L’Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique – Volume 2, numéro 4 (avril)

Volume 2, numéro 4

Les possibilités d’économiser l’énergie abondent dans le secteur du commerce de détail des aliments

Image de cote de rendement Energy Star
 

Selon les données en matière de tendances de l’Environmental Protection Agency des États-Unis, plus de 15 500 supermarchés effectuent l’analyse comparative de leur rendement énergétique et bénéficient d’économies d’énergie annuelles moyennes de plus de 2 p. 100. Imaginez un peu ce que votre commerce pourrait faire avec 2 p. 100 de son budget consacré à l’énergie!

Bien que l’étiquette ENERGY STAR pour les bâtiments ne soit pas offerte au Canada, les supermarchés et les commerces alimentaires canadiens peuvent eux aussi profiter d’économies d’énergie appréciables.

La cote ENERGY STAR pour le secteur du commerce de détail des aliments que Ressources naturelles Canada (RNCan) a publiée récemment peut aider à mettre en évidence les possibilités d’économiser l’énergie dans ce secteur. Les entreprises du commerce alimentaire se livrent une concurrence très vive, ont des marges de profit fort minces et sont relativement énergivores; elles doivent donc saisir les occasions de réduire les pertes et les coûts de l’énergie. Pour de plus amples renseignements sur l’analyse comparative à l’aide de Portfolio Manager dans le secteur de l’alimentation au détail, allez à rncan.gc.ca/energie/efficacite/batiments/analyse-comparative/17189.

Visitez le Centre de ressources sur la durabilité du magazine Canadian Grocer

Le Centre de ressources sur la durabilité, un microsite présenté sur le site Web du magazine Canadian Grocer, offre une foule d’informations et les nouvelles récentes sur la durabilité dans le secteur de l’alimentation au détail.

Ce microsite présente régulièrement des articles sur l’approvisionnement responsable, les produits et les emballages écologiques, et les opérations et les activités de logistique respectueuses de l’environnement. Les lecteurs trouveront des articles sur la réduction des résidus alimentaires, l’évaluation des pratiques des producteurs agricoles, les initiatives écologiques de Kruger et Walmart ainsi que sur la nouvelle cote ENERGY STAR de 1 à 100 pour le secteur de l’alimentation au détail du Canada. 

Visitez le Centre de ressources sur la durabilité du magazine Canadian Grocer à www.canadiangrocer.com/microsite/kruger-sustainability/ (en anglais seulement).

Le premier bâtiment provincial à obtenir la certification LEED Platine au Canada

Photo de l’édifice Robinson Place

La Place Robinson, un bâtiment du gouvernement de l’Ontario construit dans les années 1990 à Peterborough, a obtenu la certification LEED Platine (Leadership in Energy and Environmental Design) pour les immeubles existants : exploitation et entretien en février 2015, une première au Canada.

« La désignation LEED Platine est rare, même parmi les nouvelles constructions. La Ville de Peterborough peut donc être fière de cette conversion », a dit Bert Clark, président et premier dirigeant d’Infrastructure Ontario, qui administre ce bâtiment. Infrastructure Ontario a entrepris la démarche qui a mené à la certification LEED il y a plusieurs années.

Le bâtiment est doté de compteurs et est maintenant branché sur un système d’automatisation moderne qui assure le confort des occupants et une efficacité opérationnelle optimale. De nouveaux climatiseurs éconergétiques fournissent un rendement optimal pendant la saison chaude. Le bâtiment offre aussi beaucoup de lumière naturelle et recueille l’eau de pluie qu’il utilise pour les toilettes. La Place Robinson a aussi un programme de recyclage efficace, une stratégie d’approvisionnement respectueuse de l’environnement et bien d’autres politiques favorisant une approche écologique pour la gestion du bâtiment. 

Thomas Mueller, président et premier dirigeant du Conseil du bâtiment durable du Canada, a déclaré : « Les bâtiments ont un impact énorme sur l’environnement. Ce bâtiment remarquable compte parmi la dizaine de bâtiments existants qui ont réussi à obtenir la certification LEED Platine au Canada. Le Conseil du bâtiment durable du Canada applaudit le leadership de la province de l’Ontario, le premier gouvernement au Canada à améliorer le rendement d’un bâtiment existant en suivant le programme LEED pour les immeubles existants ».

À la Place Robinson, Infrastructure Ontario a créé un modèle à suivre pour les propriétaires et administrateurs de bâtiments du Canada qui veulent réduire l’empreinte environnementale de leur parc immobilier.

La responsabilité environnementale des Canadiens

Le gouvernement du Canada s’est engagé à améliorer le rendement environnemental de ses propres activités. En 2008, il a établi la Stratégie fédérale de développement durable afin de s’assurer que le processus décisionnel du gouvernement fédéral soit plus transparent et redevable à l’endroit de la population du Canada.

