En quoi les forêts sont-elles bénéfiques aux Canadiens?

Les forêts et le secteur forestier jouent un rôle essentiel dans le bien-être de tous les Canadiens, y compris ceux qui vivent dans les zones urbaines.

Avantages économiques

L’industrie forestière constitue une source importante de revenus pour une subdivision de recensementNote de bas de page* canadienne sur sept. Bien que d’autres secteurs liés aux ressources naturelles soient souvent concentrés à l’échelle régionale, le secteur forestier est présent partout au pays et emploie des Canadiens d’un océan à l’autre. En 2015, l’industrie forestière représentait 201 645 emplois directs. Pour de nombreux Canadiens vivant dans les zones rurales, ces emplois permettent d’assurer la viabilité économique de leur collectivité.

L’industrie forestière a affiché des résultats positifs concernant les bénéfices d’exploitation durant 16 trimestres consécutifs, et semble ainsi être sortie de la crise économique de 2008. L’emploi et le revenu sont restés relativement stables au cours des dernières années. En plus de l’amélioration de la sécurité d’emploi, ce secteur offre aussi des emplois de qualité. Le secteur forestier d’aujourd’hui devient un lieu de travail de plus en plus dynamique et progressiste. L’industrie fournit aux forestiers, aux scientifiques, aux ingénieurs, aux techniciens spécialistes en informatique, aux techniciens et aux travailleurs qualifiés des possibilités de carrière à long terme dans un large éventail de postes bien rémunérés. Grâce à près de 95 000 emplois indirects créés dans toutes les industries, les avantages économiques du secteur forestier touchent toute l’économie locale.

Participation des Autochtones au secteur forestier

Les forêts jouent un rôle central sur le plan culturel, spirituel et économique dans la vie de nombreuses communautés autochtones au Canada. En date de 2011, 70 p. 100 des communautés autochtones du Canada se situaient dans des zones forestières, et environ 9 500 Autochtones étaient employés dans le secteur forestier.

Au cours des dix dernières années, bon nombre de provinces et de territoires ont participé à la réforme du mode de tenure forestière, afin d’encourager les collectivités locales et les communautés autochtones à participer davantage au secteur forestier, leur créant ainsi de nouvelles possibilités de développement économique.

Entre 2003 et 2013, la part des Autochtones au volume total de tenure canadienne a augmenté, passant de 5 p. 100 à plus de 10 p. 100. De nombreuses communautés autochtones ont réussi à transformer cet accès élargi aux terres et aux ressources forestières en avantages économiques. Les gouvernements appuient activement cet effort, en soutenant le développement d’entreprises forestières, la préparation des communautés et l’emploi pour les communautés autochtones de tout le Canada.

Tirer parti des arbres et des forêts

  • Les arbres et les autres plantes des forêts agissent en tant que nettoyants naturels; ils filtrent les polluants dans l’air et l’eau.
  • Dans les villes, le couvert forestier aide à réduire les températures de surface et de l’air, ainsi qu’à améliorer la qualité de l’air et de l’eau. Puisque la majorité des Canadiens vivent dans des zones urbaines, ces avantages sont considérables.
  • Les forêts fournissent également des avantages culturels et récréatifs, que ce soit en pleine nature, dans les peuplements aménagés ou dans les parcs urbains. Dans la mesure où 11 millions de Canadiens vivent à l’intérieur ou à proximité de zones forestières, ces avantages sont très appréciés d’un bout à l’autre du pays.
Sources
Remarque
 
Les indicateurs présentés dans cette section
Pour en savoir davantage