Forêt boréale

La rivière Waskesiu, Park national du Canada de Prince Albert

La forêt boréale du Canada occupe une place centrale dans l’environnement naturel, l’histoire, la culture et l’économie du pays. Le Canada la respecte et en prend soin de nombreuses façons, notamment en délimitant des zones protégées par la loi, en réalisant des recherches scientifiques et en suivant son état.

Informez-vous sur les lois et les pratiques qui permettent d’assurer l’aménagement durable de la forêt boréale du Canada, les activités de recherche en cours sur la santé de cette forêt et la raison pour laquelle la forêt boréale est essentielle au Canada et au monde entier.

Les lois du Canada protègent la forêt boréale et en assurent la durabilité

  • Environ 94 % des forêts du Canada font partie de terres publiques, ce qui permet au gouvernement de réglementer les pratiques de récolte et d'appliquer l’aménagement du territoire suivant des lois et d’autres politiques.
  • L'aménagement forestier durable permet d’assurer la santé, la sécurité et le développement optimal des forêts du Canada. Il s’agit d’une manière de gérer les forêts, dans l'objectif d’équilibrer les avantages environnementaux, sociaux et économiques qu’elles offrent au fil du temps.
  • Les parcs et les zones protégées permettent de maintenir les paysages de la forêt boréale, de protéger leur biodiversité et de faire de la recherche scientifique pour obtenir des informations importantes.

La récolte durable dans la forêt boréale et les autres forêts du Canada

  • De nos jours, bon nombre de pratiques de récolte dans la forêt boréale imitent les perturbations naturelles. Ces pratiques, fondées sur la recherche scientifique, sont conçues de manière à mieux imiter les effets des agents naturels – incendies, épidémie d’insectes, etc. – qui aident les forêts à se renouveler. De telles pratiques de récolte permettent aussi d’atteindre d’autres objectifs en matière d’aménagement des forêts.
  • Aux termes de lois provinciales, il faut reboiser les zones de récolte sur des terres publiques ou laisser repousser les arbres naturellement.
  • L’exploitation forestière ne cause pas le déboisement : les zones récoltées se régénèrent. Une zone peuplée de très jeunes arbres est toujours une forêt. Par « déboisement », on entend le défrichement d'une forêt pour convertir la zone à d'autres fins de façon permanente.
  • Le taux de déboisement au Canada est parmi les plus bas au monde et sur le déclin depuis 20 ans.

La recherche scientifique au service de la planification de l’aménagement et de l’élaboration de cartes et de politiques

  • Récemment, les chercheurs du Service canadien des forêts ont réalisé un vaste examen de la documentation scientifique sur la zone boréale dont les décideurs peuvent se servir, tout comme d’autres recherches, dans la planification et l’élaboration de politiques.
  • De plus, les chercheurs du Service canadien des forêts ont récemment créé une carte de la zone boréale de l’Amérique du Nord en se fondant sur les plus récentes données, sur des critères cohérents et des termes bien définis. Cette carte et les statistiques connexes représentent la première mise à jour sur la zone boréale depuis presque 40 ans. Pour les scientifiques, représentants de gouvernements et d’autres, la carte constitue un outil commun pour discuter de la région boréale en plus d'avoir servi de base scientifique à la détermination de la zone boréale en Amérique du Nord.

 

La forêt boréale est importante pour le Canada, et pour la planète

  • La forêt boréale du Canada (270 million d'hectares) stocke le carbone, purifie l’air et l’eau et régularise le climat. Le Canada renferme une grande proportion de la zone boréale du monde (28 % ou 522 millions d'hectares), et pour cette raison sa forêt boréale a une incidence sur la santé de l’environnement à l’échelle mondiale. Ainsi, aménager cette forêt avec prudence est avantageux pour le Canada et pour le monde entier.
  • La forêt boréale du Canada permet de créer des emplois pour les Canadiens et les collectivités dans la zone boréale dépendent fortement du secteur forestier pour la stabilité économique.
  • La forêt boréale a une importance culturelle et économique pour les peuples autochtones du Canada. Au Canada, 70 % des communautés autochtones habitent dans des régions forestières.
  • La forêt boréale du Canada et la zone boréale en général sont essentielles à l’économie nationale en raison du bois d’œuvre et des produits forestiers non ligneux qu’elles offrent, des ressources minérales et énergétiques et du potentiel hydroélectrique de ses rivières régionales. La forêt boréale constitue une source de nourriture et de matières premières renouvelables à l'usage des humains.
  • La forêt boréale du Canada offre des occasions uniques de tourisme et de loisirs dont les effets économiques se font sentir à l’échelle locale et nationale.
Pour en savoir davantage
Lire sur les recherches les plus récentes