Photo d’un édifice du gouvernement fédéral

Le thème IV de la Stratégie fédérale de développement durable, Réduire l'empreinte environnementale ― en commençant par le gouvernement, fournit un ensemble de lignes directrices pour aider les ministères et les organismes à écologiser leurs activités et produire des rapports sur la progression de leurs efforts pour atteindre les cibles connexes. La stratégie établit un processus d’évaluation, de rapports et d’amélioration continu qui permettra d’atténuer l’empreinte environnementale des bâtiments fédéraux.

L’Objectif 8 : Écologisation des opérations gouvernementales de la Stratégie définit les objectifs, jalons, principes de développement durable et stratégies de mise en œuvre spécifiques que les ministères devront respecter dans leurs activités de maintien, de rénovations, d’achats, de construction et de location d’installation et dans l’établissement de rapports connexes. Les stratégies ministérielles de développement durable incluront les meilleures pratiques, intégreront l’établissement des coûts durant le cycle de vie, encourageront l’utilisation de matériaux de construction durables, tiendront compte des émissions de gaz à effet de serre et établiront des points de références pour l’eau, la construction, la rénovation et la gestion des déchets de démolition.

L’objectif national pour les quelque 40 000 bâtiments fédéraux du Canada est de réduire les émissions de 17 p. 100 par rapport aux taux de 2005, et ce, d’ici 2020. L’Initiative des bâtiments fédéraux possède les outils nécessaires pour aider d’autres organisations fédérales non seulement à respecter cet objectif, mais aussi à le dépasser.

Pour obtenir des renseignements supplémentaires, consultez la page du Bureau de l'écologisation des opérations gouvernementales, qui contient des pratiques exemplaires et des ressources. Vous pouvez aussi envoyer un courriel à ibf@nrcan-rncan.gc.ca.

Formation spécialisée en gestion de l’énergie visant à produire des données exactes pour l’analyse comparative du rendement énergétique

Image d’une classe d’école

Le Collège Algonquin prévoit lancer prochainement un programme de certification en gestion de l’énergie d’une durée d’un an. Cette annonce tombe à point, car d’autres établissements offrent des programmes semblables, notamment le Certificate of Proficiency in Benchmarking de la New Jersey Institute of Technology (NJIT). Ces deux programmes ont pour but de mieux équiper les gestionnaires de l’énergie pour suivre la consommation d’énergie, surveiller les dépenses en énergie et déterminer les possibilités d’économiser l’énergie.

Le programme que le Collège Algonquin prévoit offrir formera des professionnels en gestion de l’énergie de manière à ce qu’ils puissent donner des conseils sur l’analyse comparative du rendement énergétique, la réduction de la consommation d’énergie, l’établissement de stratégies sur l’énergie et la gestion de la consommation d’énergie en vue d’optimiser les économies d’énergie. L’élaboration du programme a été confiée à un comité mixte composé de membres du secteur de l’éducation, de ministères et de l’industrie.

La NJIT a lancé son programme de certification en ligne pour les professionnels de l’analyse comparative de la consommation d’énergie et d’eau des bâtiments afin de répondre au besoin de données exactes sur le rendement énergétique. Un nombre croissant de sphères de compétence américaines exigent une analyse comparative des bâtiments des secteurs public et privé. L’analyse comparative étant plus transparente et ouverte, l’exactitude des données revêt donc une grande importance. Le Certificate of Proficiency in Benchmarking de la NJIT vise à devenir une norme nationale pour les professionnels de l’analyse comparative afin d’assurer la qualité des données déclarées pour l’analyse comparative.

La formation des professionnels qui effectuent des analyses comparatives des bâtiments permettra de produire des données de meilleure qualité et, par conséquent, une analyse comparative plus exacte pour l’élaboration des stratégies et de projets axés sur les économies d’énergie. La formation poussée et la responsabilisation accrue que procurent les programmes comme celui offert par la NJIT et celui prévu par le Collège Algonquin peuvent hausser le degré d’assurance de la qualité des données, particulièrement dans les sphères de compétence où l’analyse comparative et la transparence sont obligatoires.

Étant donné que les bâtiments gaspillent, en moyenne, 30 p. 100 de l’énergie qu’ils consomment à cause d’un manque d’efficacité, les possibilités d’utiliser l’énergie de manière plus efficace abondent dans ce secteur. Il va de soi que l’analyse comparative est la première étape pour déterminer les inefficacités de ces bâtiments. L’outil ENERGY STAR Portfolio Manager aide les propriétaires et les administrateurs à comprendre comment le rendement de leur bâtiment se compare à d’autres bâtiments semblables. Cet outil fournit une cote de rendement énergétique de 1 à 100 pour informer les propriétaires et les administrateurs sur le rendement de leur bâtiment par rapport aux bâtiments sur le marché.

