Emprisonnons la chaleur - Chapitre 8 : L’amélioration de l’efficacité énergétique des fenêtres et des portes

Les fenêtres et les portes peuvent être responsables de jusqu’à 25 p. 100 des pertes totales de chaleur d’une maison. Le présent chapitre aborde l’amélioration du rendement ou le remplacement des fenêtres et des portes dans le but d’économiser l’énergie.

Sommaire du chapitre

8.1 FENÊTRES

Plusieurs options s’offrent à vous pour améliorer l’efficacité énergétique de vos fenêtres. Les fenêtres peuvent être réparées par l’entretien des ferrures, notamment des loquets, charnières et verrous, améliorées par du calfeutrage et des coupe-bise, ou en ajoutant du vitrage et des contre-fenêtres. Parfois, le meilleur choix consiste à remplacer la fenêtre et le cadre par des fenêtres ou des inserts à haut rendement certifiés ENERGY STAR®. Si les cadres semblent en bon état, il peut être avantageux de remplacer les inserts (nouveaux châssis et vitrage), surtout pour les maisons du patrimoine.

Figure 8-1 Vue d’une fenêtre à battants montrant les parties et les ferrures

Figure 8-1 Vue d’une fenêtre à battants montrant les parties et les ferrures

Image agrandie

Version textuelle

Figure 8-1 Vue d’une fenêtre à battants montrant les parties et les ferrures

  • Charnières
  • Vitrage
  • Cadre
  • Châssis

Charnières, manivelles de battant, poignées, clenches, loquets, équilibreurs de châssis, et autres servant à actionner et à verrouiller les fenêtres

8.1.1 Remplacement du vitrage, des châssis et des fenêtres

Les fenêtres écoénergétiques bien installées rendent la maison plus confortable en réduisant les courants d’air et en augmentant la température de la vitre intérieure, tout en réduisant la condensation. Les fenêtres écoénergétiques présentent plusieurs des caractéristiques suivantes :

  • vitrage double, triple ou même quadruple;
  • verre à faible émissivité (low-E);
  • remplissage au gaz inerte, comme l’argon ou le krypton, entre les vitres scellées;
  • intercalaires à faible conductivité ou dotés de la technologie des bordures chaudes;
  • cadres et châssis isolés;
  • bonne étanchéité à l’air.

Si votre inspection révèle que le vitrage, le châssis ou toute la fenêtre présente de sérieux problèmes, vous aurez peut-être intérêt à remplacer l’ensemble ou une partie de la fenêtre.

Par exemple, si le vitrage n’est qu’un simple panneau de verre ou est en mauvais état, vous pouvez acheter un nouveau vitrage scellé à insérer dans l’unité. Si le cadre est en mauvais état, le temps est peut-être venu de remplacer toute la fenêtre.

8.1.2 Évaluation

Pour commencer, vérifiez l’état de chaque fenêtre pour y découvrir des signes de dommages : pourriture, moisissure et taches sur la fenêtre ou autour; examinez l’état de la vitre, du mastic, de la peinture, des coupe-bise, ainsi que l’état et le fonctionnement des composants mécaniques. Pour certaines fenêtres, quelques petits travaux permettront de les rendre étanches à l’air alors que, dans d’autres cas, il faudra grandement améliorer ou même remplacer la fenêtre. Vérifiez les fuites d’air autour des cadres et à tous les joints mobiles. En même temps que l’inspection visuelle, effectuez un test d’infiltrométrie comme celui décrit au chapitre 2 Le mécanisme de la maison.

