Profil du partenaire du mois

Chaque mois le profil d’un partenaire apparaîtra dans cette section. Chaque profil résulte d’une entrevue avec un partenaire SmartWay. Ces profils ont comme objectif de donner la perspective de nos partenaires. Celles-ci ne représentent pas l’opinion du gouvernement du Canada.

L’efficacité de A à Z

« SmartWay nous a appris à envisager chaque nouvelle possibilité d’économiser du carburant et d’être respectueux de l’environnement »

L’éco responsabilité n’était pas une seconde nature pour F1 Freight Systems. Avant de se joindre au programme SmartWay il y a dix ans, l’entreprise ne prévoyait aucunement vérifier les caractéristiques des tracteurs-remorques en vue de réaliser des économies en argent et en carburant.

Cela tient du fait qu’à l’instar d’autres entreprises de camionnage en Amérique du Nord, F1 est une entreprise familiale. Lorsque la nouvelle génération a pris la relève, elle a suivi les traces de celle qui l’a précédée.

« Avant de nous joindre au programme SmartWay, nous n’envisagions même pas l’achat de pneus écoénergétiques ni le recours à l’analyse comparative en matière d’efficacité énergétique, mentionne Chris Strank, directeur général de l’entreprise. Avant de nous joindre au programme, nous achetions toujours les mêmes bonnes vieilles remorques, question d’habitude. »

M. Strank mentionne que F1 s’est jointe au programme afin d’avoir accès à des données de référence et de se comparer à d’autres flottes.

Depuis, à la grande surprise de M. Strank, le plan d’action de F1 a pris une tout autre tournure.

« Maintenant, l’accent est mis sur l’efficacité lorsque nous procédons à la vérification et à l’achat d’équipements. SmartWay nous a appris à envisager chaque nouvelle possibilité d’économiser du carburant et d’être respectueux de l’environnement », explique-t-il.

À l’heure actuelle, F1 possède une flotte de 50 camions qui transportent des marchandises générales et à température contrôlée vers les États-Unis. L’entreprise possède deux terminaux au Canada, à Belleville et à Brampton, et six autres aux États-Unis.

Les cabines rouge vif caractéristiques de l’entreprise roulent au moyen de groupes auxiliaires de bord et de pneus à faible résistance de roulement. Grâce à SmartWay, F1 a été parmi les premières entreprises de camionnage à installer des jupes et des queues sur ses remorques.

« Les systèmes de gonflage des pneus sont très importants pour nous, mentionne-t-il. La pression des pneus est aujourd’hui un élément crucial pour nous. Nous transportons beaucoup de cargaisons dans le Sud-Ouest des États-Unis et la température peut avoir d’importantes répercussions sur la pression des pneus. Nous disposons de systèmes qui gonflent et dégonflent les pneus, assurant ainsi que nos véhicules roulent de façon sécuritaire et efficace. »

En plus de permettre à l’entreprise d’économiser sur le carburant, l’adhésion au programme SmartWay valorise F1 auprès de ses clients.

« Du point de vue de la reconnaissance de notre marque, le partenariat de F1 avec SmartWay contribue à rafraîchir notre image aux yeux des clients, explique M. Strank. Dans ce domaine, nous devons absolument tirer parti de chaque petit avantage. Le programme nous a permis de voir nos réalisations en matière d’économie de carburant, et au fil des ans, nous a servi de référence et nous a permis de réaliser une analyse comparative pour notre propre flotte. Du point de vue du client, SmartWay nous valorise puisqu’il s’agit d’un programme vérifiable. De nos jours, les clients cherchent à suivre de telles entreprises... Ils souhaitent également réduire leur empreinte écologique et travailler avec des fournisseurs comme nous, qui partagent leur point de vue. »

Strank mentionne que les camionneurs apprécient la participation de F1 au programme SmartWay, car ils sont reconnaissants de faire partie d’une entreprise respectueuse de l’environnement.

« Tous nos camionneurs connaissent très bien le programme. Nous réalisons des examens trimestriels et cela découle de SmartWay. Nous aimons aborder avec nos camionneurs des sujets tels que la marche au ralenti et leur donner différents conseils et astuces sur la façon de maximiser le rendement du carburant que consomment leurs véhicules, notamment en réduisant l’espace entre leur camion et la remorque lorsqu’ils roulent à vide. Tout cela a aussi profité à nos propriétaires-exploitants. Notre participation au programme a contribué à améliorer leur résultat net aussi. Ils font plus d’argent, puisqu’ils roulent de façon plus économique. »

M. Strank dit n’avoir aucun regret de s’être joint au programme SmartWay et affirme qu’il recommanderait à toutes les flottes d’en faire autant.

Il conclut sur cette note : « C’est un programme très pertinent et très bénéfique, particulièrement en ce qui a trait aux données et à la création d’une tendance favorisant un changement salutaire au sein de l’entreprise. »

 

Profils des partenaires archivés

Transport Jocelyn Bourdeau (TJB)

Les bons outils

Un goût pour l’innovation

Chez Transport Jocelyn Bourdeau (TJB), l'efficacité énergétique se résume à des mathématiques

Il fait noir dans les bureaux de Transport Jocelyn Bourdeau, jusqu'au moment où on met les pieds dans une pièce et qu'un détecteur de mouvement allume les lumières. Le même mécanisme éteint les lumières lorsqu'on quitte la pièce. « Non seulement ce dispositif nous permet d'économiser de l'énergie, mais il est vraiment pratique lorsqu'on a les mains pleines, car on ne doit pas chercher l'interrupteur », déclare Jocelyn Bourdeau, président de l'entreprise de camionnage dont le siège social est situé a Saint-Chrysostome.

Cet exemple anodin résume la philosophie de l'entreprise, qui compte 95 camions et 230 remorques. Si un outil semble être un choix judicieux, qu'il est pratique, écologique et rentable, TJB en fait l'usage dans le cadre de ses activités transfrontalières dans la région du Midwest.

« Lorsque les jupes de remorque sont apparues sur le marché, aucune aide financière n'était offerte aux entreprises souhaitant en procurer. Mais le produit est écologique et sécuritaire, et nous avons déterminé qu'il serait rentable, car il permettrait des économies de carburant. On s'est donc procuré des jupes. En fin de compte, ça se résume à des mathématiques. Toute dépense et tout investissement doivent faire l'objet d'un examen et d'une validation avant d'être réalisés. Si un incitatif financier est également offert, c'est comme une prime, explique Jocelyn Bourdeau. Je n'ai rien contre les grandes pétrolières, mais je préfère voir quelqu'un d'autre profiter de l'argent que j'économise en réduisant notre consommation de carburant », rajoute-t-il, citant à titre d'exemple l'augmentation du salaire de ses camionneurs.

Les jupes latérales sur les remorques de l'entreprise permettent de réduire la résistance aérodynamique, tout comme les carénages installés un peu partout sur les camions, notamment autour des réservoirs de carburant. TJB emploie également des rallonges latérales sur ses tracteurs routiers afin de couvrir l'espace entre le véhicule tracteur et sa remorque.

Les camions sont choisis en fonction de leur efficacité aérodynamique et du niveau de confort qu'ils procurent au chauffeur. « Puisque bon nombre de nos camions ont déjà un toit surélevé, il n'est pas nécessaire d'installer des déflecteurs de toit pour conduire l'air par-dessus la remorque. Les toits surélevés procurent également plus de confort à nos camionneurs », explique Jocelyn Bourdeau.

Dans la mesure du possible, TJB opte toujours pour des pneus à faible résistance au roulement dans le but d'économiser davantage de carburant. Afin d'assurer leur efficacité, les pneus sont liés à un système de gonflage automatique qui les maintient à un niveau optimal.

Puisque la marche au ralenti consomme du carburant sans aucun rendement, TJB surveille de près cette situation depuis plusieurs années. « Tous nos camions sont munis d'un système d'arrêt automatique qui coupe le moteur après cinq minutes de marche au ralenti », dit Jocelyn Bourdeau.

Vu le manque de camionneurs, M. Bourdeau tient à maximiser le confort de son équipe de chauffeurs, y compris lorsqu'ils doivent passer la nuit dans leur camion. Un compresseur indépendant à pile non polluant fournit une climatisation de l'air, au besoin, dans le compartiment-couchette; un brûleur auxiliaire à diesel peut chauffer agréablement la cabine du camion pendant une période de 20 heures en consommant un seul litre de carburant. « Cette combinaison offre tous les avantages qe présenterait une génératrice à bord du véhicule, sans qu'il soit nécessaire de faire marcher le moteur au ralenti ou de maintenir un moteur à diesel additionnel », explique M. Bourdeau.

Les systèmes de transmission automatisés sont de plus en plus communs au sein de la flotte de camions de TJB, dont environ le quart des véhicules tracteurs en sont munis. « Une transmission automatisée ne saute jamais de vitesse, que ce soit à 8 h ou à 17 h. D'ailleurs, puisque le chauffeur est en mesure de se concentrer uniquement sur la route, cela constitue une mesure de sécurité supplémentaire », explique Jocelyn Bourdeau. Ses camionneurs qui utilisent toujours une transmission manuelle reçoivent une formation sur les changements de vitesse progressifs afin de maintenir un rapport tours/minute, une consommation de carburant et des émissions peu élevés.

Les chauffeurs sont encouragés à se servir du régulateur de vitesse automatique afin de stabiliser davantage la vitesse des camions sur la route. La vitesse maximale pour tous les camions est de 105 km/h. Alors que les chauffeurs avaient tendance à rouler en dessous de cette limite afin d'économiser plus de carburant, Jocelyn Bourdeau craint que le journal de bord électronique ne les contraigne à abandonner cette bonne habitude en réduisant la flexibilité quant à la durée des voyages.

En cette 25e année de ses activités, TJB n'est pas seulement membre du partenariat SmartWay, mais fait également partie de la catégorie des entreprises à haut rendement, club d'élite regroupant les transporteurs qui affichent les meilleurs résultats en matière d'efficacité et de qualité de l'air.

« Bien entendu, la participation au programme SmartWay n'est pas obligatoire. Mais il s'agit d'un point d'intérêt dans notre profil », dit Jocelyn Bourdeau, se rapportant au fait que les clients apprécient le professionnalisme démontré par une entreprise de camionnage qui porte une telle attention à chaque détail. « Les importants expéditeurs préfèrent faire équipe avec des transporteurs responsables. Le fait d'être membre du programme SmartWay peut constituer un avantage pour nous auprès de ces expéditeurs. Il ne s'agit pas nécessairement de la raison principale ou unique pour laquelle ils font affaire avec nous et non pas avec nos concurrents, mais cela fait partie des éléments dont tiennent compte les expéditeurs dans le cadre de leur processus décisionnel », explique M. Bourdeau.

« En outre, la conduite intelligente est écologique. Vous savez, les changements climatiques ne sont pas théoriques. Ce n'est pas une blague, c'est une réalité. Si on peut faire quoi que ce soit pour améliorer la situation actuelle, je crois que nous devons le faire », rajoute-t-il.

Cependant, il croit que les meilleures intentions ne mènent parfois à rien. Il cite l'exemple des transporteurs qui sont encouragés à utiliser des trains routiers (TR : deux remorques de 53 pieds tirées par un seul véhicule tracteur) afin de transporter plus de marchandises par camion, augmentant ainsi le rapport tonnes/km si important. Selon Jocelyn Bourdeau, le problème qui se présente est le manque d'aires de stationnement pouvant accueillir ces combinaisons de véhicules plus longs que la moyenne. « Les transporteurs et les camionneurs ont la responsabilité de suivre des pratiques exemplaires, mais n'ont pas accès aux outils qui leur permettraient d'appliquer ces pratiques », déplore-t-il.

En jetant un coup d'oeil à son parcours, il est évident qu'il en sait long sur l'utilisation des bons outils.

Express Mondor

Express Mondor

Un goût pour l’innovation

« Express Mondor prouve que l’efficacité énergétique n’est pas réservée aux flottes de véhicules de transport de ligne »

Billy Mondor raconte que son père Raymond a parfois de la difficulté à se tenir au courant de toutes les technologies vertes utilisées par l’entreprise familiale de transport de charges de dimensions excédentaires, dont le siège social est situé à Lanoraie au Québec. Pourtant, c’est Billy qui se fait réprimander par ses adolescentes, Zoé et Rose, lorsqu’il jette sans réfléchir une cannette vide aux ordures au lieu de la recycler. Lentement mais sûrement, la conscience « verte » prend de l’importance d’une génération à l’autre.

Fondée en 1995 par les trois frères Mondor, Éric, Dany et Billy, Express Mondor compte aujourd’hui une flotte de 82 camions et 275 remorques. Billy, vice-président du développement des affaires de l’entreprise croit que la compagnie est une exception parmi les exceptions puisque son activité principale, consistant au transport de charges de dimensions excédentaires, représente un secteur de l’industrie du camionnage qui n’est pas souvent associé au respect de l’environnement.

« Nous avons toujours tenu compte de l’importance de l’aspect environnemental, dans la mesure du possible, affirme M. Mondor. La sensibilisation du personnel d’une entreprise est un travail à long terme ».

De toute évidence, le transport d’énormes machines agricoles John Deere ou de pales de turbines éoliennes de 187 pieds au moyen de remorques à plateau ne présente pas le contexte idéal pour certains dispositifs aérodynamiques conventionnels, tels que des véhicules tracteurs à toit surélevé qui dirigent l’air par-dessus la remorque ou des dispositifs pour réduire l’espace entre les côtés du véhicule tracteur et ceux de la remorque. En outre, le rapprochement de la sellette d’attelage à l’arrière de la cabine de conduite ne permettrait aucune économie de carburant significative dans de tels cas. Cela ne veut pas dire qu’un transporteur de charges de dimensions excédentaires ne peut faire sa part en termes de réduction de consommation de diesel et des émissions, et maintenir une longueur d’avance par rapport à la concurrence.

« Être partenaire du programme SmartWay ne se résume pas à apposer un logo du programme sur la porte des camions. Pour nous, il s’agit d’abord et avant tout d’une ressource pour chercher des astuces afin de nous améliorer de façon continue et de nous distinguer de nos concurrents », explique-t-il.

La flotte de Mondor compte de plus en plus de véhicules tracteurs aérodynamiques. Les dispositifs et composants légers contribuent à l’économie de carburant lorsque les remorques ne transportent pas le poids maximum de marchandises permis, soit lorsqu’ils sont vides ou chargés de machines de plus petite taille.

Selon M. Mondor, le choix des pneus fait également une grande différence quant aux économies de carburant. Il rajoute alors que l’entreprise entretient une relation étroite avec Michelin à cet égard. « Nous stipulons clairement auprès de Michelin que les pneus installés sur nos véhicules doivent être approuvés par SmartWay », affirme-t-il. La prochaine étape envisagée par Mondor est l’ajout d’un système de contrôle automatisé de la pression des pneus.

Express Mondor prône aussi le recyclage des pneus en utilisant, là où c’est possible, des pneus rechapés : soit sur approximativement 40 % des roues de ses véhicules. « Plusieurs de nos remorques sont munies de roues plus petites que la moyenne qui tournent plus rapidement. Parfois, le choix d’utiliser des pneus neufs relève de considérations en matière de sécurité », explique Mondor.

Tous les camions sont équipés de limiteurs de vitesse ajustés à 100 km/h afin d’économiser du carburant. La marche au ralenti des moteurs est également surveillée de près. « Bon nombre de nos camions sont équipés d’un système d’arrêt automatisé qui se déclenche après cinq minutes de marche au ralenti », explique Billy Mondor. Les autres camionneurs sont incités à éviter la marche au ralenti dans la mesure du possible par l’entremise d’initiatives de sensibilisation et par l’octroi de primes. En fait, l’entreprise de transport de charges de dimensions excédentaires a commencé à verser des primes reconnaissant les camionneurs ayant économisé le plus de carburant. Cette mesure est populaire, aide à retenir les camionneurs et attire même de nouveaux chauffeurs. « On commence à recevoir des appels provenant de gens qui veulent en savoir davantage sur notre programme de primes reconnaissant l’efficacité énergétique », dit M. Mondor.

Le système informatique Isaac qui surveille la marche au ralenti permet également de recueillir des données sur plusieurs autres indicateurs. Mondor estime avoir économisé 45 000 litres de carburant en trois mois grâce à ce logiciel.

Les exigences commerciales évoluent également au fil des années. « De plus en plus de nos clients doivent se conformer à des règles rigoureuses concernant les émissions de gaz à effet de serre (GES), notamment dans le secteur manufacturier », explique M. Mondor. Il ajoute qu’un fabricant de turbines éoliennes allemand a communiqué avec Mondor et que l’une de ses questions concernait l’amélioration de l’empreinte carbone de ses activités de transport. « Ils étaient très impressionnés et intrigués lorsqu’on a mentionné que certains de nos camions sont alimentés au gaz naturel », se souvient-il.

Quatre des véhicules tracteurs de l’entreprise sont déjà alimentés au moyen de ce carburant dont la combustion produit une flamme bleue. Elle a également commandé huit autres camions semblables. L’entreprise considère se procurer 50 tracteurs alimentés au gaz naturel sur une période de 10 ans. L’odomètre des premiers véhicules affiche environ 200 000 km à ce jour. « Jusqu’à présent, on n’a eu aucun temps d’arrêt avec ces tracteurs au gaz naturel. Quant à nous, le gaz naturel constitue un véritable succès », dit M. Mondor.

La bonne nouvelle est que le fonctionnement au gaz naturel coûte moins cher et est moins polluant que le diesel. De plus, il s’agit d’une option populaire parmi les clients. Par contre, ces machines plus propres coûtent entre 75 000 $ et 100 000 $ de plus que les machines semblables alimentées au diesel et il est très difficile d’obtenir un financement pour l’achat de ces dernières, selon Billy Mondor. Il décrit la situation comme « un cauchemar », expliquant que les prêteurs ordinaires semblent hésiter à fournir un financement pour des équipements à propos desquels il existe très peu de données actuarielles en fonction desquelles ils peuvent établir leur valeur résiduelle.

Cela n’arrêtera pas Express Mondor, qui continue de garder un oeil sur les avancées technologiques, notamment les camions électriques.

D’ailleurs, le système de climatisation des compartiments-couchettes est alimenté à l’électricité lorsque les chauffeurs doivent passer la nuit dans leur véhicule. Le système électrique NITE (No-Idle Thermal Environment; environnement thermique sans marche au ralenti) de Bergstrom est alimenté exclusivement à partir d’un bloc de quatre piles afin de pouvoir produire de l’air frais pendant les chaudes nuits d’été.

