Mesures prises par le gouvernement du Canada pour assurer notre approvisionnement en isotopes médicaux

Un isotope médical est une substance radioactive sûre qu’utilisent les professionnels de la santé pour le diagnostic de certaines affections du cœur, du système circulatoire et des organes.

Ces isotopes sont principalement fournis par cinq grands réacteurs appartenant à des gouvernements nationaux. La plus grande partie de l’approvisionnement canadien vient du réacteur national de recherche universel (NRU) qu’exploite Énergie atomique du Canada limitée à Chalk River (Ontario). Les autres sources d’approvisionnement incluent des réacteurs en Europe, en Australie et en Afrique du sud.

Les ruptures en approvisionnement d'isotopes de 2007 et de 2009/2010, suite aux arrêts imprévus du NRU, ont fait ressortir la fragilité de la chaîne d'approvisionnement qui dessert les patients canadiens et le monde entier en isotopes médicaux, notamment en technétium-99m (Tc-99m). Le Tc-99m est l'isotope le plus largement utilisé pour l'imagerie médicale et représente 80 pour cent des diagnostiques en médecine nucléaire. Il joue un rôle essentiel pour les diagnostiques des maladies cardiaques, et il est également utilisé pour les diagnostiques du cancer par le biais des scintigraphies des os et d’organes.

La sécurité de l’approvisionnement en isotopes médicaux est un enjeu international, et le Canada travaille à la recherche de solutions durables en collaboration avec tous les pays producteurs d’isotopes.

Le gouvernement du Canada cherche des solutions à moyen et à long terme pour améliorer la sécurité de l’approvisionnement et éviter que le problème de pénurie ne se répète pas.