8.1.3 Problèmes de condensation

Figure 8-2 Vue en coupe d’une fenêtre à guillotine double montrant les pièces et les endroits où il y a des fuites d’air

Figure 8-2 Vue en coupe d’une fenêtre à guillotine double montrant les pièces et les endroits où il y a des fuites d’air

Image agrandie

Version textuelle

Figure 8-2 Vue en coupe d’une fenêtre à guillotine double montrant les pièces et les endroits où il y a des fuites d’air

  • Rejingot ou solin
  • Boiserie extérieure
  • Mur (cadrage brut)
  • Espace de calage
  • Cadre de fenêtre
  • Revêtement extérieur
  • Linteau (cadrage brut)
  • Boiserie intérieure
  • Espace de calage
  • Cadre de fenêtre
  • Châssis supérieur
  • Châssis inférieur
  • Espace de calage
  • Placoplâtre
  • Appui de fenêtre (cadrage brut)

Les problèmes de condensation et de givre sur la surface intérieure des fenêtres sont courants. Il peut s’agir d’une légère buée sur certaines fenêtres ou d’un givre persistant couvrant toute la vitre. Bon nombre de propriétaires achètent de nouvelles fenêtres et se rendent compte que le problème n’a fait qu’empirer parce que l’ancienne fenêtre présentant des fuites contribuait en fait à réduire l’humidité. Les nouvelles fenêtres rendent la maison plus étanche, ce qui accroît le niveau d’humidité. Une des solutions à ce problème consiste à réduire le niveau d’humidité dans la maison.

Pour de plus amples renseignements sur l’humidité et la condensation, voir le chapitre 2 Le mécanisme de la maison et le chapitre 4 Mettre fin aux fuites d’air.

Vous pouvez également augmenter la température de surface de la fenêtre et du cadre en installant une autre épaisseur de vitrage. Les nouvelles fenêtres écoénergétiques constituent la meilleure solution.

Lorsque la condensation se loge entre les vitres des fenêtres au vitrage non scellé, c’est que l’air humide de la maison s’est échappé autour de la vitre intérieure pour se condenser sur la vitre extérieure. Même les maisons sèches peuvent subir ce genre de problème qui se produit souvent au deuxième étage où il y a plus d’air qui sort par la fenêtre en raison de l’effet de cheminée. Il faut donc poser un coupe-bise sur le châssis intérieur pour empêcher les fuites d’air; mais assurez-vous que les trous d’évacuation de la contre-fenêtre, qui permettent à l’eau de s’écouler, sont ouverts sur l’extérieur.

Si la condensation se produit à l’intérieur d’une fenêtre à double vitrage scellée, le problème ne peut être corrigé qu’en remplaçant le vitrage. Bien que certaines entreprises spécialisées offrent le service de remise à neuf des vitrages mal scellés, cette réparation est temporaire et n’égalera pas le niveau initial de rendement énergétique. Vérifiez si la fenêtre est encore protégée par la garantie.

8.1.4 Calfeutrage intérieur

On peut réduire les fuites d’air en appliquant un cordon continu de calfeutrage autour de la boiserie de la fenêtre, à l’endroit où elle rencontre le mur, aux onglets de la boiserie, et entre la boiserie et le cadre (voir la Figure 8-3). Assurez-vous que le produit est conçu pour un usage à l’intérieur (n’utilisez jamais à l’intérieur des produits de calfeutrage conçus pour l’extérieur), qu’il peut être peint et qu’il est de bonne qualité. Pour de plus amples renseignements au sujet des produits de calfeutrage, voir la section 3.3 Pare-air.

Figure 8-3 Où calfreuter les joints d’une fenêtre fixe; Espace de calage; Calfeutrage
Figure 8-3 Où calfreuter les joints d’une fenêtre fixe

 

 

Image agrandie

En cas de fuites importantes autour de boiseries faciles à enlever et à réinstaller, enlevez la boiserie et ajoutez de l’isolant, puis scellez l’interstice avant de reposer la boiserie. Si l’espace est petit, 6 mm (1/4 po) ou moins, il peut être suffisant de l’isoler puis de le calfeutrer. Pour combler une fente plus large, il faudra peut-être utiliser un corps de joint ou un isolant en mousse à faible expansion (voir la Figure 8-4).

Pour aider à réduire encore plus les fuites, appliquez une couche de ruban adhésif rouge de construction pour couvrir le joint entre le mur et le cadre de fenêtre. Assurez-vous que le ruban ne dépassera pas sous la boiserie puisqu’il ne peut être peint et que la colle rouge pourrait paraître sur le mur lorsque vous enlèverez l’excédent de ruban.

