boisement et le déboisement modifient la superficie du territoire forestier.

Au Canada, le taux de changement de vocation des terres forestières demeure très faible. Entre 1990 et 2015, environ 0,3 % de la superficie forestière a été convertie à d’autres usages.

Sources
 
Les indicateurs présentés dans cette section