Préface

Les impacts des changements climatiques sont déjà évidents au Canada et à l’échelle mondiale. Selon les connaissances scientifiques sur les changements climatiques, les régimes climatiques du Canada changeront considérablement au cours d’une seule génération, une tendance qui se poursuivra vraisemblablement au cours de plusieurs siècles. Les collectivités de toute taille feront face à de nouveaux risques et à de nouvelles possibilités. Des stratégies devront être élaborées localement pour gérer les impacts des changements climatiques.

Au nombre de ces impacts figurent la sécheresse, une diminution de la qualité des eaux de surface, une incidence accrue de maladies à transmission vectorielle, des vagues de chaleur plus fréquentes entraînant une diminution de la qualité de l’air et un degré élevé d’inconfort dans les centres urbains, ainsi qu’une augmentation du nombre d’inondations causées par des ondes de tempête dans les régions côtières. Pour bon nombre de municipalités, les changements dans la fréquence et la gravité des phénomènes météorologiques extrêmes – de fortes précipitations, des vents violents ou des tempêtes de verglas ainsi que les variations saisonnières dans l’approvisionnement en eau – constituent une importante préoccupation. On s’attend à ce que le réchauffement soit plus intense dans le Nord. Les collectivités autochtones et celles tributaires des ressources naturelles, dont les économies sont en général étroitement liées à l’environnement naturel et à la variabilité du climat local, seront particulièrement vulnérables.

Le fait de prévoir les effets des changements climatiques et de prendre des mesures avant que d’importants impacts ne se produisent constitue une stratégie efficace pour gérer les risques liés au climat et réduire la vulnérabilité générale des collectivités. L’adaptation consiste à modifier les décisions et les activités et à réfléchir en fonction des changements climatiques observés ou prévus. Les pouvoirs publics, les citoyens, l’industrie et les groupes communautaires peuvent tous prendre des mesures d’adaptation pour réduire les dommages éventuels et tirer parti de nouvelles possibilités. Il existe une vaste gamme  de mesures d’adaptation possibles qui peuvent être axées sur de nouvelles technologies, sur le remaniement de la planification et des pratiques d’investissement, et sur la révision de la réglementation. Des mesures d’adaptation peuvent également aider les municipalités à atteindre d’autres buts de développement durable et ne devraient donc pas être prises en compte uniquement comme mesures autonomes à l’égard des changements climatiques.

La présente publication est une mise à jour d’un document du même titre publié en 2006 par le Réseau canadien de recherche sur les impacts climatiques et l’adaptation (Mehdi, 2006). Elle procure aux décideurs et aux employés municipaux de l’information qui les aidera à comprendre pourquoi il est nécessaire de s’orienter sur la voie de l’adaptation aux changements climatiques et comment mettre en œuvre des mesures dans ce sens. La publication fait aussi référence à d’autres guides pouvant aider les municipalités à cerner les risques et les possibilités et à prendre des mesures qui s’imposent. Ces guides peuvent également déterminer les études de cas qui illustrent la manière dont des municipalités canadiennes de diverses tailles prennent déjà des mesures.

Chaque étude de cas présente les impacts des changements climatiques sur la collectivité, l’élément catalyseur de l’élaboration d’un plan, le processus d’élaboration du plan, les mesures adoptées, les prochaines étapes et les leçons apprises. Les études de cas illustrent l’importance de collaborer avec de nouveaux partenaires et présentent des mesures pratiques que d’autres municipalités aux prises avec des problèmes similaires pourraient prendre pour améliorer leur résilience aux changements climatiques.