8.1.5 Calfeutrage extérieur

Le calfeutrage extérieur constitue la dernière et la plus faible défense contre l’infiltration de la pluie à l’intérieur. La meilleure défense antifuite pour les portes et les fenêtres comprend deux mesures :

  • des solins bien posés (ce qui signifie que le solin au-dessus de la fenêtre est posé sous le pare-air, alors que les solins de côté et du bas sont posés par dessus le pare-air);
  • un plan de drainage bien conçu.

On ne devrait calfeutrer l’extérieur d’une fenêtre qu’après avoir scellé complètement l’intérieur. Si l’on calfeutre d’abord l’extérieur, de l’air chaud et humide risque de s’emprisonner dans le mur et éventuellement de l’endommager.

8.1.6 Coupe-bise

Posez un coupe-bise autour du châssis pour réduire les fuites d’air. Si les fenêtres n’ont pas besoin d’être ouvertes et ne servent pas de sorties de secours, elles peuvent être verrouillées et calfeutrées. Si vous installez des contre-fenêtres, assurez-vous que la fenêtre intérieure est scellée de manière plus étanche que la fenêtre extérieure pour réduire les problèmes de condensation.

NOTE TECHNIQUE:

En vertu des codes du bâtiment, chaque chambre à coucher doit être munie d’au moins une fenêtre s’ouvrant de l’intérieur pour servir de sortie de secours en cas d’urgence. N’oubliez pas cette exigence lorsque vous déciderez de sceller certaines fenêtres.

Il existe un bon nombre de coupe-bise différents. Le Tableau 3-4 dresse une liste des types les plus courants de coupe-bise, même si cette liste est loin d’être exhaustive. Faites affaire avec un marchand de portes et fenêtres qui possède un bon nombre de types différents en magasin. Pour les modèles de fenêtres plus récents déjà pourvus d’un coupe-bise incorporé qui a perdu de son efficacité au fil du temps, prélevez un échantillon du coupe-bise et apportez-le au fabricant de fenêtre ou au marchand pour en obtenir un semblable. Les moins coûteux sont habituellement moins durables et moins efficaces; ne fondez donc pas votre choix uniquement sur le coût.

Figure 8-4 Comment sceller l’espace sous la boiserie d’une fenêtre; Placoplâtre; Isolant en mousse à faible expansion; Cadre

Figure 8-4 Comment sceller l’espace sous la boiserie d’une fenêtre

Image agrandie

La préparation et la pose sont importantes, et il faut habituellement procéder de la façon suivante :

  • Essayez d’ajuster les fenêtres qui ne sont pas bien alignées.
  • Enlevez les vieux coupe-bise, le produit de calfeutrage et les gouttes de peinture sur la surface de contact. Si la surface n’est pas très uniforme, appliquez un cordon de produit de calfeutrage sous le coupe-bise ou remplissez, sablez et peinturez la surface pour la rendre plus unie.
  • Nettoyez la surface avec un linge propre et de l’essence minérale à séchage rapide ou avec de la méthylacétone.
  • Posez le coupe-bise. Pour les portes et les fenêtres que l’on ouvre fréquemment, vous devriez renforcer les coupe-bise adhésifs avec des agrafes.
  • Assurez-vous que la fenêtre s’ouvre facilement et que les charnières, les glissières et les ferrures sont libres et fonctionnent correctement.
  • Vérifiez régulièrement l’usure du coupe-bise.

i) Fenêtres à guillotine simples et doubles

Les fenêtres à guillotine simples ou doubles devraient être munies de coupe-bise sur le côté, la partie supérieure et le bas de la partie mobile, comme l’indique la Figure 8-5. Calfeutrez la partie fixe intérieure de la fenêtre si elle laisse passer l’air.

Côtés

Le coupe-bise mince de plastique en forme de « V » est un bon choix. Après avoir ouvert la fenêtre, on glisse le coupe-bise dans l’écart formé entre le cadre et le châssis, le « V » s’ouvrant vers l’extérieur. Il suffit qu’il dépasse de 25 mm (1 po) le haut de la fenêtre fermée. Vous ferez un meilleur travail si vous pouvez d’abord enlever l’arrêt et le châssis inférieur.

