Bâtir l’efficacité énergétique – - Volume 3, numéro 11 (Novembre 2016)

Volume 3, numéro 11

Mise à jour sur le Défi national de bâtiments à haute performance

En août, RNCan a annoncé son intention de lancer un Défi national de bâtiments à haute performance en vue d’encourager les progrès dans le secteur canadien du bâtiment vers l’objectif de consommation énergétique nette zéro. Cet objectif est actuellement hors de portée pour presque tout le secteur, seulement un petit nombre de bâtiments à haut rendement énergétique réussissant à l’atteindre. Cependant, nous voulons récompenser les efforts des constructeurs et des concepteurs qui réalisent des progrès importants en vue d’atteindre cet objectif, dans l’espoir que d’autres emboîteront le pas, ce qui favorisera l’innovation et rendra le rendement énergétique net zéro plus accessible pour l’ensemble du secteur.

Consultation sur les paramètres de construction à haute performance

Des paramètres efficaces de comparaison du rendement constituent un élément clé d’un programme de récompenses. Au printemps 2016, nous avons tenu un processus de consultation avec des spécialistes de l’industrie afin d’évaluer les actuels paramètres de haute performance ainsi que les concepts pour les nouveaux paramètres que nous avons élaborés à cet égard. Grâce à ce processus, nous espérons de développer une mesure comparative, standard, reconnue et acceptée sur le rendement énergétique ultra élevée l’industrie pourrait utiliser afin de promouvoir une direction  pour la conception favorisant l’économie d’énergie.

Le rapport final de la consultation est disponible sur notre site FTP (protocole de transfert de fichiers). Veuillez communiquer avec nous à l’adresse info.services@nrcan-rncan.gc.ca afin d’obtenir le lien FTP et les justificatifs d’identité pour l’ouverture de session.

Appel de propositions

Nous acceptons actuellement les propositions des associations ou organisations principaux dans l’industrie des bâtiments qui souhaitent collaborer avec nous pour élaborer et administrer le Défi national de bâtiments à haute performance. Communiquez avec nous à l’adresse info.services@nrcan-rncan.gc.ca pour obtenir de plus amples renseignements.

Le nouveau laboratoire à haut rendement de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique offre aux étudiants et à l’industrie des possibilités pratiques

« Notre nouveau laboratoire à haut rendement est une plate-forme centrale pour un apprentissage et une formation pratiques formels et informels destinés aux étudiants, au secteur industriel et aux autres personnes s’intéressant aux enveloppes de bâtiment efficaces », déclare Andrea Linsky, directrice de programme au Centre des applications des systèmes énergétiques de l’École de construction et de l’environnement (SoCE) de l’Institut de technologie de la Colombie-Britannique (BCIT).

Le laboratoire à haut rendement répond également aux nouvelles exigences concernant l’efficacité énergétique des logements et aux récentes modifications apportées à la conception des petits bâtiments et de leurs enveloppes. Les technologues en construction, les concepteurs et les constructeurs bénéficieront de possibilités de formation pour se familiariser avec les nouvelles technologies d’enveloppes de bâtiment.

Le laboratoire à haut rendement vient compléter le rôle déjà joué par la SoCE du BCIT dans les avancées en matière de durabilité dans le secteur de la construction de la Colombie-Britannique. Linsky souligne que le laboratoire est un des trois seuls à offrir un tel cadre de formation dans le monde. « Le laboratoire offre la possibilité exceptionnelle de se former dans le domaine de la construction de bâtiments écoénergétiques neufs et existants. »

L’établissement, terminé à la fin de l’été 2016, a été financé en partie par BC Housing. Le laboratoire est né de discussions entre le BCIT et le secteur industriel ainsi que de conversations avec d’autres intervenants, qui ont souligné la nécessité d’un établissement de formation pratique en construction durable.

Le laboratoire est utilisé pour plusieurs programmes d’enseignement tels que le diplôme technologique d’architecture et de construction, le baccalauréat de science architecturale et le cours de formation à la construction de maisons passives (en anglais seulement). L‘établissement est également ouvert à l’industrie et à d’autres intervenants aux fins de location et d’élaboration de cours personnalisés.

Linsky déclare que la ville de Vancouver, par exemple, a récemment formé ses inspecteurs d’habitations, qui participeront aux programmes portant sur les enveloppes de bâtiment à haut rendement et les systèmes de ventilation et de chauffage qui leur sont associés. Quelques inspecteurs de la ville ont déjà suivi la formation du laboratoire sur les maisons passives.

Des cours sur les enveloppes de bâtiment à haut rendement et à ossature en bois seront également offerts aux concepteurs, technologues et autres personnes qualifiées. De plus, Linsky prévoit de créer des programmes dédiés aux systèmes de ventilation à récupération de chaleur afférents aux enveloppes à haut rendement, y compris l’équilibrage.

