Marzouk Benali

Marzouk Benali

Titre : Chercheur scientifique
Groupe : Industrie/Optimisation des procédés industriels
Études : Doctorat en génie des procédés industriels, Université de Technologie de Compiègne en France

Projets en cours : Intégration du bioraffinage forestier dans les usines de mise en pâte Kraft, récupération et purification de l’eau des résidus de sables bitumineux et séchage d’ingrédients alimentaires et nutraceutiques.
Domaines de compétence : Intensification des procédés thermiques, bioraffinage agricole, forestier et municipal, analyse et optimisation énergétique des procédés industriels, bioséparation, extraction et purification au CO2 supercritique et séchage industriel.
 

Transcription

Marzouk Benali, chercheur scientifique au sein du groupe industrie de CanmetÉNERGIE au centre de recherche de Varennes.

Mes principaux domaines de compétence sont l’intensification et l’optimisation des procédés industriels, les procédés de bioséparation, ainsi que le bioraffinage agricole et forestier. En plus d’avoir une passion pour la protection de l’environnement et l’utilisation rationnelle de l’énergie, ce qui alimente mon ardeur au métier que j’exerce, c’est de pouvoir pousser les limites de la science au-delà de ses frontières conventionnelles.

Ainsi, je suis profondément attaché à l’innovation ouverte multi- et interdisciplinaire qui est la pierre angulaire pour accélérer l’établissement et la mise en œuvre de technologies écologiques destinées aux secteurs de la transformation forestière et agricole.

L’objectif principal de ce projet est de développer le concept de bioraffinerie forestière verte totalement intégrée et d’en établir la faisabilité technique et sa viabilité économique.

De plus, ce projet consiste à élaborer, valider et démontrer les techniques et les outils nécessaires à la mise en œuvre rapide du bioraffinage forestier dans les usines de pâtes et papiers.

En tant que chef de projet, j’assume pleinement la coordination de toutes les activités scientifiques ainsi que la gestion du partenariat comprenant des universités canadiennes et étrangères ainsi que l’industrie canadienne des pâtes et papiers.

Comme chef de projet, j’agis aussi comme acteur dans la réalisation de certains volets scientifiques du projet. Ainsi, je suis le point de rassemblement de toutes les compétences multidisciplinaires impliquées dans le projet.

L’intégration du bioraffinage aux usines existantes de pâtes et papiers est certes une approche attrayante. Toutefois, pour être économiquement viables, les installations intégrées de bioraffinage doivent être au premier rang de l’efficacité énergétique. Les travaux de recherche clés devront principalement s’orienter vers le développement de stratégies d’implantation optimale d’unités de bioraffinage dans des usines Kraft fondées sur des cas réels. Finalement, en utilisant la biomasse provenant des arbres et des résidus des récoltes agricoles annuelles, la bioraffinerie forestière est la solution devenue une réalité et sera le moteur économique de l’industrie des pâtes et papiers.


Publications :

  • International Journal of Energy Research
  • Applied Energy; Separation and Purification Technology
  • Industrial & Engineering Chemistry Research; Journal of Food Engineering
  • Drying Technology
  • Food Research International
  • 2nd International Green Energy Conference
  • 8th World Congress of Chemical Engineering
  • The 2008 ASME International Mechanical Congress
  • The 2009 AIChE Spring National Meeting
  • 23rd International Conference on Efficiency, Cost, Optimization, Simulation & Environmental Impact of Energy Systems.

Courriel marzouk.benali@rncan.gc.ca