Haut

Posez un coupe-bise à l’endroit où les deux châssis se croisent en enlevant le châssis inférieur et en installant un coupe-bise en « V » sur le châssis du haut par l’intérieur.

Bas

On peut appliquer un coupe-bise en « V » ou du caoutchouc néoprène compressible sur le seuil de la fenêtre à l’endroit où repose la fenêtre fermée ou sur le bas du châssis mobile de la fenêtre.

ii) Fenêtres coulissantes

Pour remplacer le coupe-bise à brosse sur une fenêtre coulissante, il faut enlever le châssis et retirer le vieux coupe-bise de sa fente. Coupez le nouveau coupe-bise à la longueur requise et pressez-le ou glissez-le dans la fente. Clouez, agrafez ou collez les extrémités de la brosse pour vous assurer qu’elle reste bien en place avant de réinstaller le châssis.

Les fenêtres à panneaux de verre coulissants – constituées de carreaux de verre qui ne sont pas insérés dans un cadre – sont peu efficaces. Il faudrait, à tout le moins, leur ajouter des contre-fenêtres intérieures. Une meilleure solution consiste à les remplacer par un modèle écoénergétique.

iii) Fenêtres à battants (à charnières)

Le coupe-bise des fenêtres à battants (à charnières) s’installe comme sur une porte. Posez un coupe-bise sur le cadre pour qu’il rencontre le bord du châssis ou placez-le sur l’arrêt où il sera en contact avec la face du châssis. Le poids de la fenêtre fermée contre le coupe-bise exerce une pression sur le joint. Les fenêtres à charnières exigent généralement une combinaison de coupe-bise à bande en « V » et du type à compression. Les charnières et les verrous risquent de compliquer la pose. Parfois, il faudra donc poser plus d’un coupe-bise dans ces endroits.

Figure 8-5 Où installer les coupe-bise sur une fenêtre à guillotine; Coupe-bise sur les montants du châssis; Coupe-bise sur les châssis supérieur et inférieur; Bande en « V »
INTÉRIEUR; Coupe-bise sur l’appui de la fenêtre

Figure 8-5 Où installer les coupe-bise sur une fenêtre à guillotine

Image agrandie

 

8.1.7 Systèmes de contre-fenêtres

Une vitre simple perd de 10 à 20 fois plus de chaleur qu’un mur bien isolé de même surface. L’ajout de contre-fenêtres ou l’emploi de fenêtres à double vitrage peut réduire de presque la moitié les pertes thermiques attribuables aux fenêtres.

Les contre-fenêtres peuvent être installées de l’intérieur ou de l’extérieur, être permanentes ou saisonnières, et elles peuvent être faites sur mesure.

Systèmes de contre-fenêtres extérieures

Couramment utilisées autrefois, les contre-fenêtres extérieures continuent de jouer un rôle utile dans bien des cas. Elles sont généralement construites d’un cadre en bois ou en métal, avec un vitrage en verre ou en feuille acrylique.

Les contre-fenêtres extérieures peuvent être saisonnières (installées à l’automne et enlevées au printemps) ou permanentes. On devrait inspecter chaque année les contre-fenêtres saisonnières avant de les installer afin de s’assurer que le vitrage, le mastic et les coupe-bise sont en bon état. Installer et enlever, chaque année, les contre-fenêtres saisonnières de même que les entreposer constituent un inconvénient. Les contre-fenêtres extérieures permanentes sont généralement munies d’une moustiquaire incorporée et d’un châssis coulissant.

Lorsqu’on utilise des contre-fenêtres extérieures, la fenêtre intérieure principale doit être scellée de manière plus étanche que la contre-fenêtre, afin d’empêcher que l’air humide de la maison ne pénètre et ne soit emprisonné dans l’espace entre les fenêtres, où il peut se condenser et causer la détérioration du châssis et du cadre.

