Emprisonnons la chaleur - Chapitre 3 : Les matériaux

Si vous choisissez les bons matériaux et les installez de la bonne façon, vous obtiendrez un produit fini qui répond à vos attentes. Ce chapitre traite de l’isolant ainsi que des matériaux utilisés pour la confection des pare-air et des pare-vapeur.

Sommaire du chapitre

3.1 ISOLANT

Pour être efficace, l’isolant doit être résistant au flux de chaleur, remplir tout l’espace uniformément, être durable et, dans certains cas, résister à la chaleur ou à l’humidité. Différents matériaux isolants peuvent être utilisés à divers endroits de l’enveloppe de la maison, selon l’espace disponible, l’accessibilité et d’autres exigences d’installation.

Il faut aussi se poser les questions suivantes :

  • Est-il possible de se procurer l’isolant dans votre localité?
  • Est-il relativement facile à poser, surtout si vous le faites vous-même?
  • S’agit-il du meilleur achat compte tenu de l’espace accessible (une valeur isolante élevée par dollar s’il y a beaucoup à couvrir, ou une valeur isolante élevée par rapport à l’épaisseur de l’isolant s’il n’y a pas beaucoup d’espace)?
  • Est-il assez souple pour remplir les vides de formes irrégulières?
  • Est-il assez rigide pour supporter les matériaux de revêtement et résister aux pressions?
  • Certains isolants nécessitent-ils plus de produits accessoires que d’autres (revêtements ignifuges, pare-air-vapeur, cadrages)?

Pour connaître les exigences relatives à une installation adéquate, à la façon de manipuler le matériau, à l’équipement de sécurité et aux vêtements de protection requis, suivez les directives du fabricant (voir la section 1.4 intitulée Mesures de santé et de sécurité).

3.1.1 Faites votre recherche

Dès que votre choix est arrêté, informez-vous sur le produit que vous comptez utiliser et les bonnes techniques d’installation. Comparez les avantages, les limites et l’utilisation envisagée de chaque produit.

Les matériaux (ou leur emballage) portent généralement une marque indiquant leur conformité aux normes canadiennes qui régissent les produits. Si ce n’est pas le cas, ils ont sans doute un numéro d’évaluation émis par le Centre canadien de matériaux de construction. Vous pouvez aussi communiquer avec le bureau de votre municipalité pour vérifier si les produits que vous prévoyez utiliser sont acceptables dans votre localité.

Les fabricants, fournisseurs et entrepreneurs devraient être en mesure de vous fournir des renseignements sur les produits. Ils devraient aussi être en mesure de vous informer de toute question liée à la santé et à la sécurité (comme la qualité de l’air ambiant et la prévention des incendies) et des mesures qu’ils prendront pour réduire les risques.

Demandez la fiche signalétique (FS) qui fait état des substances dangereuses, des renseignements en matière de sécurité et des mesures d’urgence concernant certains produits. L’établissement d’une FS est obligatoire pour certains produits industriels et chimiques utilisés en milieu de travail, comme la peinture, les produits de calfeutrage, l’isolant en mousse et les agents nettoyants. La FS n’est pas obligatoire pour les articles manufacturés (p. ex., les matériaux isolants) ou les produits de consommation, mais elle pourrait être disponible auprès du fabricant ou du fournisseur.

Les fabricants et les fournisseurs ont la responsabilité de s’assurer que les produits qu’ils vendent sont conformes aux lois canadiennes. Si la sécurité d’un produit en particulier vous préoccupe, renseignez-vous afin de savoir si le produit est interdit ou réglementé en vertu de la Loi sur les produits dangereux (la Loi), d’autres lois fédérales, provinciales ou territoriales pertinentes ou des règlements municipaux.

Par exemple, à la date de publication du présent document, un type de matériau isolant était interdit et deux autres étaient réglementés en vertu de la Loi.

Produit interdit

  • Mousse isolante d’urée-formaldéhyde (MIUF) injectée sur place (interdite au Canada depuis 1980) : L’interdiction comprend les produits d’isolation à base d’urée-formaldéhyde en vente aux États-Unis et qui sont installés selon un processus de moussage.

Produits réglementés

  • Isolant en fibre cellulosique (réglementé au Canada en 1979) : Ce matériau isolant et efficace d’usage courant doit être conforme à certaines normes de rendement concernant l’inflammabi­lité, entre autres.
  • Amiante : Il est interdit de vendre un produit entièrement composé d’amiante comme pro­duit de consommation. Les produits d’amiante appliqués par pulvérisation doivent contenir des fibres d’amiante recouvertes d’un liant lors de la pulvérisation et ne doivent pas être friables une fois séchés.

Pour de plus amples renseignements sur la Loi et pour des précisions sur les exigences susmentionnées, communiquez avec le Bureau de la sécurité des produits de consommation de Santé Canada. Consultez la section Planification de rénovations écoénergétiques pour votre maison de notre site Web.

3.1.2 Coût des matériaux

Le coût par valeur RSI est habituellement moins élevé pour l’isolant en vrac ou en matelas que pour l’isolant en panneau rigide ou en mousse. Toutefois, le prix du matériau de base ne représente qu’un aspect. Des frais d’installation peu élevés ou la préférence pour une méthode d’isolation particulière de la part de l’installateur peuvent compenser le prix plus élevé des matériaux.

3.1.3 Rendement thermique : Quel est le degré d’efficacité de ce matériau?

Les valeurs de résistance thermique (RSI et R) sont indiquées dans le Tableau 3-1. Le tableau fournit également les normes moyennes de conception puisque les valeurs pour différents produits d’un fabricant de la même catégorie peuvent varier.

3.1.4 Si ça semble trop beau pour être vrai …

Certains fabricants pourraient faire valoir qu’un produit offre une valeur d’isolation remarquable. Tout produit vendu comme affichant une résistance thermique à long terme supérieure à une valeur RSI 1,14/25 mm (R-6,5/po.) pourrait ne pas être confirmé par les tests reconnus par l’industrie relativement à des normes précises acceptées. Soyez aussi prudent face aux affirmations sur le rendement thermique de tout fabricant fondées sur les systèmes composant l’enveloppe du bâtiment (p. ex., configurations de l’ensemble du mur ou du plafond) qui ne sont pas identiques aux configurations ou conditions auxquelles le produit est destiné.

