Introduction - Progrès sur la voie de l'adaptation

1.1 VISION D'UNE SOCIÉTÉ ADAPTATIVE

L'auteur propose la vision d'une société canadienne adaptable et dotée de la capacité d'adaptation, capable simultanément de relever avec confiance le défi du changement climatique en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre et en adoptant des mesures d'adaptation, et de prospérer. Pareille vision ne saurait se concrétiser avec des mesures spontanées ou un laissez-faire. Un certain nombre de mesures proactives et coordonnées s'imposent. Les Canadiens et les Canadiennes devront, à tout le moins, avoir accès à la meilleure information scientifique et aux meilleurs conseils d'experts pour être en mesure de faire un choix judicieux (voir box 1). Le succès de l'adaptation dépendra du maintien et du renforcement de la base de connaissances et de la mise en place de m écanismes de partage de l'information. Parallèlement, il faudra s'efforcer d'abattre les obstacles qui entravent l'action, afin de cr éer un milieu favorable à l'adaptation. Cette évolution exige du leadership, qui doit venir à la fois du secteur public et du secteur privé, ainsi que des changements d'attitude et de comportement au sein du public et, aussi, un plus haut degr é de sensibilisation aux possibilités d'adaptation.

Toutes les raisons portent à croire que les Canadiens et les Canadiennes sont capables de concrétiser cette vision. Le Canada a les richesses, la technologie, les compétences ainsi que les organisations et les institutions sociales nécessaires pour relever le défi avec succès, et une approche stratégique de l'adaptation aiderait à en maximiser l'efficience et l'efficacité. En outre, nous savons que nous ne sommes pas seuls dans la lutte contre le changement climatique dont les impacts seront vraisemblablement plus prononc és au Canada, en particulier dans le nord, que dans bien d'autres régions du monde; cependant, notre capacité d'adaptation est considérable. Nous sommes donc en mesure de nous adapter et d'aider les autres pays moins bien nantis à affronter le problème. Nous avons également la sagesse de tirer les leçons de l'expérience des autres pays.

Dans ces conditions, qu'est-ce qui pourrait bien se dresser sur notre route? Comme nous en ferons l'illustration dans les pages suivantes, il est possible de surmonter les obstacles avec les connaissances et la volonté nécessaires. Aujourd'hui, demain et au cours des prochaines décennies, il faudra, en plus d'avoir recours à l'atténuation pour ralentir les effets du changement climatique, prendre un grand nombre de mesures d'adaptation. Il est important de reconna ître, cependant, que la connaissance de l'adaptation et la volonté de s'adapter sont des préalables incontournables. Le présent chapitre se veut précisément une contribution aux efforts pour mieux faire connaître les possibilités d'adaptation et susciter la volonté de s'adapter.

ENCADRÉ 1

En quoi consiste l'adaptation au changement climatique?

(extrait modifié tiré du chapitre 2)

L'adaptation au changement climatique est l'ensemble des activités qui atténuent les impacts négatifs du changement climatique ou nous permettent de saisir les nouvelles possibilit és offertes par ce même changement. On distingue plusieurs types de mesures d'adaptation (voir le tableau 1). Certaines sont prises avant que les impacts ne soient constatés (mesures anticipatoires) et d'autres, après que les impacts sont ressentis (mesures réactionnelles; Smit et al., 1999). Ces deux types de mesures peuvent être planifiés (c.-à-d. découler de décisions stratégiques délibérées), tandis que les mesures d'adaptation réactionnelles peuvent également être spontanées (c.-à-d. prises de façon autonome, sans planification). Dans la plupart des situations, les mesures préventives planifiées ont des coûts moins élevés à long terme et sont plus efficaces que les mesures réactives. Par ailleurs, les mesures d'adaptation peuvent être temporaires ou permanentes, réversibles ou irréversibles.

Habituellement, les mesures d'adaptation ne sont pas prises uniquement en fonction du changement climatique; elles tiennent compte d'un éventail de facteurs et des possibilités de synergies et de conflits. Une mesure d'adaptation, si efficace soit-elle, n'élimine pas nécessairement les impacts négatifs; seulement, elle les atténue. Pour choisir la solution d'adaptation qui convient le mieux à une situation donnée, il faut tenir compte de la faisabilité et, de la probabilité et des mécanismes d'adoption.

TABLEAU 1:
Différents types de mesures d'adaptation (extrait modifié tiré de Smit et al., 1999).
Adaptation
Selon Type d'adaptation
Intention
par rapport au stimulus climatique
Autonome
(p. ex., système naturels non gérés)
Planifiée
(e.g. public agencies)
Action
Après le stimulus climatique
Réactionnelle
(après)
(d'après des modifications constatées)
Simultanèe
(en même temps)
Anticipatoire
(avant)
(modification antérieure)
Plage temporelle Court terme
Ajustements, instantanés, autonomes
Long terme
Adaptation, cumulative, politique
Plage spatiale Localisée Étendue

1.2 PORTÉE DU PRÉSENT CHAPITRE

Dans ce chapitre, on se penche sur les moyens de prolonger et de renforcer l'impulsion donn ée à l'adaptation au Canada. Pour ce faire, on s'inspire des chapitres précédents de la présente évaluation, des rapports du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC), du corpus grandissant des recherches sur l'adaptation ainsi que des mesures d'adaptation prises ailleurs dans le monde. La section 2 du pr ésent chapitre rend compte brièvement de l'état actuel de l'adaptation au Canada, alors que la section 3 décrit les mesures déjà mises en œuvre et les autres à entreprendre pour soutenir la prise de décisions en matière d'adaptation au cours de la prochaine décennie ou à peu près. La section 4 définit les prochaines étapes possibles.