Charges parasites—chambres froides

L’efficacité énergétique des réfrigérateurs-chambres et des congélateurs-chambres commerciaux est compromise par les charges parasites – les demandes exercées sur le système frigorifique par d’autres éléments que ceux sensés être refroidis. Parmi les exemples de charges parasites, mentionnons l’éclairage intérieur, les ventilateurs et les pompes, les gains de chaleur découlant de l’isolation, les changements d’air provenant des portes ouvertes et même l’équipement fonctionnant à l’intérieur de l’unité et les employés.

Certaines charges parasites consomment l’énergie à deux reprises : directement du système électrique pour alimenter les ventilateurs et les pompes, et indirectement par le gain de chaleur qui doit être supprimé par le système frigorifique.   

Respectez les conseils pour le fonctionnement ci-après pour aider à réduire l’effet des charges parasites.