3.1.5 Les isolants en bref

Figure 3-1 Matériaux d’isolation et équipement de sécurité

Figure 3-1 Matériaux d’isolation et équipement de sécurité

Image agrandie

Cette section traite des types suivants d’isolants :

  • en rouleau ou en matelas
  • en vrac
    • fibre cellulosique
    • fibre de verre
    • fibre minérale (laine minérale ou laine de roche)
  • en panneaux rigides
    • polystyrène expansé
    • polystyrène extrudé
    • panneaux en fibre minérale
    • panneaux en polyuréthane et en polyisocyanurate
  • isolant en mousse à vaporiser
    • mousse de polyuréthane à alvéoles fermées
    • mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes
  • mousse à base de ciment
  • isolant réfléchissant à bulles en feuilles et isolant radiant

Isolant en rouleau ou en matelas

Il est assez facile de poser l’isolant en fibre de verre et en fibre minérale (laine de laitier et laine de roche) en rouleau ou en matelas dans les espaces accessibles comme les cavités murales et certains entretoits. Ce type d’isolant ne s’affaisse pas, il est assez souple pour remplir les vides de formes irrégulières et peut être coupé pour un bon ajustement. Pour tirer le meilleur parti de l’isolant, les rouleaux et les matelas doivent entièrement remplir l’espace auquel ils sont destinés, sans écarts, et ne pas être compressés (surtout sur les pourtours).

NOTE TECHNIQUE :

En règle générale, les isolants en fibre de verre et en fibre minérale sont de piètres produits d’étanchéité. Parfois, ces produits sont bourrés dans les fissures et les vides (autour des solives dans le sous-sol ou autour d’une fenêtre) dans une tentative de bloquer les fuites d’air. Cette méthode n’est pas très efficace. Calfeutrez toujours les vides au moyen des produits et méthodes appropriés.

Certains produits sont ignifuges, mais il est recommandé de vérifier auprès du fabricant pour vous en assurer. Il faut se munir de vêtements protecteurs et d’équipement de sécurité pour la pose.

Isolant en vrac

L’isolant en vrac convient aux murs et aux planchers, ainsi qu’aux entretoits et aires fermées, comme les toits, où l’espace entre les solives est souvent de forme irrégulière ou plein d’obstacles. Il est utile pour compléter l’isolant existant dans les entretoits et aires fermées des cavités murales accessibles et pour remplir les fissures et les espaces irréguliers. Il ne doit pas être appliqué au-dessous du niveau du sol. Il faut se munir de vêtements protecteurs et d’équipement de sécurité pour la pose.

L’isolant en vrac peut être versé ou soufflé dans les cavités. S’il est versé, il en faut généralement plus que s’il est soufflé pour atteindre la valeur RSI visée. Vérifiez les renseignements fournis par le fabricant concernant la quantité de matériau requis pour atteindre une valeur RSI spécifique.

AVERTISSEMENT DE SÉCURITÉ :

Ne jamais poser l’isolant en contact avec une cheminée ou un évent de combustion, un luminaire encastré exposé ou une filerie bouton et tube, ce qui poserait un risque d’incendie. Voir la section 1.4 Mesures de santé et de sécurité.

La plupart des isolants en vrac installés dans les murs s’affaissent après l’application, ce qui forme des vides dans la partie supérieure des cavités. Il existe différentes approches pour l’installation appropriée à chaque type d’isolant afin d’atténuer cet effet de tassement.

Les divers types d’isolant en vrac comprennent la fibre cellulosique, la fibre de verre et la fibre minérale.

i) Fibre cellulosique

La fibre cellulosique se compose de papier journal déchiqueté et traité pour résister au feu, à la moisissure et à la corrosion. Parce qu’elle est faite de petites particules, elle peut remplir les cavités obstruées par des clous ou des fils électriques. Cependant, l’injection de la fibre cellulosique produit beaucoup de poussière. N’oubliez pas de tenir compte de l’effet de tassement.

La fibre cellulosique offre une étanchéité limitée lorsqu’elle est soufflée en supplément dans les cavités déjà isolées. À l’opposé, elle assure une plus grande étanchéité lorsqu’elle est soufflée dans des cavités vides et restreintes selon une densité d’environ 56 kilogrammes par mètre cube (kg/m³) (3,5 livres par pied cube [lb/pi³]).

Afin d’atténuer l’affaissement, certaines entreprises préconisent une technique de pulvérisation humide de leurs produits dans les cavités murales ouvertes qui pourrait nécessiter un filet en tissu. La durée du séchage varie selon le type et la marque des produits. En règle générale, un technicien formé et accrédité par le fabricant procède à l’application.

ii) Fibre de verre

La fibre de verre en vrac est le même matériau que la fibre de verre en matelas, mais elle est hachée pour être soufflée ou versée. La fibre de verre versée à la main offre une bonne performance dans les vides horizontaux comme des entretoits. La fibre de verre soufflée peut être utilisée pour les vides horizontaux ou verticaux.

Appliquée à une pression classique d’injection, il peut être difficile de l’installer dans les cavités partiellement bloquées par des clous, la charpente, des fils électriques, etc. Cependant, à une densité plus serrée (autour de 40 kg/m3 [2,5 lb/pi3]), on obtient des valeurs RSI (R) plus élevées et on arrive à mieux combler les vides qui sont limités. La densité recommandée pour les murs est habituellement de deux à deux fois et demie la densité suggérée par le fabricant pour les surfaces horizontales. Cette densité plus élevée assure une meilleure application et un meilleur rendement.

Certains isolants en fibre de verre sont classifiés ignifuges. Vérifiez les directives du fabricant.

iii) Laine minérale (laine minérale ou laine de roche)

La fibre minérale est traitée avec de l’huile et des agents liants pour supprimer la poussière, conserver sa forme et faciliter le processus d’injection. La texture et l’apparence sont semblables à celles de la fibre de verre. Elle s’installe dans les entretoits accessibles et les aires inaccessibles comme les toits, les murs et les planchers dans les constructions à ossature de bois. La densité recommandée pour les murs est habituellement de deux à deux fois et demie la densité suggérée par le fabricant pour les surfaces horizontales.

La fibre minérale peut convenir pour isoler autour des cheminées en maçonnerie puisqu’elle est ignifuge. Cependant, il vaut mieux vérifier auprès de l’inspecteur en bâtiment de votre localité pour connaître les produits qui sont autorisés.

Isolant en panneaux rigides

L’isolant en panneaux rigides est fabriqué à partir de fibre minérale ou de mousse plastique. Bien qu’il ait une valeur isolante élevée par unité d’épaisseur, son coût par valeur RSI est plus élevé que celui des isolants en vrac ou en matelas/rouleau.

Les panneaux sont légers et faciles à couper et à manipuler. Il est toutefois pénible de les ajuster dans des espaces de formes irrégulières. Certains sont maintenant pourvus d’un revêtement spécial (p. ex., à l’épreuve du feu) et comportent leurs propres attaches. On peut commander des panneaux rigides coupés sur mesure à un coût additionnel.

Lorsqu’ils sont posés sur des surfaces intérieures, tous les isolants en panneaux rigides en plastique doivent être recouverts de matériaux ignifuges – généralement un placoplâtre de 13 mm (½ po) – fixés mécaniquement à l’ossature du bâtiment. Ils doivent être protégés des solvants et de certains produits de calfuetrage, et ne doivent pas être exposés au soleil pendant des périodes prolongées. Demandez à votre fournisseur quels sont les matériaux d’étanchéité compatibles.

