IDNDR RF - Introduction

Survol
Contexte
Objectif du Programme
Rapport final
Critères d'admissibilité et de sélection
Pour faire une demande
Financement
Rapports
Projets
Foire aux questions
Pour communiquer avec nous
Liens connexes


Rapport de faisabilité technique – Ajout d'une moyenne annuelle de 2 % de diesel renouvelable dans le stock de distillat du Canada d’ici 2011

1.1 Contexte
1.2 Objectif
1.3 Structure du rapport
1.4 Portée des informations présentées dans le rapport
1.5 Projets de l'IDNDR présentés dans le rapport
1.6 Autres sources d'information présentées dans le rapport
1.7 Méthode
1.8 Informations par facteur déterminant

1.1 Contexte

Le gouvernement du Canada s'est engagé à accroître la production et l'utilisation d'une gamme de biocarburants plus propres et renouvelables, y compris le diesel renouvelable. Cet engagement vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant de l'utilisation de carburant et à offrir de nouveaux débouchés aux producteurs agricoles et aux collectivités rurales. En décembre 2006, dans le cadre de sa stratégie sur les carburants renouvelables, le gouvernement a annoncé son intention d’imposer un contenu annuel moyen de carburant renouvelable de 2 % dans le carburant diesel et le mazout de chauffage d'ici 2012, après qu’il aura été démontré qu'il est possible d'utiliser du carburant diesel renouvelable dans les conditions canadiennes. En 2009, le gouvernement a raccourci ce délai à 2011, voire plus tôt, à condition que la faisabilité technique de cette exigence soit établie.

Dans le présent rapport, le diesel renouvelable désigne un substitut de carburant diesel produit à partir de matières renouvelables comme l'huile végétale, l'huile de cuisson usée, la graisse animale, l'huile de poisson et des matières premières cellulosiques composées de biomasses agricole et forestière. Le biodiesel est un exemple de diesel renouvelable. Il est produit à partir de ces matériaux au moyen d'un procédé appelé transestérification et est formé d'esters méthyliques d'acides gras (EMAG). Le diesel renouvelable produit par hydrogénation (DRPH) est un autre type de diesel renouvelable produit par l'hydrotraitement d'une graisse similaire ou d'une huile servant de matière première de biodiesel. D'autres technologies de transformation de la biomasse en diesel renouvelable sont en cours de développement.

Figure 1 : Types de diesel renouvelable et matières premièresNote de bas de page 1

Types de diesel renouvelable et matières premières
version textuelle - figure 1

Types de diesel renouvelable et matières premières

Le diagramme illustre que le biodiesel et le diesel renouvelable sont issus des mêmes matières premières mais obtenus au moyen de procédés de transformation différents.

Les deux sont issus de matières premières comme des huiles végétales, des graisses animales et des algues. Le biodiesel est produit au moyen d’un procédé de transformation appelé « transestérification » par lequel on obtient également le glycérol comme sous-produit.

Le mode de production du diesel renouvelable est l’hydrotraitement par lequel on obtient les sous-produits suivants : propane, monoxyde de carbone (CO) et dioxyde de carbone (CO2).

 

Des études et des démonstrations antérieures ont révélé que les mélanges à faible teneur en diesel renouvelable et les mélanges avec pétrodiesel et diesel renouvelable peuvent être utilisés, en prenant certaines précautions, dans les moteurs diesel de nombreux secteurs, y compris les équipements et les véhicules mobiles routiers et non routiers ainsi que les équipements stationnaires. L'utilisation de mélanges de diesel renouvelables peut réduire les émissions de GES produites pendant le cycle de vie ainsi que certaines émissions provenant des gaz d'échappement, notamment les agents toxiques en suspension dans l'air comme les particules, les hydrocarbures et le monoxyde de carbone.Note de bas de page 2 Cependant, l'une des principales préoccupations des intervenants canadiens est l'utilisation de mélanges de diesel renouvelables durant les froids hivers canadiens et les quatre saisons ainsi que leurs températures très variables.

