L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique – Volume 2, numéro 11

Retourner à L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique

Volume 2, numéro 11

Les écoles les plus vertes au Canada annoncées

Image représentant les écoles vertes

Les écoles gagnantes de la compétition de l’École la plus verte au Canada ont été récemment annoncées par la Coalition canadienne pour des écoles vertes et le Conseil du bâtiment durable du Canada (CBDCa). L’école élémentaire de St. Marguerite d’Youville à Hamilton et l’école secondaire Queen Elizabeth à Edmonton ont été reconnues comme chefs de file en matière d’initiatives durables dans le milieu de l’enseignement.

Dans le cadre de la deuxième compétition annuelle de l’École la plus verte du CBDCa, on recherchait les écoles ayant mis en place des mesures de durabilité visant à réduire leur effet sur l’environnement, à utiliser leurs ressources de façon efficace, et à améliorer la santé des élèves et l’enseignement offert. Les écoles gagnantes recevront 2 000 $ à utiliser pour une activité écologique et la candidature de l’école la plus verte du Canada sera soumise au concours de l’école la plus verte au monde, organisé par le U.S. Green Building Council.

Avec des programmes novateurs de recyclage et de compostage, ainsi qu’une interdiction des bouteilles d’eau en plastique, l’école St. Marguerite a réussi à atteindre une réduction de 90 pour cent par rapport à sa production annuelle de déchets. Les élèves et les enseignants ont également travaillé sur la consommation énergétique, en partie grâce à des moniteurs ou des « pourchasseurs » chargés de repérer toute utilisation énergétique inutile dans l’école. L’école organise également des salons Health EcoFairs qui font la promotion des chefs de file locaux en matière d’environnement.

L’école secondaire Queen Elizabeth a lancé une initiative pratique, appelée INNOVATE, fondée sur un projet qui intègre des objectifs de durabilité au curriculum et sollicite la participation de la communauté scolaire élargie à des enjeux environnementaux. INNOVATE offre également aux élèves l’occasion de rechercher et expérimenter des solutions pour répondre à des problèmes réels en matière de développement durable.

Envisagez-vous de faire de votre établissement une école verte? Commencez par faire votre analyse comparative énergétique avec l’Analyse comparative énergétique pour les écoles du préscolaire au niveau secondaire et L’importance de l’analyse comparative du rendement énergétique de RNCan.

Pour obtenir les articles complets sur le prix de l’École la plus verte du CBDCa, consultez les pages suivantes : www.reminetwork.com/articles/cagbc-names-greenest-schools-in-canada/ (en anglais seulement) et http://www.cagbc.org/CBDCA/Programmes/ProgrammeGreenApple/LcoleverteCanada2015/Gagnants_du_concours_2015/
CBDCaSiteWeb/Programmes/ProgrammeGreenApple/Ecoles_Gagnantes_2015.aspx?hkey=7911e115-e335-42ea-b0fb-677241b52e26.

TD : la seule banque canadienne figurant à l’indice DJSI

Les efforts en matière de durabilité du groupe de la Banque TD ont une fois de plus été récompensés, alors que la banque figure à l’indice mondial de durabilité Dow Jones (DJSI) pour la deuxième année consécutive. Depuis 2014, TD fait partie des premiers 10 pour cent des entreprises leaders en matière de durabilité de l’entreprise à l’échelle mondiale. TD est la seule banque canadienne à figurer sur la courte liste de 27 banques sur 198. Elle a été reconnue pour sa stratégie sur le climat, sa gestion des risques, sa conscience sociale et sa capacité d’attraction des talents.

L’indice DJSI est un classement percentile du rendement des entreprises sur le plan environnemental, social et économique. Il est fondé sur les résultats des entreprises dans des domaines comme la gouvernance d’entreprise, les risques émergents, la gestion de la relation avec la clientèle, la politique environnementale, et l’éco-efficacité de ses activités.

En termes d’éco-efficacité, TD applique une approche exhaustive qui comprend la réduction de la consommation énergétique, ainsi que des crédits d’énergie renouvelable et des contreparties de la fixation du carbone. L’entreprise gère plus de 2,3 millions de mètres carrés de biens réels en Amérique du Nord et a réussi à économiser 55 millions de kilowatts (kW) d’énergie grâce à ses initiatives de réduction de la consommation d’énergie en 2014.

Malgré les 24 pour cent de croissance dans les sites occupés, les émissions totales de GES de TD provenant de la consommation énergétique ont baissé de 11 pour cent depuis 2008, grâce à des initiatives comme le remplacement des panneaux de signalisation par des panneaux à DEL et une utilisation accrue des panneaux solaires sur les toits des bâtiments. Ces initiatives ont permis d’économiser 1 113 et 738 tonnes d’équivalent CO2 par an, respectivement. De plus, 23 bâtiments certifiés LEED ont été ajoutés au portefeuille de TD en 2014, soit un total de 140 bâtiments certifiés, représentant un peu plus de 100 000 mètres carrés.

L’an dernier, TD a entièrement adopté l’outil ENERGY STAR Portfolio Manager et est devenue la première institution financière canadienne à utiliser cet outil en ligne pour son portefeuille complet. L’outil permet à TD de suivre la consommation énergétique, les émissions de GES et la consommation en eau de tous ses établissements, ainsi que de comparer leur rendement à celui d’autres bâtiments similaires.

