Résumé graphique : Faits sur les forêts du Canada 2016

Avec leur troisième plus importante superficie forestière au monde, les forêts du Canada et l'industrie forestière font une différence dans leur contribution à l'économie et dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES)

Consultez cette infographie sur les contributions du Canada en chiffres

Télécharger le graphique (PDF)

Faits essentiels sur les forêts du Canada et l’industrie forestière illustrés dans une infographie composée de six photos : (1) une forêt sur laquelle est superposée une sphère terrestre symbolisant que le Canada possède la troisième plus importante superficie forestière au monde après la Russie et le Brésil; (2) une forêt montrant que toutes les terres publiques exploitées doivent être régénérées et que plus de 540 millions de semis ont été plantés en 2014; (3) une grume en forêt symbolisant que l’industrie forestière a contribué 22,1 milliards de dollars au produit intérieur brut en 2015; (4) un planteur d’arbres symbolisant qu’en 2015 l’industrie forestière comptait 201 645 emplois dont 9 500 dans les communautés autochtones; (5) un navire de transport de marchandises symbolisant qu’environ 7 % des exportations canadiennes proviennent de l’industrie forestière, il y a aussi trois petits drapeaux (É.-U., Chine et le Japon) représentant les trois principales destinations des exportations en 2015; (6) des granulés de bois et de la terre sous trois faits suivants : L’industrie forestière a réduit ses émissions directes de carbone de 44 % en consommant beaucoup moins de combustibles fossiles entre 2000 et 2013. Les forêts absorbent le quart de toutes les émissions provenant des combustibles fossiles chaque année. La bioénergie issue de la biomasse forestière produit de 42 % à 52 % moins d’émissions de gaz à effet de serre que l’énergie produite par les combustibles fossiles classiques.
 
Version textuelle

Faits essentiels sur les forêts du Canada et l’industrie forestière illustrés dans une infographie composée de six photos : (1) une forêt sur laquelle est superposée une sphère terrestre symbolisant que le Canada possède la troisième plus importante superficie forestière au monde après la Russie et le Brésil; (2) une forêt montrant que toutes les terres publiques exploitées doivent être régénérées et que plus de 540 millions de semis ont été plantés en 2014; (3) une grume en forêt symbolisant que l’industrie forestière a contribué 22,1 milliards de dollars au produit intérieur brut en 2015; (4) un planteur d’arbres symbolisant qu’en 2015 l’industrie forestière comptait 201 645 emplois dont 9 500 dans les communautés autochtones; (5) un navire de transport de marchandises symbolisant qu’environ 7 % des exportations canadiennes proviennent de l’industrie forestière, il y a aussi trois petits drapeaux (É.-U., Chine et le Japon) représentant les trois principales destinations des exportations en 2015; (6) des granulés de bois et de la terre sous trois faits suivants : L’industrie forestière a réduit ses émissions directes de carbone de 44 % en consommant beaucoup moins de combustibles fossiles entre 2000 et 2013. Les forêts absorbent le quart de toutes les émissions provenant des combustibles fossiles chaque année. La bioénergie issue de la biomasse forestière produit de 42 % à 52 % moins d’émissions de gaz à effet de serre que l’énergie produite par les combustibles fossiles classiques.