Puisque le diesel renouvelable peut être mélangé à du diesel à diverses teneurs, la teneur du mélange choisie dépendra des aspects économiques, de sa disponibilité et des exigences des utilisateurs finals. De plus en plus de fabricants d’équipement d’origine (FEO) appuient l'utilisation de mélanges à faible teneur de diesel renouvelables, p. ex., jusqu’à 5 %, pour leurs moteurs (voir la section sur l'acceptation du produit par le marché), à condition que le carburant satisfasse aux normes applicables. En outre, certains fabricants fournissent de nouveaux véhicules avec un réservoir rempli de mélanges de diesel renouvelableNote de bas de page 3.

Le gouvernement du Canada a lancé l'Initiative de démonstration nationale sur le diesel renouvelable (IDNDR) dans le but de répondre aux questions des intervenants concernant la faisabilité technique d'ajouter une teneur moyenne de 2 % en carburant renouvelable dans le stock de distillats canadien. Des contributions non remboursables ont été versées dans le cadre de l’IDNDR pour financer des projets approuvés qui démontreraient comment le diesel renouvelable se comporte dans les conditions canadiennes, avant de mettre en œuvre l’objectif proposé. Les responsables de l'IDNDR ont communiqué activement avec les organisations qui en sont les utilisateurs finals, dont les suivantes, afin de s'enquérir de leurs questions et de trouver le moyen d'y répondre :

  • Garde côtière canadienne
  • Fédération canadienne de l'agriculture
  • Canadian Independent Petroleum Marketers Association
  • Conseil consultatif maritime canadien
  • Association canadienne du chauffage au mazout
  • Institut canadien des produits pétroliers
  • L'Association canadienne des carburants renouvelables
  • Association des armateurs canadiens
  • Alliance canadienne du camionnage
  • Association canadienne du transport urbain
  • Chambre de commerce maritime
  • Association canadienne de la construction
  • Ministère de la Défense nationale
  • Engine Manufacturers Association
  • FPInnovations (foresterie)
  • L'Association minière du Canada
  • L'Association des chemins de fer du Canada

La gestion de l'IDNDR a été assurée par Ressources naturelles Canada (RNCan) en collaboration avec Environnement Canada, Agriculture et Agroalimentaire Canada et Transports Canada. Les projets de l'IDNDR ont été élaborés et mis en œuvre sous la direction de comités directeurs multisectoriels et techniques, afin de s'assurer que les méthodologies utilisées étaient appropriées et que les résultats étaient présentés de manière scientifiquement rigoureuse.

1.2 Objectif

L'objectif principal du présent rapport est de fournir des renseignements sur l'élaboration et la mise en œuvre du projet de règlement exigeant une teneur moyenne de 2% en carburant dans le de distillat, d'ici 2011. Ces informations seront utilisées pour évaluer la faisabilité technique du règlement au moyen de l'examen de quatre facteurs déterminants :

1.3 Structure du rapport

Le rapport est divisé en sept sections :

  • La section 1 présente le rapport et définit le contexte, les objectifs, la portée et la méthode utilisée pour le produire. Elle expose également la terminologie spécifique utilisée dans les sections suivantes.
  • Les sections 2 à 5 présentent les principaux facteurs de la faisabilité technique, les principales constatations et une analyse des enjeux potentiels et des lacunes des quatre facteurs déterminants.
  • La section 6 traite d'importants enjeux qui ne sont pas directement abordés dans les sections 2 à 5, p. ex., les règlements des autres administrations et tous les autres enjeux dont il faut tenir compte.
  • La section 7 conclut le rapport.

1.4 Portée des informations présentées dans le rapport

Les informations contenues dans le présent rapport sont fondées sur les résultats précis obtenus dans le cadre des projets financés par le programme de l'IDNDR et d’autres sources d'information externes à l’IDNDR. Elles sont décrites ci-dessous.

1.4.1 Carburants étudiés dans ce rapport

Les carburants étudiés sont le diesel renouvelable produit à partir de diverses matières premières, de pétrodiesel et de mazout de chauffage.

Le diesel renouvelable désigne un carburant produit à partir de sources renouvelables dont les propriétés sont semblables au pétrodiesel, ce qui permet de l’utiliser dans les moteurs diesel. Il est produit à partir de diverses matières premières, notamment le maïs, le canola, le soya, le suif, la graisse consistante et l’huile de palme. Dans la mesure du possible, plusieurs types de matières premières ont été utilisés dans les démonstrations de l'IDNDR, surtout celles qui étaient disponibles dans la région.

