D’autres manières de réduire votre consommation en carburant

D’autres manières de réduire votre consommation en carburant

Voici six autres trucs qui pourraient vous permettre de réduire votre consommation en carburant, et donc vos dépenses, de jusqu'à 5 p. 100 :

  1. Évitez la marche au ralenti inutile

    Coupez le moteur lorsque votre véhicule est immobilisé durant plus de 60 secondes, sauf si vous êtes dans la circulation. Un véhicule moyen équipé d'un moteur de trois litres gaspille 300 millilitres (plus d'une tasse) de carburant par 10 minutes de marche au ralenti. Pour de plus amples informations concernant la marche au ralenti et sur les façons d’éliminer cette mauvaise habitude, visitez le site Action contre la marche au ralenti, de Ressources naturelles Canada.

  2. Mesurez la pression de vos pneus tous mois

    Conduire un véhicule dont les pneus sont sous-gonflés de 8 lb/po2 (56 kPa) peut réduire la durée de vie des pneus de 10 000 kilomètres et augmenter de 4 p. 100 la consommation de carburant du véhicule. La pression recommandée pour les pneus de votre véhicule se trouve sur une plaque-étiquette apposée sur le bout ou sur le montant de portière. Elle devrait également figurer dans le manuel du propriétaire de votre véhicule. Apprenez-en davantage sur l’entretien des pneus sur le site Internet www.pneusenforme.ca.

  3. Évitez de transporter du poids superflu

    Retirez de votre véhicule les objets comme les sacs de sel et de sable et l’équipement sportif avant de prendre le volant. Moins il y aura de poids dans votre véhicule, moins il faudra de carburant au moteur... et moins votre véhicule rejettera d'émissions de dioxyde de carbone. La consommation en carburant d’une voiture intermédiaire augmente d’environ 1 p. 100 pour chaque 25 kilogrammes de plus dans votre véhicule.

  4. Retirez le porte-bagages ou le porte-vélo lorsqu’ils ne sont pas utilisés

    Optez pour un porte-bagages et un porte-vélo amovibles. Vous pourrez ainsi les utiliser que lorsque vous en aurez besoin. En évitant ces charges, vous allégerez votre véhicule et minimiserez la résistance aérodynamique, l'air et le vent que votre véhicule doit surmonter pour pouvoir accélérer et maintenir une vitesse. Selon la forme d’un porte-bagages, et des objets qui s'y trouvent, la résistance aérodynamique peut faire bondir de 20 p. 100 la consommation en carburant sur l'autoroute.

  5. Utilisez la climatisation avec modération

    La climatisation peut augmenter de 20 p. 100 la consommation en carburant d’un véhicule. Baissez une fenêtre lorsque vous roulez en ville et utilisez la ventilation à circulation directe de votre véhicule avec les fenêtres fermées pendant que vous conduisez sur l’autoroute. Si le climatiseur est un luxe dont vous ne pouvez vous passer, choisissez l’option recirculation de l’air, plutôt que celle de l’air frais, afin de minimiser les effets de la climatisation sur la consommation en carburant.

  6. Utilisez un afficheur de la consommation de carburant

    Découvrez par vous-même les effets des cinq techniques de conduite éconergétique grâce à un afficheur de consommation de carburant, un dispositif qui figure aujourd'hui parmi les caractéristiques de base de plusieurs véhicules. (Certains véhicules récents sont équipés d'afficheurs encore plus perfectionnés qui analysent les variations de la vitesse, les points de changement de vitesse - pour les boîtes de vitesses manuelles - et les habitudes de conduite comme les temps d’accélération et de freinage.) Calculez la quantité de carburant que vous consommez durant vos déplacements, et mettez-vous au défi de faire mieux. Plusieurs conducteurs parviennent à consommer 15 p. 100 moins de carburant en prenant en considération les informations fournies par cet afficheur.

    Si votre véhicule n’est pas équipé d’un afficheur de consommation de carburant, envisagez de vous en procurer un. Plusieurs véhicules construits après 1996 peuvent être améliorés facilement à l’aide de divers dispositifs.