Les panneaux rigides peuvent être formés de polystyrène expansé, de polystyrène extrudé, de fibre minérale ou de polyuréthane et de polyisocyanurate.

i) Polystyrène expansé

Les panneaux de polystyrène expansé (PSE) sont souvent appelés « panneaux à granules »; la vapeur sous pression est utilisée pour l’expansion des granules de polystyrène et leur formation en panneaux de styromousse. La vapeur est l’agent d’expansion qui sert à fabriquer les produits de haute et de faible densité. Les panneaux de polystyrène expansé à haute densité sont plus résistants à l’humidité et peuvent être utilisés à l’extérieur des murs de fondation dans les sols secs et sablonneux.

ii) Polystyrène extrudé

Le polystyrène extrudé (PSX) est un panneau de mousse plastique constitué de fines alvéoles fermées contenant un mélange d’air et de gaz réfrigérants qui n’appauvrissent pas la couche d’ozone (fluorocarbones). Si les joints sont bien étanches, il peut servir de pare-air et, à une épaisseur donnée, il peut même servir de pare-vapeur. Sa faible perméabilité signifie qu’il n’absorbe ni ne laisse pénétrer l’humidité, et c’est pourquoi il convient bien aux applications au-dessous du niveau du sol.

iii) Panneaux en fibre minérale

Lorsqu’il est comprimé et joint par un liant combustible, l’isolant en fibre minérale forme un ensemble de panneaux semi-rigides. Les fibres sont alignées verticalement de sorte que toute eau qui pénètre la surface pourra s’écouler; c’est pourquoi le matériau convient bien à une couche de drainage. Les panneaux en fibre minérale semi-rigides à haute densité destinés à l’usage résidentiel sont appliqués surtout sur les murs extérieurs sous le niveau du sol.

iv) Panneaux en polyuréthane et en polyisocyanurate

Les panneaux en plastique de polyuréthane et de polyisocyanurate sont faits d’alvéoles fermées contenant, au lieu de l’air, des gaz réfrigérants qui n’appauvrissent pas la couche d’ozone (fluorocarbones). Ils sont habituellement recouverts des deux côtés d’aluminium ou sont parfois liés à un matériau de finition pour l’intérieur ou l’extérieur. Ces produits ne doivent pas être exposés au soleil ni à l’eau pendant des périodes prolongées. Si les joints sont bien scellés, ils peuvent servir de pare-air ainsi que de pare-vapeur. Ils sont habituellement utilisés dans les endroits où l’on désire une valeur RSI élevée et où l’espace est restreint.

Isolant en mousse à vaporiser

L’isolant en mousse à vaporiser est fait de résine plastique (p. ex., des résines à base de soja ou des résines faites de plastique recyclé) et d’un agent catalytique; la préparation est mélangée et appliquée sur place. Des trousses d’isolant de ce type à vaporiser sont à la disposition des consommateurs mais, pour obtenir de meilleurs résultats, il est recommandé d’embaucher un installateur accrédité formé dans l’application du produit voulu. La mousse liquide est vaporisée directement sur la surface du bâtiment ou versée dans les cavités fermées à l’aide d’un pistolet alimenté par une pompe. La mousse prend de l’expansion et durcit en quelques secondes.

Il existe deux types de mousse : à faible et à haute densité. Lorsqu’ils sont posés sur des surfaces intérieures, tous les isolants en mousse à base de plastique doivent être recouverts de matériaux ignifuges – généralement un placoplâtre de 13 mm (1/2 po) – fixés mécaniquement à l’ossature du bâtiment. Toutes les mousses à base de plastique ne doivent pas être exposées au soleil pendant des périodes prolongées.

Les isolants en mousse à vaporiser comprennent notamment la mousse de polyuréthane aux alvéoles fermées et celle aux alvéoles ouvertes décrites ci-après.

i) Mousse de polyuréthane à alvéoles fermées

La mousse de polyuréthane à alvéoles fermées (aussi appelée « mousse à haute densité » ou « mousse isolante 2 livres ») est vaporisée sur les surfaces en couches n’excédant pas 50 mm (2 po) d’épaisseur à chaque passage (dans le cas où l’on souhaiterait une plus grande épaisseur), et elle durcit en quelques secondes. Il faut prévoir une période de 24 heures pour le séchage et le dégazement avant de réintégrer la maison. La mousse peut augmenter de 28 à 35 fois en volume; il n’est donc pas recommandé de l’utiliser dans des cavités fermées.

Le produit peut servir de pare-air. Lorsqu’il est appliqué avec une épaisseur de 50 mm (2 po), il peut parfois servir de pare-vapeur. Il peut être appliqué sous le niveau du sol et il se lie solidement au ciment et à la maçonnerie propres pour former un écran résistant à l’humidité. En raison de son coût plus élevé, malgré que ce soit un produit solide et multifonctions, la mousse à haute densité n’est pas souvent utilisée pour remplir complètement les cavités.

NOTE TECHNIQUE :

La valeur RSI (R) figurant dans la liste du tableau 3-1 pourrait être plus basse que celle indiquée par le fournisseur parce qu’elle tient compte de la diminution des gaz de soufflage au fil du temps et des changements récents qui ont interdit l’utilisation d’agents d’expansion appauvrissant la couche d’ozone.

ii) Mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes

La mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes (aussi appelée « mousse à faible densité » ou « mousse isolante 1/2 livre ») est une combinaison de résines d’isocyanurate et de catalyseurs qui forment cet isolant spongieux en mousse plastique semi-souple. Affichant un taux d’expansion très élevé – jusqu’à 100 fois son volume initial – et avec son coût comparé plus bas, ce produit est plus efficace que la mousse à alvéoles fermées pour remplir de plus grandes cavités. La mousse peut servir de pare-air mais non de pare-vapeur.

Isolant en mousse à base de ciment

Introduite récemment au Canada, la mousse isolante à base de ciment est un matériau ignifuge sans plastique présentant une texture soyeuse et crayeuse. Lorsqu’elle est versée ou pulvérisée dans les cavités par un installateur formé, la mousse a la consistance d’une crème à raser et requiert une certaine période pour le séchage. La mousse isolante peut servir de pare-air mais non de pare-vapeur.

Isolant réfléchissant à bulles en feuilles et isolant radiant

Figure 3-2 Panneau isolant recouvert d’aluminium qui sert de pare-air-vapeur; Lame d’air; Revêtement de finition; Chauffage par rayonnement; Intercalaire

Figure 3-2 Panneau isolant recouvert d’aluminium qui sert de pare-air-vapeur

Image agrandie

L’isolant réfléchissant à bulles est essentiellement une feuille enveloppante en plastique alvéolé munie d’une couche réfléchissante; il fait partie de la catégorie de produits isolants radiants. L’isolant réfléchissant à bulles – ainsi que d’autres produits radiants comme les peintures et les revêtements – est remarquable pour sa capacité à réfléchir le rayonnement solaire non voulu dans les climats chauds, lorsqu’il est appliqué adéquatement.