Pendant les mois d’hiver, le compartiment-couchette est réchauffé par un appareil de chauffage auxiliaire de marque Webasto ou Espar. « Le rapport coûts-bénéfices de ces appareils est extraordinaire, affirme M. Mondor. Ils permettent de garder nos camionneurs au chaud et leur procurent un confort toute la nuit en utilisant à peine trois litres de carburant. »

Selon Billy Mondor, c’est une bonne chose que les critères d’admissibilité au partenariat SmartWay demeurent rigoureux. « Sinon, le partenariat ne serait pas aussi prestigieux », conclut-il.

Olymel

Un goût pour l’innovation

Un goût pour l’innovation

« Olymel voit l’innovation comme un facteur essentiel à sa réussite, elle accorde donc beaucoup d’importance à l’amélioration de ses produits »

Olymel S.E.C est une entreprise basée à Saint-Hyacinthe, au Québec, principalement connue pour ses viandes froides et autres produits carnés, distribués dans la plupart des grandes chaînes alimentaires du Canada, sous l’un de ses noms de marque ou de marque de distributeur. Olymel compte 11 500 employés, répartis dans 23 bureaux, usines et centres de distribution du monde entier.

Cependant, distribuer de tels produits à l’échelle locale au quotidien peut s’avérer difficile, car la fraîcheur est essentielle pour tout type de denrée périssable. Mais Carole Grenier, directrice des transports à Transport Transbo (le parc de véhicules privé d’Olymel) n’a pas peur de relever des défis.

Par exemple, lorsqu’on a décidé que le parc de 92 camions et 448 remorques à température contrôlée rejoindrait les rangs du programme SmartWay, après avoir vu des publicités et affiches sur des camions : « Je reconnais que remplir les formulaires et les rapports prend du temps », dit-elle. « Mais la gestion des économies de carburant est au cœur des activités de toutes les entreprises de camionnage, qu’on soit partenaire SmartWay ou non. Pour nous, SmartWay est plutôt un moyen d’acquérir de l’expertise grâce à un programme reconnu et éprouvé », ajoute-t-elle.

Elle explique que son équipe s’est appuyée sur cette expertise quand elle a pris la décision de se lancer et de faire installer des déflecteurs d’air sur le toit des derniers camions à cabine courte achetés. Les véhicules de transport en zone longue en étaient déjà équipés, mais le parc d’Olymel est passé au niveau supérieur « à l’issue d’un webinaire sur les technologies de réduction de la traînée organisé par SmartWay en janvier dernier », indique Mme Grenier.

En effet, l’innovation est ancrée dans l’ADN de l’entreprise. On pourrait même dire qu’en plus de son goût pour le porc et le poulet, Olymel a un goût pour l’innovation. « Olymel voit l’innovation comme un facteur essentiel à sa réussite, elle accorde donc beaucoup d’importance à l’amélioration de ses produits », indique Réjean Nadeau, président et directeur général.

C’est pourquoi réduire l’empreinte carbone de l’entreprise est depuis toujours une priorité, selon Mme Grenier. Et cette priorité s’étend bien au-delà du parc de véhicules géré par Mme Grenier. « Nous avons mis en place plusieurs initiatives d’entreprise visant à réduire notre empreinte environnementale », dit-elle à propos du recyclage du papier dans les bureaux, ou d’une gestion plus intelligente du chauffage et de la climatisation.

Bien qu’elle admette que la gestion du rendement en carburant du parc présente des avantages financiers importants, Mme Grenier indique que l’orientation écologique de l’entreprise a d’autres motivations. « Nous faisons partie du secteur agricole, le respect de l’environnement est donc une seconde nature pour nous », dit-elle. Une image écologique suscite également le respect des pairs de l’industrie, estime Mme Grenier; ce qui peut être utile en des périodes comme aujourd’hui où le recrutement est difficile. « Nous avons besoin d’être novateurs et créatifs pour attirer de nouveaux employés », résume-t-elle.

En plus des déflecteurs d’air, le rendement de carburant et les faibles émissions des camions sont améliorés par des dispositifs comme des jupes latérales, qui sont désormais systématiquement requises lors de l’achat de nouvelles remorques. Des réducteurs de l’écart entre les camions et les remorques pourraient également être installés, si ce n’était pas aussi compliqué en raison de l’unité de réfrigération située à l’avant de la remorque, indique Mme Grenier.

Tous les camions ont des limiteurs de vitesse, la limite étant fixée à 95 km/h pour les camions locaux et régionaux, tandis que les camions de transport en zone longue sont autorisés à rouler à 105 km/h. La vitesse-moteur (tr/min) est aussi étroitement surveillée pour réduire la consommation de carburant et les émissions. « Parmi nos critères de gains de productivité, on retrouve les changements de vitesse progressifs », indique Mme Grenier. Modifier de vieilles habitudes n’est pas toujours facile chez les conducteurs chevronnés, mais certains incitatifs peuvent aider. « Nous les motivons à modifier leur conduite en redistribuant aux conducteurs une portion des gains de productivité qu’ils génèrent », déclare Mme Grenier, indiquant que ces primes peuvent aller jusqu’à 3,5 % du revenu mensuel d’un conducteur d’Olymel.

Les pneus font également l’objet d’une attention particulière. Les modèles à faible résistance au roulement sont utilisés sur les essieux directeurs, mais pas sur les essieux moteurs. « Nous n’avons pas encore trouvé de pneus à faible résistance au roulement ayant un niveau d’adhérence comparable à celui des pneus moteurs normaux », explique Mme Grenier. Maximiser la durée de vie des pneus en les rechapant est un autre moyen de préserver l’environnement, et c’est exactement ce qui est fait pour le parc d’Olymel sur les essieux moteurs de ses remorques et camions.

La marche au ralenti est contrôlée et des primes sont versées aux conducteurs les plus efficaces dans ce domaine. Les systèmes de chauffage auxiliaires embarqués contribuent également à la réduction de la marche au ralenti lorsque les conducteurs doivent dormir dans leur camion en période de froid.

Le service d’entretien est également mis à contribution pour optimiser l’économie de carburant et réduire les émissions. « Nous nous chargeons de l’entretien à l’interne et mettons l’accent sur l’entretien préventif », déclare Mme Grenier, qui ajoute que le contrôle de la consommation de carburant est également un outil de diagnostic d’entretien en soi, car il peut souvent indiquer si l’état mécanique est bon ou mauvais.

Les camions sont eux-mêmes « recyclés », car de nouveaux véhicules remplacent les anciens plus rapidement qu’avant. « Nous remplaçons nos camions plus fréquemment depuis quelques années », indique Mme Grenier. « Nous constatons une différence importante dans l’économie de carburant entre les camions qui ont quelques années et ceux récemment acquis. Cela incite à renouveler le parc de véhicules plus rapidement qu’initialement prévu. »

New Way Trucking

Un regard vers l’avenir

New Way Trucking Logo

La cause environnementale a incité New Way Trucking à participer au programme SmartWay

New Way Trucking est motivée à joindre SmartWay pour une raison simple : préserver l’environnement et réduire son empreinte de carbone.

Faire partie du programme de partenariat SmartWay a permis à New Way, entreprise de camionnage établie à Calgary, en Alberta, d’obtenir un point de référence pour analyser ses réussites en matière de réduction de consommation de carburant, et les renseignements nécessaires pour apporter des changements au besoin.

« En tant qu’entreprise de transport, le carburant est l’une de nos principales charges variables », déclare Umair Khan, directeur de la conformité à New Way Trucking. « Plus nous sommes soucieux de réduire nos émissions, plus nous constatons des effets positifs pour notre résultat net. »

M. Khan a déclaré qu’en découvrant l’existence du programme SmartWay, il était clair que New Way avait tout intérêt à participer.

« SmartWay a beaucoup contribué à réduire la pollution depuis sa création, et nous sommes fiers de compter parmi les organisations qui font changer les choses », indique-t-il.

Dans l’objectif de réduire les coûts liés au carburant, d’améliorer l’efficacité et de promouvoir des pratiques exemplaires auprès des chaînes de transport de marchandises, le programme SmartWay, lancé à l’origine par l’EPA des États-Unis en 2004 et administré par Ressources naturelles Canada depuis 2012, a encouragé plus de 3600 entreprises d’Amérique du Nord à se joindre au programme.

D’après M. Khan, l’objectif principal de l’entreprise depuis son partenariat a été de réduire ses émissions de carbone et il déclare que les émissions et les économies de carburant font partie des principales variables en matière d’achat d’équipement ou d’embauche d’entrepreneurs tiers.

« Nous achetons uniquement de l’équipement qui respecte ou dépasse les normes établies par SmartWay », déclare M. Khan, ajoutant qu’ils ont installé des jupes latérales sur leurs remorques pour réduire la traînée aérodynamique causée par les turbulences de l’air, et que leur personnel de formation et d’exploitation encourage des pratiques d’écoconduite auprès des conducteurs de l’entreprise.

« Bien que chaque véhicule atteigne son économie de carburant optimale à une vitesse différente, nous encourageons nos conducteurs à ne pas dépasser les limites de vitesse afin de tirer profit du rendement du carburant », indique M. Khan. « Au cours de l’initiation, les conducteurs sont informés au sujet des pratiques qui permettent de réaliser des économies de carburant et de réduire les émissions. »

Les conducteurs de New Way Trucking sont incités à maintenir un niveau optimal de pression des pneus de leurs véhicules afin d’améliorer le rendement du carburant, ainsi qu’à réduire leur temps de marche au ralenti, qui représente l’un des principaux facteurs de consommation de carburant.

« Une combinaison de formation, de suivi et d’amélioration en continu nous permet de garantir que chacun adhère aux exigences nécessaires », déclare M. Khan.

Mais malgré ces efforts, M. Khan sait que l’entreprise peut encore faire davantage. L’une des plus grandes surprises de M. Khan dans le cadre du partenariat SmartWay a été de découvrir le classement de New Way au sein du programme.

« Savoir que d’autres transporteurs obtiennent de meilleurs résultats en matière d’émissions nous a donné des objectifs à poursuivre. Nous recherchons activement des moyens d’améliorer notre rendement. »

Une chose que M. Khan et New Way ont appris sur les pratiques de réduction de la consommation de carburant est ce qui est considéré comme « normal » en matière d’émissions et de rendement du carburant.

« Généralement, les entreprises déposent simplement leur déclaration en vertu de l’entente internationale concernant la taxe sur les carburants tous les ans et attribuent leur consommation au coût des affaires », déclare M. Khan. « Le programme SmartWay, nous a permis de voir les résultats d’autres transporteurs de notre catégorie et avons réalisé que nous pouvions encore nous améliorer. »

M. Khan déclare que New Way n’est pas la seule à pouvoir bénéficier de ces améliorations en matière de pratiques de réduction de la consommation de carburant, mais toutes les entreprises de camionnage qui cherchent à économiser de l’argent, et surtout, à préserver l’environnement.

« La protection de la planète est un effort collaboratif », déclare M. Khan. « Afin de garantir un changement, New Way Trucking encourage activement les autres entreprises à participer au programme SmartWay. Toutes les entreprises doivent partager cette responsabilité et mettre en place un énoncé de mission afin d’améliorer leurs activités. Il y va de l’intérêt de tous que les entreprises concernées directement ou indirectement par le transport de marchandises mettent en œuvre des solutions proactives visant à contribuer à la lutte contre les effets des changements climatiques. »

M. Khan explique que même si une entreprise ne ressent pas le besoin de se joindre à l’effort pour des raisons environnementales, réduire son empreinte carbone signifie économiser de l’argent, et c’est sûrement une raison suffisante pour relever le défi. Peu importe la raison qui motive ses actions, New Way a trouvé une nouvelle manière de faire des affaires.

« New Way Trucking s’engage à mettre en œuvre des changements, et nous poursuivrons nos efforts en vue de devenir des chefs de file de l’industrie et de réduire les polluants dangereux présents dans notre environnement », déclare M. Khan. « La ressource la plus importante que nous partageons tous est l’environnement. Maintenant plus que jamais, avec les effets des changements climatiques de plus en plus visibles, les propriétaires et la direction de New Way Trucking ont pris conscience de la nécessité de réduire notre empreinte de carbone en fournissant nos services de la manière la plus efficace et respectueuse de l’environnement possible. »

À propos de New Way Trucking

New Way Trucking est en activité depuis 2004, et exploite actuellement deux divisions avec six terminaux, situés à Calgary, Edmonton, Winnipeg, Toronto, dans la région de Vancouver et les Territoires du Nord-Ouest. L’entreprise est spécialisée dans les services de tracteur routier, de fret sec, de transport réfrigéré et chauffé, ainsi que de tracteur de cour, des ensembles routiers longs, et possède un entrepôt ainsi que des installations de transbordement à Calgary, Winnipeg, et dans les Territoires du Nord-Ouest.

Titanium Trucking Services Inc.

Un regard vers l’avenir

Titanium logo

« En vue d’être concurrentiels, les clients demandent les cotes SmartWay et nous bénéficions de toute évidence d’un avantage à cet égard. C’est quelque peu une façon de se distinguer à titre de transporteur. SmartWay nous a réellement permis de passer à un niveau différent. »

Parfois, les bonnes choses arrivent juste à point.

C’est du moins le cas pour l’entreprise Titanium Transportation Group et la façon dont elle a initialement pris part au programme SmartWay.

L’histoire de Titanium est différente de celle de la plupart des entreprises de transport routier – établie en 2002, la société ne faisait que des activités de courtage. Ce n’est qu’en 2005 qu’elle est devenue une entreprise de camionnage ayant des avoirs avec un seul camion porteur. En 2006, elle a commencé à faire du transport transfrontalier et, entre 2011 et 2016, elle a rapidement pris de l’expansion avec un total de huit acquisitions, pour ainsi voir son parc grandir de 400 camions en moins de 10 ans.

Sa première grande acquisition remonte à 2011, année où l’entreprise a acheté un parc plus grand que le sien, à savoir Flex-Mor Industries.

Outre l’actif de cette entreprise, Titanium a hérité du partenariat avec SmartWay.

« La première fois que j’ai entendu parler de SmartWay, c’est par le truchement de Flex-Mor en 2011 », signale Marilyn Daniel, chef de l’exploitation de Titanium. « Flex-Mor participait au programme avant que nous ne l’achetions et c’est comme ça que nous avons d’abord pris connaissance du programme... mais après avoir regardé les activités du programme, nous avons estimé que SmartWay correspondait à l’image progressiste que nous avions de l’industrie du camionnage. »

Selon Mme Daniel, le programme reflète la vision de Titanium en matière de réduction des coûts et d’engagement à l’égard de l’environnement.

« Ces deux éléments sont de même importance pour nous, ainsi que pour bon nombre de nos clients », explique Mme Daniel.

Avant la participation à SmartWay, le parc investissait déjà dans les technologies novatrices pour aider les conducteurs à réduire leur consommation de carburant.

« L’achat de camions écoénergétiques a toujours été une priorité pour nous, indique Mme Daniel. Nous regardions toujours les spécifications pour acheter des fonctions aérodynamiques. Nous accordions de l’importance aux faibles émissions et à l’achat de pneus ayant une faible résistance au mouvement… nous dotions même nos remorques de jupes avant de participer au programme. »

Toutefois, SmartWay nous a aidés à aller plus loin.

« Il ne fait pas de doute que le programme nous a davantage sensibilisés, signale Mme Daniel. J’apprécie les commentaires et la rétroaction que nous recevons de SmartWay. »

Mme Daniel ajoute que la participation au programme a aussi procuré à l’entreprise un avantage concurrentiel.

« En outre, en vue d’être concurrentiels, les clients demandent les cotes SmartWay et nous bénéficions de toute évidence d’un avantage à cet égard. C’est quelque peu une façon de se distinguer à titre de transporteur. SmartWay nous a réellement permis de passer à un niveau différent. »  

Selon Mme Daniel, le long processus initial est le seul inconvénient du programme.

« La demande exige du travail… c’est un peu ardu, mais nous estimons que cela en vaut la peine », dit-elle. Une nouvelle soumission à chaque année n’est pas si difficile… je la recommande sans réserve… j’estime que cela fait partie de notre responsabilité globale, considérant l’industrie dans laquelle nous évoluons. Nous devrions tous accorder de l’importance à ces éléments… Je pense qu’il sera difficile de participer pour les transporteurs qui ne sont pas progressistes, ne pensent pas à l’environnement et ne considèrent pas l’avenir d’un point de vue technique. »

« La participation au programme accentue notre sensibilisation dans un marché fort concurrentiel, comme celui du camionnage. Parfois, nous n’avons pas le temps d’arrêter et de penser, mais la participation au programme SmartWay nous incite à le faire. »

Aujourd’hui, l’entreprise Titanium est quasi aussi écologique qu’il est possible de l’être. Elle a doté ses camions de paramètres de rendement, surveille le temps de marche au ralenti, n’utilise que de l’équipement ayant deux ans, donne des primes aux conducteurs qui accordent activement une attention à la consommation de carburant, et plus encore.

« L’économie de carburant fait partie de notre programme de formation, signale Mme Daniel. Nous voulons que nos conducteurs soient aussi respectueux de l’environnement que nous. En outre, nous encourageons fortement nos propriétaires-exploitants à envisager d’acheter un camion neuf ou de surveiller leurs camions afin qu’ils soient plus aérodynamiques et écoénergétiques. Nous veillons également à faire part aux conducteurs de tous les commentaires et renseignements reçus de SmartWay afin qu’ils puissent se comparer au reste du parc. »

Selon Mme Daniel, pour Titanium, la participation au programme était une formule gagnante sur tous les fronts.

« Nous sommes certainement engagés envers la protection de l’environnement, dit-elle. Et nous sommes heureux d’être responsables et de contribuer à nos résultats nets… Pour nous, la participation au programme n’était qu’une autre façon d’être un transporteur novateur parce qu’un parc vert est un regard vers l’avenir. »

Ruby Truck Line Inc. 
Ruby Truck Line

Après s’être concentrée sur le matériel, l’entreprise cible maintenant le comportement des chauffeurs

Pour Ruby Truck Line, participer au programme de partenariat de transport SmartWay était simplement logique.