Le laboratoire possède une cabane d’essai d’étanchéité autonome qui est utilisée pour les tests d’infiltrométrie, la détection et la réparation des fuites d’air, l’équilibrage des systèmes résidentiels de ventilation à récupération de chaleur et d’autres enseignements. L’établissement dispose également de panneaux muraux d’entraînement qui permettent aux étudiants de s’entraîner à travailler avec différents matériaux d’ossature, d’isolation et de plâtrerie ainsi que diverses interfaces porte/fenêtre. En outre, des maquettes en coupe d’enveloppes de bâtiment sont exposées et des panneaux explicatifs sont affichés dans l’ensemble du laboratoire. L’établissement possède des salles de présentation et de travaux pratiques qui facilitent la participation.

Linsky décrit le laboratoire actuel comme la première phase de ce qu’elle considère comme un établissement évolutif répondant aux besoins de l’industrie de la construction. « Nous sommes ravis de discuter avec toute personne s’intéressant aux bâtiments à haut rendement, car nous voulons améliorer les constructions futures afin d’atteindre un très haut rendement énergétique ». À l’avenir, le laboratoire s’équipera probablement d’un centre de recherche où les chercheurs pourront étudier des ensembles de murs et de fenêtres destinés aux bâtiments à haut rendement. Le BCIT se réjouit d’entendre les propositions du secteur industriel en matière d’implication future dans le laboratoire.

Pour lire les articles complets sur le laboratoire à haut-rendement, veuillez consulter :
High Performance Building Lab (en anglais seulement)
BCIT unveils new lab to train green builders of the future (en anglais seulement)

La tour Deloitte se prépare pour obtenir la certification LEED Platine

Image de la tour Deloitte

La nouvelle tour Deloitte, située dans le quartier branché de Quad Windsor à Montréal, est à l’avant-garde de la conception et de la construction écologiques. Le propriétaire du bâtiment, Corporation Cadillac Fairview Limitée, espère également obtenir la certification LEED Platine pour le noyau et l’enveloppe grâce aux nombreuses caractéristiques innovantes de la tour.

Cadillac Fairview vise une réduction de 35 à 40 pour cent des coûts énergétiques du bâtiment et une baisse importante des émissions de gaz à effet de serre. L’entreprise compte atteindre cet objectif à l’aide de ses propres programmes d’amélioration continue, mais aussi de ses locataires, notamment Deloitte, qui seront obligés d’obtenir une certification LEED Or ou Platine pour l’aménagement intérieur des espaces commerciaux.

Ce bâtiment de 28 étages et de 52 100 mètres carrés est équipé d’un modèle de mur rideau et d’un vitrage soigneusement choisis. Le mur rideau est pourvu d’un vitrage transparent légèrement teinté de gris, qui permet de laisser pénétrer la lumière naturelle de manière optimale à travers les murs extérieurs de tous les étages de bureaux tout en restant esthétique. Les architectes ont choisi un système de murs rideaux équipés d’un vitrage collé à la silicone structurelle puisque leur aspect extérieur est homogène et leur rendement énergétique est plus élevé.

Le vitrage est composé de blocs-fenêtres à double vitrage isolant, à faible émissivité et aux surfaces internes recouvertes d’un revêtement de couleur grise. Ce type de vitrage peut efficacement maîtriser les gains et les pertes de chaleur.

Une attention particulière a été accordée au choix des intercalaires, qui devaient répondre aussi bien aux exigences écoénergétiques qu’esthétiques. Les architectes ont jugé que les intercalaires de Technoform Glass Insulation (TGI) étaient les plus adaptés dans la mesure où ils minimisent les transferts de chaleur et offrent une protection maximale contre les fuites de gaz inerte et les infiltrations d’humidité.

Cadillac Fairview n’est pas étranger au fait d’intégrer la caractéristique de durabilité à ses projets. Son programme national, intitulé Le Vert Ça Rapporte, assure le suivi de la consommation énergétique, de l’utilisation d’eau et du réacheminement des déchets de toutes les propriétés de l’entreprise, et permet à la société de progresser continuellement.

L’analyse comparative du rendement énergétique sera instrumentale au suivi de l’efficacité des éléments à haut rendement de la tour Deloitte. ENERGY STAR Portfolio Manager peut notamment être un précieux outil d’analyse comparative du rendement énergétique et de suivi de l’efficacité énergétique pour les nouveaux bâtiments tels que la tour Deloitte.