Cependant, le Canada tout entier étant considéré comme un pays froid, alors ces produits ne conviennent pas à notre climat. Bien qu’ils soient souvent vendus comme offrant une valeur d’isolation très élevée, ces produits radiants ne sont régis par aucune norme; il faut donc se méfier des témoignages et des déclarations des fabricants relativement au rendement thermique.

La recherche a démontré que la valeur d’isolation de l’isolant réfléchissant à bulles en feuilles et de l’isolant radiant peut varier de RSI 0 (R-0) à RSI 0,62 (R-3,5) par épaisseur de matériau. La valeur d’isolation réelle dépend du nombre de vides d’air adjacents non ventilés, des couches de feuilles et de l’endroit où elles sont posées.

Si la feuille d’aluminium est fixée sur un panneau isolant rigide, on obtient la valeur d’isolation totale en ajoutant la valeur RSI du panneau à celle du vide d’air non ventilé et de la feuille. S’il n’y a aucun vide d’air ni de couche de bulles claires, la valeur RSI de la pellicule est de zéro.

3.2 TABLEAU DES VALEURS D’ISOLATION

Ce tableau dresse la liste des plages de résistance thermique et des normes de conception acceptées ou moyennes des matériaux d’isolation, y compris des matériaux isolants plus anciens et moins communs que l’on retrouve parfois dans la maison.

Tableau 3-1 Valeurs d'isolation
Matériau RSI/25,4mm(R/po) Norme de conception ou moyenne RSI/25,4mm(R/po)
Mousse de polyuréthane à alvéoles fermées 0,97 to 1,14 (R-5,5 to 6,5) 1,06 (R-6)
Panneau en polyuréthane 0,97 to 1,2 (R-5,5 to 6,8) 1,06 (R-6)
Panneau en polystyrène extrudé (PSX) 0,88 (R-5) 0,88 (R-5)
Mousse de polyisocyanurate 0,85 to 1,46 (R-4,8 to 8,3) 0,88 (R-5)
Panneau de fibre de verre à haute densité 0,63 to 0,88 (R-3,6 to 5) 0,7 (R-4)
Panneau en polystyrène expansé – Type I (PSE) 0,67 (R-3,8) 0,67 (R-3,8)
Panneau en polystyrène expansé – Type II (PSE) 0,7 to 0,77 (R-4 to 4,4) 0,7 (R-4)
Panneau-toiture en fibre de verre 0,67 (R-3,8) 0,67 (R-3,8)
Mousse à base de ciment 0,69 (R-3,9) 0,69 (R-3,9)
Matelas en fibre de coton 0,67 (R-3,8) 0,67 (R-3,8)
Liège 0,65 to 0,67 (R-3,7 to 3,8) 0,65 (R-3,7)
Mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes 0,63 to 0,67 (R-3,6 to 3,8) 0,63 (R-3,6)
Mousse de polyuréthane à alvéoles ouvertes, versée 0,7 (R-4) 0,7 (R-4)
Fibre cellulosique, pulvérisée humide 0,53 to 0,67 (R-3 to 3,8) 0,63 (R-3,6)
Fibre cellulosique, soufflée, épaisseur affaissée 0,53 to 0,67 (R-3 to 3,8) 0,63 (R-3,6)
Matelas en fibre minérale 0,53 to 0,7 (R-3 to 4) 0,6 (R-3,4)
Fibre de bois 0,58 (R-3,3) 0,58 (R-3,3)
Fibre minérale, en vrac, versée 0,44 to 0,65 (R-2,5 to 3,7) 0,58 (R-3,3)
Matelas en fibre de verre 0,55 to 0,76 (R-3,1 to 4,3) 0,56 (R-3,2)
Fibre de verre, en vrac, versée 0,39 to 0,65 (R-2,2 to 3,7) 0,53 (R-3)
Fibre minérale, en vrac, soufflée 0,51 to 0,56 (R-3 to 3,8) 0,53 (R-3)
Fibre de verre, en vrac, soufflée 0,48 to 0,63 (R-2,7 to 3,6) 0,51 (R-2,9)
Panneau de fibres 0,41 (R-2,3) 0,41 (R-2,3)
Panneau en granulé d’origine minérale (Insulbrick) 0,41 to 0,7 (R-2,3 to 4) 0,46 (R-2,6)
Rabotures (copeaux de bois) 0,18 to 0,53 (R-1 to 3) 0,42 (R-2,4)
Vermiculite* 0,37 to 0,41 (R-2,1 to 2,3) 0,38 (R-2,2)
Panneau en paille comprimée 0,35 (R-2,0) 0,35 (R-2,0)
Matelas en zostère marine (mousse de mer) 0,53 (R-3) 0,53 (R-3)
Billes de cèdre 0,18 (R-1) 0,18 (R-1)
Billes de résineux (autres que le cèdre) 0,18 to 0,25 (R-1 to 1,4) 0,22 (R-1,25)
Billes de feuillus 0,12 (R-0,7) 0,22 (R-1,25)
Bottes de paille 0,23 to 0,28 (R-1,3 to 1,6) 0,26 (R-1,45)
Isolant radiant en feuilles Voir Feuilles d’aluminium

* Voir l'avertissement de sécurité sur la vermiculite dans la section 1.4 Mesures de santé et de sécurité.

3.3 PARE-AIR

Le système de pare-air a pour but de protéger la structure du bâtiment et l’isolant des dommages causés par l’humidité. Il doit être résistant au mouvement d’air, continu, fort, durable; il doit envelopper complètement la maison et être convenablement supporté par des surfaces rigides à l’intérieur aussi bien qu’à l’extérieur (pour qu’il ne se déplace pas même quand il vente fort). Pour assurer le rendement du pare-air, il est essentiel de prêter attention au détail lors de la pose.

Une variété de matériaux servent de pare-air dans l’enveloppe de la maison. On incorpore les matériaux de construction pour les grandes surfaces, comme le placoplâtre, les plinthes ou les membres de charpente, ainsi que les cadres de fenêtres et de portes à même le pare-air en les scellant aux matériaux adjacents. On utilise les produits de calfeutrage, les rubans et les joints d’étanchéité entre les matériaux immobiles, et les coupe-bise pour les joints mobiles.

3.3.1 Comment choisir les matériaux pour la confection de pare-air?

Si le matériau que vous envisagez d’utiliser résiste à l’air et est solide et durable, tenez compte des facteurs d’installation suivants :

  • Est-il facile à installer sans aide?
  • S’il est installé dans un endroit fermé, durera-t-il pour la vie du bâtiment ou sera-t-il accessible et facilement réparable?
  • Est-il compatible avec les autres matériaux du système? Peut-il être scellé aux matériaux adjacents?
  • Le choix du matériau convient-il aux autres travaux effectués dans la maison?
  • Sert-il aussi d’isolant, de pare-vapeur ou fait-il partie du plan de drainage?