Deux principaux types de diesel renouvelable sont vendus dans le commerce : le biodiesel et le DRPH. Le biodiesel est le plus courant et consiste en « un carburant composé de monoesters alkyliques d'acides gras à longue chaîne produit à partir d'huiles végétales ou de graisses animales, appelé B100 »Note de bas de page 4. La norme européenne (EN 14214) utilise l’appellation ester méthylique d'acide gras (EMAG) pour désigner le biodieselNote de bas de page 5. Le DRPH est produit par hydrotraitement : les matières premières sont les mêmes que celles utilisées pour la production du biodiesel, mais la composition du produit est semblable à celle du pétrodiesel, constituée principalement d’hydrocarbures saturés à chaîne droite. La présente étude porte sur l'EMAG et le DRPH.

Le pétrodiesel désigne « un distillat moyen de carburant composé d'hydrocarbures et de matières naturelles dérivées du pétrole, autres que les hydrocarbures. Son point d’ébullition se situe entre 150 et 400 °C, il est conçu pour être utilisé comme carburant dans les moteurs conventionnels à allumage par compression. »Note de bas de page 6 Au Canada, le pétrodiesel est normalement classé comme suit :

  • carburant diesel léger : type A – utilisé dans des applications particulières;
  • carburant diesel saisonnier : type B – le plus souvent utilisé.

Le mazout de chauffage utilisé dans les appareils ménagers à combustible liquide est semblable au pétrodiesel défini ci-dessus, mais il est désigné différemment (types 0, 1 et 2).

Les mélanges de biodiesel sont communément désignés sous le terme BXX, où XX désigne le pourcentage volumétrique de biodiesel pur du mélange. Par conséquent, B100 et B5 signifient respectivement biodiesel pur et diesel contenant 5 % de biodiesel. Dans ce rapport, plusieurs projets sont cités en référence parce qu’ils décrivent des mises à l’essai des mélanges jusqu’au type B20. Différents mélanges ont été utilisés dans le cadre de l'IDNDR et d'autres projets de démonstration du diesel renouvelable, selon la fonction d'utilisation finale, la compatibilité du matériel, ainsi que le climat et les saisons.

Le DRPH est produit en plus petites quantités, et l'on s'attend à ce qu'il soit toujours moins disponible que le biodiesel, dans un avenir prévisible. Les problèmes opérationnels associés aux mélanges de DRPH ont été peu nombreux, ce qui explique qu’aucun essai du DRPH n’a été effectué dans le cadre des projets de l'IDNDR.

1.4.2 Couverture régionale et saisonnière des mélanges de diesel renouvelables étudiés

La portée géographique des études et des projets de démonstration utilisés dans ce rapport couvre diverses conditions climatiques canadiennes. Les lieux de démonstrations effectuées dans le cadre de l’IDNDR ont été sélectionnés par les promoteurs du projet en vue d’obtenir le milieu le plus propice pour répondre à leurs questions, notamment les régions situées dans les zones climatiques les plus froides du Canada comme le Nord du Québec, de la Colombie-Britannique et du Manitoba (en lien avec les exploitations forestières et la production d'électricité dans les régions éloignées), ainsi que la Saskatchewan et l'Alberta (en lien avec les exploitations agricoles et ferroviaires).

Pour évaluer adéquatement la capacité opérationnelle des mélanges par temps froid, les essais sur le terrain doivent être exécutés pendant la période la plus froide de l'hiver. Les essais sur le stockage à long terme doivent être effectués en toute saison, afin d'étudier l'incidence des changements de température sur les propriétés des mélanges de diesel renouvelables. Il est importe de noter que la teneur en pétrodiesel disponible dans le commerce est ajustée en fonction des variations saisonnières, dans un but d'exploitabilité optimale.

1.4.3 Couverture des secteurs et des utilisateurs finals liée aux applications de diesel renouvelable étudiées

Les applications des utilisateurs finals étudiées dans ce rapport sont celles des principaux utilisateurs de diesel et de mazout de chauffage du Canada.

Véhicules routiers :

  • Parc de véhicules
  • Camions lourds
  • Autobus scolaires
  • Autobus de transport urbain

Véhicules non routiers :

  • Matériel agricole
  • Engins de chantier
  • Équipement forestier
  • Locomotives
  • Navires océaniques
  • Équipement d'exploitation minière

Appareils stationnaires :

  • Génératrices électriques
  • Chaudières

31,9 milliards de litres de distillats ont été consommés en 2007, dans l'ensemble du Canada, dont 57 % par les transports routiers (56 % par les véhicules lourds), 14 % par le chauffage commercial et résidentiel, 8 % par l'agriculture, 7 % par les exploitations ferroviaires et 14 % par tous les autres secteurs réunis.

1.5 Projets et études de l'IDNDR présentés dans le rapport

L'IDNDR a financé des projets proposés par les intervenants et qui visaient à répondre à leurs questions, sur l'utilisation du diesel renouvelable au Canada. Ils ont été conçus par les intervenants dans le but d’aborder les questions propres à l’industrie et ont été menés en collaboration avec divers spécialistes de l'industrie, afin de s'assurer que les méthodologies et les normes utilisées étaient appropriées. L'IDNDR a également financé une étude qui examine l'état de préparation de l'infrastructure. Les projets et les études ont été exécutés par les organisations suivantes (pièce 1) :

Pièce 1
Projet Portée
Chemin de fer Canadien Pacifique – « Canadian Pacific Railway Biodiesel Project » (Projet de biodiesel du Chemin de fer Canadien Pacifique) État de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals
Incidences du diesel renouvelable sur le fonctionnement des locomotives entre Calgary et Edmonton; en particulier, leur fonctionnement par temps froid et l’alimentation directe des locomotives en carburant, les composantes du moteur et les systèmes de chauffage.
FPInnovations – « Demonstration of the Potential Use of Biodiesel for Off-Road Construction and Forest Operations » (Démonstration de la possibilité d'utiliser du biodiesel dans les engins de chantier tout terrain et dans les exploitations forestières) État de préparation des technologies liées aux carburants – Incidences de l'utilisation du biodiesel sur la dilution de l'huile lubrifiante des moteurs.
État de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals
Incidences de l'utilisation du diesel renouvelable sur les appareils et le fonctionnement d’engins de chantier tout terrain et pour la construction de chemins forestiers, la manutention des matériaux dans une scierie, et la récolte et traitement du bois dans des lieux isolés situés parmi les environnements les plus hostiles du Canada.
Compagnie Pétrolière Impériale ltée – « Imperial Oil-Canadian Petroleum Products Institute Biodiesel Research Project » (Projet de recherche sur le biodiesel de l'Institut canadien des produits pétroliers et de la Compagnie Pétrolière Impériale) État de préparation des technologies liées aux carburants
Capacité opérationnelle par temps froid et stabilité des carburants lors du stockage à long terme.
État de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals
Rendement dans les chaudières.
Manitoba Hydro – « Demonstration of the Use of Biodiesel in Electric Generators in Remote Canadian Locations and Long-Term Storage in Fleets and Gensets » (Démonstration de l'utilisation du biodiesel dans les génératrices électriques des régions éloignées du Canada et leur stockage à long terme dans les parcs de véhicules et les génératrices électriques) État de préparation des technologies liées aux carburants
État de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals

