Approvisionnements en pétrole et production

Les facteurs ayant une incidence sur le rythme de la mise en valeur du pétrole classique et des sables bitumineux comprennent : le manque de main d’ouvre qualifiée, la disponibilité des ressources en eau, la réglementation environnementale, le coût de plus en plus élevé de la main d’ouvre, le raffinage/la valorisation, les contraintes relatives à la capacité des pipelines et la pénurie de gaz naturel. La croissance de l’industrie des sables bitumineux sera également affectée par le défi consistant à aménager une nouvelle infrastructure communautaire à Fort McMurray et dans les communautés avoisinantes où vivent les travailleurs de l’industrie des sables bitumineux.

La majeure partie du pétrole brut du Canada provient des provinces de l’Ouest : Alberta (68,8 p. 100), Saskatchewan (16,1 p. 100), Colombie-Britannique (1,5 p. 100) et Manitoba (0,7 p. 100). En 2006, la production dans l’Est du Canada s’élevait à 316 000 barils par jour (kb/j), ou 11,9 p. 100 de la production totale du Canada. C’est à Terre-Neuve-et-Labrador que l’on constate la plus importante production (11,4 p. 100).

Forage de puits de pétrole et de gaz

La plupart des entreprises de pétrole canadiennes mènent des activités de forage de puits de pétrole et de gaz. Le nombre total de complétions de puits de pétrole et de gaz reflète la situation de l’industrie canadienne du pétrole et du gaz en amont.

Investissement

Les gouvernements fédéral et provinciaux ont profité de cette croissance de l'industrie pétrolière et gazière grâce à des augmentations des impôts des sociétés, des redevances et des frais de licences. Des millions de Canadiens ont également profité de la situation par le biais de la propriété directe d’actions de sociétés canadiennes oeuvrant dans le domaine de l’énergie ou par des investissements indirects, comme les fonds mutuels, les fonds de pension ou les REER.