Pâtes et papiers

L’intégration des procédés est une approche très efficace pour améliorer l’efficacité énergétique d’usines complexes et de grande envergure qui consomment d’importantes quantités d’énergie.

Réduction de la consommation d’énergie

De façon générale, les études d’intégration des procédés réalisées dans des usines de pâtes et papiers conduisent à des réductions de 15 à 35 % de la consommation totale de vapeur de l’usine, avec des projets ayant un retour sur investissement de 6 mois à 3 ans. Des économies d’énergie additionnelles de 5 à 15 % peuvent souvent être obtenues par un suivi de la consommation d’énergie, une bonne maintenance des équipements, le remplacement des purgeurs à vapeur défectueux et certaines modifications au procédé.

Les économies possibles dépendent de l’importance qui est donnée à la réduction de la consommation d’énergie par le personnel de l’usine ainsi que de la complexité du procédé, le type de produits fabriqués dans l’usine et la rapidité avec laquelle les équipements de transfert de chaleur s’encrassent.

Les réalisations suivantes illustrent les résultats obtenus pour quelques projets d’intégration des procédés dans des usines canadiennes de pâtes et papiers :