Incidences du stockage à long terme sur le colmatage du filtre des distributeurs d’un parc de véhicules, autres mesures pour vérifier la présence d’impuretés mineures dans le carburant et de déterminer leur lien avec le stockage à long terme.
Mélanges et utilisation de biodiesel dans les génératrices situées dans des régions éloignées du Nord du Manitoba, dans des conditions de froid extrême.
Prairie Agricultural Machinery Institute – « Effect of Storage on Biodiesel Quality and Performance » (Effets du stockage sur la qualité et le rendement du biodiesel) État de préparation des technologies liées aux carburants
Incidences du stockage à long terme sur la qualité du carburant – exécution d’essais sur les mélanges de diesel renouvelables stockés dans des réservoirs de moissonneuses pendant une période de dix mois ainsi que sur les mélanges de biodiesel stockés pendant deux ans dans des réservoirs en plein air.
Collège militaire royal du Canada – « Formation kinetics of saturated monoglyceride (SMG) based particles in biodiesel and petrodiesel blends » (Cinétique de la formation de particules saturées à base de monoglycéride [MGS] dans des mélanges de biodiesel et de pétrodiesel) État de préparation des technologies liées aux carburants
Cinétique de la formation de particules saturées à base de monoglycéride à diverses températures, à partir du point de trouble, en surveillant les sédiments qui se forment dans le carburant en fonction du temps; la composition chimique des sédiments a été déterminée et comparée au carburant de base.
Saskatchewan Research Council – « Off-road Biodiesel Demonstration in the Agricultural Sector » (Démonstration de l’utilisation du biodiesel non routier dans le secteur agricole) État de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals
Incidence de l’utilisation du diesel renouvelable sur le matériel agricole.
Incidence sur la qualité du carburant du stockage hors saison du biodiesel renouvelable dans l’équipement et les réservoirs de stockage.
Étude Portée
EcoRessources – « National Renewable Diesel Demonstration Initiative Infrastructure Project » (Projet d'infrastructure de l'Initiative de démonstration nationale sur le diesel renouvelable) État de préparation de l'infrastructure
Examen de l'état de préparation de l'infrastructure en vue d'ajouter une teneur moyenne en diesel renouvelable de 2 % dans le diesel et le mazout de chauffage au Canada, en 2011.

1.6 Autres sources d'information présentées dans le rapport

Voici d’autres sources d'information prises en compte dans le rapport :