« Que notre objectif soit de bâtir un milieu de travail inclusif, d’encourager le leadership environnemental ou d’investir dans nos collectivités, nous continuons d’intégrer les pratiques de responsabilité d’entreprise à toutes nos activités comme faisant partie intégrante de notre stratégie », a déclaré Teri Currie, Chef de groupe, Canaux directs, Technologie, Marketing et Stratégies liées aux effectifs Groupe Banque TD. « Nous sommes honorés de recevoir cette reconnaissance. »

L’analyse comparative énergétique est un outil éprouvé qui aide les entreprises, notamment les institutions financières, à cerner les possibilités d’économies d’énergie. Consultez les ressources détaillées sur l’analyse comparative de RNCan : L’analyse comparative énergétique, Les avantages de l’analyse comparative énergétique, et Pourquoi ENERGY STAR Portfolio Manager?

Pour lire les articles complets sur le développement durable de la Banque TD, consultez le lien suivant (en anglais seulement) :  http://3blmedia.com/News/TD-Only-Canadian-Bank-listed-DJSI-World-Index et le rapport 2014 sur la responsabilité d’entreprise de la Banque TD : http://content.yudu.com/web/232ym/0A232ys/2014CRRFR/flash/resources/index.htm?referrerUrl.

Une étude confirme les avantages économiques de la certification des bâtiments écologiques

Selon une récente étude publiée dans le Journal of Portfolio Management, la certification des bâtiments écologiques peut permettre d’améliorer le rendement des biens immobiliers. L’étude apporte la preuve solide que l’investissement dans des bâtiments durables entraîne des avantages économiques à long terme. De tels bâtiments surpassent les bâtiments non écologiques quant à leurs taux de location et d’occupation, ainsi qu’en matière de satisfaction des locataires et de consommation énergétique.

L’équipe de recherche internationale à l’origine de l’étude a analysé des données financières sur 10 ans et d’autres mesures relatives à un portefeuille de bureaux de 300 bâtiments détenus par Bentall-Kennedy, représentant presque 5,4 millions de mètres carrés. En plus de vérifier les taux de location et d’occupation, l’étude traitait également des avantages intangibles comme la satisfaction des locataires et les renouvellements de baux. Comparés à des bâtiments non certifiés, les bâtiments certifiés LEED ou BOMA BEST possèdent les avantages suivants :

  • les concessions de loyers pour les bâtiments certifiés LEED et BOMA BEST au Canada sont en moyenne inférieures de 4 pour cent;
  • les loyers réels nets, notamment le coût des incitatifs pour les locataires, sont en moyenne 3,7 pour cent supérieurs dans les biens immobiliers certifiés LEED aux États-Unis;
  • la consommation énergétique par pied carré était de 14 pour cent inférieure dans les biens immobiliers certifiés LEED aux États-Unis;
  • les taux d’occupation pendant la période de l’étude étaient de près de 19 pour cent supérieurs dans les bâtiments canadiens possédant la certification LEED et la certification BOMA BEST;
  • les taux de renouvellement des baux étaient de 5,6 pour cent supérieurs dans les bâtiments canadiens possédant la certification BOMA BEST de niveau 3;
  • les résultats de satisfaction des locataires étaient de 7 pour cent supérieurs dans les bâtiments canadiens possédant la certification BOMA BEST de niveau 3 ou 4.

Depuis que l’étude a été réalisée, BOMA BEST a renommé son programme de certification. La certification de niveau 3 est maintenant appelée Or, et la certification de niveau 4 est maintenant appelée Platine.

Ces avantages montrent que la certification des bâtiments écologiques a des répercussions sur les recettes et sur la valeur des biens. Les économies de coûts des bâtiments certifiés sont liées à une plus grande stabilité des coûts d’exploitation du bâtiment et à une rotation des locataires moins importante. Les chercheurs ont constaté que les tendances relatives aux avantages tangibles et intangibles étaient similaires au Canada et aux États-Unis.

« Les investisseurs veulent des preuves qui appuient les avantages économiques de l’investissement dans des bâtiments durables, et cette nouvelle recherche universitaire leur fournit précisément cette information », déclare Giselle Gagnon, vice-présidente directrice, groupe des ressources stratégiques chez Bentall-Kennedy.

Les gestionnaires et propriétaires de bâtiments qui envisagent d’obtenir la certification écologique, LEED ou BOMA BEST trouveront les ressources de RNCan utiles pour leur parcours vers des pratiques d’investissement immobilier responsables et écologiques : Étapes clés : nouveaux bâtiments, Étapes clés : les bâtiments existants, Les avantages de l’analyse comparative énergétique, Avantages des bâtiments écoénergétiques

Pour obtenir l’étude complète, consultez le Journal of Portfolio Management (en anglais seulement).

Calendrier des événements et autres dates importantes

Ateliers de gestion de l'énergie « Le gros bon $ens »

Qu’en dites-vous?

Le bulletin L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles du Canada et distribué tous les mois à 16 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités relatifs à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels – et à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs.

Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues et en vous abonnant à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.

Nous invitons les lecteurs à nous faire part de leurs commentaires ou à nous communiquer leurs idées d’articles.

Retourner à L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique