Kirby Wittich

Kirby Wittich

Titre : ingénieur de recherche
Groupe : Groupe de l’innovation industrielle
Technologie : Systèmes énergétiques industriels

Études : B.Sc.A. en génie mécanique (Université de Waterloo) M.Sc.A. en génie mécanique
Projets actuels : récupération d’énergie pendant la fabrication de coke; le biocarbone dans la fabrication du coke et de l’acier.
Domaines de compétence : Technologies du charbon et du coke métallurgiques

Transcription

CanmetÉNERGIE tente de trouver des façons d’accroître le rendement énergétique et de réduire les émissions de gaz à effet de serre des industries du fer et de l'acier. Kirby Wittich, ingénieur-chercheur du Groupe de l’innovation industrielle, appuie les efforts déployés à titre d’expert dans les domaines du transfert thermique, des matériaux, de la dynamique des fluides et de la conception des machines.

Je travaille principalement dans la carbonisation du charbon. Il s’agit d’un domaine captivant et pratique où nous pouvons explorer des façons de produire un coke de meilleure qualité. Nous sommes fiers de notre installation, car elle est unique en son genre au Canada et l'une des seules au monde.

Le charbon affiche diverses propriétés cokéfiantes, assorties d’une multitude de coûts. Vous devez mélanger trois, quatre ou cinq sortes de charbon pour en arriver à un coke abordable doté de bonnes qualités. Souvent, l’industrie n’est pas organisée pour rechercher des façons de réduire ces coûts. C’est là que nous intervenons pour y arriver.

Nous tentons de comprendre les défis pratiques et fondamentaux que l’industrie doit relever. L’expérience pratique de l’industrie rend nos recherches plus ciblées et pertinentes. Par exemple, les mines n’ont en général que quelques dizaines de kilogrammes d’échantillons de charbon dans les couches qui font l’objet d’une nouvelle exploration. Il est donc difficile de mener des essais pilotes nécessitant 400 kg. Nous cherchons alors à trouver le meilleur compromis entre les essais à petite échelle et la pertinence des résultats.

L’accessibilité du charbon de haute qualité devient de plus en rare et constitue un des enjeux fondamentaux auxquels l’industrie doit faire face, ce qui l’astreint à des solutions de rechange aux mélanges de charbon. Une compréhension plus approfondie de la science est nécessaire pour pouvoir réaliser des avancées que les mélanges empiriques ne peuvent réaliser. Par exemple, la matière minérale dans le charbon a une grande incidence sur la résistance du coke, et nous faisons des recherches plus approfondies dans ce domaine afin de faire des choix de mélanges mieux fondés.

Près de dix pour cent de l’industrie utilise aujourd’hui des fours à coke à récupération d’énergie, qui dégagent moins d’émissions fugitives et de gaz à effet de serre. Ces fours seront de plus en plus répandus à mesure que les anciens modèles seront remplacés. À l’heure actuelle, nous nous préparons à construire un four à coke à récupération d’énergie d’échelle préindustrielle à CANMET Énergie.

Ces fours sont capables de fonctionner à l’aide de biocarburants tels que les déchets forestiers. L’intégration des biocarburants permettra d’utiliser les ressources en charbon à leur plein potentiel tout en conservant la qualité du coke, mais de manière plus écologique. Ainsi, il sera plus économique d’utiliser le carbone dans les arbres pour remplacer une partie du charbon servant à fabriquer le coke.

Il n’y a que quelques laboratoires de carbonisation du charbon au monde. L’organisation CanmetÉNERGIE est un véritable chef de file, car elle possède déjà de riches connaissances sur la carbonisation qui, pour la plupart, y ont trouvé leur origine. CanmetÉNERGIE est en position de changer les choses.

Pour de plus amples renseignements sur les travaux de CanmetÉNERGIE dans les technologies du charbon et du coke, veuillez consulter la section de la page de nos partenaires et de nos publications du site WebCanmet-energy.gc.ca.


Liens :
Canadian Carbonization Research Association

Courriel :  Kirby.Wittich@nrcan-rncan.ca