  • Entrevues avec des spécialistes du gouvernement
  • Consultations de spécialistes et des associations de l'industrie (voir la section sur l'acceptation du produit par le marché)
  • Rapports publiés sur l'étude de la pertinence des caractéristiques du diesel renouvelable dans diverses applications (voir la pièce 2).
Pièce 2
Autres sources d'information (autres que dans l'IDNDR) prises en compte dans le rapport
Projet Portée
Démonstration du diesel renouvelable de l’Alberta – « Final Report » (Rapport final), 2009 Fonctionnement par temps froid de camions lourds, d'autobus scolaires et de parcs industriels de véhicules lourds.
Expérience sur l’infrastructure des mélanges.
Climate Change Central – « Renewable Diesel Characterization Study » (Étude sur la caractérisation du diesel renouvelable), 2008 Caractérisations de l'applicabilité des mélanges de biodiesel dans les climats froids.
Essai de mélanges de diesel renouvelables produits à partir de diverses matières premières.
Détermination des matières premières et des mélanges de carburants renouvelables les plus prometteurs, dans les climats froids.
National Renewable Energy Laboratory – « Biodiesel Handling and Use Guide » (Guide de manipulation et d'utilisation du biodiesel), 2009 Guide sur l’utilisation appropriée et sécuritaire du biodiesel et des mélanges de biodiesel dans les moteurs à allumage par compression et les chaudières.
Washington State Ferries – « Biodiesel Research & Demonstration Project » (Recherche et projet de démonstration sur le biodiesel), 2009 Exécution d’essais sur les spécifications actuelles des combustibles, pour les mélanges de biodiesel.
Élaboration de directives sur la manutention des produits contenant du biodiesel utilisé dans un milieu maritime.
Démontrer que le biodiesel peut être utilisé dans les applications maritimes dans le nord-ouest du Pacifique.
Environnement Canada – « Review of Literature and Assessment Studies on Bioheat® Use in Canada » (Examen de la documentation et des études d'évaluation sur l'utilisation de Bioheat® au Canada), 2008 Examen de la documentation sur l'état d’avancement de l'utilisation du biodiesel, pour le chauffage des locaux (Bioheat).
Ressources naturelles Canada – « Assessment of the Biodiesel Infrastructure in Canada » (Évaluation de l'infrastructure de distribution du biodiesel au Canada), 2007 Défis et obstacles de l'infrastructure liés à la distribution des mélanges de biodiesel.
Projet Biobus, à Saskatoon – « Final Research Report » (Rapport de recherche final), 2006 Détermination des effets à long terme d'un mélange de biodiesel sur l'usure des moteurs et les économies de carburant réalisées dans les autobus de transport urbain équipés de moteurs à deux et à quatre temps.
Projet Biobus, à Montréal – « Biodiesel Demonstration and Assessment with the Société de Transport du Montréal (STM) » (Démonstration et évaluation du biodiesel à la Société de transport de Montréal [STM]), 2003 Exécutions d’essais sur le biodiesel comme source d'approvisionnement pour le transport en commun.
Évaluation de la viabilité du carburant dans le cadre de l'exploitation courante d'un parc d'autobus, surtout par temps froid.
Évaluation des incidences environnementales et économiques du biodiesel.
BioMER – « Biodiesel Demonstration and Assessment for Tour Boats in the Old Port of Montreal and Lachine Canal National Historic Site » (Démonstration et évaluation du biodiesel pour les bateaux de croisière du Vieux-Port de Montréal et du Lieu historique national du Canada du Canal-de-Lachine), 2005 Exécutions d’essais sur le mélange de type B100 comme solution de rechange, pour les bateaux de croisière de diverses tailles.
Évaluation de la viabilité économique et des avantages du biodiesel, pour l'exploitation courante des activités de l'industrie.
Évaluation des répercussions environnementales.
BioShip – « Biodiesel Seaward Bound » (Le biodiesel prend le large), 2006 Impact du biodiesel sur le fonctionnement d’une génératrice d’un navire marchand et les émissions produites par celle-ci.
BioTractor – « On-Farm Evaluation of Biodiesel Use in Agricultural Equipment » (Évaluation, à la ferme, de l'utilisation du biodiesel dans le matériel agricole, 2007) Évaluation de certains problèmes pratiques associés à l'utilisation du biodiesel à la ferme.
Étude sur les tracteurs du PAMI – « Effect of Biodiesel Blends on Tractor Engine Performance » (Incidences des mélanges de biodiesel sur le rendement des moteurs de tracteurs), 2009 Fonctionnement et émissions du pot d'échappement des tracteurs utilisant une vaste gamme de mélanges de biodiesel à diverses teneurs.
Transports Canada – « Biodiesel as a Locomotive Fuel in Canada » (Le biodiesel utilisé comme carburant dans les locomotives, au Canada), 2003 Tour d'horizon de la documentation, en vue d’évaluer le potentiel du biodiesel ou des mélanges de biodiesel et de pétrodiesel, comme carburants de remplacement acceptables, pour alimenter les moteurs diesel à régime moyen utilisés dans les chemins de fer canadiens.
PMEED – « Evaluation of Biodiesel Fuel and Oxidation Catalyst in an Underground Mine » (Évaluation du biodiesel et du convertisseur catalytique d'oxydation dans une mine souterraine), 1998 Évaluation des incidences du biodiesel ou des mélanges de biodiesel et d'un convertisseur catalytique d'oxydation diesel moderne sur la qualité de l'air et les émissions produites par le diesel dans les mines souterraines.
Flint Hills Resources – « Effect of Biodiesel Impurities on Filterability and Phase Separation from Biodiesel and Biodiesel Blends » (Incidences des impuretés du biodiesel sur la filtrabilité et la séparation en phases du biodiesel et des mélanges de biodiesel), 2007 Évaluation des impuretés du biodiesel ainsi que de la filtrabilité et de la séparation en phases du biodiesel et des mélanges de biodiesel.
Renault – « Diesel Fuel B7 Specifications Need to be Reinforced for Cold Weather Conditions » (Renforcement des spécifications relatives à l'utilisation du carburant diesel B7 par temps froid), 2009 Détermination du renforcement des spécifications relatives à l'utilisation du diesel B7 par temps froid.
Shell – « A Winter Experience with FAME in Sweden » (Essais de l’IMAG en conditions hivernales en Suède), 2007 Identification de précipités formés dans des réservoirs de stockage contenant des carburants suédois B5 de classe 1.
Organisation européenne des compagnies pétrolières pour l’environnement, la santé et la sécurité (CONCAWE) – « Guidelines for Handling and Blending FAME » (Directives au sujet de la manutention et de l’exécution de mélanges d'EMAG), Rapport 9, 2009 Directives pour la manutention et le mélange du biodiesel (EMAG).