Dans l’objectif de réduire les coûts liés au carburant, d’améliorer l’efficacité et de promouvoir les pratiques exemplaires auprès de chaînes de transport de marchandises, le programme SmartWay a encouragé plus de 3600 entreprises d’Amérique du Nord à rejoindre l’initiative. Rob Broesky travaille au service de prospection de Ruby Truck Line, une entreprise établie à Steinbach, au Manitoba. Selon lui, en mai 2016, l’entreprise cherchait comment son modèle opérationnel pourrait lui apporter une plus grande réussite.

« L’efficacité, l’environnement, et bien sûr les coûts étaient des sujets que l’on retrouvait souvent dans nos relations avec les clients, mais il s’agissait également de préoccupations justifiées pour toutes les parties », déclare M. Broesky. « Le secteur du camionnage étant en constante évolution, participer au programme de partenariat SmartWay était logique. »

M. Broesky indique que le programme est un effort de collaboration reconnu à l’échelle mondiale par les fabricants, les fournisseurs et les transporteurs, et qu’ajouter une mention « SmartWay » à côté du logo de l’entreprise fait son impression, et indique que Ruby s’engage bien au-delà des murs de ses bureaux.

« Nous espérons que cet effort nous permettra de faire des affaires, de déceler des lacunes en matière d’efficacité, et de contribuer à la protection de l’environnement », déclare M. Broesky.

Cela fait à peine six mois que Ruby a rejoint le programme SmartWay, mais l’entreprise constate déjà que ses efforts sont récompensés, et les avantages deviennent de plus en plus visibles.

« Le plus gros avantage que nous constatons à ce stade est de savoir que SmartWay a influencé de nombreux aspects de nos activités », déclare M. Broesky. « On voit des résultats tangibles qui changeront la manière dont nous agissons à l’avenir, et ce, pour le meilleur. »

L’une des premières mesures prises par Ruby Truck Line pour réduire sa consommation de carburant était de mettre l’accent sur la réduction de la vitesse moyenne de l’ensemble de son parc de véhicules, et selon M. Broesky il reste encore du chemin à parcourir, mais les résultats sont encourageants.

L’entreprise, spécialisée dans le transport de marchandises par fourgon dans toute l’Amérique du Nord, a également commencé à publier des petits rappels d’astuces de conduite de SmartWay et des articles dans son bulletin d’information mensuel, et les propose en ligne pour les conducteurs et les propriétaires exploitants.

Les premiers avantages observés par Ruby dès les premiers mois de participation au programme SmartWay ont été plutôt surprenants, car ils ont permis de révéler certaines nuances dans les habitudes d’exploitation de l’entreprise.

« Certains éléments tels que le passage de vitesses, la marche au ralenti, l’inspection des véhicules et la vitesse sont des détails du quotidien, qui, pris individuellement, révèlent des lacunes impressionnantes en matière d’efficacité qu’on n’avait jamais envisagées », admet M. Broesky.

En ce qui concerne la marche au ralenti, M. Broesky a déclaré qu’une statistique l’a vraiment impressionné.

« Si un parc de 100 camions réduisait son temps de marche au ralenti d’une heure par jour pendant 260 jours, il économiserait 104 000 litres de carburant, ou environ 114 000 $ », indique M. Broesky. « Ces chiffres sont énormes et si chaque conducteur de camion change légèrement ses habitudes de marche au ralenti, les effets sont immédiats. »

M. Broesky estime qu’avec la direction prise par le secteur des transports vers une réduction de la consommation de carburant, de nouvelles technologies respectueuses de l’environnement et une tendance globale à améliorer l’efficacité (pour le bien de l’environnement et du résultat net de l’entreprise en matière de coûts de carburant), profiter de programmes tels que SmartWay semble être une approche intelligente sur le plan commercial.

« Viser le meilleur pour votre entreprise en matière de technologie et d’efficacité tout en préservant l’environnement est très important pour les entreprises aujourd’hui », déclare M. Broesky. « L’initiative SmartWay rentre dans le cadre de cette vision tournée vers l’avenir, en aidant les entreprises à être compétitives, tout en préservant l’environnement pour les générations futures. »

Ruby Truck Lines continue de s’efforcer de d’appliquer des pratiques professionnelles remarquables et honnêtes pour servir ses clients, mais également de réduire ses émissions de gaz à effet de serre, ce qui est la raison précise pour laquelle l’entreprise a rejoint le programme SmartWay.

« S’il y a une chose à retenir de cette initiative, c’est qu’on n’a pas besoin de réinventer la roue », déclare M. Broesky. « Même en se contentant de petits ajustements, on remarque des résultats incroyables en matière d’empreinte de carbone et de résultats nets. »

À propos de Ruby Truck Line

Ruby Truck Line est un transporteur situé à Steinbach, au Manitoba. Son parc de 100 camions est spécialisé dans le transport par fourgon et ses activités s’étendent à l’échelle de l’Amérique du Nord.

TimeLine Logistic

La technologie aide TimeLine Logistic à diminuer la marche au ralenti

Timeline Logistic Logo

D’après Ruby Truck Line, le programme SmartWay présente des avantages visibles dès le départ

Dès la première année d’exploitation de son entreprise en 2012, Troy Stimpson, président de TimeLine Logistic savait qu’il était important d’être un partenaire SmartWay.

« Nous savions que le fait d’être une entreprise de camionnage signifie que nos camions ont une empreinte carbone plutôt importante, indique M. Stimpson. Comme nous consommons beaucoup de diesel, nous avons décidé de devenir un partenaire SmartWay, car cela nous force à être conscients de nos gestes. Cela nous aide à faire un suivi de la consommation de carburant, et à faire mieux. Le principal objectif au sein de l’entreprise étant de toujours continuer à nous améliorer, le partenariat nous aide à avoir une approche axée sur l’examen de nos répercussions environnementales et de notre empreinte carbone, et cela nous aide à faire un suivi de nos progrès. »

Le parc de camions de Saskatoon, en Saskatchewan, a été créé en 2012 afin de desservir l’industrie du nucléaire. L’entreprise a commencé avec huit camions spécialisés pour le transport d’uranium de la Saskatchewan jusqu’aux centrales nucléaires des É.-U. Elle a rapidement pris de l’expansion, comptant maintenant 46 camions, et dessert aussi maintenant l’industrie du pétrole et du gaz. Le parc comprend un ensemble composé de 25 unités d’entreprise et de 21 camions d’exploitants-propriétaires.

La réduction de la consommation inutile de carburant consiste avant tout à connaître les chiffres, dit M. Stimpson. 

« Nous consacrons beaucoup d’efforts à faire le suivi de notre consommation de carburant et de notre temps de marche au ralenti, explique-t-il. Tous nos camions sont suivis par satellite et chaque mois nous faisons une analyse de la consommation de carburant des camions et nous rencontrons chaque chauffeur afin de leur dire ce qu’ils font bien et ce qu’ils pourraient améliorer, puis nous faisons un suivi de leurs progrès. Ce n’est pas quelque chose que nous ne faisons qu’une fois l’an, mais plutôt chaque mois afin de nous assurer qu’ils s’améliorent. » 

TimeLine loue ses camions d’entreprise auprès de Ryder, sachant que ce sont des experts pour les dispositifs d’économie de carburant. Les camions livrés sont munis des systèmes de réduction de la marche au ralenti ParkSmart de Freightliner afin d’éliminer la marche au ralenti pendant toute la nuit.

« Cela nous permet de minimiser le temps de marche au ralenti, car ils assurent la climatisation l’été et le chauffage l’hiver », indique M. Stimpson.

Les dispositifs ParkSmart ont permis à TimeLine de réduire le temps de marche au ralenti d’environ 25 p. 100.

« Comme nous faisons souvent le trajet entre l’Alberta et le Texas, il est courant d’avoir une température de 15 °C au départ et de 30 °C en arrivant au Texas; auparavant, les chauffeurs faisaient donc fonctionner les camions en permanence pour avoir de la climatisation, se rappelle M. Stimpson. Puis, l’hiver, avec une température de -40 °C au Canada et de 20 °C au Texas, les camions ne cessaient pratiquement jamais de fonctionner. Avec le système ParkSmart, nous faisons une surveillance et nous nous assurons que les chauffeurs arrêtent le moteur des camions et utilisent le système de la façon prévue. »

Lors de l’embauche de nouveaux chauffeurs,  TimeLine indique clairement à ses chauffeurs qu’ils feront l’objet d’une surveillance constante. Il ne s’agit pas seulement d’une question d’économie de carburant, mais aussi de sécurité dans l’industrie du nucléaire. Les chauffeurs sont réceptifs à cette supervision.

« Nous embauchons des chauffeurs qui savent que c’est ainsi que nous procédons, explique M. Stimpson. Nous jouons au grand frère lorsqu’il est question de carnets de bord et de sécurité. Il s’agit là d’un autre aspect de nos activités. Chacun sait en commençant à travailler ici, dès qu’ils viennent pour la première fois à la recherche d’un emploi, que c’est la façon dont nous fonctionnons. »

L’adhésion au partenariat SmartWay représente un exercice d’autoréflexion. M. Stimpson dit qu’il en a appris beaucoup sur son entreprise au cours de ce processus et qu’il a généralement aimé ce qu’il a vu.

« Nous avons appris qu’au sein de notre organisation, nous sommes très bons pour sortir des sentiers battus, dit-il. Nous sommes très bons pour prendre une technologie et l’utiliser afin d’en tirer le maximum, et nous sommes très bons en ce qui concerne l’amélioration continue. »

Le fait d’être une petite entreprise permet à TimeLine de facilement mettre en œuvre les suggestions proposées par les employés, ajoute-t-il. Ainsi, M. Stimpson donne l’exemple du système de gestion intégrée de l’entreprise, lequel réunit dans un seul programme ses systèmes de gestion de la qualité et de gestion environnementale.

Maintenant que le matériel est doté de dispositifs pour l’économie de carburant et que les unités plus anciennes et moins efficaces ont été remplacées par celles de Ryder, M. Stimpson dit que l’entreprise se concentrera plus sur le comportement des chauffeurs afin de réaliser davantage de progrès pour maximiser l’économie de carburant.

«  Nous examinons diverses technologies de surveillance afin d’observer les habitudes des chauffeurs, dit-il. Nous nous sommes occupés du matériel. Il est maintenant temps de nous intéresser aux chauffeurs et d’essayer de modifier leurs habitudes afin d’obtenir une meilleure consommation de carburant. Les chauffeurs jouent un rôle important pour l’économie de carburant et plus nous pouvons les amener à mieux faire les changements de vitesse, à utiliser le régulateur de vitesse et à arrêter le moteur du camion quand il est inutile qu’il fonctionne, il est évident que cela aide. »

Il est important d’avoir un encadrement permanent, même pour les chauffeurs les plus expérimentés, à mesure qu’on installe de la technologie plus récente, ajoute M. Stimpson. Par exemple, les chauffeurs qui avaient l’habitude de maintenir un régime de 1 600 tr/min sont surpris d’apprendre que les moteurs modernes ont un régime de pointe aussi bas que 900 tr/min, ce qui signifie une conduite différente.

« Ce n’est qu’une question de changement de philosophie et de changement de mentalité; sinon, on gaspille tout simplement du carburant, on n’y gagne rien », souligne-t-il.

À propos de TimeLine Logistic

L’entreprise TimeLine Logistic a été créée en 2012 à Saskatoon, en Saskatchewan, afin de répondre aux besoins de l’industrie du nucléaire. Elle a commencé avec huit camions et en compte maintenant 46 et elle offre du transport spécialisé pour les industries du nucléaire et du pétrole et du gaz.

TimeLine Logistic a élaboré, mis en œuvre et fait la tenue d’un système de gestion intégrée actuellement certifié selon les normes ISO 9001:2008 et ISO 14001:2015.

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 permettent à une organisation de démontrer sa capacité à offrir des produits ou services qui répondent aux besoins de la clientèle et aux exigences réglementaires applicables et améliorent la satisfaction de la clientèle. La norme ISO 14001:2015 vise à fournir à l’entreprise une approche proactive afin d’évaluer les aspects environnementaux et les répercussions sur l’environnement, et ce, dans le but de réduire et de prévenir la pollution découlant des activités de l’entreprise.

Personne-ressource : Troy Stimpson, président, troy@timelinelogistic.ca

 
Accord Transportation

Grâce à SmartWay, Accord Transportation garde une longueur d’avance en matière de réglementations.

Trnasportation Sys. Inc. Logo

Le parc relève le défi de desservir le marché de la Californie aux réglementations environnementales contraignantes.

L’emplacement est principalement ce qui a motivé Accord Transportation à devenir partenaire SmartWay il y a environ cinq ans.
Accord Transportation est une entreprise familiale de transports dont le siège se situe à Surrey, en C.-B. Ses camions se déplacent en majorité le long de la côte ouest, et leur parcours se termine généralement en Californie, l’une des régions d’Amérique du Nord les plus sensibilisées à l’environnement. Selon Ken R. Davey, directeur des TI et de la prévention des pertes de l’entreprise, il était donc logique que l’entreprise participe au programme SmartWay.

« Plusieurs éléments sont entrés en jeu pour que l’on devienne partenaire SmartWay », déclare-t-il. « La raison principale est que l’essentiel de notre activité se situe depuis des années entre la C.-B et la Californie, deux régions soucieuses de l’environnement, et nous recherchions des moyens de réglementer et mesurer notre entreprise, ainsi que de justifier notre consommation de carburant. Nous souhaitions également faire un effort et montrer à nos clients que nous nous préoccupons du rendement du carburant. Avec tous ces éléments en tête, nous avons rejoint le programme il y a environ cinq ans. »

Accord exploite actuellement 160 camions et transporte principalement des produits de papier vers les États-Unis, en plus de rapporter des meubles et produits électroniques de consommation pour les grands magasins au Canada. Depuis sa création il y a 25 ans, Accord est soucieuse de l’environnement et du rendement du carburant, assure M. Davey.
« Comme nous nous déplaçons en Californie, nous devons non seulement respecter les exigences du programme SmartWay, mais aussi celles du California Air Resources Board », explique-t-il. « Elles comptent parmi les réglementations les plus strictes au monde. Je pense donc que nous avions déjà une longueur d’avance en matière de rendement du carburant. »

Avoir un parc essentiellement composé de propriétaires exploitants a également aidé l’entreprise à atteindre ses objectifs d’économie de carburant, selon M. Davey.

« Notre parc est essentiellement composé de propriétaires exploitants. L’importance du rendement du carburant est différente lorsque la personne qui conduit le camion est aussi celle qui achète le carburant », déclare-t-il. « On n’est donc pas confrontés aux mêmes problèmes de motivation que les autres entreprises qui essaient de sensibiliser les conducteurs au rendement du carburant. On n’a pas eu de difficultés à diffuser les politiques SmartWay dans le parc. Les propriétaires exploitants les comprennent, car ils savent que la pression sur la pédale est directement liée aux dépenses de carburant. »

M. Davey a déclaré qu’Accord a tiré de nombreux bénéfices de sa participation au programme SmartWay, même si l’entreprise faisait attention à sa consommation de carburant avant de devenir partenaire. SmartWay a permis de clarifier les objectifs de l’entreprise en matière de rendement du carburant.

« Le programme a clarifié notre objectif quant à la gestion du carburant », dit-il. « Il a fixé un but précis. Tout le monde faisait déjà des efforts de gestion du carburant avant le programme, du moins c’est ce que nous pensions. Nous avons toujours été soucieux de l’environnement, mais le programme SmartWay nous a offert une vision claire des objectifs environnementaux auxquels nous mesurer. Tout d’un coup, nous avions des repères, et nous savions où trouver les données. Le programme était facile à suivre. Il a également donné des outils et une certaine fierté à nos conducteurs. »

Selon M. Davey, le programme a même aidé l’entreprise à trouver et conserver des clients. « Il nous aide à décrocher des contrats », dit-il. « Mais maintenant, il faut avoir une certification SmartWay ne serait-ce que pour rester dans la course. Si vous n’avez pas de programme environnemental, les clients ne sont pas intéressés. Ils sont à la recherche de ce type de programmes, et SmartWay nous a ouvert de nombreuses portes. Certains de nos clients ne seraient pas avec nous si nous n’avions pas la certification SmartWay. »

M. Davey indique qu’il recommande et encourage tout type de parcs à rejoindre le programme, car il est facile à comprendre et à utiliser, et les résultats observés sont incontestables.

« On pourrait être considérés comme une grande entreprise, mais dans le secteur du camionnage, on est petits », déclare-t-il. « Ce qui est bien avec le programme SmartWay, c’est qu’on n’a pas besoin de contrôles contraignants ou de suivi par satellite. Les entreprises peuvent utiliser les outils du programme quelle que soit leur taille. La première année, collecter toutes les données a été un peu laborieux. En gros, on utilise le reçu de carburant et les kilomètres parcourus, et progressivement avec le temps on déduit les distances parcourues à vide.

Cela nous a permis de nous améliorer en tant que transporteur dans de nombreux domaines, et bien que la première année puisse être éprouvante, quand on l’a fait une fois, c’est plutôt facile de continuer d’année en année. Je recommande vraiment la participation au programme. »

À propos d’Accord Transportation

Accord Transportation est une entreprise familiale dont le siège se situe à Surrey, en C.-B. Son parc comprend environ 160 camions et transporte essentiellement des produits de papier vers les États-Unis, et rapporte des meubles et produits électroniques de consommation au retour. Le parc se déplace principalement le long de la côte ouest.

 
T&S Transportation

SmartWay permet à T&S Transportation de s’évaluer

Trnasportation Sys. Inc. Logo

L’optimisation des itinéraires, le comportement des conducteurs et les spécifications de l’équipement ont permis à l’entreprise d’améliorer son économie de carburant

Pour T&S Transportation, devenir partenaire SmartWay représentait une occasion d’améliorer l’image de l’entreprise et de s’établir en tant que transporteur avancé. Après tout, de nombreuses entreprises de camionnage chefs de file au Canada et aux É.-U. étaient déjà partenaires SmartWay et Amit Sandhu, 26 ans, coordonnateur de la logistique et des opérations, voulait rejoindre l’initiative.

« Je me souviens avoir lu des renseignements sur le programme, la manière dont il a été mis en œuvre il y a quatre ans, et l’enthousiasme qu’il a suscité chez les transporteurs. Parmi les avantages qu’il présentait, j’ai remarqué qu’il nous offre l’image d’une entreprise tournée vers l’avenir, soucieuse de l’environnement, et qu’il nous permet d’améliorer notre économie de carburant », évoque M. Sandhu.

