Plan d’adaptation aux changements climatiques de Dawson

Photo courtoisie de James Malone

Photo courtoisie de James Malone

Les partenaires locaux sont importants pour favoriser l’adaptation dans la collectivité

La Ville de Dawson, au Yukon (1 900 habitants), est établie principalement sur une étroite bande de terre inondable près de la confluence de la rivière Klondike et du fleuve Yukon. Le site de la ville – situé juste sous le cercle polaire arctique, à 64 ° de latitude Nord – se trouve dans une région caractérisée par le pergélisol discontinu, un terrain ondulé et des vallées fluviales encaissées. Les résidents de Dawson se préoccupent de plus en plus des impacts du réchauffement rapide du climat nordique sur leur milieu et sur leur mode de vie.

En 2007, le Northern Climate ExChange, un organisme sans but lucratif du Yukon, a commencé à travailler avec trois localités du Yukon à la planification de l’adaptation aux changements climatiques. Dawson a été la première à mettre au point un plan d’adaptation, en grande partie parce que la Ville a pu travailler avec des partenaires locaux et nationaux enthousiastes et compter sur une solide base d’expérience en matière de changements climatiques. Le plan d’adaptation a obtenu l’appui complet des conseils de la Ville de Dawson et des Tr’ondëk Hwëch’in.

RÉSILIENCE AUX INONDATIONS

La collectivité subit fréquemment des inondations printanières dues à la fonte des neiges et aux embâcles. En 1979, une inondation dévastatrice a causé pour 28 millions de dollars (en dollars de 2009) de dommages dans la ville. On a construit une digue dans les années 1980 afin de protéger la collectivité contre des inondations qui se produisent une fois tous les 200 ans.

L’élaboration du plan d’adaptation de Dawson a donné lieu à une ressource communautaire à l’appui de la planification de l’adaptation locale permanente et de la prise de décisions. Le projet a été conçu selon un processus de collaboration tirant profit de l’expérience et des connaissances des résidents et les intégrant aux renseignements scientifiques. Un comité consultatif local (CCL), formé de représentants du gouvernement des Tr’ondëk Hwëch’in, de la Ville de Dawson et de la Conservation Klondike Society, a été mis sur pied afin de préciser l’orientation du projet et de s’assurer de tenir compte des priorités de la population pendant tout le processus de planification. Un coordonnateur local a été embauché afin de diriger le projet, de produire le plan final et de présider le CCL.

Le processus de planification s’est déroulé en quatre étapes :

1) PRÉVISIONS DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

On a retenu les services du Pacific Climate Impacts Consortium afin de produire des prévisions de changements climatiques (c.-à-d., les changements relatifs à la température et aux précipitations de 2041 à 2070) propres à la région de Dawson. Les cartes obtenues ont été présentées à la collectivité lors des ateliers et des journées portes ouvertes pendant la semaine de sollicitation des commentaires de la population qui s’est déroulée en novembre 2008. Ces cartes, ainsi que les mises à jour périodiques du projet, ont aussi été rendues disponibles  à la bibliothèque municipale pendant tout le processus de planification.

IMPACTS LOCAUX DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES PARTICULIÈREMENT PRÉOCCUPANTS POUR LA COLLECTIVITÉ

  • Le dégel du pergélisol pourrait déstabiliser le sol et ainsi menacer l’intégrité de l’infrastructure et des bâtiments locaux.
  • Les étés plus secs pourraient causer une augmentation de la fréquence et de l’intensité des incendies de forêt, soit un risque important pour la santé et la sécurité, en particulier pour les résidents des régions éloignées.
  • Le gel et le dégel plus précoces des rivières et les phénomènes de précipitations extrêmes (en particulier de pluie ou de neige) peuvent accroître le risque d’inondation sévère. De tels événements pourraient submerger les digues actuelles.
  • Les petites collectivités de West Dawson et de Sunnydale sont reliées au site principal de la ville de Dawson par un pont de glace en hiver et par bateau en été. Une période de transition saisonnière plus longue pourrait nuire aux déplacements de l’autre côté de la rivière et prolonger les périodes d’isolement.