1.7 Méthode

La présente sous-section décrit la méthode qui a été utilisée pour caractériser et synthétiser adéquatement les informations recueillies aux fins du présent rapport. Afin de remplacer avec succès le pétrodiesel traditionnel par des mélanges de diesel renouvelables, dans le climat froid du Canada, il est essentiel d'évaluer les teneurs des mélanges et les conditions appropriées de stockage, de manipulation et d’utilisation du carburant sans causer de problèmes autres, quant à leurs nature ou portée, que ceux habituellement associés au diesel conventionnel.

Les tâches suivantes ont été effectuées à cet effet :

  1. définition des facteurs déterminants pour évaluer la faisabilité technique de l’objectif proposé;
  2. description des principales constatations, en fonction de la disponibilité des résultats des essais et des conditions d'essai actuelles pouvant contribuer à éclairer le processus décisionnel;
  3. analyse des principales constatations.

1.7.1 Facteurs déterminants : la faisabilité technique

La faisabilité technique a été définie comme suit :

L'ajout d'un contenu moyen en carburants renouvelables de 2 % aux mélanges des distillats sera jugé techniquement faisable si les exigences liées à l'état de préparation des technologies liées aux carburants, à l'état de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals, à l'état de préparation de l'infrastructure et à l'acceptation du produit par le marché sont satisfaites.

Une définition des quatre facteurs de faisabilité technique est présentée ci-après. Chaque facteur de la faisabilité technique est lié à un ensemble de facteurs déterminants. Il s’agit de critères physiques, chimiques, opérationnels ou sociaux à satisfaire, ou de certaines préoccupations auxquelles il faut répondre. Ces facteurs sont abordés et évalués en fonction des résultats d'études réalisées dans le cadre ou non de l'IDNDR. Les constatations sont analysées et les lacunes et autres problèmes font l'objet de discussions.

Facteur déterminant 1 : l'état de préparation des technologies liées aux carburants

L'état de préparation de la technologie des carburants signifie que les propriétés du diesel renouvelable requises pour son exploitation dans les différentes conditions climatiques du Canada sont évaluées et démontrées, notamment l'évaluation des propriétés des carburants de diesel renouvelables, par rapport au diesel conventionnel. Les propriétés des carburants comprennent leur résistance à l'oxydation pendant le stockage à long terme et leur capacité opérationnelle par temps froid, y compris la cristallisation des mélanges de diesel renouvelables dans les filtres à carburant léger (mesurée par les essais du point de trouble, du point d'écoulement et la filtration par trempage à froid). Veuillez noter que, dans la mesure du possible, les différentes conditions climatiques du Canada désignent des conditions hivernales extrêmes pouvant atteindre -37 °C et des variations de température saisonnières, le cas échéant. L'évaluation de ces propriétés sera effectuée pour le diesel renouvelable produit à partir de diverses matières premières, à des teneurs de mélange allant jusqu'au type B5.

Facteur déterminant 2 : l'état de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals

L'état de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals désigne l'identification de méthodes permettant d'atténuer les incidences négatives sur les moteurs et l’équipement liées à l'utilisation du diesel renouvelable, au Canada. Une évaluation visant à confirmer l'état de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals comprend l'identification des incidences négatives possibles, des utilisateurs finals et des lieux où ces incidences ont été observées, ainsi que leur ampleur ou gravité. Veuillez prendre note que les mesures d'atténuation porteront sur les mesures prises pour éliminer les incidences négatives, sur l'utilisateur final responsable de la mise en œuvre des mesures et sur la durée prévue de chaque mesure. Dans la mesure du possible, les coûts associés à chacune des mesures seront indiqués. Remarque : il se pourrait qu’il soit impossible, dans certains cas, d'identifier et d'appliquer les mesures d'atténuation.