Matériaux en feuilles

i) Membrane pare-air (généralement faite de plastique polyoléfinique)
  • Habituellement utilisée pour envelopper l’extérieur d’une maison.
  • Lorsqu’installée à l’extérieur, agit comme pare-vent, empêchant ainsi le vent de réduire la valeur RSI nominale de l’isolant.
  • Sert uniquement de pare-air. Ne peut pas servir de pare-vapeur.
  • La membrane peut faire partie du plan de drai­nage lorsque la feuille supérieure chevauche la feuille plus basse et que les solins et tous les rebords et toutes les pénétrations sont scellés à l’aide d’un mastic d’isolation acoustique ou d’un ruban de revêtement.
  • L’application en grandes feuilles permet de réduire au minimum le nombre de joints.
  • Ne doit pas être exposée au soleil pendant des périodes prolongées.
  • Lorsque la membrane est installée avec du stucco ou intégrée à un placage de pierre, il faut laisser un écart supplémentaire de 5 mm (3/8 po) pour le plan de drainage (utilisez un matelas de drainage) pour empêcher le stucco de coller à la membrane pare-air.
  • La membrane ne doit pas être en contact direct avec le cèdre parce que l’huile du bois risque de provoquer la détérioration du produit.
ii) Polyéthylène en feuilles
  • Souvent posé en guise de pare-vapeur à une épaisseur de 0,15 mm (6 millièmes de po) parce que ce matériau est plus durable sur le site de construction.
  • Devrait porter une marque indiquant que le produit est conforme à la norme de l’Office des normes générales du Canada (ONGC) visant le polyéthylène.
  • L’application en grandes feuilles permet de réduire au minimum le nombre de joints.
  • Les joints et les bords devraient être renforcés de chaque côté pour que le produit d’étanchéité adhère bien.
  • Requiert un produit d’étanchéité approprié et des joints de recouvrement.
  • Le polyéthylène peut servir de pare-vapeur. De­vrait toujours être posé à l’intérieur ou respecter la règle d’installation 1/3 – 2/3 (voir la section 1.4 Mesures de santé et de sécurité). Respectez les indications du code du bâtiment de votre localité pour la pose d’un pare-vapeur en polyéthylène.
NOTE TECHNIQUE :

S’il est prévu qu’il sera exposé au soleil pour une période prolongée durant les rénovations, il est recommandé d’utiliser un polyéthylène stabilisé à l’épreuve des rayons ultra-violets.

iii) Polyamide en feuilles
  • Aussi appelé « pare-vapeur Nylon-6 » ou « pare-vapeur intelligent ».
  • Sa perméabilité s’adapte aux conditions. Lors des temps froids, il offre un fort degré de résistance à la pression de vapeur; lorsqu’il fait plus chaud, il devient davantage perméable, permettant à la structure de sécher.
  • Il peut servir de pare-vapeur ou de pare-air.
  • Il ne doit pas être utilisé dans les sections inté­rieures qui présentent un degré élevé d’humidité, comme un spa, une piscine intérieure, ou une salle de bain.
iv) Matériaux rigides

La plupart des matériaux de construction solides agiront comme pare-air, notamment le placoplâtre, le plâtre, le contre-plaqué, le verre, le bois, les panneaux d’isolant en mousse rigides et le béton coulé (mais pas les blocs de béton). Scellez bien les joints entre ces différents matériaux à l’aide de produits de calfeutrage, de coupe-bise, de rubans ou

de joints d’étanchéité appropriés. Par exemple, des produits de calfeutrage peuvent être utilisés entre une plinthe et un mur, et entre une plinthe et le plancher, combinant ainsi les qualités d’étanchéité à l’air de trois différents matériaux de construction.

3.3.2 Produits d’étanchéité

Le calfeutrage est utilisé pour sceller les joints entre les composants du bâtiment. La plupart des joints bougent en raison des changements d’humidité et de température du bâtiment. Certains matériaux de calfeutrage peuvent sceller des joints plus grands et permettre plus de mouvement du joint que d’autres. Assurez-vous de faire le bon choix puisqu’il y a de grandes différences entre les mêmes types de produits fabriqués sous différentes marques. Dans la mesure du possible, choisissez toujours le produit affichant la meilleure qualité en matière de durabilité. Il est essentiel de choisir le produit adéquat et de prêter attention à la qualité d’application.

Il faut une ventilation supplémentaire après la pose des produits d’étanchéité pour leur permettre de sécher, ce qui demande habituellement deux ou trois jours pour les applications à l’intérieur. Pour les directives sur l’application, voir la section 4.2 Produits de calfeutrage et autres matériaux d’étanchéité.

Les produits vendus pour usage extérieur seulement ne conviennent pas aux applications intérieures puisqu’ils peuvent contenir des composés volatils qu’il pourrait être dangereux d’inhaler dans un endroit clos sur une période prolongée. Lisez attentivement les directives du fabricant.

Les facteurs suivants réduisent l’efficacité du produit de calfeutrage :

  • La souplesse et l’élasticité du produit. Certains produits peuvent combler des fissures plus larges que d’autres. Pour sceller efficacement des fissures d’un diamètre de 6 mm (1/4 po) ou plus, utilisez un cordon en mousse compressible avant d’appliquer le produit de calfeutrage.
  • Sa compatibilité avec les autres matériaux aux­quels il est joint. Lisez attentivement les directi­ves du fabricant.
  • Sa durabilité, s’il est possible de le peindre et le temps de séchage. Si le produit est destiné à une exposition au soleil, assurez-vous qu’il convient à cette condition.
  • Sa facilité d’enlèvement et d’application en plusieurs couches. Certains produits peuvent être appliqués sur une couche ancienne. Certains se nettoient facilement avec de l’eau, d’autres requièrent des solvants, et certains sont très difficiles à enlever une fois séchés.

Le tableau 3-2 dresse la liste des produits de calfeutrage et d’étanchéité vendus dans la plupart des magasins. Il vise à vous aider à choisir le meilleur produit pour chaque application. Dans la mesure du possible, choisissez toujours le produit affichant la meilleure qualité en matière de durabilité.

