Réserves prouvées de pétrole

Les réserves prouvées de pétrole du Canada sont suffisantes pour satisfaire à la demande des 140 prochaines années approximativement, aux taux de production actuels. Les réserves prouvées de pétrole (qu'on appelle également réserves établies ou simplement réserves) sont définies comme étant la quantité de pétrole pouvant être récupérée des réservoirs à l'aide de la technologie actuelle et dans les conditions économiques actuelles. Les réserves de pétrole sont prouvées de façon précise par des forages, des essais ou de la production.   Les ressources non découvertes sont des estimations de volumes de pétrole dans le sous-sol dont on estime l'existence, selon des renseignements géologiques, mais qui doivent encore être prouvées en tant que réserves par forage, essais et production.

Les réserves pétrolières du Canada sont constituées de pétrole contenu dans les gisements de sables bitumineux de l'Alberta et dans les autres types de gisements. La majeure partie des réserves pétrolières du Canada – sables bitumineux et autres – se trouvent dans le bassin sédimentaire de l'Ouest canadien, qui s'étend sous des régions de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et des Territoires du Nord-Ouest.

Le total des réserves prouvées de pétrole au Canada est évalué à 173 milliards de barils, dont 168 milliards de barils dans les sables bitumineux de l'Alberta et 5 milliards de barils supplémentaires dans les formations de pétrole classique, extracôtier et de réservoirs étanches. Il est estimé aujourd'hui que les réserves de pétrole brut classique extracôtier de la côte Est, sont de 1,5 milliard de barils, alors que les réserves de pétrole classique et de réservoirs étanches de l'Alberta sont estimées à 1,7 milliard de barils.