Systèmes de contre-fenêtres intérieures

Les contre-fenêtres intérieures sont généralement fixées directement au cadre de la fenêtre, ce qui aide à réduire les fuites d’air sur le pourtour de la fenêtre. Pour réduire la condensation et les fuites d’air, on devrait bien étanchéiser les contre-fenêtres intérieures de façon à ce qu’il n’y ait pas d’air chaud qui se trouve entre la contre-fenêtre et la fenêtre d’origine après l’installation.

Les contre-fenêtres intérieures sont plus légères et plus faciles d’accès que les contre-fenêtres saisonnières installées à l’extérieur et sont, par conséquent, particulièrement utiles aux étages supérieurs. Un inconvénient des contre-fenêtres intérieures, c’est qu’on doit parfois déplacer les stores ou autres décorations de fenêtre pour faire place à la contre-fenêtre.

En général, les contre-fenêtres intérieures ne sont utilisées qu’en hiver et sont entreposées pour le reste de l’année. Toutefois, dans une maison équipée d’un système de climatisation, elles peuvent également garder la chaleur à l’extérieur et l’air frais à l’intérieur durant les chauds mois d’été.

Il existe deux systèmes de contre-fenêtres intérieures plus couramment utilisés : la pellicule thermorétrécissable avec ruban à double face adhésive et les feuilles d’acrylique rigides transparentes avec joint d’étanchéité magnétique.

Figure 8-6 Coupe-bise à brosse sur une fenêtre coulissante; INTÉRIEUR ; MOUVEMENT DU CHÂSSIS; Châssis; Coupe-bise à brosse

Figure 8-6 Coupe-bise à brosse sur une fenêtre coulissante

Image agrandie

i) Pellicule thermorétrécissable avec ruban à double face adhésive

Ces trousses à prix abordable de coupe-bise temporaires à poser soi-même sont vendues dans la plupart des quincailleries et des magasins de matériaux de construction et comprennent les instructions pour l’installation. Avec ce système, on utilise un ruban à double face adhésive pour fixer la pellicule à la boiserie de la fenêtre, après quoi on chauffe la pellicule à l’aide d’un séchoir à cheveux afin de la tendre sur toute la fenêtre. Dans la plupart des cas, la pellicule ne peut être utilisée qu’une fois.

Bien que ce système fournisse une excellente étanchéité et une bonne visibilité, il a pour inconvénient que la peinture peut se soulever de la boiserie lorsqu’on enlève le ruban adhésif. En outre, une fois que ce système est installé, on ne peut ouvrir la fenêtre sans enlever ou percer la pellicule.

Éléments à prendre en considération :

  • les pellicules légères risquent d’être endomma­gées par de jeunes enfants ou des animaux de compagnie;
  • ce genre de plastique doit être tenu à l’écart des sources de chaleur intense;
  • certaines personnes peuvent être sensibles aux matières plastiques, qui peuvent émettre des odeurs, particulièrement lorsque leurs surfaces sont réchauffées par les rayons du soleil.

ii) Feuilles d’acrylique rigides transparentes avec joint d’étanchéité magnétique

Ce système saisonnier est plus durable que la pellicule plastique, mais aussi plus cher à l’achat; de plus, il peut exiger les services d’un entrepreneur.

Pour installer un système à étanchéité magnétique, on fixe une bande de métal à la boiserie de la fenêtre à l’aide d’un ruban à double face adhésive (on peut peindre cette bande pour l’apparier au cadre). On fixe ensuite une moulure magnétique à la feuille d’acrylique, puis on presse la feuille en place sur la bande de métal.

Lorsqu’on enlève les feuilles d’acrylique, il faut les entreposer à plat ou en position verticale (non pas inclinées) et dans un endroit frais protégé contre une exposition à la lumière solaire et à une chaleur excessive. Le vitrage rigide est plus facile à nettoyer et offre un plus beau fini que la pellicule.