Compte tenu du rôle qu’elle joue dans les efforts pour encourager l’amélioration du rendement énergétique des bâtiments, l’analyse comparative, tout comme la transparence, peut transformer les activités dans le secteur du bâtiment. Les programmes comme le Certificate of Proficiency in Benchmarking de la NJIT et le nouveau programme de certification en gestion de l’énergie du Collège Algonquin occupent une place de premier plan dans la démarche visant à rendre les données sur l’énergie transparentes, accessibles et fiables.

Comme les inexactitudes dans les données pour l’analyse comparative sont courantes en raison d’erreurs, de la difficulté à obtenir de l’information juste et d’un manque de connaissance générale de l’outil ENERGY STAR Portfolio Manager, RNCan publiera bientôt un document intitulé Introduction à la formation en gestion de l’énergie.

Pour en apprendre davantage sur ENERGY STAR Portfolio Manager, visitez rncan.gc.ca/energie/efficacite/batiments/analyse-comparative/pourquoipm/3730.

Des bâtiments à consommation énergétique nette zéro, c’est possible

Image d’une ampoule verte

Le bâtiment commercial le plus septentrional du monde à avoir une consommation énergétique nette zéro est sur le point d’être prêt à accueillir ses occupants. Non seulement le Mosaic Centre for Conscious Community and Commerce d’Edmonton est le premier bâtiment de cette ville à recevoir la certification LEED Platine et le premier bâtiment commercial à obtenir le triple résultat, mais il a également été construit sans dépasser le budget et avant la date d’échéance.

Ce bâtiment innovateur de 2 787 m2 est muni d’un système à énergie solaire de 213 kilowatt (kW) comportant des panneaux photovoltaïques qui couvrent une bonne partie du toit. Une fois terminé, le Mosaic Centre aura un système d’éclairage à DEL doté d’une commande actionnée par une minuterie ou la lumière du jour afin de réduire au minimum la consommation d’énergie pour l’éclairage. Un système d’échangeur d’air chauffera le bâtiment l’hiver et le refroidira l’été grâce à un système géothermique à 32 puits qui réduit la taille du système de 40 kW et permet ainsi d’économiser 150 000 $ par année en coûts de chauffage.

Pour promouvoir la construction d’autres bâtiments à consommation nette zéro, les concepteurs et les constructeurs ont rendu publics le contrat, les calculs et les plans. Ils disent que le Mosaic Centre est la preuve que des bâtiments complexes et durables peuvent être construits en temps voulu, dans le respect du budget et en collaboration avec toutes les parties.

Ce centre a également été conçu en tenant compte des préoccupations sociales et environnementales. Par exemple, les aires communes, c’est-à-dire les endroits où les occupants se rencontrent et interagissent, sont nombreuses dans le concept. De plus, une lumière naturelle qui pénètre profondément dans le bâtiment et des fenêtres conviviales permettant d’éviter l’utilisation des climatiseurs encourageront l’adoption de comportements durables.

Vedran Skopac, l’architecte du projet, dit que l’équipe a entrepris le projet en s’inspirant du modèle pour la réalisation intégrée d’un projet. Ce modèle repose sur la collaboration dès le début de la conception, investit dans la formation et encourage tous les intervenants à faire preuve de leadership en mettant leurs talents à contribution à toutes les étapes d’un projet pour obtenir les meilleurs résultats possible. « Ce modèle s’applique d’un bout à l’autre de la chaîne de travail des ouvriers », dit M. Skopac.

Pour de plus amples renseignements sur les bâtiments à consommation d’énergie nette zéro, visitez le site www.energymanagertoday.com/net-zero-energy-facilities-steps-achieving-goals-0107150/ (en anglais seulement).

Calendrier des événements et autres dates importantes

Liste des ateliers de gestion de l’énergie « Le gros bon $ens »

Qu’en dites-vous?

Le bulletin L’ Enjeu : Bâtir l’efficacité énergétique est publié par l’Office de l’efficacité énergétique de Ressources naturelles du Canada et distribué tous les mois à 12 000 abonnés. Son objectif consiste à offrir des nouvelles et des informations utiles sur les programmes, les services et les activités relatifs à l’efficacité énergétique dans les bâtiments commerciaux et institutionnels – et à communiquer les histoires de réussite des organismes qui ont apporté des changements positifs. Aidez-nous à diffuser le message en envoyant le présent lien à vos collègues et en vous abonnant à notre publication sœur portant sur l’efficacité énergétique dans les établissements industriels, L’Enjeu PEEIC.