Pour lire l’article complet, veuillez consulter :
Deloitte Tower Uses Energy Efficient Glazing in Quest for LEED Platinum Certification (en anglais seulement)

Le CBDCa propose une formation sur l’analyse comparative du rendement énergétique afin que les propriétaires et gestionnaires de bâtiments se préparent à répondre aux réglementations

À la lumière des futures réglementations ontariennes qui exigeront des propriétaires et gestionnaires de grands bâtiments la mise en œuvre d’analyses comparatives du rendement énergétique, le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa) offrira une formation portant sur les stratégies d’analyse comparative. Les cours ont été conçus pour que les intervenants des secteurs public et privé puissent se préparer à répondre aux exigences de la loi sur l’évaluation et la publication de rapports sur l’eau et l’énergie (EPREE), qui vise à réduire la consommation énergétique en déterminant les occasions d’économiser qui peuvent être envisagées à la lumière des résultats de l’analyse comparative du rendement énergétique. D’autres juridictions au Canada pensent à suivre l’exemple de l’Ontario.

Les cours du CBDCa, intitulés Energy Benchmarking (Analyse comparative du rendement énergétique)et Understanding Ontario’s Mandatory Energy Benchmarking for Large Buildings (Comprendre l’objectif des analyses comparatives du rendement énergétique obligatoires pour les grands bâtiments en Ontario), visent à fournir un aperçu des processus généraux destinés à la collecte de données précises. Les participants apprendront aussi comment créer un profil de bâtiment et comment réussir à utiliser ENERGY STAR Portfolio Manager. Les cours incluront également des discussions autour de la future loi sur l’EPREE.

L’analyse comparative du rendement énergétique est une étape clé dans le processus de réduction de la consommation d’énergie des bâtiments. En employant des outils d’analyse comparative tels qu’ENERGY STAR Portfolio Manager, les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments peuvent utiliser les données énergétiques du bâtiment pour déterminer et comparer le rendement énergétique des bâtiments de l’ensemble de leur portefeuille. Ces informations contribuent à la prise de décisions stratégiques en matière d’améliorations opérationnelles, de mises à niveau technologiques et de réaménagements. Au final, l’analyse comparative peut donner lieu à des économies d’énergie, une réduction des émissions et à des économies d’argent, selon Thomas Mueller, président et directeur général du CBDCa.

La page Web Pourquoi ENERGY STAR Portfolio Manager? de RNCan fournit aux nouveaux utilisateurs des renseignements sur les applications et la facilité d’utilisation de cet outil logiciel gratuit en ligne. Les propriétaires et les gestionnaires de bâtiments peuvent aussi consulter la page Initiative nationale de Ressources naturelles Canada en matière d’analyse comparative énergétique des bâtiments pour obtenir des conseils en matière d’analyse comparative et parcourir la page L’efficacité énergétique pour les bâtiments existants pour trouver des conseils relatifs à l’efficacité énergétique.

Les cours du CBDCa ont été conçus sur la base de cours de formation qui ont été dispensés avec succès dans la ville de Chicago. Ces cours d’analyse comparative ont été mis en place pour appuyer l’ordonnance de la ville qui allait en ce sens. Le CBDCa promeut une stratégie nationale d’analyse comparative qui contribue à l’application des exigences en matière d’évaluation et de publication des rapports dans les villes et les provinces canadiennes.

Les inscriptions pour ces cours, proposés exclusivement par le CBDCa, sont désormais ouvertes. Vous avez la possibilité de choisir un seul cours ou bien combiner les deux, et ces cours pouvant être suivis en salle de classe ou grâce à un webinaire. Pour obtenir plus d’informations sur ces cours et pour vous inscrire, rendez-vous au www.cagbc.org/ebcourses (en anglais seulement).

Pour lire l’article complet, veuillez consulter :
CaGBC elevates energy benchmarking training (en anglais seulement) (9 septembre 2016)
Canada Green Building Council® supports industry with launch of Energy Benchmarking training (en anglais seulement) (31 août 2016)

Pour obtenir des détails sur le projet de réglementation sur l’évaluation et la publication de rapports sur l’eau et l’énergie pour les grands bâtiments, consultez : Évaluation et publication de rapports sur l'eau et l'énergie pour les grands bâtiments.

Pour accéder aux ressources en analyse comparative énergétique des bâtiments de RNCan, consultez la page Web suivante : Ressources en analyse comparative énergétique des bâtiments.

Qu’en dites-vous?

L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles Canada et distribué tous les mois à 16 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités reliées à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels, et également à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues. Nous vous invitons à vous abonner à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.
Nous invitons les lecteurs à nous faire part de leurs commentaires ou à nous communiquer leurs idées d’articles.

Cliquez ici si vous souhaitez vous désabonner.