Tableau 3-2 Produits de calfreutage et d'étanchéité du pare-air
Type Surface à laquelle il peut adhérer Application Largeur maximale de joint Commentaires
Mastic d’isolation acoustique
  • Métal, béton, placoplâtre et polyéthylène
  • Utiliser uniquement lorsque placé entre deux matériaux (non exposés à l’extérieur)
  • Agrafes requises pour sceller les joints dans le polyéthylène
  • Peut être appliqué sur une ancienne couche
  • 16 mm (5/8 po)
  • Mouvement du joint de 10 p. 100
  • Bonne durabilité : 20 ans
  • Ne durcit pas
  • Ne peut être peint
Pâte à base de caoutchouc butyle (caoutchouc synthétique)
  • La plupart des surfaces; convient particulièrement aux métaux et à la maçonnerie
  • Généralement utilisée à l’extérieur
  • Ventilation nécessaire durant l’application et le séchage (jusqu’à trois jours)
  • Difficile à lisser
  • 13 mm (1/2 po)
  • Mouvement du joint de 5 à 10 p.100
  • Durabilité de faible à moyenne : De 5 à 10 ans
  • Offerte dans une variété de couleurs
  • Peut être peinte après avoir séché
Pâte à base de silicone
  • La plupart des surfaces non poreuses
  • Une couche d’apprêt peut être nécessaire sur le bois, l’acier ou l’aluminium anodisé
  • Ne peut être appliquée sur une couche existante de silicone
  • Qualités intérieures et extérieures
  • Ventilation nécessaire durant l’application
  • Facile à lisser
  • Malléable, étanche à l’eau après avoir séché
  • 25 mm (1 po) avec corps de joint (cordon en mousse)
  • Mouvement Du joint de 12 à 50 p. 100
  • Excellente pour grands joints subissant beaucoup de mouvement
  • Bonne durabilité : plus de 20 ans
  • Offerte avec fongicide pour les endroits humides; un type supporte la température élevée pour l’application autour des cheminées/évents
  • Offerte en différentes couleurs et transparente
  • La plupart des pâtes ne peuvent pas être peintes
  • Celles qui peuvent être peintes sont moins durables
Pâte à base de polysulfure (caoutchouc synthétique)
  • Convient à la pierre, à la maçonnerie et aux surfaces en béton lorsqu’utilisée avec un apprêt spécial
  • Peut attaquer certains plastiques
  • Généralement utilisée à l’extérieur
  • Peut être utilisée sous le niveau du sol
  • Ventilation nécessaire durant le séchage
  • Assez facile à lisser
  • Malléable avec le séchage
  • 25 mm (1 po) avec corps de joint
  • Mouvement du joint de 12 à 25 p. 100
  • Très bonne durabilité : Plus de 25 ans
  • Offerte en plusieurs couleurs
  • Peut être peinte
Pâte de polyuréthane (uréthane)
  • La plupart des surfaces
  • Choix préféré des installateurs de portes et de fenêtres
  • Usage extérieur seulement
  • Ventilation nécessaire durant le séchage
  • Temps de séchage long
  • Peut être difficile à lisser
  • Malléable avec le séchage
  • Peut être appliquée sur une ancienne couche
  • 25 mm (1 po) avec corps de joint
  • Très extensible : mouvement du joint jusqu’à 50 p. 100
  • Très bonne durabilité : Plus de 25 ans
  • Choix de couleurs limité
  • Peut être peinte
Pâte à base de latex acrylique
  • La plupart des surfaces
  • Usage intérieur et extérieur
  • Ventilation nécessaire durant le séchage
  • Facile à lisser
  • 10 mm (3/8 po)
  • Mouvement du joint de 7 à 10 p. 100
  • Durabilité de faible à moyenne (selon les marques) : De 5 à 25 ans
  • Se nettoie à l’eau
  • Choix de couleurs
  • Peut être peinte
Pâte à base de latex acrylique avec silicone
  • La plupart des surfaces
  • Usage intérieur et extérieur
  • Ventilation nécessaire durant le séchage
  • Facile à lisser
  • Peut être appliquée sur une ancienne couche
  • 13 mm (1/2 po)
  • Mouvement du joint de 10 à 15 p. 100
  • Très bonne durabilité : Plus de 30 ans
  • Se nettoie à l’eau
  • Peut être peinte
Pâte à base d’élastomèr
  • La plupart des surfaces
  • Usage intérieur (certaines marques) et extérieur
  • Ventilation nécessaire durant le séchage
  • Malléable avec le séchage
  • Assez facile à lisser
  • Peut être appliquée sur une ancienne couche
  • 25 mm (1 po) avec corps de joint
  • Mouvement du joint de 50 p. 100
  • Très bonne durabilité : Plus de 30 ans
  • Se nettoie à l’eau
  • Choix de couleurs limité
  • Peut être peinte
Produit d’étanchéité à base de mousse d’uréthane (degrés d’expansion faible, moyenne et forte)
  • La plupart des surface, sauf le Téflon, le polyéthylène ou le plastique silicone
  • Usage intérieur et extérieur
  • Utilisez un produit d’étanchéité à faible expansion autour des cadres de fenêtres et de portes pour éviter le risque de cambrure
  • Peut être utilisé sous le niveau du sol
  • Ventilation nécessaire lors de la pose
  • Peut être appliqué sur une ancienne couche de mousse
  • Protégez du soleil
  • Lire attentivement les instructions sur la bonbonne pour connaître la dimension des fissures qui peuvent être remplies
  • Remplit bien les joints et cavités larges, comme l’intersection des solives et de la solive de bordure, autour de la tuyauterie, des évents et des trous de câblage à l’intérieur comme à l’extérieur
  • Bonne durabilité : De 10 à 20 ans
  • Vendu en bombe aérosol individuelle et en contenant muni d’un gicleur
  • Consistance dure après séchage
  • Utilisez des gants et une toile de peintre : il est impossible d’enlever les résidus du produit d’étanchéité une fois séchés
  • Utilisez de l’acétone pour nettoyer la mousse non séchée
  • Peut être peint
Produit d’étanchéité à base de caoutchouc mousse
  • La plupart des surfaces
  • Usage intérieur et extérieur
  • Doit être recouvert lors de l’usage extérieur en raison de la structure des alvéoles ouvertes
  • Ne peut être utilisé sous le niveau du sol
  • Ventilation nécessaire lors de la pose
  • Extrêmement inflammable lors de l’application : lisez les mises en garde sur l’étiquette
  • Peut être appliqué en couches successives
  • Difficile à lisser
  • Ne prendra pas trop d’expansion – atteint 75 p. 100 de son volume dès l’application
  • Recommandé autour des cadres de fenêtres et de portes, mais nécessite un pare-vapeur
  • Bonne durabilité : De 10 à 20 ans
  • Se nettoie avec de l’eau
  • Consistance douce et spongieuse lorsque sec
  • Peut être peint
Ciments haute température pour silencieux et poêles et produits d’étanchéité ignifuges
  • La plupart des matériaux
  • Utilisés habituellement avec d’autres matériaux pour sceller les espaces autour des cheminées en maçonnerie ou en métal
  • Usage intérieur et extérieur
  • Applications où il y a des températures élevées
  • Facile à lisser
  • Aucun movement du joint
  • Très bonne durabilité
  • Compatible avec un produit d’étanchéité à base de silicone résistant à haute température (pâte de silicone)
  • Vérifiez la cote de l’Association canadienne de normalisation (CSA) ou de Underwriter’s Laboratory (UL) pour la résistance à haute température
  • En vente dans les magasins d’équipement de chauffage

NOTE TECHNIQUE :

Soyez attentif lorsque vous utilisez des produits de calfeutrage et d’étanchéité. Les mousses d’uréthane sont impossibles à enlever une fois séchées, et d’autres produits sont inflammables. Lisez la documentation fournie par le fabricant et prenez les précautions adéquates lors de l’application (porter des gants, etc.).