T&S est établie à Abbotsford, en C.-B., et exploite un parc varié composé de 50 tracteurs routiers et 80 remorques depuis deux terrains situés dans la région de Vancouver. Elle offre des services de chargement de camion complet, de chargement partiel et de transport à température contrôlée, et se développe dans les secteurs du transport de produits pharmaceutiques, de produits frais et de viande. Elle offre également de services de messagerie.

Avec un parc aussi varié, il est plus difficile d’atteindre une économie de carburant constante, mais le programme SmartWay a aidé T&S à se faire une meilleure idée des gaspillages qui pouvaient être évités.

« Le programme SmartWay vous oblige à mieux comprendre votre économie et votre consommation de carburant tout au long de l’année », déclare M. Sandhu. « Lorsque vous en êtes au stade de l’analyse, vous essayez de trouver les plus petits détails qui peuvent permettre des réductions par rapport à l’année précédente. »

T&S s’est concentrée sur deux aspects : le comportement des conducteurs et les spécifications de l’équipement.

« Le programme SmartWay vous oblige à mieux comprendre votre économie et votre consommation de carburant tout au long de l’année », déclare M. Sandhu. « Lorsque vous en êtes au stade de l’analyse, vous essayez de trouver les plus petits détails qui peuvent permettre des réductions par rapport à l’année précédente. »

T&S s’est concentrée sur deux aspects : le comportement des conducteurs et les spécifications de l’équipement.

« Lorsqu’un camion se déplace dans une ville très fréquentée comme Vancouver, Calgary ou Toronto, la circulation peut être très dense et les embouteillages importants, ce qui peut finir par bloquer le camion et gaspiller beaucoup de carburant », explique M. Sandhu. « Nous avons donc commencé à planifier des itinéraires plus stratégiques. »

Une stratégie adoptée consistait à effectuer les changements de conducteur en dehors des zones d’embouteillages, plutôt que de faire venir les conducteurs de longue distance jusqu’au terrain, si son accès est bloqué par la circulation, pour que le conducteur urbain se retrouve ensuite dans les mêmes embouteillages lorsqu’il quitte le terrain.

 À l’heure actuelle, ces efforts combinés ont entraîné une réduction de la consommation de carburant d’environ 2 %. M. Sandhu attribue ces progrès à la sélection d’un équipement offrant un meilleur rendement de carburant. La plupart des camions de T&S ont maintenant des transmissions automatiques, les remorques comptent des jupes latérales et l’entreprise choisit de l’équipement plus léger lorsque cela est possible.

Les nouveaux employés participent à un programme de formation de huit heures pour apprendre, entre autres, comment adopter une conduite efficace. Bien sûr, T&S a été confrontée à la résistance de certains conducteurs chevronnés.

« On comprend leur réticence, bien sûr », admet M. Sandhu. « Si vous conduisez depuis 10 ans et que quelqu’un vient vous dire comment vous améliorer, vous allez être réticent. Là où nous avons remarqué que les choses ont tendance à changer, c’est dans le fait qu’ils connaissent peut-être déjà 80 % de ce qu’on leur dit, mais les 20 % restants concernent les nouvelles technologies mises en œuvre dans les camions qu’ils ne connaissent pas et dont ils n’ont pas conscience. Je pense qu’à la fin de la journée, tout le monde repart en ayant appris quelque chose. »

L’une des principales leçons données par la direction de T&S à ses conducteurs est d’être patients sur la route.

« Si un conducteur roule à 120 km/h en montée dans les montagnes de la Colombie-Britannique, il va consommer beaucoup de carburant », explique M. Sandhu.

Il déclare également que le temps gagné en conduisant plus vite est insignifiant. « Nous essayons de faire comprendre à nos conducteurs comment fonctionnent les délais, et que la conduite agressive n’a pas d’effet sur nos livraisons. »

L’entreprise prévoit une marge de temps dans ses fourchettes de livraison pour s’assurer que les conducteurs ne se sentent pas forcés de rouler vite, « pour qu’ils aient du temps supplémentaire et qu’ils puissent conduire plus tranquillement et ne pas pousser les limites du camion. »

M. Sandhu admet que T&S étant une petite entreprise, la mise en œuvre du programme était un engagement important, mais il constate les avantages et se réjouit des résultats.

« Ça vous amène à penser un peu différemment », dit-il, en parlant du programme. « SmartWay vous met au défi chaque année, vous devez donc vous assurer de trouver de nouvelles stratégies et d’essayer de réduire votre consommation de carburant. Qu’il s’agisse de tracer de nouveaux itinéraires, de comprendre dans quelles voies circuler ou non, il faut chaque année prendre du recul et voir ce qu’on peut faire différemment. »

À propos de T&S Transportation

T&S est une entreprise familiale de camionnage qui exploite 50 camions et 80 remorques depuis deux terrains situés à Abbotsford, en C.-B. Tout l’équipement appartient à l’entreprise.

Elle offre une vaste gamme de services, notamment de chargement complet, de chargement partiel, des services de messagerie et de transport à température contrôlée, ainsi que de logistique et d’entrepôt. L’entreprise est en activité depuis 1998 et est présente dans tout le Canada et aux États-Unis.

Personne-ressource : Amit Sandhu, coordonnateur de la logistique et des opérations, amit@tstransport.ca

 
Trans-West

« L’économie de carburant est inscrite dans nos gènes »

TransWest Logo

Lorsque les véhicules d’un parc parcourent 56 millions de kilomètres par année en moyenne, il va de soi de réfléchir à la consommation de carburant et à la façon de réduire son empreinte carbone.  C’est sans aucun doute le mantra sur lequel méditent les gestionnaires du Groupe Trans-West.

« Nous faisons beaucoup de kilométrage pour une petite entreprise », a confié André Boisvert, vice-président, Développement technologique. « Par conséquent, nous trouvons très important de saisir chaque occasion de réduire notre consommation de carburant. »

Trans-West exploite un parc de 150 camions et de 450 remorques qui circulent entre trois terminaux établis en Amérique du Nord. Le siège social de l’entreprise est situé à Lachine, au Québec. L’entreprise transporte principalement des denrées alimentaires, surtout des fruits et des légumes frais – et toutes ses remorques sont équipées pour le contrôle de la température. Trans-West est devenu partenaire de SmartWay en 2009, après que l’un de ses gros clients eut mentionné le programme durant une réunion.

Initialement, Trans-West a eu recours à SmartWay pour comparer son rendement, mais l’entreprise a retiré beaucoup plus d’avantages depuis qu’elle est devenue partenaire.

« Avant d’adhérer à SmartWay en 2009, nous faisions déjà des efforts (en vue de réduire notre empreinte carbone) et nous étions activement à la recherche de partenaires pour nous aider à progresser dans cette voie, a affirmé M. Boisvert. Nous assistions à une conférence lorsque nous avons entendu parler de SmartWay et nous avons décidé d’y adhérer. »

Au début, Trans-West s’est inscrit au programme dans le but de comparer son rendement avec celui d’autres concurrents du secteur. L’entreprise se savait respectueuse de l’environnement, mais elle souhaitait vérifier où elle se situait par rapport à d’autres transporteurs.

« C’était vraiment pour nous une façon de nous comparer, de dire M. Boisvert. Nous étions persuadés d’être bons (sur le plan de l’économie de carburant), puis nous avons entendu parler du programme et nous savions qu’il (SmartWay) réunissait les meilleurs de l’industrie pour tenter de réduire l’empreinte carbone du camionnage, ce qui était intéressant à notre avis. De plus, et je sais qu’il est facile de le dire maintenant, mais avant, nous étions en quelque sorte “SmartWay” dans notre façon de voir les choses, mais nous ne savions pas qu’un tel regroupement existait. Nous n’étions qu’une petite entreprise essayant de réduire sa consommation de carburant pour tenter de diminuer la pollution. Puis nous avons entendu parler du programme, et nous avons décidé que nous devions nous y inscrire. »

M. Boisvert a mentionné que même si le processus d’adhésion était laborieux et qu’il fallait se soumettre à de nombreuses formalités, cela en valait la peine en raison de l’argent économisé au fil des années et des gros clients que l’entreprise a pu garder en étant affiliée au programme SmartWay.

« Je ne saurais dire que nous avons gagné des clients en devenant partenaire SmartWay, a confié M. Boisvert. Mais chaque année nos représentants des ventes nous disent que nos clients continuent à demander si nous sommes toujours partenaire de SmartWay, et chaque année nous répondons oui. »

Adhérer à SmartWay semblait la solution inévitable après la récession. Pour survivre, l’entreprise a dû changer de vitesse et centrer ses activités dans un créneau. Avant la récession, Trans-West effectuait des transports partout en Amérique du Nord. Après 2008, elle a décidé de se concentrer sur son créneau – l’Ouest canadien, la Californie et la Floride. Les voyages en Californie ont contraint Trans-West à s’adapter davantage pour se conformer aux politiques environnementales rigoureuses de l’État. Ajoutons à cela que Trans-West est un parc de chargement complet uniquement, et que des équipes de conducteurs conduisent 98 p. 100 de ses camions. Tout cela fait que le programme SmartWay convient parfaitement à l’entreprise, selon les dirigeants de Trans-West.

« Il est important de comprendre que nous ne faisons que du transport en chargement complet », mentionne Pierre Savard, directeur de la formation, de la recherche et du développement de l’entreprise. « Et nous faisons beaucoup de kilométrage parce que nous fonctionnons avec des équipe de conducteurs. D’entrée de jeu, nous sommes le match parfait pour SmartWay en raison de notre type d’exploitation. »

« Le plus grand avantage d’être un partenaire SmartWay, c’est que nous tirons parti de la marque SmartWay et que nous modifions nos camions pour qu’ils soient le plus écoénergétique possible », a indiqué M. Boisvert.

« Les produits approuvés SmartWay nous facilitent grandement la tâche : les jupes latérales ajoutées aux camions et aux remorques, les rétreints de remorque, et nous avons été parmi les premiers à installer des pneus à base élargie (Super Single) », a-t-il ajouté.
Être un partenaire motive également les conducteurs de Trans-West à favoriser l’économie de carburant, faisant de notre parc une équipe plus forte, plus soudée, qui vise un objectif commun – devenir un transporteur exceptionnel et écoénergétique, a renchéri M. Boisvert.

« Nos conducteurs savent que nous sommes un partenaire SmartWay. Ainsi, en plus de conduire intelligemment et plus lentement afin d’économiser le carburant, ils cherchent d’autres solutions pour réduire leur consommation de carburant et les coûts, a-t-il confié. Il y a à peine deux jours, un conducteur est entré dans mon bureau pour me dire qu’il pensait avoir trouvé un moyen d’économiser de l’argent avec le carburant. Il était très fier après notre rencontre. »

Ce partenariat demeure le meilleur virage qu’a pris Trans-West, selon M. Boisvert, et les dirigeants en constatent les effets quotidiennement.

« SmartWay nous a changé. Depuis nos débuts nous pouvions compter sur une équipe de gens dévoués à l’économie de carburant, mais c’est désormais plus officiel parce que les membres de SmartWay sont vraiment dédiés à cette cause, a-t-il dit. Et depuis que nous avons adhéré au programme, nous avons économisé des sommes considérables d’argent. L’économie de carburant est inscrite dans nos gènes, mais SmartWay nous y a encore plus sensibilisés. Aujourd’hui, nous avons tellement amélioré nos camions, c’est comme si nous ne contribuions plus du tout à la pollution. Je dirais aux parcs de véhicules qui envisagent de se joindre au Partenariat que l’effort à fournir en vaut vraiment la peine. »

Gorski Bulk Transport

S’engager

Lorsque l’entreprise Gorski Bulk Transport a adhéré en 2010 au programme de partenariat SmartWay, qui était alors géré par l’Environmental Protection Agency des É.-U., elle l’a d’abord fait sur l’insistance d’un client.

Gorski Logo

Fondée en 1957, l’entreprise Gorski Bulk Transport est un transporteur de vrac liquide qui se spécialise dans le transport international entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Elle exploite 81 tracteurs motorisés et 170 remorques-citernes à partir de ses trois sites de Toronto, Windsor et Detroit.

PERSONNE-RESSOURCE :

Ted Gorski Jr., président      Bernard Gorski, vice-président
tgorski@gorskibulk.com      bgorski@gorskibulk.com

« L’un de nos clients accordait beaucoup d’importance à la conservation des ressources non renouvelables et il avait invité tous ses transporteurs à participer au programme SmartWay, se rappelle Ted Gorski Jr., président de Gorski Bulk Transport. Nous avons examiné ce programme et constaté qu’il correspondait grandement à nos propres valeurs et à notre façon de mener nos activités. »

L’entreprise Gorski a toujours exploité son parc de véhicules avec un souci d’économie du carburant. Ce transporteur de vrac utilise du matériel de poids léger et écoénergétique afin de maximiser la quantité de produit qu’il peut transporter à chaque voyage et de réduire sa consommation de carburant. Avant d’adhérer à SmartWay, l’entreprise n’avait cependant aucune façon de déterminer comment se comparaient ses pratiques par rapport à celles des autres transporteurs.

« Ce fut une révélation, dit M. Gorski en parlant de l’analyse comparative par rapport aux autres transporteurs SmartWay. On a quelques surprises lorsqu’on s’engage sur cette voie et qu’on se compare aux autres. »

Grâce à SmartWay, Gorski Bulk Transport a appris de nouvelles façons d’améliorer davantage l’économie de carburant et de réduire les émissions. Mais dès le début, l’entreprise a réalisé que la clé pour tirer le maximum d’avantages du programme consistait à faire participer les chauffeurs aux processus de prise de décisions.

« Chacun avait ses idées sur la façon d’améliorer l’économie de carburant, dit M. Gorski. Il semble que plus nous faisions participer les chauffeurs à la discussion, plus il y avait une amélioration des résultats. »

Quelle a été la clé de la réussite de Gorski Bulk Transport avec SmartWay? Faire participer les chauffeurs.

« Je ne soulignerai jamais assez l’importance des chauffeurs. »
–Ted Gorski Jr., Président, Gorski Bulk Transport

On ne peut utiliser pour les parcs de citernes les mêmes dispositifs ou techniques d’économie de carburant que les importants transporteurs par fourgon. Par exemple, la plupart des dispositifs aérodynamiques largement utilisés pour les remorques ne peuvent pas être installés sur des citernes. Cependant, M. Gorski indique que cela ne veut pas dire qu’il est impossible d’installer des dispositifs sur une remorque-citerne afin d’optimiser la consommation de carburant.

« Nous avons installé des systèmes de gonflage des pneus sur toutes les remorques-citernes et cela a été très rentable », explique-t-il. L’entreprise utilise également des bavettes garde-boue Eco-Flap sur ses remorques, ce qui aide à diminuer la résistance au vent. M. Gorski équipe maintenant ses tracteurs d’une transmission automatique en vue d’un changement de vitesse optimal, en plus de minuteries d’arrêt automatique du moteur et d’appareils de chauffage de couchette, ce qui diminue la marche au ralenti.
« Pour nous, l’élément le plus important a été de nous assurer que les chauffeurs participent au processus, dit M. Gorski. Cela ne suffit pas d’installer divers systèmes sur le camion; si les chauffeurs ne les adoptent pas, on n’obtient pas le même rendement. »

Depuis le début, les chauffeurs de Gorski Bulk Transport participent activement au programme et ont aidé l’entreprise à atteindre son objectif d’amélioration continue. M. Gorski attribue aux chauffeurs la réussite de l’entreprise pour le programme.

« Les chauffeurs doivent participer, dit-il. Ils sont nos yeux, nos oreilles, nos meilleurs ambassadeurs et nos meilleurs vendeurs, et ce sont eux qui sont responsables d’assurer le fonctionnement sécuritaire des camions sur la route. »

Pour cette raison, M. Gorski partage les avantages qui en découlent avec ses effectifs; il a mis en œuvre un programme d’encouragement qui récompense les chauffeurs pour la conduite écoénergétique, la sécurité et le service à la clientèle.

« Je pense qu’il est vraiment important que les chauffeurs qui passent leurs journées sur la route comprennent que leur transporteur reconnaît et apprécie ce qu’ils font, et de pouvoir les récompenser parce qu’ils aident l’entreprise », dit M. Gorski.

Maintenant que les caractéristiques des camions du parc Gorski ont été réévaluées et que les mesures les plus faciles ont été appliquées, le transporteur cherche désormais des façons encore plus poussées de réduire ses émissions – y compris la possibilité d’avoir des camions fonctionnant au gaz naturel.

« Nous faisons actuellement, entre autres, une évaluation des camions au gaz naturel comprimé afin de déterminer si cela pourrait être utile pour nos activités », a indiqué M. Gorski.

L’entreprise utilise déjà des moteurs plus petits, soit 13 litres plutôt que le moteur type de 15 litres, afin de réduire le poids et d’améliorer l’efficacité du carburant. Mais l’un des défis de l’entreprise — et d’autres transporteurs de vrac comme elle — consiste à trouver l’équilibre entre le besoin d’efficacité et le besoin d’exécuter le travail. Les citernes en acier inoxydable sont par nature lourdes et il est parfois nécessaire de faire tourner le moteur au ralenti pour faire fonctionner le matériel accessoire lors du chargement ou du déchargement du produit. Même dans ce cas, certains chauffeurs de Gorski parviennent à diminuer le temps de marche au ralenti à 5 %, dit fièrement M. Gorski.

Pour Gorski Bulk Transport, SmartWay a été — et continue d’être — un parcours d’amélioration continue.

« Nous sommes enregistrés ISO 9001:2008 depuis 1999 et notre culture est en partie axée sur l’amélioration continue, dit M. Gorski. Je vois le programme SmartWay de la même façon. Ce qui compte, ce n’est pas ce que tous les autres font, mais plutôt ce que nous faisons et la façon dont nous mettons notre propre barre plus haute et que nous nous améliorons par rapport aux autres transporteurs. Cela a toujours été un aspect important pour nous : comment respecter vraiment nos principes d’entreprise et mettre la barre encore plus haute afin de nous améliorer et ainsi être une bonne entreprise citoyenne. Si nous assurons une bonne gestion des ressources que nous avons, nous serons alors un exploitant efficace et nous aiderons nos clients à livrer leurs produits sur le marché de façon économique et durable. »

Novex

Le périple de Novex vers le programme SmartWay a commencé au moyen d'un seul véhicule hybride

Ouvrez le site Web de Novex Delivery Solutions et vous verrez votre écran d’ordinateur se remplir de tous les tons de vert.