Figure 8-7 Coupe-bise à compression et à balayage sur une fenêtre à battants; INTÉRIEUR; MOUVEMENT DU CHÂSSIS; Coupe-bise à balayage; Coupe-bise à compression

Figure 8-7 Coupe-bise à compression et à balayage sur une fenêtre à battants

Image agrandie

Certains magasins de fournitures de plastique vendent ces systèmes (et les produits de nettoyage appropriés) et pourront tailler les feuilles aux dimensions requises. En outre, certaines entreprises se spécialisent dans la fabrication et l’installation de ces systèmes.

Produits spécialisés

Il existe deux produits qui conviennent parfaitement aux régions dont le gain solaire très élevé rend certaines pièces de la maison trop chaudes : la pellicule appliquée aux fenêtres et la pellicule de polyester multicouche. Ces pellicules sont généralement posées soigneusement par des professionnels.

La pellicule appliquée aux fenêtres est habituellement fabriquée au moyen d’un support en polyester clair ou teinté sur lequel un revêtement résistant aux égratignures est placé d’un côté, tandis qu’un adhésif ayant une garniture protectrice est apposé de l’autre. La pellicule de polyester multicouche est noire d’un côté et argentée de l’autre. Après avoir retiré la garniture, on peut fixer la pellicule en permanence en la pressant fermement sur la vitre.

Les pellicules pour fenêtres qui comportent une couche de régulation solaire réduisent le gain solaire et aident à protéger les tapis, les tentures, les meubles et le bois contre la décoloration. Elles ne doivent pas être appliquées sur toutes les fenêtres puisqu’elles offrent très peu d’augmentation de la valeur d’isolation et réduisent considérablement le gain solaire, ce qui pourrait se traduire par des factures de chauffage plus élevées durant la saison froide. Il existe également un léger risque de bris du verre en raison du stress thermique accru, et l’utilisation de ces pellicules peut rendre caduque la garantie délivrée par le fabricant original de la fenêtre.

Les rideaux et les stores peuvent contribuer à réduire les pertes thermiques attribuables aux fenêtres durant la saison de chauffage et à réduire le gain solaire durant l’été. Les volets, les stores, les auvents et les arbres peuvent aussi être utilisés pour réduire le gain solaire durant l’été. Fermez les couvre-fenêtre durant la journée et ouvrez les fenêtres durant la nuit pour assurer la ventilation.

Au cours de la saison de chauffage, les rideaux isolés procurent un certain avantage comparativement aux rideaux non isolés et aux stores. Toutefois, comme les rideaux et les stores ne sont pas étanches à l’air, ils peuvent causer des problèmes de condensation sur les fenêtres durant l’hiver.

8.1.8 Puits de lumière

Les puits de lumière sont souvent sujets à des problèmes de condensation et à des fuites d’eau autour du cadre, de la costière ou du tunnel. Pour les puits de lumière ouvrables, assurez-vous que la ferrure fonctionne et que tous les joints d’étanchéité sont en bon état. Empêchez la pluie de pénétrer à l’intérieur en réparant les joints extérieurs et les solins. Les costières et les tunnels intérieurs entourant le puits de lumière doivent être bien isolés et étanches à l’air afin de réduire la condensation. Diminuez la surchauffe en été par un vitrage à réflexion lumineuse et des stores.

N’ouvrez pas un puits de lumière (ni une fenêtre située à l’étage supérieur) par temps chaud si la température à l’intérieur de la maison est plus fraîche que celle ressentie à l’extérieur. En ouvrant le puits de lumière, vous faites entrer l’air chaud dans la maison, diminuant l’effet de la climatisation ou du refroidissement naturel.

8.1.9 Information utile pour l’achat de fenêtres et de portes neuves

Des publications utiles concernant les fenêtres et les portes écoénergétiques sont disponibles sur notre site Web de publications.

8.2 PORTES

Une mauvaise installation, des années d’usage intensif, le tassement des fondations et le gauchissement saisonnier peuvent souvent désaxer les portes à charnières et les portes-fenêtres coulissantes en verre de leur cadre. Si la porte ne s’ajuste pas bien, il faut réparer ou remplacer la porte, le cadre, les ferrures, les joints d’étanchéité et le coupe-bise. On prépare les portes de la même façon qu’on prépare les fenêtres (tel qu’expliqué à la section 8.1 Fenêtres); il faut donc effectuer les réparations ou les ajustements nécessaires, préparer la surface et la nettoyer avant de poser le coupe-bise.