3.3.3 Joints d’étanchéité

Les joints d’étanchéité sont conçus pour les endroits qui ne se prêtent pas au calfeutrage. Le Tableau 3-3 décrit les matériaux les plus courants utilisés pour former les joints d’étanchéité et leur fonction.

Figure 3-3 Joint d’étanchéité pour prise de courant

Figure 3-3 Joint d’étanchéité pour prise de courant

Image agrandie

Figure 3-4 Corps de joint en mousse

Figure 3-4 Corps de joint en mousse

Image agrandie

Tableau 3-3 Joints d'étanchéité
Type Application Pose Commentaires
Joint d’étanchéité de lisse basse (bandes en mousse de polyéthylène)
  • Posé entre la fondation et la lisse basse durant la construction ou entre les murs existants d’une maison et ceux d’un ajout
  • Agrafes pour le maintenir temporairement en place
  • Facile à couper au couteau
  • Les bandes sont vendues en rouleaux
  • de 24 m (79 pi) de long et de 152 ou 203 mm (6 ou 8 po) de large
Corps de joint en mousse (cordon en mousse compressible à alvéoles fermées)
  • Convient pour remplir les fissures profondes avant le calfeutrage
  • Permet de s’assurer que le produit de calfeutrage comblera la fissure (voir les spécifications du produit pour connaître la largeur maximale du joint)
  • Offert en diamètre de 6 à 50 mm (de ¼ à 2 po)
Joints d’étanchéité pour prises de courant et plafonniers (prédécoupés)
  • Conçus pour être posés derrière la plaque des prises de courant et des interrupteurs et sous la plaque des appareils d’éclairage
  • Les joints d’étanchéité pour les prises de courant sont plus efficaces lorsqu’ils sont calfeutrés et devraient être utilisés avec des cache-prises pour réduire les fuites d’air par les prises de courant
  • Placez le centre de la pièce prédécoupée sur l’extrémité de la prise de courant ou du cache-prise pour assurer de bien sceller l’ouverture
Joints d’étanchéité à base de néoprène et d’élastomère
  • Convient pour sceller les joints et entrées où il y a du mouvement, comme les colonnes de plomberie
  • Dans la mesure du possible, le glisser sur la tuyauterie
  • Très difficile à sceller s’il doit être découpé pour s’ajuster autour de la tuyauterie
  • Malléable et très durable

3.3.4 Coupe-bise

Le coupe-bise est utilisé pour bloquer les fuites d’air autour des portes et des parties ouvrantes des fenêtres. Il se présente sous différentes formes (en bande, en tube ou en « V ») et peut être conçu pour résister à la compression ou pour glisser le long du joint. Pour être efficace, le produit doit combler le vide et empêcher l’air de passer. Certains produits durcissent et deviennent moins efficaces au froid contre lequel ils devraient être conçus pour lutter.

Lorsque vous choisissez le coupe-bise, considérez les dimensions du trou à remplir, la durabilité, ainsi que l’apparence au fini et la facilité d’installation du produit. Recherchez des produits qui sont malléables et reprennent leur forme originale rapidement et facilement. Évitez les produits qui rendent difficile l’ouverture des fenêtres ou des portes. Lorsque vous remplacez un coupe-bise, apportez un échantillon de l’ancien produit au magasin pour vous assurer d’acheter le produit approprié.

Une vaste gamme de produits est offerte dans la plupart des magasins de matériaux de construction, y compris des trousses complètes de calfeutrage. Pour obtenir la meilleure qualité de coupe-bise, communiquez avec un fabricant ou un installateur de portes et de fenêtres.

Figure 3-5 Types de coupe-bise; Mousse à alvéoles fermées; Coupe-bise de vinyle en « V »; Coupe-bise à jupette Caoutchouc strié; Coupe-bise métallique en « V »; Seuil entier; Bande tubulaire; Coupe-bise aimanté; Coupe-bise à jupette; Seuil entier; Coupe-bise par effet de ressort

Figure 3-5 Types de coupe-bise

Image agrandie

 

Le Tableau 3-4 dresse la liste des principaux types de coupe-bise.

Tableau 3-4 Coupe-bise

Bandes à compression
Catégorie Application Pose Commentaires

Mousse à alvéoles fermées (avec ou sans revêtement de vinyle)

  • À utiliser aux points de pression : au bas d’une fenêtre coulissante verticale, le long des trappes d’accès à l’entretoit ou sur les fenêtres et sur les portes à charnières
  • Endos adhésif
  • Facile à installer
  • Offerte en rouleau
  • Offerte en bande de polyuréthane à compression à haut rendement avec sa propre bande de fixation
  • Convient aux surfaces irrégulières
  • Le vinyle pourrait se fissurer au fil du temps

Caoutchouc strié à alvéoles fermées

  • Voir ci-dessus
  • Endos adhésif
  • Offert en rouleau
  • Très durable
  • Facile à installer
  • Convient aux surfaces irrégulières
  • S’adapte mal aux fissures de différentes largeurs et longueurs

Bande tubulaire

  • Voir ci-dessus
  • Munie de son propre rebord de fixation ou est attachée à une bande de fixation
  • Installée à l’aide de clous, d’agrafes ou de vis
  • Les bandes en caoutchouc sont plus durables que celles en plastique
  • Très visible une fois installée
  • Vérifiez sa résistance au froid
Bandes de tension
Catégorie Application Pose Commentaires

Coupe-bise de vinyle en « V »

  • À utiliser de la même façon que les bandes à compression
  • Ainsi que dans les joints coulissants des fenêtres à guillotine double et des portes
  • Endos adhésif
  • Facile à installer
  • Utiliser le modèle de petites dimensions pour les espaces étroits, comme les fenêtres à guillotine double étanches
  • Utiliser le format plus grand pour les espaces plus larges
  • Bonne durabilité
  • Privilégier le type à base de polypropylène au lieu des autres plastiques

Coupe-bise métallique en « V »

  • Habituellement utilisé pour les portes
  • Plus efficace lorsqu’on lui applique une légère pression
  • On le pose avec des petits clous
  • Le métal peut subir des déformations permanentes
  • Susceptible de se givrer
Types combinés
Catégorie Application Pose Commentaires

Coupe-bise auto- réglable par effet de ressort

  • Mécanisme à ressort qui lui permet de s’ajuster aux longs espaces inégaux entre le coupe-bise et la porte ou la fenêtre
  • Convient aux portes et fenêtres à charnières
  • Se pose à l’aide de vis dans la bande de fixation
  • Peut être utilisé avec une bande en « V »
  • Ne s’ajuste pas aux petites irrégularités
  • Choix de couleurs limité
  • Très visible