Facteur déterminant 3 : l'état de préparation de l'infrastructure

L'état de préparation de l'infrastructure signifie qu'il est prouvé que l'industrie de manutention des carburants (raffineurs, distributeurs et détaillants) a la capacité d'installer l'infrastructure requise pour entreposer et mélanger le biodiesel, et pour distribuer et vendre au détail le carburant mélangé. Une analyse visant à démontrer l'état de préparation de l'infrastructure comprendra la détermination de l'état de préparation des principaux fournisseurs (producteurs et importateurs de pétrodiesel) et les autres intervenants concernés, en tenant pour acquis qu'ils doivent respecter la date de mise en œuvre en 2011. L'évaluation examinera également comment les principaux fournisseurs prévoient respecter les différents intervalles de temps (en 2011 et au-delà de 2011). En outre, l'analyse évaluera les options en fonction des calendriers d’exécution des mélanges. Les analyses tiendront compte des règlements provinciaux existants et seront axées sur les exigences visant à satisfaire le règlement national de 2 %.

Facteur déterminant 4 : l'acceptation du produit par le marché

L'acceptation du produit par le marché signifie que les utilisateurs de carburant ont été consultés sur les projets de démonstration et ont indiqué qu'il n'était plus nécessaire de démontrer les incidences d'utilisation d'un mélange à une teneur moyenne de 2 % sur leurs opérations. Une évaluation en vue de confirmer l'acceptation du produit par le marché comprend la consultation des utilisateurs de carburant dans les secteurs des véhicules routiers, non routiers et du mazout de chauffage, afin d’obtenir leurs commentaires sur les questions auxquelles nous pourrions répondre au moyen de travaux de démonstration sur l'utilisation d'une moyenne de carburant de type B2 dans leurs industries. À la suite d'une telle démonstration, les utilisateurs de carburant ont émis leurs commentaires sur l'utilisation d'un mélange moyen de type B2 dans les distillats du Canada, et sur les problèmes éventuels qui en découleront dans leur secteur.

1.8 Informations par facteur déterminant

Projet/Étude L'état de préparation de la technologie des carburants L'état de préparation des applications technologiques/des applications des utilisateurs finals L'état de préparation de l'infrastructure
Effectué dans le cadre de l’IDNDR
Chemin de fer Canadien Pacifique X
ÉcoRessource X
FPInnovations X X
Compagnie Pétrolière Impériale ltée X X
Manitoba Hydro X X
Prairie Agricultural Machinery Institute X
Collège militaire royal du Canada X
Saskatchewan Research Council X
Non effectué dans le cadre de l'IDNDR
Démonstration du diesel renouvelable de l’Alberta X
Renewable Diesel Characterization Study (Étude sur la caractérisation du diesel renouvelable) X
National Renewable Energy Laboratory (NREL) Biodiesel Handling and Use Guide (Guide sur la manipulation et d'utilisation du biodiesel) X X
Washington State Ferries X X
Review of Literature and Assessment Studies on Bioheat® Use in Canada (Examen de la documentation et des études d'évaluation sur l'utilisation de Bioheat® au Canada) X
Assessment of the Biodiesel Infrastructure in Canada (Évaluation de l'infrastructure du biodiesel au Canada) X
Projet BioBus, à Saskatoon X
Projet Biobus, à Montréal X
BioMER X
BioShip X
BioTractor X
Étude sur les tracteurs du PAMI X
Biodiesel as a Locomotive Fuel in Canada (Le biodiesel utilisé comme carburant dans les locomotives au Canada) X
Evaluation of Biodiesel Fuel and Oxidation Catalyst in an Underground Mine (Évaluation du biodiesel et du convertisseur catalytique d'oxydation dans une mine souterraine) X
Diesel Fuel B7 Specifications Need to be Reinforced for Cold Weather Conditions (Renforcement des spécifications relatives à l'utilisation du carburant diesel B7 par temps froid) X
Effect of Biodiesel Impurities on Filterability and Phase Separation from Biodiesel and Biodiesel Blends (Incidences des impuretés du biodiesel sur la filtrabilité et la séparation en phases du biodiesel et des mélanges de biodiesel) X
A Winter Experience with FAME in Sweden (Essais de l’EMAG en conditions hivernales en Suède) X
Guidelines for Handling and Blending FAME (Directives au sujet de la manutention et de l’exécution de mélanges d'EMAG) X

Page précédente | Table des matières