Cette entreprise de Richmond, en Colombie-Britannique, avait pris l’engagement de devenir une entreprise de messagerie respectueuse de l’environnement, et le partenariat de Novex avec le programme SmartWay du gouvernement du Canada a commencé plusieurs années après qu’elle ait mis sa première voiture hybride sur la route.

Cet engagement a conduit Novex à s’inscrire à SmartWay et à en devenir membre certifié en mai 2015.

Nombre de véhicules : 31 voitures hybrides, 30 VPE, neuf vélos et 14 camions, dont deux Peterbilt 2015

Effectif : 15 employés, et environ 80 propriétaires-exploitants

Terminal : Richmond, C.-B.

Région desservie : District régional du Grand Vancouver

Services : Livraison de marchandises, par véhicule et vélo

Novex logo

SmartWay est un programme administré par Ressources naturelles Canada (RNCan) conçu pour aider les entreprises de transport et d’expédition de marchandises à réduire leurs coûts en carburant tout en transportant les marchandises le plus efficacement possible. Le programme a été introduit en 2004 par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis et est offert au Canada depuis 2012.

C’est par Chaîne d’approvisionnement et logistique Canada que M. Kronquist a entendu parler du programme SmartWay.

« Ce programme était parfait pour lancer notre plateforme visant à écologiser nos camions », a expliqué M. Kronquist, ajoutant qu’il était avantageux de faire partie d’un groupe d’entreprises qui partagent les mêmes valeurs.

« Les programmes de formation auxquels nous étions inscrits, comme Écoflotte, nous offrent une aide précieuse pour atteindre notre objectif de réduction des émissions, a-t-il dit. Ils comprennent des cours sur la conduite écoénergétique et la gestion du carburant. La portée du programme (SmartWay) est très intéressante. »

Une grande part du succès de Novex attribuable au programme SmartWay découle de la volonté de l’entreprise à réaliser tous les petits projets qui se sont traduits par une belle liste de réalisations.

« Une bonne partie de nos économies (de carburant) provient de la sensibilisation de nos conducteurs à l’importance de réduire leurs émissions, a confié M. Kronquist. Cela comprend la réduction de la marche au ralenti et la vitesse de conduite, l’entretien adéquat des camions et la vérification régulière de la pression des pneus. »

M. Kronquist a indiqué que le programme SmartWay est un chef de file en ce qui concerne les technologies d’économie de carburant, qui devraient continuer à s’améliorer selon lui.

Il estime également que la participation de son entreprise au programme contribue à dorer son image auprès du grand public.

« Le client veut être associé à des entreprises qui comprennent l’importance de mettre en œuvre des initiatives écologiques », a-t-il ajouté.

En fin de compte, a mentionné M. Kronquist, ce que les gens doivent retenir, c’est que le programme SmartWay, au-delà de l’image qu’il offre d’une entreprise, ou de la quantité d’argent qu’il lui fait économiser en carburant chaque année, est bon pour la santé de la planète et de ses habitants.

« En tant qu’entreprise certifiée B-Corp, notre responsabilité sociale envers nos conducteurs et notre collectivité est aussi un élément important de ce que nous sommes », a déclaré M. Kronquist. Les B Corporations sont des entreprises à but lucratif qui ont été certifiées par l’entreprise sans but lucratif B Lab, parce qu’elles répondent à des normes de rendement social et environnemental, de responsabilisation et de transparence. « L’un des grands défis du secteur du camionnage, c’est de convaincre les conducteurs de ne pas faire marcher les moteurs au ralenti. Dès qu’on leur explique les dangers pour la santé associés aux particules diesel, ils voient les choses sous un autre jour. »

M. Kronquist a mentionné que Novex constate déjà les bénéfices des efforts déployés pour inculquer à ses conducteurs l’importance de réduire leur empreinte carbone pour contribuer à l’amélioration de l’environnement.

« Nous avons deux conducteurs qui ont acheté de nouveaux camions 2015, a-t-il dit. Dans les deux cas, ils ont remplacé de vieux camions qui n’avaient aucun équipement de contrôle des émissions. »

Ce n’est donc pas étonnant de voir autant de vert sur la page d’accueil du site Web de Novex, puisque cette couleur symbolise précisément les valeurs et les pratiques de l’entreprise.

C.A.T.

Les avantages d’être un utilisateur précoce – et écologique

C.A.T. logo

Depuis sa création à la fin des années 1970, C.A.T. a toujours été à l’affût de la technologie la plus récente et la plus écologique; il était donc tout naturel pour l’entreprise de devenir un partenaire SmartWay

Comme pourra vous le dire tout employé d’une entreprise de camionnage, l’un des plus importants coûts d’exploitation pour les transporteurs est le remplissage des gros réservoirs de diesel. C’est pourquoi, lorsque le prix du carburant s’est mis à grimper, les gestionnaires de parcs ont commencé à chercher des façons d’économiser le carburant.

Mais certains transporteurs – ceux qui avaient une longueur d’avance – étaient déjà à la recherche de façons d’économiser le carburant, et ce, non pas en raison des coûts, mais pour protéger l’environnement.

Ce sont les utilisateurs précoces de technologies – des transporteurs qui voient de façon optimiste la technologie et qui pensent qu’il est souhaitable d’y investir.

L’un de ces précurseurs, du moins au Canada, a été l’entreprise C.A.T. de Coteau-du-Lac, au Québec

C.A.T. a été créée en 1978 en tant qu’entreprise familiale dirigée par Daniel Goyette. Il en est encore le président et c’est la raison pour laquelle C.A.T. demeure probablement jusqu’à maintenant l’un des parcs de véhicules les plus écologiques au Canada. Selon ses collègues – et sa main-d’œuvre – c’est lui qui est à l’origine des initiatives écologiques de l’entreprise.

L’entreprise compte actuellement 10 installations réparties à travers les États-Unis et le Canada et elle s’est taillé une place en 1984 lorsqu’elle a créé la solution de pleine charge pour les clients qui avaient besoin de services de et vers le Mexique. Elle transporte divers produits partout en Amérique du Nord, dont du papier, des matériaux de construction et des produits vendus au détail. L’entreprise exploite actuellement environ 350 camions et 1?200 remorques, et elle embauche plus de 400 chauffeurs.

C’était écrit dans le ciel que l’entreprise deviendrait un partenaire SmartWay, explique Hugo Brouillette, vice-président, Gestion des actifs, pour C.A.T.

«?Nous avons adhéré au programme SmartWay en 2008?», indique M. Brouillette. «?Nous voulions ainsi démontrer à notre clientèle qu’il est important de se tenir au courant et d’investir dans la nouvelle technologie afin d’améliorer notre empreinte carbone.?»  

Il dit que la décision d’adhérer à SmartWay a été facile à prendre, car la philosophie du programme en matière d’émissions de carbone correspondait à celle de C.A.T.

«?Tout est lié à l’économie de carburant?», dit-il. «?Nous avons toujours été à la recherche de nouvelles technologies permettant de consommer moins de carburant et de réaliser ainsi des économies. Et lorsqu’on consomme moins de carburant, on réduit du même coup ses émissions.?»

Il dit qu’avant que l’entreprise se joigne à SmartWay, elle avait déjà investi dans des limiteurs de vitesse et des pneus uniques larges, et qu’elle avait des politiques contre la marche au ralenti. Il ajoute que l’un des nombreux avantages de l’adhésion au programme est que les clients connaissent le nom SmartWay et peuvent avoir l’assurance que C.A.T. est un parc qui se soucie des répercussions de ses activités sur l’environnement.

«?De plus en plus de clients nous demandent quel type de technologie nous utilisons?», ajoute M. Brouillette. «?Ils veulent savoir ce que nous faisons pour réduire nos émissions. Cela devient un sujet populaire et SmartWay est un programme qui est reconnu par toute la clientèle; nous sommes donc fiers de dire que nous y sommes affiliés.?»

M. Brouillette poursuit en disant que le propriétaire de C.A.T., M. Goyette, a été celui qui a exercé des pressions afin que l’entreprise soit plus verte.

«?Le propriétaire (M. Goyette) aime l’innovation; donc, chaque fois qu’une nouvelle technologie permettant d’économiser le carburant arrive sur le marché, il est toujours prêt à l’acheter et à l’utiliser?», dit-il.

Fidèle à sa réputation de précurseur, C.A.T. a déclaré en octobre 2014 qu’elle faisait l’acquisition de 100 camions au gaz naturel comprimé (GNC) auprès de Ryder System. Il s’agissait de la toute première entente de location de camions au gaz naturel que Ryder signait avec un parc de véhicules canadien – soit une étape importante pour les deux entreprises.

Les camions au gaz naturel – le modèle Freightliner Cascadia Evolutions 2017 avec un moteur Cummins de 12 L – ont remplacé près du tiers du parc de C.A.T. Au moment de l’achat, C.A.T. estimait que les camions au GNC permettraient de réduire l’empreinte carbone de l’entreprise de 17 p. 100.

Afin de confirmer davantage son engagement à l’égard des carburants de remplacement, l’entreprise a signé une entente avec GAIN Clean Fuel en 2015 en vue de la construction de cinq stations de GNC à divers endroits sur ses itinéraires. La première a été mise en service à Mississauga, en Ontario, à la fin d’octobre. Il y en a eu une autre peu après à Coteau-du-Lac, au Québec. Les trois autres stations se trouvent à Laredo, au Texas; à Charlotte, en Caroline du Nord et à Scranton, en Pennsylvanie.

Jusqu’à maintenant, dit M. Brouillette, tout fonctionne extrêmement bien avec les nouveaux camions au gaz naturel.

«?En janvier (2016), nous avons commencé à les mettre sur la route?», explique M. Brouillette. «?Nous voulions d’abord nous assurer que les stations étaient construites et en service avant de les déployer. Nous avons donc 21 camions (sur 100) sur la route à l’heure actuelle. Et nous n’avons jamais manqué de gaz. Tout fonctionne vraiment bien jusqu’à maintenant.?»

Le plus beau avec les camions, mis à part l’économie de carburant et la réduction des GES, est que les chauffeurs de C.A.T. adorent le nouvel équipement et sont excités de prendre le volant d’un des nouveaux camions.

«?C’est silencieux, il n’y a plus de risque de déversement d’essence et lorsqu’ils font un arrêt à la station, il n’y a pas beaucoup de trafic et ils sont donc seuls, ce qui signifie qu’il n’y a pas de temps perdu à attendre en file pour faire le plein du camion?», explique M. Brouillette. «?Et ça ne prend que dix minutes pour faire le plein.?»  

En ce qui concerne l’adhésion au programme SmartWay, M. Brouillette dit que cela va de soi pour les parcs qui souhaitent réaliser des économies de carburant et qui se soucient de l’environnement.

«?Je recommande le programme SmartWay à tous les propriétaires de parcs qui veulent apporter des changements en vue de réduire leurs émissions de GES?», souligne-t-il.

MacKinnon Transport

Les clients incitent MacKinnon Transport à participer au programme SmartWay

Il y a un vieil adage qui dit que «?le client a toujours raison?»; et lorsque les clients ont commencé à demander à MacKinnon Transport de participer au Partenariat de transport SmartWay, l’entreprise a écouté, déployant davantage d’efforts pour devenir plus respectueuse de l’environnement.

«?Au début, la demande concernait les services de parc et provenait de notre groupe des ventes?», explique Richard Sharpe, vice-président des services de parc de MacKinnon Transport, parlant de l’inscription de son entreprise au programme SmartWay. «?Nos clients importants avaient demandé à notre groupe de ventes que nous participions au programme.?»

Logo de MacKinnon Transport

Statistiques sur l’entreprise
Nombre de camions : 56 camions appartenant à l’entreprise (75 camions au total)
Nombre de remorques : 120 remorques, tandem, à essieux multiples et à train double de type B
Terminal : Guelph, en Ontario
Services : plateforme seulement; tous les produits transportés par plateforme; capacité de charge brute en tandem de 80?000 livres; capacité de charge lourde brute de 140?000 livres
Régions desservies : Ontario, Québec, tous les états américains continentaux, mais principalement à l’est du fleuve Mississippi

Personne-ressource :
Richard Sharpe
V.-p.des services au parc
MacKinnon Transport INC.
RSharpe@mackinnontransport.com

Géré par Ressources naturelles Canada, le programme SmartWay vise à aider les transporteurs de marchandises et les entreprises de transport à réduire leurs coûts en carburant tout en transportant les marchandises de la façon la plus efficace possible. M. Sharpe connaissait déjà SmartWay et avait suivi une formation dans le cadre de cette initiative gouvernementale qui procure aux entreprises des outils et des conseils sur la façon de diminuer leurs coûts d’exploitation et d’améliorer la productivité en réduisant les émissions néfastes et la consommation de carburant. Il signale que même si, à la demande d’un client, MacKinnon s’était inscrit au programme américain SmartWay de l’EPA en 2005, il était heureux d’apprendre le lancement du programme au Canada.  

«?Au début, je m’attendais à ce qu’il y ait des initiatives de réduction des dépenses en carburant des transporteurs?», explique M. Sharpe. «?Toutefois, il était devenu évident qu’il y avait un mouvement populaire, incluant les meilleurs et les plus performants, à l’égard des préoccupations environnementales.?»

«?Lorsqu’il s’agit de réduire les émissions, «?il faut aller de l’avant ou se retirer?» - Richard Sharpe, MacKinnon Transport

M. Sharpe estime que, même si la participation au programme SmartWay découlait de la demande de clients, sa plus grande valeur est l’importance accordée à la réduction des émissions et à la responsabilité de citoyen du monde, tout en utilisant les ressources de l’entreprise le plus efficacement possible.

«?Avant SmartWay, nous avions en place un programme d’économie du carburant axé sur les pratiques exemplaires en matière de spécifications ainsi que des incitatifs pour encourager les conducteurs à conduire de façon à favoriser l’économie de carburant?», explique M. Sharpe. «?Notre participation à SmartWay a intensifié le projet en plus de sensibiliser davantage les cadres supérieurs. En fin de compte, nos spécifications sont mieux définies, le comportement de nos conducteurs est étroitement surveillé et motivé, et notre économie de carburant s’est améliorée.?»

Au nombre des mesures utilisées par MacKinnon Transport pour atteindre ses objectifs d’économie de carburant, mentionnons que l’entreprise a doté son parc de façon à réduire davantage le bilan de ses émissions, a choisi des configurations et des composants en fonction de pratiques exemplaires supérieures, notamment des technologies de pointe de lutte contre la marche au ralenti, s’est concentrée sur les aspects liés aux conducteurs, comme les habitudes au volant, le choix des trajets, le contrôle du temps de marche au ralenti et de la vitesse sur la route, et enfin, a développé un programme d’incitatifs nouveau et amélioré pour récompenser les conducteurs.

«?Notre philosophie est que nous payons tous environ le même montant pour le carburant. Les gagnants sont ceux qui utilisent les ressources énergétiques de façon plus efficace et efficiente?», signale M. Sharpe. «?Nous constatons l’amélioration dans notre marge variable.?»

L’entreprise de Guelph, en Ontario, se spécialise dans le transport routier avec plateforme entre sa province d’origine, le Québec et le littoral est des États-Unis, avec un parc de camions tracteurs à remorque et de gros porteurs. Les avantages du programme SmartWay ont été considérables pour MacKinnon Transport. En plus de permettre à l’entreprise de fidéliser la clientèle et de répondre à leurs besoins, ce qu’elle n’aurait pas été en mesure de faire sans sa participation au programme, de réduire sa facture de carburant et son empreinte carbone, le programme a aussi été une expérience d’apprentissage pour de nombreux employés. Selon M. Sharpe, le fait d’être en mesure de procurer aux conducteurs le camion le plus écoénergétique de l’entreprise peut mener à la création et à l’amélioration des meilleures pratiques de conduites, à la formation sur ces dernières et à la récompense de ceux qui les adoptent, tout en respectant les besoins opérationnels de l’entreprise, et cela constitue une expérience exceptionnelle.

«?C’est un travail d’équipe, appuyé par les cadres supérieurs, intégré par le personnel du parc et le personnel d’entretien, et motivé par l’élément moteur… c’est la mobilisation de tous?», signale-t-il. 

M. Sharpe estime que cette mobilisation se produit au bon moment et que l’industrie du transport devrait emboîter le pas.

«?J’estime que chaque fois qu’on nous offre gratuitement une ressource nous permettant d’améliorer nos activités, de poser les bons gestes pour l’industrie et de devenir de meilleurs citoyens mondiaux, nous devons absolument en tirer parti?», estime M. Sharpe, ajoutant que l’importance de l’élaboration d’une méthode de réduction du carbone ne doit pas être ignorée et deviendra probablement un jour une «?monnaie d’échange très réelle?».

«?Avec ce qui se passe dans le monde?», dit-il, «?je pense qu’il est temps de reconnaître, en tant qu’industrie du transport, qu’il faut aller de l’avant ou se retirer.?»

Andy Transport

L’adhésion à SmartWay aide Andy Transport à valider ses pratiques commerciales

Lorsque l’entreprise Andy Transport est devenue un transporteur SmartWay en 2011, la raison n’en était pas de mener les activités commerciales différemment, mais plutôt de documenter et de faire l’analyse comparative des mesures que l’entreprise avait déjà utilisées afin d’améliorer son efficacité.

« La raison de notre adhésion est que c’était compatible avec notre stratégie, a indiqué Andreea Crisan, chef des opérations et vice-président exécutif d’Andy Transport de Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. Nous avons été heureux de constater qu’il ne nous fallait pas apporter trop de changements pour devenir membre. Nous n’avons eu qu’à faire une analyse comparative et à valider certaines des décisions que nous avions déjà prises. »

Andy Transport a toujours été une entreprise innovante. Elle a investi massivement dans les nouvelles technologies, y compris de nouveaux tracteurs Volvo avec transmission manuelle automatisée I-Shift. Elle a acheté un simulateur de conduite auprès de DriveWise, ce qui sert à former les chauffeurs et les formateurs sur les pratiques de conduite écoénergétique. Elle a même récemment ouvert sa propre école de formation afin d’aider à régler le problème du manque de conducteurs qualifiés et de s’assurer que ceux qui sont nouvellement embauchés sont bien formés sur les techniques de conduite sûres et efficaces.