2) DÉTERMINER LES VULNÉRABILITÉS ET LES OCCASIONS POSSIBLES

On a tenu des consultations publiques étendues pendant la semaine de sollicitation des commentaires de la population afin de déterminer les vulnérabilités des gens et les possibilités découlant des changements climatiques. Les participants ont discuté des importants impacts des changements climatiques locaux, comme le dégel du pergélisol, les incendies de forêt, les inondations et les changements aux modèles de précipitations, ainsi que des conséquences en découlant, qu’elles soient positives ou négatives, pour la collectivité et pour le milieu naturel. Parmi les conséquences possibles, il y a l’accès compromis, la détérioration des services publics de la collectivité, les dommages aux bâtiments, une saison de croissance plus longue pour les agriculteurs locaux, des changements à l’utilisation des terres, des impacts économiques et des pressions sur les récoltes traditionnelles (voir l’encadré Impacts locaux des changements climatiques). Un comité consultatif technique, formé de spécialistes universitaires et du gouvernement, a examiné les conséquences indiquées quant à leur validité scientifique.

3) ÉVALUATION DES RISQUES

L’équipe du projet et le CCL ont regroupé les enjeux pour la collectivité dans une liste de 78 « conséquences pour la collectivité ». On a ensuite utilisé un cadre d’évaluation des risques afin de déterminer le niveau de priorité pour l’examen de chaque conséquence (p. ex., faible, moyen ou élevé). Des mesures d’adaptation ont été proposées pour toutes les conséquences et une ou plusieurs organisations partenaires (p. ex., gouvernement du Yukon et conseil de la Ville de Dawson) ont été déterminées en vue d’assurer le leadership pour chaque mesure. Les résultats de l’évaluation des risques ont également été examinés par le comité consultatif technique.

4) RECOMMANDATIONS FINALES

Le plan final comprenait une liste de 43 mesures de priorité élevée, dont 21 avec mise en oeuvre immédiate et 22 à prendre en considération d’ici 2020. Plusieurs des mesures proposées dans le plan d’adaptation pouvaient s’appliquer à plusieurs conséquences pour la collectivité. Les mesures proposées allaient de « faire une étude de la résistance aux inondations de l’installation d’égouts proposée » à « mettre en oeuvre l’éducation sur la préparation afin de réagir en cas de possibles urgences liées aux changements climatiques ».

CADRE D’ÉVALUATION DES RISQUES

Pour chacune des 78 conséquences pour la collectivité qui ont été établies, un tableau d’évaluation des risques a été fait conjointement par l’équipe de projet et le comité consultatif local, puis soumis au comité consultatif technique. Un exemple de tableau rempli est donné ci-dessous.

Cadre d’évaluations des risques
CONSÉQUENCE POUR LA COLLECTIVITÉ Le dégel du pergélisol oblige à faire une réingénierie du site de la ville.
CRITÈRES D’ÉVALUATION DES RISQUES 1. IMPORTANCE DE L’IMPACT Élevée
2. PROBABILITÉ Inconnue (c.-à-d., il faut obtenir des données)
3. CAPACITÉ D’ADAPTATION Faible
NIVEAU DE PRIORITÉ GLOBAL Élev&eacute
MESURE D’ADAPTATION PROPOSÉE Évaluation détaillée du pergélisol
RESPONSABLE(S) Gouvernement du Yukon, gouvernement du Canada, Tr’ondëk Hwëch’in, Ville de Dawson

Le Northern Climate ExChange a versé 120 000 $ en vue d’aider à la mise en oeuvre du plan : 30 000 $ ont été utilisés pour l’embauche du coordonnateur de projet local et le reste de l’argent a été consacré à quatre projets d’adaptation locaux choisis par concours. Les projets portaient sur la sécurité alimentaire et la sécurité énergétique, ainsi que sur l’éducation aux changements climatiques. Le gouvernement des Tr’ondëk Hwëch’in, par exemple, a obtenu du financement pour construire une serre communautaire afin d’accroître la sécurité alimentaire locale, et ce, en vue de prolonger la période de croissance et de produire plus d’aliments sur place.

