L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique – Volume 2, numéro 6 (juin)

Retourner à L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique

Volume 2, numéro 6

Kudrinko’s, premier épicier canadien à obtenir la Grocery Stewardship Certification

Photo du supermarché Kudrinko’s

Kudrinko’s Ltd., un supermarché indépendant de Westport en Ontario, devient le tout premier magasin canadien à obtenir la Grocery Stewardship Certification attribuée par le Manomet Center for Conservation Sciences situé au Massachusetts. Depuis 2007, les propriétaires ont diminué leurs coûts énergétiques de 40 p. 100 en réduisant leur consommation d’électricité et d’huile de chauffage et leurs émissions de CO2 de l’ordre de 60 p. 100.

Selon Neil Kudrinko, copropriétaire du magasin de 929 mètres carrés, « la compréhension du lien entre la durabilité et le succès à long terme de l’entreprise a été le principal moteur de cette initiative ». Au début des années 2000, à la suite de la montée en flèche des prix de l’énergie, M. Kudrinko a compris que la conservation de l’énergie s’avérait le meilleur plan d’affaires viable à long terme. Il ajoute : « Le désir de demeurer concurrentiel nous a forcés à revoir tous les aspects de notre entreprise, y compris l’énergie ».

S’attaquer aux objectifs les plus difficiles à atteindre peut s’avérer payant

L’approche de conservation de l’énergie de M. Kudrinko sortait toutefois de l’ordinaire. Il s’est d’abord attaquée aux volets les plus complexes. « Nous avons choisi de nous engager dans une démarche d’efficacité énergétique en mettant d’abord en place les ressources nécessaires. »

Les mesures d’économie d’énergie mises en œuvre par Kudrinko’s comprennent :

Pour obtenir la Grocery Stewardship Certification, les magasins doivent appliquer des pratiques exemplaires dans les domaines suivants :

  • l’efficacité énergétique;
  • l’utilisation des produits chimiques;
  • la gestion des eaux pluviales;
  • la réduction des déchets;
  • la mobilisation des employés;
  • la conservation de l’eau.
  • le remplacement des compresseurs et du système de chauffage, de ventilation et de climatisation inefficaces par des modèles à haut rendement énergétique;
  • l’installation d’une bobine de récupération thermique fabriquée sur mesure sur les congélateurs afin de rediriger la chaleur résiduelle vers le magasin;
  • l’installation d’un dispositif de commande à distance afin de surveiller la température dans tous les présentoirs et d’optimiser la quantité de réfrigérant;
  • l’installation de nouveaux présentoirs pour les viandes et les produits laitiers munis de portes de verre, d’éclairage à diodes électroluminescentes (DEL) et de stores à enroulement pour la nuit. Les nouveaux présentoirs sont plus efficaces que les anciens dans une proportion de 80 p. 100 et peuvent accueillir davantage de produits;
  • l’installation d’un système d’éclairage à DEL alimenté par un capteur solaire dans le stationnement – la première installation du genre au Canada;
  • le remplacement des dispositifs d’éclairage du magasin par un système d’éclairage à DEL dans le cadre des efforts de modernisation continus de l’éclairage et dont la prochaine étape portera sous peu sur le replacement des lumières des congélateurs.

La première phase de modernisation a nécessité un investissement de 600 000 $ avec un amortissement sur 15 ans. La seconde phase représente un investissement de 200 000 $ avec un amortissement sur 12 ans et une période de récupération d’environ 8 ans. Cette initiative a permis au magasin de réduire ses coûts énergétiques de 40 p. 100. « Des investissements de ce genre nous permettent de continuer à offrir des prix concurrentiels à nos clients », note M. Kudrinko.

L’investissement de 800 000 $ de Kudrinko’s a entraîné une réduction des émissions de l’ordre de 120 tonnes!

M. Kudrinko indique qu’en débutant avec des projets qui exigent de nombreux capitaux, les employés étaient à même de constater l’importance que revêt l’efficacité énergétique et d’en comprendre les avantages. « Ils participent maintenant activement à l’initiative, et proposent leurs idées en matière d’économie d’énergie. Cela fait maintenant partie de notre culture d’entreprise. »

 

Kudrinko’s continue de réaliser des économies en adoptant des pratiques de gestion de l’énergie exemplaires

En plus de ces modernisations, M. Kudrinko a également commencé à suivre la consommation d’eau du magasin et travaille activement à la réduction de ses déchets. Il prend également part à des projets de durabilité au sein de sa collectivité.

M. Kudrinko évalue les émissions de CO2 de son magasin depuis 2007 grâce à l’application CarbonCounted et indique que ce type d’évaluation l’a incité à donner le coup d’envoi à ses projets de modernisation. Tout au début, les émissions du magasin s’élevaient à 194 tonnes. En 2014, ce chiffre a chuté à 74, et ce, en raison des mesures de modernisation. « Je souhaite que nous réduisions nos émissions de quatre tonnes supplémentaires grâce aux améliorations récemment mises en œuvre. »

Renseignez-vous sur les projets et le bilan carbone de Kudrinko’s (en anglais seulement).