Logo de Andy Transport

Fondée en 2001 par Ilie Crisan avec un seul camion Volvo, l’entreprise Andy Transport exploite maintenant 250 camions et 450 remorques sur un réseau comptant quatre terminaux. L’entreprise offre des services de logistique et de transport par fourgon sec, sur plate-forme, intermodal ou de factage.

Personne-ressource :
Andreea Crisan
CO et VPE
Andy Transport
AndreeaCrisan@AndyTransport.com

« En ce qui concerne notre stratégie interne, elle comporte deux volets, a expliqué Mme Crisan. Nous investissons dans la technologie : cet aspect compte énormément et nous nous concentrons beaucoup sur cela. Deuxièmement, nous investissons dans nos ressources humaines : la formation, la modification des comportements, et faire en sorte que les comportements en viennent à correspondre à nos valeurs et à la mission du programme. »

Lors du choix du simulateur de conduite, Mme Crisan a dit qu’on s’était assuré d’en choisir un qui pourrait aider à améliorer le comportement des conducteurs.

« L’une des questions que nous posions à nos éventuels fournisseurs était la façon dont leurs modèles correspondaient aux principes du programme SmartWay », a ajouté Camelia Burlec, gestionnaire de projet pour Andy Transport.

L’entreprise a également formé ses formateurs de conducteurs à l’aide du programme de formation Écoflotte afin qu’ils puissent enseigner des techniques de conduite écoénergétique.

Le nouveau matériel acheté par Andy Transport est doté de caractéristiques d’économie de carburant, incluant des miroirs aérodynamiques, des pneus à faible résistance au roulement vérifiés par SmartWay, des réservoirs de carburant de faible capacité et des carénages latéraux. Ses remorques sont dotées de jupes latérales afin d’améliorer l’économie de carburant. Un rigoureux programme d’entretien préventif permet à Andy Transport de faire rouler ses camions plus longtemps que certaines autres entreprises, les utilisant au début pour les trajets longue distance puis, lorsqu’ils prennent de l’âge, pour des trajets plus régionaux.

La raison de notre adhésion est que c’était compatible avec notre stratégie. » - Andreea Crisan, Andy Transport

« Nous avons tendance à conserver nos camions pendant longtemps, mais notre stratégie est quelque peu différente quant à la façon dont nous utilisons les camions, a dit Mme Crisan. L’entretien est un élément important pour tout ce que nous faisons. Tous nos camions et toutes nos remorques font l’objet non seulement d’un entretien préventif, mais aussi de vérifications périodiques. »

Andy Transport exploite deux centres d’entretien et dès que les conducteurs constatent un problème avec un camion (par exemple, un carénage mal fixé), ils le signalent et le problème est rapidement corrigé.

« Un rendez-vous est automatiquement pris à nos centres d’entretien. Lorsque le conducteur arrive à notre terminal, il y stationne le camion, se rend chez lui pour la fin de semaine et, lorsqu’il revient au travail, tout est réparé, a expliqué Mme Crisan. Nous sommes très fiers de l’efficacité de notre équipe en ce qui concerne l’entretien. »

Les conducteurs d’Andy Transport ont adopté le programme et en comprennent la valeur, même si Mme Crisan indique qu’il ne leur a jamais été présenté en tant qu’initiative SmartWay mais plutôt comme une bonne pratique commerciale.

« Nous essayons constamment de modifier les comportements. Cela s’applique à tout, pas seulement aux pratiques SmartWay. Il n’y a jamais eu de discussion officielle sur SmartWay; cependant, les principes du programme font toujours partie de notre formation. SmartWay fait toujours partie de nos activités. »

Les conducteurs prennent à cœur l’engagement de l’entreprise en matière d’économie de carburant, même malgré la récente baisse du prix du diesel.

« Nous n’avons pas modifié notre stratégie, a dit Mme Crisan en parlant du prix moins élevé du carburant. En fait, nous avons en réalité mis davantage l’accent sur le changement de comportement. Nous nous concentrons beaucoup maintenant sur l’itinéraire afin de nous assurer de choisir les voies les plus écoénergétiques et que nos conducteurs s’arrêtent aux endroits où ils sont censés s’arrêter. »

Andy Transport utilise actuellement divers sites Web et logiciels afin d’optimiser ses itinéraires, mais on mettra bientôt en œuvre un programme spécialisé pour le faire.

Andy Transport profite des nombreux avantages liés au fait d’être un transporteur SmartWay. L’entreprise fait ainsi la promotion de sa participation dans son matériel de marketing et auprès de sa clientèle. Souvent, a dit Mme Crisan, lorsque l’entreprise fait une soumission pour obtenir de nouveaux contrats, on demande si c’est un transporteur SmartWay ou non. Mme Burlec a indiqué que les outils SmartWay qui sont offerts ont évolué depuis l’adhésion de l’entreprise au programme. Parmi ceux qui sont le plus avantageux, il y a les outils d’analyse comparative qui permettent aux transporteurs membres de se comparer avec des transporteurs dont le parc de véhicules et les activités sont semblables.

« Nous comparons nos résultats avec ceux des autres participants, a expliqué Mme Burlec. La possibilité de faire une analyse comparative avec d’autres transporteurs a été l’un des points les plus attirants de l’adhésion au programme, a-t-elle ajouté. Il y a tellement de technologies sur le marché qu’il est difficile de toutes les essayer. Les outils d’analyse comparative nous aident à valider quelle technologie est la meilleure et laquelle conviendra à notre parc. Voilà pourquoi SmartWay a été très utile. »

Andy Transport a réalisé beaucoup de progrès depuis que le parc de véhicules est devenu plus écologique et plus écoénergétique, mais ça ne s’arrête pas là. Mme Crisan a indiqué que l’entreprise est toujours à l’affût des nouvelles façons d’améliorer son efficacité.

« Nous avons de très bonnes relations avec nos fournisseurs; chaque année, nous visitons leurs installations afin de savoir ce qui est nouveau sur le marché ou ce qu’ils préparent et commercialiseront l’année suivante, a-t-elle dit. Cela nous aide pour la prise de décisions lorsque nous commandons un grand nombre de camions ou de remorques. »

Brian Kurtz Trucking

L’aérodynamisme et la réduction de l’écart entre le tracteur et la remorque aident Kurtz Trucking à atteindre ses objectifs d’efficacité du carburant

Pour un marché axé sur le service à la clientèle comme celui du camionnage, lorsqu’un client suggère quelque chose, on a tout intérêt à le faire. C’est ainsi que l’entreprise de camionnage Brian Kurtz Trucking a d’abord découvert le programme de partenariat SmartWay.

Kurtz logo

Fondée en 1980 par Brian Kurtz, Brian Kurtz Trucking exploite actuellement 72 tracteurs et 130 remorques à partir de son terminal de Breslau, en Ontario. L’entreprise fait surtout le transport de marchandises à température contrôlée au Canada et aux É.-U. Elle se spécialise aussi dans le transport de chargements partiels et exploite un entrepôt qui a été construit en 1985 et agrandi en 1995.

Personne-ressource :
Trevor Kurtz
Directeur général
Brian Kurtz Trucking
Trevor@KurtzTrucking.com

« Tout a commencé par une suggestion d’un client », a indiqué Trevor Kurtz, le directeur général. « Puis, quand j’ai commencé à examiner cela, j’ai bien vu que cela concernait les économies de carburant et la réduction de notre empreinte carbone, et tout simplement d’être plus respectueux de l’environnement. »

On a vite réalisé que les avantages environnementaux recherchés par le client correspondaient à la volonté de Kurtz de diminuer ses coûts d’exploitation. Kurtz, qui exploite 72 tracteurs et 130 remorques et dont les activités consistent principalement de transport de marchandises à température contrôlée à partir d’un seul terminal à Breslau, en Ontario, a décidé en 2007 d’adhérer au programme SmartWay. Trevor Kurtz dit que le processus a pris beaucoup de temps au début pour remplir toute la paperasse, mais que cela s’est révélé un exercice utile de prise de conscience.

« Il y avait tellement d’information demandée que le fait de revenir en arrière pour fournir le tonnage transporté et ce genre de détails nous a ouvert les yeux », a dit M. Kurtz. « C’est quelque chose que nous n’avions jamais vraiment examiné d’aussi près. »

Par ce processus de soumission de données, M. Kurtz en a également appris plus sur les émissions nocives que son parc de véhicules libérait dans l’atmosphère et sur la façon de les réduire. M. Kurtz a également découvert que son parc utilisait déjà plusieurs des technologies et des techniques mises de l’avant par SmartWay. 

Rien n’a changé de façon spectaculaire depuis que Kurtz est devenue partenaire SmartWay, a-t-il dit : « Simplement en nous améliorant un peu à la fois chaque année, nous continuons d’être un membre en règle. »

Au début, lorsque Kurtz Trucking a adhéré au programme SmartWay, l’entreprise utilisait déjà les tracteurs les plus aérodynamiques sur le marché. Elle a toutefois réalisé des économies de carburant additionnelles en réduisant l’écart entre le tracteur et la remorque – il suffit de déplacer la sellette d’attelage vers l’avant, en plus d’avoir comme spécifications des longerons de cadre plus courts.

Même si l’utilisation des technologies vérifiées par SmartWay ne constitue pas une exigence pour participer au programme, cela permet aux entreprises d’économiser du carburant, ce qui signifie une réduction du taux d’émissions et un meilleur classement pour le programme par rapport à leurs pairs."

« Cela doit tout de même être réalisable : comme nous sommes un transporteur de marchandises réfrigérées, il nous faut de l’espace (pour l’unité de réfrigération) », a expliqué M. Kurtz. Cependant, le fait de rapprocher la remorque de l’arrière de la cabine permet à l’air de s’écouler sans obstacle au-dessus du tracteur et sur le toit de la remorque, plutôt que de rester emprisonné entre le tracteur et la remorque et de créer une force contraire que le véhicule doit surmonter.

Une autre façon pour Kurtz d’atteindre ses objectifs a été de diminuer le temps de marche au ralenti en éduquant les conducteurs sur le fait que les moteurs au diesel modernes n’ont pas besoin d’être réchauffés comme dans le passé. Dire aux conducteurs de ne pas laisser tourner le moteur au ralenti, c’est la meilleure façon pour qu’ils s’y opposent, mais M. Kurtz a dit que la plupart des conducteurs partageaient les objectifs de l’entreprise.

« Nous sommes chanceux d’avoir un groupe d’employés très intelligents », a-t-il dit. « La plupart ont vite réalisé que s’ils en retiraient un avantage financier, ça valait la peine de le faire. Il y a eu quelques défis à relever au début, mais je pense que maintenant presque tout le monde est convaincu. En particulier avec le carburant qui coûte 4 $/gallon, il n’a pas fallu longtemps pour les persuader. »

Le partage des économies réalisées a contribué à obtenir l’appui des conducteurs. Kurtz offre une prime aux conducteurs qui ont un faible taux de marche au ralenti. M. Kurtz a indiqué que la réduction de la marche au ralenti améliore de façon importante l’économie de carburant pour l’ensemble du parc de véhicules.

En matière de spécifications pour le nouveau matériel, on continue de viser avant tout l’économie de carburant. L’un des progrès les plus importants qu’a remarqués M. Kurtz est qu’il est maintenant possible de préciser un régime moins élevé pour les moteurs, ce qui permet des économies considérables. Les fabricants de moteurs affirment que pour chaque tranche de réduction de 100 tr/min du régime du moteur à vitesses d’autoroute – une stratégie qu’on appelle la gestion du groupe motopropulseur – on peut réaliser des économies de carburant de 1 à 1,5 p. 100.

« Nous les modifions assurément afin qu’ils fonctionnent à des régimes beaucoup plus bas que dans le passé », a expliqué M. Kurtz. « Nous les avons modifiés afin qu’ils tournent moins vite, mais nous avons aussi un régime du moteur adéquat au bon endroit et au bon moment. »

Kurtz Trucking a aussi été parmi les premières entreprises de camionnage de l’Ontario à commencer à installer des rétreints de remorque. En 2014, la province a légalisé l’utilisation des rétreints de remorque pleine longueur qui, dit-on, procurent des économies de carburant supérieures à 5 p. 100 à vitesses d’autoroute. « Presque toutes les spécifications visent un fonctionnement qui favorise le meilleur écoulement du vent possible », a affirmé M. Kurtz.

L’exploitation d’un parc de véhicules moderne et doté du matériel le plus récent a permis à Kurtz Trucking de s’assurer d’obtenir les avantages liés à l’économie de carburant qu’offrent les technologies les plus récentes et les meilleures.

« Nous avons toujours essayé d’utiliser le meilleur matériel », a indiqué M. Kurtz. « Car si nous utilisons le meilleur matériel, je pense que nous attirons les meilleurs conducteurs. Nos employés sont fiers de ce qu’ils font. Cela nous motive donc à rester à l’avant-garde en matière de matériel. Nos plus récents camions offrent une bien meilleure économie de carburant que les anciens. C’est de toute évidence le bon choix à faire, selon moi. » 

Groupe Boutin

« Sans mesurer, impossible d’améliorer »

L’analyse comparative est l’un des avantages associés à la participation à SmartWay selon le Groupe Boutin

En tant que fournisseur de services de transport, il peut s’avérer difficile de déterminer dans quelle mesure les pratiques exemplaires adoptées par votre entreprise se comparent à celles des pairs de l’industrie. Pour le Groupe Boutin, devenir partenaire du programme SmartWay lui a donné cette possibilité. Bernard Boutin, président de Groupe Boutin, a indiqué qu’en s’inscrivant pour devenir membre de SmartWay, son entreprise a pu par le fait même déterminer son rendement par rapport aux normes de l’industrie, dans le cadre d’un exercice non officiel d’analyse comparative.

« Quand on est un gestionnaire, on souhaite se comparer aux autres; en se comparant, c’est la meilleure façon de s’améliorer, confie M. Boutin. Si vous ne comparez jamais votre entreprise aux autres, vous ne pouvez travailler à l’améliorer. Il est possible d’améliorer ce qui est mesurable. Sans mesurer, impossible d’améliorer. »

Logo for Boutin

Groupe Boutin possède un parc de 270 tracteurs routiers et d’environ 650 remorques. Le Groupe exploite un réseau de huit terminus en Ontario et au Québec. Il compte trois filiales, V. Boutin Express, Transnat Express et Frontenac Express, et il possède un parc diversifié d’équipement, notamment des remorques fermées, des remorques ouvertes, des B trains et des remorques à toile rétractable « roll-away ».

L’entreprise offre des services de transport en chargement complet et en groupage (L.T.L.) entre le Québec et l’Ontario et vers les États-Unis. L’entreprise a commencé ses opérations dans l’industrie du transport routier en 1945, alors que M. Valère Boutin acquérait la flotte de sept unités de Richard Transport, une entreprise située à Plessisville, Québec.

Personne-ressource : Bernard Boutin
Président
Groupe Boutin
Bernard.Boutin@BoutinExpress.com

En devenant un partenaire SmartWay, l’entreprise a dû scruter son rendement sur le plan de l’économie de carburant. Le processus d’examen a révélé certaines surprises mais aussi quelques justifications.

« Oui, nous avons été un peu surpris devant certaines données du rapport d’analyse comparative de SmartWay, déclare M. Boutin. Dans l’ensemble, je pense que nous sommes sur la bonne voie. Nous avons reçu des prix décernés par des associations québécoises soulignant la bonne gestion de notre parc de véhicules. Mais, lorsque SmartWay nous a comparés à d’autres parcs, j’ai été surpris par certains aspects. À titre d’exemple, l’utilisation de la capacité du parc. Je crois que nous n’étions pas très bons dans cet aspect, ce qui nous a un peu désappointés. Mais nous avons été agréablement surpris par d’autres aspects. Cependant, la bonne nouvelle, c’est que dès qu’on se compare à d’autres entreprises, on peut s’employer à s’améliorer. »

Le Groupe Boutin exploite plusieurs parcs par le truchement de trois filiales offrant des services de transport en groupage, en chargement complet, en fourgons à essieu tandem, en direction des États-Unis, ainsi que des remorques à plusieurs essieux pour les transports au Québec et en Ontario. Cette diversité a compliqué la mise en place de solutions qui seraient efficaces dans tous les secteurs d’activités de l’entreprise.

M. Boutin a indiqué que le programme SmartWay excelle dans la production de rapports qui tiennent compte des réalités du parc. À titre d’exemple, il ne compare pas le parc de remorques à essieu tandem du Groupe Boutin à celui de remorques à quatre essieux en espérant obtenir des résultats identiques.

« Les rapports que je reçois concernent chaque entreprise et chaque secteur opérationnel », confie-t-il, en faisant référence aux filiales Transnat Express et Frontenac Express – réunies sous l’enseigne du Groupe Boutin – et aux services de transport en groupage et en chargement complet en fonction des corridors de transport.

Le changement le plus important amorcé par l’entreprise depuis son adhésion à SmartWay a consisté à installer des systèmes de navigation par satellite dans chacune de ses remorques; un tel système procure, en plus des coordonnées GPS, un rapport sur le kilométrage hebdomadaire par unité, la position du conducteur et la consommation de carburant réelle de chaque véhicule, qui était disponible auparavant seulement à la fin du mois.

« Le système nous livrera beaucoup plus de données sur la consommation de carburant », prétend M. Boutin. L’entreprise a retenu deux systèmes différents : l’un pour les camions de transport en groupage qui sillonnent la ville et l’autre pour les camions routiers. Par ce système de suivi, l’entreprise sera en mesure de mieux cibler les véhicules et les conducteurs qui donnent un moins bon rendement, et de leur offrir plus de formation au besoin. Les conducteurs font également l’objet d’une attention particulière, ce qui pourrait en pousser certains à rejeter le système s’il n’était pas mis en œuvre avec prudence. Pourtant, M. Boutin a indiqué que, pour la plupart, les conducteurs avaient accepté le changement.