Coupe-bise aimanté

  • La force magnétique entre le coupe-bise aimanté sur le cadre d’une porte ou d’une fenêtre et une bande métallique montée sur la porte ou la fenêtre forme un joint étanche
  • Convient aux portes et fenêtres à charnières
  • Prévoir une surface propre et lisse avant l’installation des produits auto-adhésifs
  • Bonne durabilité
  • Très visible une fois installé
  • Choix de couleurs limité
  • Pour les portes : convient mieux aux portes d’acier contemporains
  • Pourrait être moins efficace par temps froid en raison de la condensation et la formation de givre (le cadre de polychlorure de vinyle peut durcir et fendiller)
Bas de porte, coupe-bise à jupette et seuils
Catégorie Application Pose Commentaires

Coupe-bise à jupette (fixé à la porte)

  • Jupette en vinyle, en brosse, en silicone ou en caoutchouc
  • Vissé au bas de la porte au moyen d’une bande de fixation
  • Plus facile à installer qu’un coupe-bise sur le seuil
  • Efficace avec un tapis peu épais ou sans tapis
  • Bande de fixation à hauteur variable
  • Certains modèles sont offerts avec des joints de remplacement
  • Plus durables que les dispositifs posés sur le seuil mais souvent moins efficaces
  • Certaines bandes en vinyle sont très malléables et plus durables

Bas de porte

  • Combinaison de bandes à ailettes en vinyle, en brosse, ou de caoutchouc compressible
  • La bande de fixation s’adapte au bas de la porte

Prévoir un espace de 8 à 13 mm (1/3 à 1/2 po) sous la porte

  •  
  • Plus durable que les dispositifs posés sur le seuil mais souvent moins efficace

Seuil (coupe-bise fixé au plancher ou au cadre de la porte)

  • Bande en vinyle, en caoutchouc ou combinée avec bande métallique fixée au seuil de la porte
  • Requiert un espace sous la porte pour être efficace, voir les directives du fabricant
  • Peut être endommagé par l’usure et les conditions climatiques
  • Certains modèles sont offerts avec des joints de remplacement
  • Très efficace
  • Moins durable que la jupette mais plus efficace
Autres produits pare-air
Catégorie Application Pose Commentaires

Ruban adhésif pour les conduits

  • On peut utiliser des rubans en aluminium ou en plastique souple autorisés pour sceller les joints des conduits du système de chauffage et réduire les fuites d’air
  • Ne pas utiliser sur des évents ou la cheminée de l’équipement de chauffage
  • Il faut parfois retirer une pellicule de papier recouvrant l’adhésif
  • Nettoyer les surfaces avant l’application
  • Ne pas utiliser de ruban commun ni recouvert de tissu puisque l’adhésif sèche à la longue
  • À utiliser particulièrement là où les conduits traversent des pièces non chauffées

Ruban de revêtement (ruban adhésif rouge de construction)

  • Pour sceller les joints des matériaux de revêtement enveloppants, des pare-vent et des matériaux de pare-air en polyéthylène
  • Dans la mesure du possible, situer les joints du ruban entre les matériaux de construction afin de mieux les maintenir en place
  • Adhésif très collant
  • Ne pas appliquer temporairement sur les surfaces de finition puisque l’adhésif risque de rester apparent sur la surface après l’enlèvement du ruban

Pare-air pour boîte électrique

  • Boîtes placées autour des prises de courant et boîtes d’interrupteur avant leur installation
  • Muni d’une bride qui permet de le sceller au pare-air principal
  • Sert également de pare-vapeur
  • Calfeutrer le trou du câblage à l’aide d’un produit approprié

Mastic

  • Pour remplir les trous
  • Généralement appliqué autour des trous de tuyaux et de câbles des murs extérieurs
  • Les bâtonnets ou cordons de mastic sont assouplis puis insérés en pressant autour des tuyaux ou des câbles traversant les murs ou la chambre de distribution de l’appareil de chauffage
  • Faible adhésion lorsque le produit sèche
  • Ne pas utiliser sous le niveau du sol ni dans les endroits humides

Mastic à base de latex

  • Pour sceller les joints des conduits de l’équipement de CVC
  • Appliquer sur les joints propres à l’aide d’une brosse ou d’un gant de coton sans doublure de latex (à jeter ensuite)
  • Facile à nettoyer
  • Se lie bien
  • Peu visible
  • Le type à base d’eau produit peu ou pas d’émanations

Couvercles pour luminaire cylindrique à encastrer (couvercles pour luminaires encastrés)

  • Pour sceller le luminaire cylindrique à encastrer au plafond
  • Installés sur le dessus à l’aide de vis
  • Certains sont offerts avec un produit d’étanchéité sur les joints d’étanchéité
  • Conçus pour résister à la température élevée

3.4 PARE-VAPEUR

Figure 3-6 Calfeutrage d’une boîte électrique

Figure 3-6 Calfeutrage d’une boîte électrique

Image agrandie

Le pare-vapeur constitue une partie importante de l’enveloppe de la maison parce qu’il protège la structure et les matériaux isolants des dommages causés par l’humidité. Le pare-vapeur doit être résistant au flux de la vapeur d’eau qui vient de l’intérieur, être durable et posé sur le côté chaud de l’isolant. Parfois, il fait partie de l’isolation ou du pare-air. Il devrait être facile à poser et convenir aux autres travaux de rénovation effectués dans la maison.

Installez le pare-vapeur dans le but de protéger toute la surface des murs, des plafonds et des planchers isolés. Prêtez une attention toute particulière à toutes les ouvertures, les jonctions et à tous les joints (p. ex., luminaires, prises de courant, interrupteurs et cadres de fenêtres) et aux surfaces exposées à l’humidité, comme les salles de bain et les cuisines.

Généralement posé du côté chaud de l’isolant, le pare-vapeur peut être installé dans un mur si pas plus du tiers de la valeur isolante du mur est sur le côté chaud du pare-vapeur. (Pour de l’information au sujet de la règle 1/3 – 2/3 voir la section 2.4 Contrôle du flux d’humidité.)

On doit réduire cette valeur isolante à un quart ou moins dans les maisons situées dans une région où le climat est très froid ou dans les bâtiments qui ont des sources d’humidité élevées (p. ex., les bâtiments qui renferment une piscine).

Tout comme le pare-air, le pare-vapeur peut être fait de différents matériaux, dont certains éléments du bâtiment, comme le contre-plaqué, le panneau OSB, la peinture ou le papier peint en vinyle. Dans la plupart des maisons anciennes, les couches d’apprêt et de peintures à l’huile peuvent agir en guise de pare-vapeur adéquat pour les murs et les plafonds.

Rendement du pare-vapeur

L’efficacité d’un matériau utilisé pour la confection d’un pare-vapeur (retardateur de diffusion de la vapeur) est mesurée en fonction de sa perméabilité. Moins la cote de perméabilité est élevée, plus le pare-vapeur est efficace. Les matériaux qui font d’excellents pare-vapeur sont les suivants : polyéthylène, feuilles d’aluminium, film de polyamide (pare-vapeur intelligent), peintures pare-vapeur à base d’huile ou de latex (selon le type et l’épaisseur, certains types d’isolants de diverses épaisseurs et parfois certains papiers peints en vinyle).