Centre de foresterie des Laurentides

Le Centre de foresterie des Laurentides (CFL) est l’un des cinq centres de recherche du Service canadien des forêts. Ses forces de recherche s’articulent autour des quatre axes suivants.

Ravageurs des forêts – développer et améliorer les méthodes de détection et de contrôle des insectes et des maladies qui menacent les forêts du Canada afin d’atténuer leurs impacts. La connaissance de ces ravageurs permet une approche intégrée de la lutte antiparasitaire, ce qui engendre des interventions de gestion plus efficaces et optimise la valeur des forêts. Les insectes étudiés en priorité au CFL comprennent entre autres la tordeuse des bourgeons de l’épinette, l’agrile du frêne, le dendroctone du pin ponderosa et l’arpenteuse de la pruche. En ce qui concerne les maladies, celles qui suscitent le plus grand intérêt sont la rouille vésiculeuse du pin blanc, le chancre du noyer cendré, l’encre des chênes rouges, la maladie du rond et les pourridiés.

Dynamique des écosystèmes – parfaire notre compréhension de la dynamique des écosystèmes forestiers pour le développement de pratiques forestières qui tiennent compte des perturbations naturelles. Ces connaissances aideront à faire avancer le leadership environnemental du Canada. Les domaines prioritaires sont les effets du changement climatique sur la fréquence et la sévérité des feux de forêt, la biodiversité et le cycle du carbone, ainsi que les adaptations des arbres aux nouvelles conditions environnementales. L’intégration de ces données aux pratiques d’aménagement forestier contribue à l’élaboration de stratégies d’atténuation des risques.

Productivité des forêts – mieux comprendre la productivité et la dynamique de régénération des forêts afin de soutenir des politiques de gestion forestière durables et de contribuer à la transformation du secteur forestier. Par exemple, les chercheurs du CFL appuient l’innovation en déterminant, dans la chaîne de valeur bioénergétique, la quantité de biomasse qu’il est possible de prélever sans nuire à la productivité à long terme des écosystèmes forestiers, permettant ainsi de jeter les bases de la bioéconomie.

Écogénomique – améliorer notre connaissance de la génétique des ravageurs et de la diversité génétique des essences d’arbre commerciales afin de maintenir les forêts saines et de soutenir le secteur forestier canadien dans le contexte du changement climatique et de la compétitivité du Canada sur le marché mondial. Les chercheurs du CFL travaillent ainsi à découvrir des façons de détecter rapidement 1) les maladies s’attaquant aux essences d’arbres dont le bois possède des caractéristiques recherchées par l’industrie; 2) le niveau de résistance des arbres face aux ravageurs ou aux stress environnementaux; 3) la présence de ravageurs exotiques ou indigènes afin de minimiser leurs impacts; et 4) les arbres les mieux adaptés au changement climatique. Ces travaux appuient l’optimisation de l’ensemble de la chaîne de valeur forestière.

Au-delà de ces quatre axes de recherche, le CFL contribue à

  • harmoniser l’excellence scientifique avec la pertinence des politiques publiques;
  • maintenir et accroître les partenariats du SCF avec les autres ministères fédéraux, les provinces, FPInnovations, les organismes de recherche, les universités, les communautés autochtones et les collectivités forestières;
  • rendre accessibles aux entreprises et aux utilisateurs de la forêt les connaissances générées par la recherche au CFL.

Adresse

1055, rue du P.E.P.S.
C.P. 10380, succ. Sainte-Foy
Québec (Qc) Canada
G1V 4C7

Tél. : 418-648-3335
Téléc. : 418-648-5849