« Certains conducteurs nous ont demandé ‘Allez-vous désormais surveiller tout ce que je fais?’ Ils se sentaient un peu inquiets de conduire avec l’impression d’être observés par leur grand frère. Au contraire, d’autres sont venus nous dire ‘J’ai passé ma vie à vous dire que je fais du bon travail. Maintenant, vous en avez la preuve.’ Par ailleurs, advenant un accident, je sais que la majorité des gens aiment disposer des outils qui leur permettent de prouver ce qui s’est passé, a raisonné M. Boutin. Dans l’ensemble, le système est très bien accepté, mais ce n’est pas automatique. Il faut progresser une étape à la fois et prendre le temps de discuter avec le personnel. »

Les camions n’ont pas vraiment changé depuis que le Groupe Boutin est devenu un partenaire de SmartWay; les tracteurs avaient déjà été modifiés pour adopter un profil plus aérodynamique et l’entreprise avait d’ailleurs été récompensée pour cette amélioration. Les gestionnaires du parc cherchaient déjà en 1995 à rendre les camions plus éconergétiques, et ils étaient donc très en avance pour l’époque. Ils appliquaient déjà les principes de gestion du groupe motopropulseur bien avant que cela ne devienne au goût du jour.

« À l’époque (au milieu des années 1990), nous étions arrivés à la conclusion qu’il fallait ralentir le régime du moteur de ces camions, mentionne M. Boutin. Les chefs de file et les fabricants nous pensaient fous parce que les moteurs des camions tournaient à plus de 1 600 tours par minute (T/M) – soit à 1 650 ou à 1 700 – et que nous avions décidé de les faire tourner à plus bas régime (ce qui nous a fait réaliser des économies substantielles). Depuis, nous avons réglé tous nos camions de la même manière. »

Le Groupe Boutin équipe ses tracteurs routiers et ses remorques de déflecteurs d’air et les dote, dans la mesure du possible, de pneus uniques à bande large; il a affecté un employé à temps plein au suivi de l’économie de carburant et à la production de rapports. Chaque semaine, la personne responsable de la formation rencontre les conducteurs pour passer en revue les rapports avec eux et discuter de moyens d’améliorer leur rendement. Ce processus est appliqué en continu à l’année, chaque année, explique M. Boutin. « C’est une bataille sans fin », dit-il.

L’entreprise annonce sa participation à SmartWay dans ses publicités, et cela a porté ses fruits auprès de quelques clients. « Certains aiment être tenus informés des types de programmes auxquels nous souscrivons, et de ce que nous faisons pour préserver l’environnement », indique M. Boutin, faisant valoir que certains expéditeurs mentionnent même ces considérations dans leurs demandes de propositions.

Toutefois, le plus grand avantage associé à l’adhésion à SmartWay, selon M. Boutin, c’est de découvrir exactement comment se compare son entreprise par rapport aux autres.
« Le plus important, c’est de se comparer, ajoute-t-il. C’est la meilleure manière d’améliorer le rendement de son entreprise. Si vous ne craignez pas la comparaison, je pense que c’est un élément très positif pour votre organisation. »

Profil :

Le Groupe Boutin possède un parc de 270 tracteurs routiers et d’environ 700 remorques. Le Groupe exploite un réseau de huit terminus en Ontario et au Québec. Il compte quatre filiales, V. Boutin Express, Transnat Express, Frontenac Express et Transport Jean Beaudry, et il possède un parc diversifié d’équipement, notamment des remorques fermées, des remorques ouvertes, des B-trains et des remorques à toile rétractable « roll-away ». L’entreprise offre des services de transport en chargement complet et en groupage entre le Québec et l’Ontario et vers les États-Unis. L’entreprise a été fondée en 1945, il y a déjà deux générations, lorsque M. Valère Boutin a acquis la flotte de sept unités de Richard Transport, une entreprise située à Plessisville, Québec.

Roadstar Trucking

L’adhésion à SmartWay : une idée brillante pour RoadStar

La décision d’adhérer a été motivée par des préoccupations économiques et environnementales

Avec le prix du pétrole qui semble en chute libre, et qui permet d’avoir un prix plus abordable pour le diesel à la pompe, on comprendrait facilement qu’une entreprise de camionnage perde temporairement de vue l’importance de l’efficacité du carburant et y accorde moins d’effort, même temporairement. N’en parlez tout simplement pas avec Chris Eriksen, directeur général du transporteur SmartWay RoadStar Trucking.

Logo de RoadStar Trucking

RoadStar Trucking offre un service local de chargements complets dans la région du Grand Toronto, ainsi qu’un service transfrontalier de chargements complets par fourgon sec et à température contrôlée qui assure la liaison entre le Midwest américain et les marchés de l’Ontario.

L’entreprise de transport, fondée par Rob Dhanoa, qui a lui-même commencé au volant d’un camion, offre également le service accéléré de chargements complets entre l’Ontario et les marchés de la Californie.

Elle a récemment ajouté les services de gestion de transport de marchandises et de logistique de tierce partie pour les besoins de chargements complets et de chargements partiels dans l’ensemble de l’Amérique du Nord, ainsi que le service intermodal de chargements partiels entre l’Ontario et l’Ouest canadien.

Elle exploite 115 unités motorisées et 225 remorques tandem, avec un mélange de fourgons secs et de camions réfrigérés. RoadStar est un transporteur d’une minorité qui a toujours été actif dans la communauté d’origine indienne.

Personne-ressource :
Chris Eriksen
Directeur général
RoadStar Trucking
chris@roadstartrucking.com

« Absolument pas question, a-t-il répliqué quand on lui a demandé si c’était le cas. Avec la baisse actuelle du prix du diesel, certains clients ont demandé une réduction du supplément pour le carburant qui est appliqué. Donc, non, nous ne pouvons pas y accorder moins d’importance. »

À partir de son unique terminal de Milton, en Ontario, RoadStar exploite 115 unités motorisées et 225 remorques tandem, ayant un mélange de fourgons secs et de camions réfrigérés. Ses activités sont surtout aux États-Unis, mais l’entreprise parcourt aussi le trajet Toronto-Montréal. L’entreprise a été fondée selon le principe d’offrir des services à valeur ajoutée et d’imposer des frais adéquats en fonction de ces services. « Cela nous permet d’être concurrentiels sur le marché des conducteurs et de leur verser un salaire équitable sur le marché », a expliqué M. Eriksen.

Pour offrir un salaire concurrentiel aux conducteurs, un transporteur doit examiner les autres endroits où il peut réduire les coûts d’exploitation. La cible évidente est la consommation de carburant. RoadStar a adhéré au Partenariat de transport SmartWay en 2009 en visant la diminution de ses dépenses en carburant et, tout aussi important, de son empreinte environnementale.

« Notre politique de réduction de la vitesse est probablement ce qui a été le plus déterminant jusqu’à maintenant, indique M. Eriksen. Tout notre parc de véhicules comporte des limiteurs de vitesse. »  De toute évidence, conduire à une vitesse moins élevée permet de diminuer la consommation globale de carburant.  Il va sans dire que pour mettre en œuvre ces changements, il a fallu que toute l’organisation les accepte et qu’il a fallu surmonter une certaine résistance au début.

« Évidemment, la mise en œuvre pour le parc a représenté un changement, et le changement s’accompagne toujours d’une certaine résistance, dit M. Eriksen.  En faisant preuve de diligence, nous avons toutefois pu persuader presque tout le monde (conducteurs et personnel) des avantages que cela comportait.   Naturellement, au début, le parc de véhicules de l’entreprise était surveillé d’un peu plus près que le parc des propriétaires-exploitants, car c’était notre carburant. Nous devions montrer aux propriétaires-exploitants les économies réalisées, et ainsi leur ouvrir un peu les yeux. Aujourd’hui, l’ensemble du parc a accepté ce changement. Comme le carburant est notre plus importante dépense, nous devons continuer de surveiller tous les aspects de nos procédures d’exploitation normalisées. »

Tous les nouveaux camions ajoutés au parc ont été commandés en ayant en tête l’efficacité du carburant. « Lors de l’achat de nouveau matériel, nous nous assurons qu’il est doté de la plus récente technologie. » Cela inclut certaines options aérodynamiques qui vont de soi, comme un carénage complet et des réservoirs de carburant recouverts, ainsi que certaines spécifications plus perfectionnées pour le groupe motopropulseur.

« Je pense que SmartWay nous a plus conscientisés sur les points à prendre en considération pour les spécifications du nouveau matériel, indique M. Eriksen. Récemment, nous avons acheté 20 nouvelles unités de transport de ligne pour les applications transfrontalières, avec une transmission automatique à 16 vitesses et un rapport de vitesse 2:55, ce qui procure d’excellentes économies de carburant. Toutes nos remorques sont munies de jupes latérales complètes, qui vont de l’arrière de la béquille jusque devant l’essieu avant des tandems. »

RoadStar a profité de l’espace supplémentaire qu’offrent les carénages de remorque pour promouvoir sa sensibilisation à l’environnement. « Think Green for a Better Tomorrow » (Pensez vert pour de meilleurs lendemains), peut-on lire sur les jupes colorées. Elles portent l’image d’une famille avec, en arrière-plan, un ciel bleu et des arbres verts. C’est un message accrocheur.

« Notre motivation (d’adhérer à SmartWay) n’était pas purement une décision d’ordre économique, a indiqué M. Eriksen, mais s’inscrivait dans une vision globale, notre environnement. » Depuis son adhésion au programme, RoadStar a atteint ces deux objectifs, ayant diminué sa consommation de carburant grâce à du matériel plus éconergétique et la mise en œuvre de politiques pour diminuer la marche au ralenti et réduire la vitesse

Chris Eriksen, Directeur général, RoadStar Trucking

« Nous recevons toujours des commentaires positifs sur les jupes enveloppantes », dit M. Eriksen. Il ne fait aucun doute que ces carénages de remorques sont vus par des milliers d’automobilistes et de passagers chaque jour.

« Je ne peux pas dire que SmartWay a eu des répercussions directes sur la croissance des affaires nouvelles, dit M. Eriksen, mais je peux certainement dire que cela n’a pas nui. Les clients remarquent la marque SmartWay qu’affiche Roadstar, qui indique que RoadStar en est membre. »

L’accent mis par l’entreprise sur la durabilité a également été apprécié de la part du personnel et des conducteurs, ajoute-t-il.
Même si l’adhésion au programme a nécessité au début du travail d’administration « plutôt rebutant », la tenue à jour pour le programme est simple, selon M. Eriksen.

Un avantage additionnel en est que la participation au programme SmartWay permet de ne jamais perdre de vue l’importance de l’efficacité du carburant.

« Cela nous force à examiner les données, à rester bien en contact avec notre parc de véhicules, dit M. Eriksen. Cela nous permet également de repérer les aspects qui pourraient avoir besoin – ou auront besoin – d’améliorations. »

Et cela est vrai même si le carburant est un peu moins dispendieux à la pompe ces temps-ci.

FGM Trucklines

Selon FGM, il est rentable d’investir dans SmartWay

Un nouveau changement de culture voit le jour chez FGM suivant l’adhésion

Des petits changements peuvent faire une énorme différence. En accordant de l’attention aux détails, on peut aussi comprendre exactement quels petits changements seront les plus utiles pour améliorer l’économie de carburant et devenir un parc de véhicules plus écologique. Voilà ce qu’on a réalisé chez FGM Trucklines Inc., de Bolton, en Ontario, en participant au programme SmartWay. L’entreprise familiale FGM compte 23 camions, principalement de marque Peterbilt et Kenworth, et 30 remorques utilisés pour le transport longue distance dans le sud des États-Unis. FGM est membre SmartWay depuis quatre ans; c’est une décision qui a permis de faire des améliorations en matière d’économie de carburant, mais qui a aussi entraîné un changement de culture de l’entreprise pour FGM.

logo pour Mullen Group LTD.

FGM Truck Lines est une entreprise de transport de chargements complets et de chargements partiels dont le siège social se trouve à Bolton, en Ontario. Elle exploite des remorques à suspension pneumatique grande capacité de 53 pieds, offrant ses services entre des points situés aux États-Unis et au Canada. Tous les tracteurs sont munis de la technologie de communications et de repérage par satellite.

FGM Truck Lines offre également un éventail de services de transport dédiés spécialement conçus.

Personne-ressource :
Justin Moss
Directeur des opérations
Bolton (Ontario)
Tél. : 905-857-4555 x225
Courriel : justin@fgmtrucklines.com

Justin Moss, directeur responsable de la répartition à FGM, dit que la participation à SmartWay a demandé, au début, beaucoup de temps et d’efforts pour recueillir les données annuelles, mais que les résultats en ont assurément valu la peine.

« Pour la toute première déclaration que j’ai faite avec l’outil SmartWay, il m’a probablement fallu deux jours pour compiler l’information. J’ai vraiment été impressionné par le niveau de détail. Les renseignements demandés portaient sur des données qu’on a toujours eues, comme la quantité de carburant acheté et le nombre de kilomètres parcourus, mais tout était alors éparpillé. Personne ne s’occupait de tout cela. Le service de la sécurité s’occupait du kilométrage parcouru et du nombre d’États traversés, ainsi que des versements à faire au bureau du Plan international d’immatriculation (IRP). Le service des comptes créditeurs devait établir le prix que nous avions payé le carburant une semaine, et ce qu’il avait été la semaine précédente. »  

« Il n’y avait pas vraiment de culture ou de compréhension relativement au nombre de kilomètres parcourus au litre, au coût du kilomètre, à ce qui était dépensé par litre ou par kilomètre en carburant, ce genre de données. Tout était là, mais nous n’avions rien. Le fait de remplir la première déclaration avec l’outil a permis de tout rassembler, et lorsque nous avons eu le rapport d’analyse comparative, nous avons pu voir combien nous consommions de litres au kilomètre et le temps passé avec le moteur qui tournait au ralenti. À ce moment, lorsqu’on a vu les chiffres, on a pu y mettre un coût. Ce fut le moment décisif. »

À partir de là, il a fallu apporter certains changements de façon volontaire, non seulement en ce qui concerne le matériel installé sur les camions, mais aussi à l’égard des camions eux-mêmes. Maintenant, l’entreprise FGM n’a pas seulement des pneus à faible résistance au roulement et des jupes de remorque, en plus d’être passée à des remorques plus légères, mais on y a aussi changé la philosophie d’achat de camions. Avant d’adhérer à SmartWay, une bonne partie du parc de véhicules de FGM consistait en des camions Peterbilt plus âgés qui paraissaient bien, avec les lumières et tous ces choses », indique M. Moss, même s’ils n’étaient pas les plus éconergétiques.

« Nous avions encore la même mentalité ancienne que nous avions au début de notre entreprise. Nous avions des camions avec de gros moteurs. Ce qui était primordial, c’était d’avoir suffisamment de puissance et de les utiliser d’une certaine façon afin d’assurer le mouvement constant des marchandises; et nous pouvions ramasser des marchandises sans nous soucier du poids du camion », indique-t-il.

« Je peux vous dire qu’il y a cinq ans nous aurions probablement été entièrement contre l’idée d’acheter de nouveaux camions. Nous avions ces beaux gros camions avec de beaux gros moteurs. Tout semblait parfait lorsqu’ils étaient sur la route. Cette culture est presque disparue. Maintenant, tout est axé sur l’aérodynamisme, l’économie de carburant et l’empreinte carbone. Cela compte beaucoup plus maintenant avec la nouvelle culture qu’auparavant. »

Ce changement de culture s’est étendu à l’extérieur du service des achats et à d’autres aspects de l’entreprise. La répartition, par exemple, commence à se faire différemment quant à la façon d’établir les itinéraires des camions.

« En ce qui concerne la culture, en particulier pour la répartition, nous nous soucions beaucoup plus du nombre de kilomètres parcourus en dehors de l’itinéraire. Il existe toujours un itinéraire direct du point A au point B, et nous essayons de ne pas en dévier. Cela est devenu un élément très important de notre culture. »

Un autre élément de la culture de l’entreprise qui a changé avec SmartWay est l’aspect marketing de l’entreprise. Le fait d’avoir le logo SmartWay sur le côté des camions et le logo du partenariat SmartWay dans les signatures de courriels constitue un moyen facile pour FGM de faire de la publicité et de faire savoir à sa clientèle que l’entreprise prend des mesures afin de diminuer son empreinte carbone. Selon M. Moss, c’est un message qui passe de plus en plus.

« Quelques personnes nous ont posé des questions à ce sujet. Elles reconnaissent le logo dans nos courriels et lorsque les camions sont sur la route, elles voient le petit symbole sur le côté. Cela donne une bonne visibilité et amène les clients à nous demander : “Que faites-vous? Comment récupérez-vous votre investissement? Combien payez-vous pour cela?” »

M. Moss est convaincu qu’encore plus de personnes poseront ces questions dans le futur. Il s’attend en particulier à ce que ce soit bientôt courant pour les clients de demander : que fait FGM pour réduire son empreinte environnementale? L’entreprise étant membre de SmartWay, M. Moss pourra donner facilement une réponse, surtout maintenant qu’on a pris l’habitude de fournir les données requises pour SmartWay. Contrairement à la première fois où M. Moss a rempli la déclaration, ce qui lui avait demandé beaucoup de temps, il dit qu’il lui a fallu à peine 15 minutes pour remplir la plus récente déclaration.

Beaucoup de choses ont changé depuis que l’entreprise a reçu son premier rapport d’évaluation SmartWay. M. Moss dit qu’il avait alors constaté qu’il était nécessaire d’apporter des changements à FGM. En se concentrant sur les points à améliorer et en mettant en œuvre une série de petits changements, FGM a amélioré son économie de carburant et a diminué son empreinte environnementale beaucoup plus rapidement que la moyenne de l’industrie du transport de marchandises. 

 
Thomson Terminals Limited

Libérer mère Nature d’une lourde charge

Chez Thomson Terminals, les charges utiles très lourdes ne font pas obstacle à l’économie de carburant

Thomson Terminals Limited – Distribution Logistics Management

Thomson Group est un fournisseur de services logistiques fondés sur les actifs, qui offre des solutions novatrices en matière d’entreposage, de transport, de conception-construction et de conseil. L’entreprise exploite 300 tracteurs et plus de 600 remorques évoluant au sein d’un réseau de 12 gares terminales. Elle est spécialisée dans les domaines suivants : aliments et boissons; épicerie; produits forestiers; biens de consommation et de vente au détail; automobiles; marchandise de grande valeur; entreposage de produits surgelés.

Personne-ressource :
Kevin Farr, directeur du développement des affaires
kfarr@thomsongroup.com

Thomson s’est engagé sur le chemin de la durabilité vers 2005, à peu près en même temps que prenait forme le programme SmartWay, avec un simple objectif d’augmenter sa capacité de recyclage.

