Protéger les collectivités

Lorsque des personnes et des forêts sont associées, les feux de végétation posent problème, car ils peuvent menacer la sécurité du public et endommager ou détruire des maisons et d’autres biens. Il est même parfois nécessaire d’évacuer des collectivités.

Feu de forêt à Terrace Bay (Ontario). Photo : Gary Gusol

Feu de forêt à Terrace Bay (Ontario).
Photo : Gary Gusol

Le nombre grandissant de personnes qui achètent des propriétés à des fins de villégiature ou qui s’établissent dans des zones boisées courent un risque plus grand d’être exposées à des feux de végétation. Les effets du changement climatique peuvent aussi mener à une certaine augmentation de l’incidence des feux de végétation auxquels seront exposées les collectivités dans l’avenir.

Les activités de lutte contre les feux de végétation sont essentielles à la protection des collectivités. Par ailleurs, il est important que les collectivités et les propriétaires de maisons comprennent les dangers de ces feux, la manière dont ils peuvent contribuer à en prévenir l’allumage et la propagation, et les mesures à adopter pour en réduire le risque, autant pour elles-mêmes que pour les maisons.

Les principaux facteurs de risque

Bon nombre de facteurs influent sur le risque d’occurrence de feu de végétation et sur le comportement de ces feux.

  • Les facteurs écologiques comme le type de forêt, l’âge des arbres, le relief et les conditions météorologiques sont les principaux.
  • Les facteurs humains jouent un rôle important dans les zones boisées aménagées. Par exemple, le risque de feu de végétation augmente lorsque les opérations d’exploitation forestière sont menées par temps sec et lorsque les chemins forestiers donnent accès aux amateurs de plein air aux zones boisées de l’arrière-pays.

Le fait qu’une collectivité connaisse ces facteurs augmente sa capacité à réduire le risque de feu de végétation à proximité, à se préparer à de tels feux et à s’en rétablir.

Les organismes responsables de l’aménagement forestier possèdent des outils perfectionnés qui servent à évaluer les facteurs de risque écologique. Ils commencent aussi à se pencher sur les facteurs sociaux associés aux feux de végétation.

Intelli-feu®

Les programmes de sensibilisation du public comme Intelli-feu® (en anglais seulement) aident les collectivités à gérer et à réduire le risque de feu de végétation.

Le manuel et le site Web Intelli-feu® donnent des conseils aux propriétaires de maison, aux planificateurs du paysage et aux aménagistes forestiers sur la façon de protéger les maisons et les collectivités situées en zones boisées. Ils offrent aussi des outils qui aident à améliorer la sécurité du public, à protéger les structures et à réduire les coûts associés à l’évacuation et à la lutte contre les feux de végétation.

Voici quelques exemples de mesures d’atténuation que les collectivités et les propriétaires de maison peuvent prendre : réduire au minimum et maîtriser la croissance de la végétation aux environs des collectivités et des résidences; et construire les résidences et autres structures avec des matériaux résistants au feu.

Comprendre les attitudes des humains afin de mieux gérer le risque de feu de végétation

La gestion de la végétation ainsi que la conception et la construction de maisons résistant au feu sont essentielles si l’on veut réduire au minimum la vulnérabilité des collectivités au risque de feu de végétation. Cependant, les organismes responsables de la lutte contre les feux de végétation s’intéressent aussi de plus en plus aux facteurs sociaux, psychologiques et culturels qui influent sur la compréhension qu’ont les gens du risque de feu de végétation et sur leur capacité d’intervention en cas de feux.

Le Service canadien des forêts collabore avec plusieurs partenaires de recherche afin d’évaluer le risque de feu de végétation ainsi que les impacts de ces feux sur les collectivités et les valeurs non ligneuses. Le but de cette recherche est de mieux comprendre :

  • la perception du risque de feu de végétation par la population
  • l'acceptation par la population des options relatives à la gestion des feux de végétation
  • les facteurs qui influent sur les efforts de réduction du risque de feu de végétation entrepris par les collectivités et les ménages

Les données révélées par la présente recherche aideront à orienter l’élaboration de politiques et de programmes conçus en vue d’augmenter les efforts de réduction du risque de feu de végétation qu’ont entrepris les collectivités et les ménages.

La sensibilisation de plus en plus grande à l’égard de l’ensemble des facteurs de risque aidera aussi les autorités à repérer les collectivités exposées à un risque particulier et fera en sorte que ces collectivités se préparent mieux aux feux de végétation.