Un objectif important du plan consistait à intégrer la prise de décisions en matière d’adaptation dans les pratiques opérationnelles et de planification courantes du gouvernement dans la région de Dawson. Le rapport final comprenait les recommandations classées selon les pratiques opérationnelles suivantes : utilisation des terres, intervention en cas d’urgence, gestion des incendies et planification de l’infrastructure. Même si le processus de planification a contribué à accroître la sensibilisation, il reste beaucoup de travail à faire avant de parvenir à intégrer pleinement les considérations relatives aux changements climatiques dans la prise de décisions au jour le jour dans la collectivité.

Les quatre projets financés ont été réalisés au cours d’une période de huit mois qui a pris fin en juin 2010. De plus, 15 des recommandations du plan final ont été mises en oeuvre par diverses organisations gouvernementales et non gouvernementales. Les projets comprennent un plan d’intervention en cas d’urgence par le service d’incendie de Dawson, une évaluation de la sécurité alimentaire le long de la rivière Dawson (Tr’ondëk Hwëch’in), une compilation par le gouvernement du Yukon d’un inventaire des conditions de pergélisol, auquel a accès la population, et une évaluation de la vulnérabilité des bâtiments du gouvernement du Yukon à la détérioration du pergélisol.

Le plan d’adaptation de Dawson était une première au Yukon. La réussite du projet repose sur le grand nombre de bénévoles, le niveau élevé de participation communautaire, le solide appui du conseil des Tr’ondëk Hwëch’in et le travail du coordonnateur de projet local. Plusieurs des pratiques d’excellence et des leçons retenues sont appliquées à des initiatives de planification de l’adaptation dans d’autres collectivités du Yukon, dont Whitehorse et Mayo.

Personne-ressource :

Sebastian Jones Coordonnateur du plan d’adaptation de Dawson Tél. : 867-993-4430 Courriel : sebastian@northwestel.net

Ryan Hennessey Gestionnaire de projet d’adaptation des collectivités, Northern Climate ExChange Tél. 867-668-8874 Courriel : rhennessey@yukoncollege.yk.ca

Cette étude de cas fait partie d’une série d’études en cours effectuées par la Division des impacts et de l’adaptation liés aux changements climatiques de Ressources naturelles Canada. La série d’études illustre toute une gamme d’impacts des changements climatiques et de mesures d’adaptation de diverses communautés partout au Canada. Soyez à l’affût des mises à jour en consultant le site suivant : adaptation.rncan.gc.ca.

RENSEIGNEMENTS ADDITIONNELS

Hennessey, R., Jones, S., Duerden, F., et Swales, S. (2009) Dawson Climate Change Adaptation Plan. Dawson (Yn) : The Northern Climate ExChange. www.taiga.net/nce/adaptation/Dawson_Plan_Final.pdf. [accès le 2 janvier 2011]

Jones, S. (2010). Dawson Climate Change Adaptation Project: Final Project Report. Dawson (Yn) : The Northern Climate ExChange, the City of Dawson and Tr’ondëk Hwëch’in First Nation. www.taiga.net/nce/adaptation/Dawson_Coordinators_Report_Final.pdf. [accès le 2 janvier 2011]

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les droits de reproduction, veuillez communiquer avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC), par téléphone au 613-996-6886 ou par courriel à l’adresse suivante : droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca. Also available in English under the title: Dawson climate change adaptation plan No de cat. M174-8/2011F-PDF (En ligne) ISBN 978-1-100-97886-4 © Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2011