Critères d’évaluation et normes—portes, fenêtres et puits de lumière

Comment votre produit de fenêtrage est-il mesuré?

Cote de rendement énergétique

Au Canada, le rendement énergétique des portes, fenêtres et puits de lumière est mis à l’essai à l’aide de la norme A440.2 de l’Association canadienne de normalisation (CSA).

(Certains produits vendus au Canada peuvent également être mis à l’essai à l’aide des normes du National Fenestration Rating Council des États-Unis.)

Au Canada, le rendement énergétique est évalué à l’aide des valeurs suivantes :

  • Facteur U : le taux de transfert de chaleur d’une aire chaude vers une aire froide exprimé en watts par mètre carré Kelvin (W/m2K) ou en unités thermiques britanniques (BTU) par heure par pied carré par degré Fahrenheit (Btu/h x pi2 x °F). Dans les deux cas, plus la valeur est faible, plus le produit est efficace.
  • Coefficient d’apport par rayonnement solaire [également appelé coefficient de gain de chaleur solaire (CGCS)] : coefficient indiquant la quantité de chaleur du soleil qui peut traverser le produit. Plus la valeur est élevée, plus le gain de chaleur solaire est élevé.
  • Rendement énergétique (RE) : valeur qui démontre l’équilibre entre le facteur U, le CGCS et les fuites d’air. Plus la valeur est élevée, plus le produit est efficace. (Cette valeur s’applique seulement aux portes et fenêtres.)
  • Valeur R : valeur qui indique la résistance au transfert de chaleur en pieds carrés par heure en degrés Fahrenheit par unité thermique britannique (pi2 x h x °F/Btu). Plus la valeur est élevée, plus le produit est efficace.
    (La valeur R n’est pas utilisée dans les normes de rendement énergétique, mais elle est souvent citée par les entrepreneurs et le personnel de vente comme une mesure de rendement.)
  • Coefficient de transmission de la lumière visible : coefficient indiquant la quantité de lumière visible pouvant traverser un produit. Plus la valeur est élevée, plus la quantité de lumière visible traversant le produit est élevée.
  • Cote du milieu de verre : une valeur de rendement énergétique qui fait référence seulement à la portion verre et non à l’ensemble du produit.

Cote de rendement physique

Les codes du bâtiment au Canada exigent qu’une cote de rendement physique soit attribuée à toutes les portes et fenêtres avant qu’elles soient installées dans une maison ou un bâtiment neuf. Les cotes minimales relatives aux fuites d’air, l’étanchéité à l’eau et la résistance structurale varient entre les provinces, les territoires et les municipalités, selon les conditions climatiques.

On est en train d’harmoniser les normes canadiennes avec la North American Fenestration Standard (NAFS) qui s’applique à tous les puits de lumière, portes et fenêtres au Canada et aux États-Unis. En vertu de cette norme, on attribue une cote de rendement aux produits selon l’endroit où ils sont utilisés :

  • R — maisons unifamiliales
  • LC — immeubles résidentiels et immeubles commerciaux légers bas et de hauteur moyenne
  • CW — immeubles résidentiels et immeubles de bureaux commerciaux de hauteur moyenne
  • AW — immeubles résidentiels et immeubles de bureaux commerciaux de grande hauteur

On attribue également un chiffre à chaque produit. Plus ce chiffre est élevé, plus le produit est résistant et étanche à l’eau.

Certification

Lorsque vous achetez des portes, fenêtres et puits de lumière certifiés, vous pouvez être assuré qu’ils ont été mis à l’essai conformément aux normes en vigueur par un laboratoire agréé, et que les résultats de ces essais ont été vérifiés par un tiers indépendant.

Les organismes agréés suivants peuvent certifier le rendement énergétique des portes, fenêtres et puits de lumière vendus au Canada :

Certains blocs-fenêtres à vitrage isolant (VI) portent également la certification de l’Insulating Glass Manufacturers Alliance (IGMA)) (en anglais seulement). Le programme de l’IGMA certifie qu’un fabricant est en mesure de fabriquer constamment des blocs-fenêtres à VI qui ne s’embueront pas et qui ne présenteront pas de problèmes d’étanchéité prématurément.