« À l’interne, on se posait beaucoup de questions, par exemple : Comment pourrions-nous appliquer des mesures simples, comme mieux recycler? », se rappelle Kevin Farr, directeur du développement des affaires pour l’entreprise de transport établie à Toronto, en Ontario. « Étonnamment, il y a dix ans, peu d’options s’offraient à nous pour le recyclage des matériaux, à part le papier et les boîtes de métal. Avec l’émergence des mouvements écologistes, les entreprises de collecte des matières recyclables qui desservaient les commerces ont commencé à élargir leur éventail de produits; nous avons donc mis en place un programme de recyclage. »

En 2005, Thomson Terminals, qui exploite un parc de 1 000 pièces d’équipement à partir de 12 gares terminales, a rédigé sa première politique en matière d’environnement, qu’il a par la suite intégrée à son programme ISO. Le programme SmartWay a été bien accueilli puisqu’il offrait les outils dont les transporteurs avaient besoin pour mieux évaluer leur empreinte écologique. L’arrivée de SmartWay a validé bon nombre des initiatives d’économie de carburant auxquelles avait déjà recours Thomson.

« Notre entreprise avait déjà à cœur la réalisation de gains d’efficacité et d’économies, affirme M. Farr. Essayant d’acheter de l’équipement neuf et de l’alléger afin de favoriser naturellement l’économie de carburant, nous avions déjà adopté des mesures visant à améliorer le rendement du carburant dans le cadre de nos programmes d’achat et d’entretien. »

L’un des défis auxquels était confronté Thomson Group, c’est que ses camions devaient souvent tirer des remorques tridem ou à quatre essieux lourdement chargées, de sorte que sa consommation de carburant était forcément plus élevée que celle de ses concurrents qui transportaient des charges utiles plus légères sur des semi-remorques tandem. M. Farr a cependant le sentiment que les outils d’analyse fournis par SmartWay ne reconnaissent pas encore entièrement l’effet de la « stratégie visant la charge utile » qui permet de transporter davantage de marchandises avec moins de camions. Toutefois, grâce à la version canadienne de SmartWay qui a été mise en place, il a confiance que le programme se développera pour mieux refléter la diversité du milieu de transport au Canada et reconnaître les avantages provinciaux, comme les subventions, ainsi que les différences liées à l’équipement.

« Le mouvement écologiste est à des années-lumière par rapport à ce que nous faisions à nos débuts, et le programme a aujourd’hui besoin d’une mise au point », a confié M. Farr au sujet du programme. À mesure que de nouvelles technologies d’économie de carburant arrivaient sur le marché, Thomson s’appliquait à les déployer, avec des résultats mitigés. « Nous avons connu des succès et des échecs au fil des années, avec les offres de nouveaux systèmes », a expliqué M. Farr. Les groupes électrogènes auxiliaires (GEA) sont devenus chose courante sur les tracteurs routiers de Thomson Group, en plus de plusieurs autres options et caractéristiques.

Parmi les stratégies d’économie de carburant les plus efficaces, certaines visaient l’entretien des véhicules, notamment les pneus. « Nos techniciens spécialistes des pneus sont excellents, a-t-il dit. Nous essayons d’appliquer des trucs simples, comme le fait de rouler sur de bons pneus qui sont gonflés régulièrement et qui font l’objet de vérifications rigoureuses. »

Le simple fait d’acheter des tracteurs et des remorques neuves permet aux transporteurs d’améliorer leur consommation de carburant et de réduire leurs émissions, sans devoir développer des stratégies agressives ou élaborées. « Nous essayons de tirer parti des avantages qui surviennent naturellement lorsque nous achetons de l’équipement, a-t-il indiqué. Cette année, nous avons acheté 30 tracteurs neufs et remorques neuves, ce qui nous permet de profiter de l’avantage immédiat qu’offrent les progrès technologiques. C’est quand même cohérent. Les nouveaux équipements sont de plus en plus légers et dotés d’essieux et de roues toujours plus solides, ce qui contribue en bout de ligne à atténuer la traînée aérodynamique et le poids à vide. »

Même les rétroviseurs sont plus aérodynamiques sur les plus récents modèles de camions, a ajouté M. Farr.

« Maintenant, notre parc de véhicules est relativement moderne et nous tirons parti de tous les avantages liés aux capacités aérodynamiques. »

Lorsque Thomson s’intéresse à de nouveaux équipements, ce n’est pas uniquement le logo SmartWay qu’il recherche. L’approbation de SmartWay est importante, mais ce n’est pas le seul facteur.  « Nous travaillons le plus possible avec des fournisseurs, a confié M. Farr. Nous essayons de mettre en place tout ce qui nous semble logique. »

Que les camions soient éconergétiques profite non seulement directement à la rentabilité de l’entreprise mais aide aussi à attirer de nouveaux clients. Les demandes de propositions (DDP) comportent souvent une case à cocher pour indiquer si le transporteur candidat est membre de SmartWay. Et certains sont encore plus exigeants.

« Certains (clients) nous ont demandé carrément si nous étions un membre de SmartWay. Certains nous ont demandé de leur faire parvenir quelques-uns des rapports qui sont produits par les outils fournis par SmartWay, et nous l’avons fait »

Thomson a intégré son adhésion à SmartWay et ses programmes environnementaux dans ses publicités, ce qui a eu le résultat escompté auprès de quelques expéditeurs. Bien qu’il y ait encore place à l’amélioration du programme, M. Farr a déclaré qu’il a très hâte de voir ce que l’avenir réserve, notamment des données plus précises, fournies par des ordinateurs de bord encore plus efficaces.

« SmartWay évolue. Nous n’en sommes qu’au début, a-t-il ajouté. Plus les tracteurs deviennent sophistiqués, plus les systèmes informatiques pourront télécharger de données. Nous en arriverons un jour à télécharger les données (des moteurs à commande électronique) et à les intégrer à un système SmartWay qui effectuera les calculs et permettra une transparence complète. Pour l’instant, nous utilisons des documents Excel, y indiquant l’équipement que nous possédons, son âge, la date d’achat ainsi que d’autres données que nous mettons dans la balance pour évaluer la quantité de carburant que nous consommons, les kilomètres que nous parcourons en ville et sur la route... Les données sont encore assez rudimentaires, mais nous obtenons des données, et c’est ce qui compte. Éventuellement, le programme se souciera davantage des détails et j’ai bien hâte de voir jusqu’où il nous portera. »

Caractéristiques techniques vantées par SmartWay et adoptées par Thomson Group

Thomson Group est constamment à la recherche de nouveaux moyens de réduire sa consommation de carburant et ses émissions. Voici une liste des options et des caractéristiques techniques qui sont devenues chose courante pour l’équipement neuf.

Réduction du ralenti

GEA : Tous les tracteurs routiers de Thomson sont munis d’un groupe électrogène auxiliaire.
Arrêt du moteur : Tous les tracteurs neufs achetés au cours des cinq dernières années sont dotés d’un dispositif d’arrêt automatique du moteur.
Groupe frigorifique hybride : Tous les fourgons frigorifiques sont munis d’une transmission Vari-power, qui optimise l’économie de carburant.

Aides aérodynamiques

Tracteurs à profil aérodynamique et fourgons frigorifiques aérodynamiques
Carénages intégrés sur le toit des cabines
Carénages et déflecteurs d’air sur le toit des cabines
Carénages latéraux
Tabliers posés sur les pare-chocs
Rétroviseurs aérodynamiques
Carénages pour réduire l’écart séparant le tracteur et la remorque

Réduction du poids et lubrifiant de pointe

Réduction du poids des remorques et des tracteurs grâce aux alliages d’aluminium utilisés pour fabriquer les roues, les composants de la carrosserie et les réservoirs de carburants
Moteur à frottements réduits et lubrifiants de transmissions
Tous les tracteurs ont été convertis aux produits synthétiques pour améliorer l’économie de carburant.

Plus grand volume et stratégies visant la charge utile

Stratégies visant à augmenter la capacité des remorques (au moyen de ses remorques à quatre essieux, Thomson transporte de plus grands volumes pour plusieurs entreprises, ce qui lui permet d’augmenter, parfois de doubler, la charge utile).

Commandes et politique de gestion de la vitesse

Gestion de la vitesse au moyen de commandes électroniques qui limitent la vitesse à 105 km/h, et formation des conducteurs offerte par les services de sécurité routière de Thomson.

Formation sur la conduite éconergétique, qui comprend les techniques de changements de vitesse progressifs, l’optimisation du régime du moteur, l’accélération et le freinage en douceur, la conduite préventive, l’optimisation des trajets, la régulation de la vitesse et la réduction du ralenti.

Note de SmartWay concernant la charge utile

L’outil pour les entreprises de camionnage SmartWay permet aux entreprises de faire état de tous les types de camions et de remorques utilisés au Canada. Pour faire une comparaison juste, les activités des transporteurs sont réparties en treize catégories de parc. Lorsque les expéditeurs utilisent SmartWay pour comparer les entreprises de camionnage, la comparaison s’effectue au niveau de la catégorie de parc. On s’assure ainsi de comparer des pommes avec des pommes! Le programme SmartWay peut vous donner des conseils sur les façons de définir votre parc pour refléter le mieux possible vos activités et vos types de carrosseries afin que vous soyez comparés équitablement à vos pairs.

SmartWay présente les données des parcs selon deux unités de mesure : grammes par tonne-kilomètre (préférable pour les charges utiles plus lourdes) et grammes par kilomètre (préférable pour les charges utiles plus légères).

 
Mullen Group

Les entreprises de camionnage du groupe Mullen participent à SmartWay à leur façon

logo pour Mullen Group LTD.

Mullen Group comprend 26 entreprises œuvrant dans deux secteurs d’activités : services de champ de pétrole et camionnage/logistique. Son volet camionnage/logistique offre aux expéditeurs un éventail de services de transport pour compte d’autrui, y compris les services de transport de vrac, de chargement complet, de chargement partiel ou de marchandises en général, et ce, partout au Canada et aux États-Unis.

Cette unité opérationnelle offre également un service direct avec le Mexique grâce à des accords intercompagnies avec des transporteurs mexicains certifiés.

L’ensemble du parc du groupe Mullen compte 4 500 véhicules et 7 500 remorques s’étendant sur un réseau de 70 terminaux.

Personne-ressource :
Randy Mercer
Directeur, santé, sécurité et environnement et gestion du risque
Mullen Group

rmercer@mullen-group.com

Si vous pensez que l’optimisation de l’économie de carburant et la gestion des émissions pour un parc de dix camions posent un défi, essayez de le faire pour dix entreprises de camionnage.

Mullen Group, une société d’Okotoks, en Alberta, exploite une unité opérationnelle de camionnage et de logistique qui compte dix transporteurs, ainsi qu’une unité de services de champ de pétrole qui compte 16 entreprises additionnelles, dont plusieurs offrent des services de camionnage. Chacune des entreprises du groupe Mullen dispose d’une l’autonomie pour prendre les décisions qui fonctionnent le mieux selon ses propres activités, mais les meilleures pratiques sont partagées dans l’ensemble du groupe.

C’est également de cette façon que le groupe Mullen a adopté le programme SmartWay. Dès 2006, les entreprises de camionnage transfrontalier du groupe Mullen se sont inscrites au programme SmartWay, faisant le suivi de leur rendement de carburant et l’analyse comparative de leurs activités. Maintenant que le programme est offert au Canada, le groupe Mullen veut également qu’y adhèrent les parcs de véhicules nationaux, comme Jay’s Moving & Storage.

« Tout a commencé avec nos parcs transfrontaliers; ainsi, lorsqu’on regarde la liste, on voit inscrites des entreprises comme Mill Creek, Kleysen, Payne Transportation, Tenold et Mullen Trucking. Cela a été notre début. Le lancement de SmartWay Canada par Ressources naturelles Canada ouvre la porte pour les autres entreprises de notre groupe », a indiqué Randy Mercer, directeur de la santé, de la sécurité et de l’environnement pour le groupe Mullen.

« L’inscription de chacun des transporteurs au programme SmartWay peut être un processus onéreux au début, mais une fois qu’ils sont inscrits, il devient plus facile de maintenir leur statut de membre SmartWay », a expliqué M. Mercer.“When you first participate in the program, there’s a lot of up-front paperwork and documentation that you have,” he said. “Fleet truck counts, trailer counts, APUs, idle policies - you have to go through the whole gamut. But after the initial application, it’s more of a yearly update, so it’s very time-consuming to start off with the program but after that, it’s mostly maintenance.”

« Lorsqu’on commence à participer au programme, il faut beaucoup de paperasse et de documents initiaux », a-t-il indiqué. « Nombre de camions du parc, nombre de remorques, groupes auxiliaires de bord, politiques concernant la marche au ralenti – il faut tout consigner. Mais, après la demande initiale, il s’agit surtout de faire une mise à jour annuelle; cela demande donc beaucoup de temps lorsqu’on commence à participer au programme, mais par la suite, il s’agit principalement d’un entretien. » 

Malgré les défis administratifs que comporte le début de l’adhésion à SmartWay, les avantages de la participation au programme sont évidents, car les objectifs de SmartWay, qui sont d’aider les parcs à gérer et à améliorer leur économie de carburant tout en transportant les marchandises de la façon la plus efficace et la plus écologique possible, correspondent aux objectifs d’un transporteur, soit la réduction des coûts et l’amélioration de la rentabilité.

« Il a été relativement facile d’obtenir le soutien de la haute direction », a indiqué M. Mercer. « La plupart des personnes donnent leur appui. Ce n’est pas difficile de les convaincre. »

Les entreprises de camionnage du groupe Mullen parcourront environ 250 millions de kilomètres cette année; c’est ainsi que même une réduction d’apparence faible de la consommation de carburant donnera de grosses économies lorsqu’on l’étendra à l’ensemble des activités.

Comme les entreprises de camionnage du groupe Mullen exploitent un mélange de camions qui sont soit appartenus par l’entreprise ou loués/exploités, il est primordial de le propriétaire et les exploitants adoptent aussi le programme pour atteindre la réussite. M. Mercer a indiqué qu’ils ont été réceptifs au programme et enthousiastes à l’idée d’y participer, car, en fin de compte, lorsque le propriétaire et les exploitants suivent les meilleures pratiques pour l’efficacité de carburant, cela les aide à réaliser des économies. « Une bonne partie du programme SmartWay consiste à réduire la consommation de carburant, ce qui entraîne évidemment une économie d’argent », a dit M. Mercer.

Les entreprises du groupe Mullen qui participent à SmartWay ont également constaté que leur participation a des effets positifs auprès de leurs clients. « Nous utilisons évidemment le programme dans nos documents de marketing », a dit M. Mercer. « Nous avons un logo SmartWay sur le site Web de nos unités opérationnelles. Comme SmartWay est un partenariat entre les communautés d’expédition et de transport, il y a beaucoup de grands noms de la communauté de l’expédition qui participent aussi au programme. »

Comment améliorer votre rendement :
Grâce à SmartWay, vous avez accès à un programme en ligne gratuit pour les conducteurs professionnels : le programme de formation en ligne Conducteur averti. Ce cours, offert par l’entremise du programme Écoflotte de Ressources naturelles Canada, donne de l’information sur la façon d’avoir une conduite plus éconergétique. 

Écoflotte offre également de la formation en classe sur la conduite éconergétique, des ressources et des outils gratuits portant sur des aspects comme la gestion du carburant, les technologies aérodynamiques et les stratégies pour diminuer la marche au ralenti, ainsi qu’un vaste éventail de vidéos pour faciliter l’apprentissage.

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec l’équipe SmartWay au 1-855-322-1564, ou par courriel à smartway.canada@rncan.gc.ca.

En participant à SmartWay, les entreprises de camionnage du groupe Mullen se sont concentrées sur les caractéristiques du matériel d’économie de carburant, sur son entretien adéquat et sur la diminution du temps de marche au ralenti. « L’entretien général est un élément important pour l’efficacité du carburant d’un véhicule, mais il faut aussi examiner d’autres aspects », a indiqué M. Mercer. « On examine l’utilisation du groupe auxiliaire de bord, la politique sur la marche au ralenti. Y a-t-il une politique en matière de marche au ralenti? Y a-t-il un contrôle concernant la vitesse de nos véhicules? »    

La formation des conducteurs est un autre aspect important de la stratégie SmartWay du groupe Mullen. Grâce à la formation des conducteurs sur la conduite préventive à l’aide du système Smith et d’autres programmes de formation offerts, M. Mercer a indiqué que les conducteurs sont devenus plus prudents et ont de meilleures pratiques d’économie du carburant. « Peu importe le cours de formation sur la conduite préventive qui est donné, les changements de vitesse progressifs sont la clé d’une bonne économie du carburant. Relâcher l’accélérateur lorsqu’on approche d’un feu de circulation et maintenir une bonne distance par rapport aux autres véhicules y sont tous des éléments qui ont un rôle important à jouer en ce qui a trait à l’usure des freins, l’usure des pneus et la consommation de carburant. Un bon programme de conduite préventive a des retombées incroyables. Non seulement que ces approches donnent un bon conducteur préventif, mais cela permet aussi de diminuer les coûts d’entretien du véhicule et de consommer moins de carburant. » 

Comme le groupe Mullen exploite un parc de véhicules très diversifié, et de petits parcs au sein du grand parc, cela permet à chaque entreprise de faire ses propres choix relativement à SmartWay. « Nous essayons de leur donner beaucoup de latitude pour l’exploitation de leur propre organisation, selon ce qu’ils estiment approprié, tout comme pour les politiques qu’ils souhaitent adopter; nous ne voulons pas imposer à chaque entreprise une couleur unique appliquée de la même façon. Elles sont toutes dirigées et exploitées de façon indépendante », a souligné M. Mercer.

Les entreprises de camionnage au sein du groupe Mullen sont tout de même heureuses de partager ce qui a le mieux fonctionné pour elles, ainsi que les initiatives qui n’ont pas correspondu aux attentes.

« L’un des avantages associés d’être une si grande organisation est que nous pouvons partager nos meilleures pratiques entre nous et nous essayons de le faire de façon hebdomadaire autant que possible », a dit M. Mercer.

Un autre avantage lié à la participation au programme SmartWay, et qu’on oublie souvent, est que les employés sont fiers d’être associés à une entreprise qui cherche activement à réduire son empreinte environnementale. « Je pense que cela est important et je pense que nos employés en sont conscients et pensent aussi que cela c’est important », a dit M. Mercer. « Plus on se soucie de l’avenir de notre planète, mieux ce sera pour nous tous à long terme. »