Découvrez la Grocery Stewardship Certification (en anglais seulement).

Apprenez-en davantage sur la cote de RNCan pour les commerces alimentaires.

L’analyse comparative énergétique est un outil important en vue d’améliorer le rendement énergétique du secteur des commerces alimentaires puisqu’il fournit des données permettant de détecter les bâtiments peu performants, de déterminer les investissements stratégiques en matière d’efficacité énergétique et de mesurer l’efficacité des modernisations effectuées. Ceux qui ne sont pas familiarisés avec le concept d’analyse comparative énergétique peuvent visiter les liens suivants afin d’en apprendre davantage sur les meilleures pratiques de gestion de l’énergie ainsi que sur les avantages de l’analyse comparative énergétique pour la consommation énergétique des magasins.

L’analyse comparative énergétique peut être réalisée en ligne et gratuitement au moyen de l’outil ENERGY STAR Portfolio Manager, lequel fournit une valeur de consommation énergétique de référence et une comparaison statistiquement valide développées expressément pour les supermarchés et autres commerces alimentaires canadiens. Depuis la sortie de la toute dernière cote ENERGY STAR de Ressources naturelles Canada, les supermarchés et les commerces alimentaires canadiens peuvent maintenant effectuer l’analyse comparative de leur consommation d’énergie par rapport à celle de bâtiments similaires au pays. Des webinaires sur l’utilisation de l’outil sont accessibles en ligne afin d’aider les nouveaux utilisateurs à se familiariser avec cette pratique.

Le laboratoire CANMET figure parmi les meilleurs selon l’AIA

« Nous aimons la façon dont les différentes élévations font face aux changements climatiques. Il s’agit d’un bâtiment intelligent et ce n’est pas le genre d’immeuble qui affiche souvent un rendement optimal. L’intérieur a été optimisé en fonction d’une approche propre, élégante et fonctionnelle. Il s’agit probablement d’un bâtiment très économique. On a mûrement réfléchi aux systèmes de contrôle solaire et photovoltaïque. Le système de ventilation par déplacement d’air dans les espaces de bureau et de laboratoire a généré des économies d’énergie et rehaussé le confort des occupants. » (Commentaire du jury)

Le Laboratoire de la technologie des matériaux CANMET, situé à Hamilton en Ontario, s’est taillé une place au palmarès des 10 meilleurs projets dressé par le comité de l’environnement de l’American Institute of Architects (AIA). Le laboratoire est par ailleurs le troisième laboratoire de recherche canadien à obtenir la certification LEED platine, laquelle a été obtenue en 2013.

Dans le cadre de son processus de certification LEED, l’équipe du bâtiment a amorcé un processus de conception intégrée qui a généré une réduction de 77 p. 100 de la consommation d’énergie par rapport aux laboratoires semblables – une réalisation particulièrement ambitieuse pour un laboratoire industriel. Cette réussite donne une longueur d’avance au laboratoire, dont l’objectif est de réduire sa consommation d’énergie de 50 p. 100 d’ici 2030.

Les impressionnantes économies d’énergie ont été réalisées grâce à une multitude de caractéristiques de conception, y compris le système de chauffage et de climatisation par rayonnement dans la dalle qui dessert la totalité des 16 193 mètres carrés de l’immeuble, un système de ventilation par déplacement d’air et la récupération de la chaleur issue de l’air de ventilation et de l’eau de procédé.

L’équipe du bâtiment a installé un mur solaire ainsi qu’un système solaire composé de 209 capteurs afin de répondre aux besoins en matière de chauffage par rayonnement et d’eau chaude. La chaleur est stockée dans des réservoirs solaires de 40 000 gallons. Tout excédent de chaleur thermique ou industrielle est dirigé vers un système géothermique de 152 mètres de profondeur et doté de 80 puits et qui contribue à la production de chaleur à basse température.

Les membres de l’équipe de processus de conception intégrée ont étudié et modélisé le microclimat afin de développer la meilleure conception possible pour le site. Ils ont découvert que les laboratoires dotés de halls industriels généraient une quantité importante de chaleur et ont par conséquent relocalisé ces espaces dans la partie nord du bâtiment. Compte tenu de la grande superficie du toit orienté vers le sud, ils ont aménagé le bâtiment de sorte à tirer le plein potentiel de cette source d’énergie solaire renouvelable. Le laboratoire est pourvu d’une enveloppe thermique éconergétique, de fenêtres à triple vitrage, de murs R-20 et d’un toit R-32 avec un rapport entre l’aire du fenêtrage et l’aire des murs de l’ordre de 24 p. 100. Des détecteurs de présence et la lumière du jour contrôlent l’éclairage et les stores afin de réduire la consommation d’énergie.

