Démonstration d'une zone de réseau interactif, Hydro-Québec – Institut de recherche

Gestionnaire de projet : Jacques Guérette, BRDE, RNCan - Ottawa
Promoteur principal : Hydro-Québec
Contribution du FEP : 7.5 M $
Total du projet : 25,5 M$
Secteur stratégique : Smart Grid
Emplacement : Boucherville, Québec

Contexte

Smart Grid Zone
Le projet de réseau interactif d’Hydro-Québec est une expérience menée avec les technologies « Smart Grid » dans la ville de Boucherville, au Québec.

L’innovation joue un rôle central dans les activités d’Hydro-Québec. L’institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ) est ainsi doté par l’entreprise d’un budget de 100 M$ par année. Ses travaux se concentrent en particulier sur l’intelligence de réseau. L’initiative de l’IREQ de mise à l’essai sur le réseau québécois (Boucherville) de technologies interactives s’inscrit dans ce cadre.

Le projet réseau interactif a été lancé en vue d'améliorer l'efficacité énergétique et le rendement du réseau de distribution. La zone visée par la mise à l'essai est alimentée par le poste Pierre-Boucher desservant principalement la ville de Boucherville. 

Zone de Boucherville
(Poste Pierre-Boucher)
Puissance, Énergie 110 MVA, 450 GWh
km de réseau 247 km de réseau dont 85 km en souterrain
Nombre de clients 13 500 clients (56% Résidentiel,  41%  Commercial, 3% Industriel)
Nombre de lignes 12 lignes 25 kV
Superficie 14 km2

 

Projet complémentaire : Ajout d'un système intégré de gestion de distribution centralisée.

 

Objectifs et gains anticipés

Le projet vise à valider que les systèmes d’optimisation de type Volt et VAR contribuent à  la  réduction de la consommation d’énergie et des pertes du réseau de distribution sans nuire à la qualité de l’énergie distribuée aux clients. Il vise aussi à tester la performance, la compatibilité et l’intégration dans les opérations de l’ensemble des technologies mises à l’essai (voir schéma)

réseau électrique de distribution

Version textuelle

Avantages pour le Canada

La contribution du Fonds pour l’énergie propre permettra à ce projet d’accélérer la mise au point de technologies « Smart Grid » renouvelables et écoénergétiques. Le projet facilitera l’adaptation de ces technologies par les services publics de distribution électrique, ce qui entraînera une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

État du projet :

Pour le système DMS (Distribution Management System) avec CATVAR (Contrôle Avancé de la Tension et des VAR), des fonctionnalités ont été ajoutées à l’outil actuel de gestion du réseau ce qui a permis de démontrer la faisabilité et la  performance de  la technologie CATVAR. La poursuite du développement des fonctionnalités CATVAR se fera dans un outil commercial de type DMS. 

Une étape importante a été réalisée dans la gestion de la puissance réactive. C'est la première fois que les besoins en puissance réactive du transporteur sont tenus en compte par le distributeur dans la gestion de la puissance réactive du distributeur. À ce jour, seule Hydro-Québec a réalisé cette gestion intégrée en temps réel de la puissance réactive.

Pour le DMS intégrant le contrôle de tension - CATVAR (Contrôle avancé de la tension et des VAR), une bonne modélisation du réseau est essentielle (caractéristiques des équipements, phasage, modèle de charge). En particulier, le déséquilibre des tensions sur un réseau de distribution constitue un réel défi lorsque vient le temps d’optimiser le niveau de tension pour réduire la consommation d’énergie. De même, la mesure de tension doit se faire au niveau du client pour la calibration du système. Enfin, la collaboration avec le réseau de transport permet une meilleure optimisation des réductions d’énergie. Lors du déploiement du projet d’automatisation, la conception des coffrets de commande a dû être révisée pour favoriser une intégration visuelle et environnementale plus harmonieuse dans les zones urbaines.  Cette expérience souligne l’importance d’informer le plus tôt possible les organismes publics pouvant être affectés par les différents projets.

Pour le Projet de validation des télécommunications sans fil (Wimax, etc), la principale constatation est que plusieurs technologies seront requises pour couvrir l’ensemble des besoins.

Pour l’installation d’une d’infrastructure de mesurage avancé (IMA), 5 800 compteurs communicants ont été déployés dans la zone interactive du secteur de Boucherville pour la clientèle résidentielle. L’IMA utilise une technologie de télécommunication maillée, à radiofréquence. Ces compteurs sont connectés à un système d’acquisition et d’archivage de données.

Autres liens :

Hydro-Québec

Électrification des transports

Plan d’action de développement durable 2009-2013 (PDF, 3,2 Mo)