Posez le coupe-bise sur le haut et les côtés du cadre de la porte, tel qu’illustré à la Figure 8-8a et à la Figure 8-8b. Pour un cadre de porte, le type de coupe-bise le plus facile et le plus efficace est le modèle de vinyle en « V » de bonne qualité. Il est en contact avec le bord de la porte et, de ce fait, scelle bien même lorsque la porte gauchit d’une saison à l’autre.

Pour plus de protection, fixez le coupe-bise à l’arrêt afin que celui-ci s’appuie contre la face de la porte, comme le montre la Figure 8-8a. Il existe également bon nombre de coupe-bise combinés de métal et caoutchouc ou de métal et mousse qui sont vissés à l’arrêt. Ils devraient être ajustés régulièrement pour s’adapter au gauchissement de la porte.

On peut poser le coupe-bise sur le seuil de la porte (voir le seuil à la Figure 8-8c) ou sur la porte elle-même. Quoique cet endroit puisse être difficile à bien sceller, il est avantageux de le faire puisqu’il est souvent une source de courants d’air importants. Utilisez des matériaux durables qui peuvent résister à la circulation et être assez flexibles pour s’adapter aux changements dans la porte qui sont causés par les variations du niveau d’humidité et de la température. Le coupe-bise devrait aussi être facile à remplacer. On peut habituellement bien sceller les ouvertures avec un coupe-bise à garniture posé sur le bas de la porte ou avec un coupe-bise à seuil entier ou à demi-seuil qui se pose sur le seuil de la porte.

Si l’on choisit de poser le coupe-bise sur la porte, il est nécessaire d’employer un matériau très durable. Le modèle le plus efficace est encore l’un des coupe-bise combinés, qui est tout simplement cloué ou vissé le long de la surface inférieure du côté intérieur de la porte. Il devrait y avoir des rainures pour permettre un ajustement du coupe-bise.

On trouve sur le marché une grande variété de coupe-bise pour portes, y compris des trousses qui comprennent le coupe-bise et des joints d’étanchéité pour le seuil ou le bas de porte. Certains produits sont vendus avec les joints d’étanchéité de remplacement. Recherchez des produits durables et de qualité supérieure.

Pour les portes-fenêtres coulissantes, remplacez le coupe-bise et les ferrures dès qu’ils sont usés. Remplacez les portes-fenêtres coulissantes en mauvais état par des modèles certifiés ENERGY STAR® ou par des portes françaises ou de style jardin et d’autres fenêtres écoénergétiques. Les anciennes portes-fenêtres coulissantes qui ne servent pas en hiver peuvent être hermétiquement fermées au moyen d’un produit facile à enlever ou recouvertes d’une pellicule thermorétrécissable.

Figure 8-8 Techniques de pose du coupe-bise à la porte

Figure 8-8 Techniques de pose du coupe-bise à la porte

Image agrandie

Version textuelle

Figure 8-8 Techniques de pose du coupe-bise à la porte

A) Coupe-bise contre la face de la porte

B) Coupe-bise contre la rive de la porte

C) Coupe-bise au bas de la porte

 

8.2.1 Travaux effectués par un entrepreneur

Les travaux d’étanchéisation et de réparation des fenêtres et des portes peuvent être effectués par un entrepreneur. (Voir le chapitre 3 Les matériaux.) Si vous faites remplacer certaines fenêtres ou portes de votre maison, demandez à l’entrepreneur de vérifier les coupe-bise des autres fenêtres et de les remplacer s’ils sont défectueux.

8.2.2 Entrepreneurs en portes et fenêtres

Lorsque vous demandez des devis estimatifs, assurez-vous que l’entrepreneur possède l’expérience requise pour le genre de travail que vous voulez faire effectuer. Demandez-lui si l’entreprise offre une garantie de tierce partie sur les produits et services.