L'industrie nucléaire canadienne et ses retombées économiques

La filière nucléaire canadienne regroupe des entreprises du secteur privé et des organismes du secteur public tant au fédéral qu’au provincial. Elle couvre tout le cycle du combustible nucléaire, de la R et D au déclassement de centrales, en passant par l’extraction de l’uranium, la fabrication du combustible, la conception de réacteurs, la construction et l’entretien de centrales et la gestion des déchets. L’industrie canadienne de l’énergie nucléaire est principalement concentrée en Ontario, mais elle est également présente en Saskatchewan, au Québec et au Nouveau-Brunswick.

Des 22 réacteurs de puissance construits au Canada, 19 sont actuellement exploités à des fins commerciales. Dix-huit des 19 réacteurs nucléaires de puissance se trouvent en Ontario et l’autre au Nouveau-Brunswick. Le Québec a décidé de fermer sa centrale nucléaire en décembre 2012.

Réacteurs CANDU au Canada
Centrale nucléaire Province MWé Date de mise en service Exploitant
Pickering A Ontario 4 x 515 1971-73 OPG
Pickering B Ontario 4 x 516 1983-86 OPG
Darlington Ontario 4 x 881 1990-93 OPG
Bruce A Ontario 4 x 750 1977-79 Bruce Power
Bruce B Ontario 4 x 860 1984-87 Bruce Power
Gentilly 2 Québec 1 x 635 1983 Hydro Québec
Point Lepreau Nouveau-Brunswick 1 x 635 1983 NB Power

Source: RNCan

L’énergie nucléaire est la deuxième source de production d’électricité sans émission au Canada. En 2014, l’énergie nucléaire a fourni environ 16 % du total des besoins en électricité du Canada (près de 60 % en Ontario), contribuant de façon importante aux objectifs relatifs aux changements climatiques et aux émissions dans l’atmosphère. L’Ontario investira 25 milliards de dollars au cours de 2016 à 2031 pour prolonger la durée de vie de 10 réacteurs nucléaires afin de maintenir la capacité de production de l’énergie nucléaire à 9,9 gigawatts électriques (GWe). L’utilisation continue de l’énergie nucléaire en Ontario permettra d’éviter le rejet d’environ 30 millions de tonnes par année de dioxyde de carbone ou 3,8 % des émissions prévues en 2030 (comparativement au gaz naturel).

L’industrie nucléaire canadienne participe de façon importante à l’économie du Canada en contribuant au PIB, aux recettes publiques et à l’emploi. Près de 200 entreprises fournissent des produits ou des services aux sociétés de services publics et à l’industrie nucléaire élargie. Bien que l’industrie soit concentrée en Ontario, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick et au Québec, la recherche et le développement nucléaires ont été entrepris dans neuf provinces et 37 établissements partout au pays. Les données les plus récentes ont indiqué que l’industrie nucléaire au Canada fournit plus de 30 000 emplois directs.

Les avantages pour l’économie et la société canadiennes du programme canadien d’énergie nucléaire vont bien au-delà de la simple production d’énergie. Ainsi :

  • l’industrie génère des revenus de plus de 6 milliards de dollars par année (cela comprend la valeur de l’électricité d’origine nucléaire produite, ce qui représente environ 5 milliards de dollars par année et plus de 1 milliard de dollars par année en exportations d’uranium). Ces chiffres ne tiennent pas compte des avantages de la technologie nucléaire pour la santé et l’environnement;
  • les exportations d’uranium annuelles du Canada ont un contenu énergétique équivalant à environ 1 milliard de barils de pétrole, ce qui est comparable aux exportations de pétrole du Canada en 2015;
  • le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux tirent de cette industrie des recettes fiscales d’environ 1,5 milliard de dollars;
  • des compagnies canadiennes sont d’importants fournisseurs mondiaux d’isotopes médicaux. Le Canada fournit normalement environ 75 % de l’approvisionnement mondial en cobalt 60 utilisé pour stériliser 45 % des fournitures médicales jetables mondiales.