Un système domotique sophistiqué et lié aux sous-compteurs des principaux équipements ou procédés permet aux opérateurs de suivre la consommation d’énergie aux fins d’analyse et d’amélioration.

Le résultat final : des économies d’énergie de l’ordre de 48 p. 100 selon les normes du CMNEB.

Le résultat final : des économies d’énergie de l’ordre de 48 p. 100 selon les normes du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments (CMNEB) et une conception pleinement intégrée, éconergétique et économique. Le processus de conception intégrée a permis à l’équipe de prendre des décisions éclairées grâce à la tenue de rencontres régulières axées sur la transparence, la communication et le développement d’une vaste base de connaissances.

Apprenez-en davantage sur le nouveau laboratoire ultramoderne de CanmetMATÉRIAUX.

Visitez le site Web de l’American Institute of Architects (en anglais seulement) pour un résumé du projet.

Le point sur l’Enquête sur l’utilisation commerciale et institutionnelle d’énergie

L’Enquête sur l’utilisation commerciale et institutionnelle d’énergie (EUCIE) 2014 menée à l’échelle nationale par Statistique Canada pour le compte de Ressources naturelles Canada (RNCan) en est à mi-parcours pour ce qui est de la collecte de données. L’EUCIE en cours a débuté dans la deuxième semaine de février 2015 et sert à recueillir les données pour l’année civile 2014.
L’Enquête est menée tous les cinq ans afin de compiler des renseignements détaillés sur la demande et les habitudes de consommation d’énergie des organismes et des institutions au Canada, ainsi que leurs bâtiments et établissments. La dernière enquête a été réalisée en 2010 et a permis la cueillette des données pour l’année civile 2009.
Les résultats de cette enquête qui s’achèvera en septembre 2015 seront publiés en 2016 et serviront aux fournisseurs de services publics ainsi qu’aux gouvernements fédéral et provinciaux afin de mettre sur pied des programmes et des politiques qui renforceront l’efficacité énergétique des bâtiments commerciaux et institutionnels du Canada. Ils fourniront en outre à RNCan des données sur la consommation d’énergie actuelle afin de mettre à jour les cotes de rendement ENERGY STAR et d’en développer des nouvelles pour les types de bâtiments qui n’en possèdent pas encore.

Calendrier des événements et autres dates importantes

Le Conseil national de recherches Canada - Séminaires sur les codes de construction de l’Alberta de 2014

  • 2 et 3 septembre 2015 – Calgary (Alberta)
  • 17 et 18 septembre 2015 – Edmonton (Alberta)
  • Ce séminaire de deux jours aidera les utilisateurs des codes à mieux comprendre les dispositions de ces codes ainsi que leurs répercussions, et portera également sur les modifications techniques apportées dans les éditions de 2014 de l’Alberta Building Code et de l’Alberta Fire Code ainsi que dans le Code national de l’énergie pour les bâtiments - Canada.
  • Cliquez ici pour plus d’information et pour vous inscrire

Formation sur la modélisation de l’énergie CAN-QUEST

  • 16 et 17 septembre 2015 – Université Dalhousie
  • Programme de formation de deux jours sur CAN-QUEST, une adaptation canadienne d’eQUEST, le populaire logiciel américain de simulation énergétique des bâtiments. CAN-QUEST peut être utilisé pour démontrer la conformité à la méthode axée sur la performance avec le Code national de l’énergie pour les bâtiments – Canada 2011
  • Cliquez ICI (en anglais seulement) pour voir la description du cours sur la modélisation de l’énergie CAN-QUEST
  • Inscrivez-vous maintenant (en anglais seulement)

Opérateur de bâtiment certifié – Institut canadien de formation en énergie (CIET)

  • Les 21 et 28 octobre, 4, 10, 18 et 25 novembre, 2, 9 et 16 décembre 2015 – Winnipeg
  • Programme de formation et de certification axé sur l’énergie et basé sur les compétences comportant huit modules et offert sur neuf jours
  • Cliquez ici pour plus d’information et pour vous inscrire (en anglais seulement)

NOUVEAU Programme de certification en gestion de l’énergie débutant en janvier 2015 (offert en anglais)

Offert en collaboration avec le collège Langara (en anglais seulement)

Pour vous inscrire, contactez le bureau des inscriptions pour la formation continue du collège Langara au 604-323-5322.

Qu’en dites-vous?

Le bulletin L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles du Canada et distribué tous les mois à 12 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités relatifs à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels – et à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues et en vous abonnant à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.

Nous apprécions vos commentaires et aimerions recevoir vos idées d’articles.

Retourner à L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique